Accueil > ... > Forum 1266885

Réconciliation nationale : La CODER pour une justice transitionnelle à la place de la justice classique

11 mars 2018, 22:16, par KONE

Il faut éviter de raviver la flamme de la haine du mépris de la vengeance de la désunion et du plaisir a voir son prochain baigner dans des problèmes cela n’arrange aucunement le climat de paix et de sécurité dans notre pays car si l’on demande l’union et la paix c’est avant tout après la justice et la réconciliation la reconnaissance des torts des uns et des autres face aux évènements survenus dans notre pays .En tout état de cause la justice suit son cours et nous recherchons un climat de paix de sécurité et de cohésion sociale afin de promouvoir le progrès social et économique pour notre chère patrie confrontée a d’énormes défis de la mondialisation qui la fragilise sur la compétitivité mondiale encore plus si elle est désunie et s’attelé a des guerres internes et fratricides cela nous fais reculer et nous rend plus vulnérables faxe aux défis qui sont les nôtres l’employabilité des jeunes des femmes la santé l’accès à l’éducation à la nourriture au progrès social a un habitat décent .
C’est dieu qui paye chacun sur ses forfaits rien ne reste impuni mais a dieu seule la vengeance et la rétribution et nous pensons les procès suivront leur cours avec le temps pour Henri zongo et lingani et autres mais il faut éviter de tout focaliser sur le citoyen Blaise Compaoré avec lequel vous avez cogérer ce pays pendant 27 ans sans la moindre riposte si ce n’est en 2014 sur la modification de la constituions je pense nous sommes tous responsable collatéraux des évènements de notre pays ces trente dernières années par notre silence inaction ou notre coaction mais seul le pardon l’union et la réconciliation va permettre de nous faire avancer en lieu et place de la haine du mépris et du plaisir de voir la vengeance des anciens dignitaire punis alors même que l’on les plébiscitais hier ou exercer des actes et actions muris par ces derniers pendant 27 ans sans le moindre reproche ni révolte car nous sommes en état de droit . il faut laisser la justice suivre son cours et ceux qui appellent a la réconciliation a l inclusion des fils et filles du pays a éviter la haine le mépris et la vengeance dans ces procès sont des hommes sages qui méritent d’être suivi par tous les sages du pays les hommes politiques les religieux les pasteurs les chefs traditionnels militaires paramilitaire s et autres car rien ne vaut la paix et ka sécurité sans les deux aucun développement n’est possible alors évitons de cultiver la haine cultivons l’amour le pardon et la réconciliation que dieu qui nous a sauvé du pir lors de tous les évènements survenus dans notre pays pisse toujours apporter sa main de grâce et sa bonté sur notre pays . j’en appelle au sens d’apaisement du climat social a tous les niveaux principalement au niveau des jeunes qui souvent qui ne savent pas évaluer la paix je les appelle a plus de retenue a laisser la justice suivre son cours sans envenimer la situation susciter la haine envers les anciens dignitaires qui sont aussi nos frères et sœurs nos parents même s’il y a eu des erreurs que l’on s’asseye ensemble se comprendre reconnaitre nos torts et nous pardonner . c’est a ce seul prix que irons de l’avant et obtiendrons la victoire sur les défis du développement de la mondialisation des défis du peuple qui ne peuvent pas attendre d’être réaliser avant la fin du ou des procès de trente ans en arrière. Merci dieu vous bénisse et du bénisse le Burkina qu’ il vous donne la grâce de pardonner ceux qui nous ont offensé. Ce n’est pas une faiblesse que de se parler de se comprendre de reconnaitre en vérités nos torts nos crimes et nos manquements et de se pardonner de s’unir comme un seul homme pour construire la patrie plutôt que d’aller en guerre entre nous et développer le terrorisme national émanent de la désunion qui a fait déjà plus de victimes que les martyrs des évènements de septembre 2014 et de lors de la chute du président Compaoré
KONE pour l union des fils et filles du Burkina pour affronter ensemble les defis que nous imposent la mondialisation de l économie et les attentes croissants des jeunes et des citoyens burkinabés qui sont plus pressant que les querelles la division la haine l esprit de vengeance

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés