Accueil > ... > Forum 1399050

Grève des chauffeurs-routiers : Tensions dans les stations d’essence, des populations déplorent la situation

28 août 2018, 11:16, par Bantchandi

Si je parle on va dit que parle mal, et pourtant.
Juste trois jours et panique à Ouagadougou, pardon j’allais dire au Burkina Faso, humhum, panique à Ouaga car le Burkina Faso se résume à Ouaga et dans une large mesure à Bobo D.
Moi, cette grève fait entre choquer des mots(SONABHY, Stock de sécurité, irresponsabilité, égoïsme, et que sais-je encore) dans ma caboche qui me donnent des maux de tête à la fin.
Je fais mes propositions plutôt que de dresser un état des faits que nous connaissons tous.
Pour résoudre de façon durable le problème de pénurie de carburant pour question ou une autre :
- je l’ai dit plusieurs fois ici et ailleurs créer des dépôts de carburants et de gaz à long terme dans les 45 provinces, à moyen terme dans les 13 régions du pays et à court ou moyen terme dans les villes de Tenkodogo (centre-Est), Fada N’Gourma (Est), Banfora (Ouest) et Gaoua (Sud-ouest) obligatoirement et prioritairement, à Koudougou (centre-sud), Orodara, Ouahigouya, Dori, il y aura des dépôts affectés exclusivement au stockage de sécurité renouvelable tous les trois mois si le cours du baril est plus bas ou raisonnable sinon on s’abstient ;
- pour l’approvisionnement il existe des techniques financières spécifiques au marché financier et en finance internationale le forward-forward, l’achat à terme qui fait que lorsque je conclus un marché à prix ferme avec un fournisseur, même si le coût du baril augmente le fournisseur est tenu de livrer au prix convenu, il y a la gestion du risque de change comme le pétrole est adossé au dollar américain il faut en tenir compte. On doit avoir une chambre de marché financier au niveau du ministère des finances et de l’économie gérer concomitamment avec le ministère du commerce, il y a des jeunes burkinabè qui se sont formés à leurs propres frais et à la sueur de leurs parents sans la contribution de l’État et qui ne demande qu’à servir leur pays, mais hélas !!! Les techniques bancaires et financières il en existent tellement que j’ai mal au cœur quand je vois une telle gestion des affaires publiques ;
- si ce n’est de la méchanceté doublée de la cupidité "gloutonière" qui cache peut-être un manque de vision politique comment peut-on opter pour des choix inopérant pour un pays enclavé comme le nôtre, on s’endette pour bitumer mal des routes qui sont censées nous désenclaver, les dirigeants se gâchent derrière des prêtes-noms pour piller le peuple avec des acquisitions frauduleuses de citernes camions, de camions remorques en lieu et place des chemins de fer vers le Togo, le Bénin et le Ghana et même le Niger qui est une puissance potentiellement nucléaire puisque disposant de pétrole et d’uranium. . La capacité de tonnage d’un train dépasse au bas mots 10 citernes au moins. C’est quelle politique à deux balles qui fait que les citernes pleines d’hydrocarbures traversent des villes des régions viennent stocker à Ouaga et Bobo et repartent ensuite approvisionner les stations de ces mêmes villes, c’est quel nombrilisme ça . On n’est pas capable de "sortir des sentiers battus" de la colonisations et "oser inventer l’avenir" comme aimait à le dire STIN. La SONABHY est une création de la Révolution d’Août 83.
C’est dommage pour ce pays, le développement il est d’abord mental avant d’être physique, matériel et financier. Quel gâchis. On exploite l’ignorance des peuples toujours et toujours.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés