Accueil > ... > Forum 1443707

31e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : Mariam Sankara espère que les archives françaises vont faire avancer l’enquête

15 octobre 2018, 17:54, par Ka

Merci mon ami SOME : Comme je dis très souvent, l’extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser.
En lisant Damis ça me donne de vomir : Mais il a mon indulgence car il parle des enfants de Thomas et Mariam dont je pense qu’ils ont les mêmes âges et n’a pas connu la galère d’une mère qui a mis en danger sa propre vie pour protéger ce qui la restait de plus chère après que les criminels en puissance ont pris sans raison la vie de son mari.

Je suis témoins et peux confirmer que plusieurs portes des pays Africains se sont fermer pour Mariam et ses enfants. Ces pays ne voulaient pas que Diendéré Gilbert et Blaise Compaoré envoient leurs tueurs à gage pour éliminer des innocents qui étaient Mariam et ses enfants dans leur territoire, et c’était compréhensible, car Blaise Compaoré et Diendéré Gilbert qui disaient a l’époque que c’était Thomas Sankara ou eux, étaient capable tout. Surtout qu’ils ont voulu faire disparaître Thomas Sankara et tous ces gènes dans ce monde.

Du Gabon ou Mariam a essayé, du Congo au Togo, le danger était permanant à cause de l’introverti et ses tueurs du RSP. Si les valets des impérialistes ont téléguidé nos propres frères a éliminé le fils de tout l’Afrique qui était le visionnaire Thomas Sankara, la France peut se laver les mains a l’eau de javel, car aucun Français n’était devant le pavillon du Conseil de l’Entente ce 15 Octobre 1987 a 16 heures pour tirer sur Thomas. Malgré toute l’humiliation que Thomas a donner à François Mitterrand pour le laxisme de la France envers l’Afrique au sommet Franco- Africain de Vittel, après sa mort c’est grâce a madame Mitterrand que Mariam et ses enfants sont en France, car D. Mitterrand était une femme de Cœur. Oui j’ai vu grandir et évolué dans l’amour d’une mère Philipe et Auguste : De Montpellier, ou dans d’autres pays pour des formations et études, Mariam les a tout donné. Pas dans un exile doré comme le criminel en puissance Blaise Compaoré aux bords de la Lagune Ebrié, mais dans la souffrance.

Et je demande a quelques internautes de ne pas pondre des critique erronées avec des sujets qu’ils ne connaissent pas. Que pouvait faire une mère que de veiller sur ces enfants ? Le temps venu avec conscience tranquille, elle laissera ses progénitures de se battre contre les criminels en puissance. Pour l’instant le danger est toujours avec ces terroristes déguisés dont les pauvres enfants sont des proies faciles.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés