Accueil > ... > Forum 1220869

Bilan de la direction générale de l’économie et de la planification : Que retenir ?

17 décembre 2017, 22:39, par Sid Pa Yii

Belle initiative mais je pense que l’actuel équipe de la DGEP devra bien murir la réflexion sur la nouvelle réglementation avant d’induire le gouvernement dans l’erreur. Mes griefs sont les suivants :
1) la classification "rouge", orange" et vert des projets et programmes :
a) doit être assez nuancée dans l’appréciation car un projet d’acquisition et de travaux ne peuvent être évalué sur les mêmes critères car d’une part la longueur de la procédure et d’autre part la capacité organisationnelle, technique et financière des entreprises dans ce Burkina est de façon générale lamentable.
b) c’est une volonté de bien faire qui amène une planification ambitieuse et réaliste mais de nombreux facteurs exogènes entraînent les résultats à la baisse.
2) De la nouvelle réglementation des projets et programmes : elle est un vrai torchon qui induira le gouvernement dans l’erreur...le premier ministre doit se souvenir des murmures de désapprobation lors de la dernière assise des AG des Projets et Programmes.
Pourquoi ? elle n’a point été élaborée de façon inclusive(absence de concertation avec les coordonnateurs des projets et programmes) contrairement à la version élaborée en 2015 sous la transition. Les PP ont une spécificité que l’actuel équipe dirigeante de la DGEP ignore et cela est surprenant et regrettable. La réforme tant attendue accouche donc d’une souris et pire ne s’intéresse qu’à l’aspect rémunération. On oublie un volet important qui existait dans la version 2015 à savoir internaliser la procédure de passation de marché qui permet de gagner véritablement en temps(puisque le projet correspond à la résolution d’une ou de plusieurs problématiques dans un temps et espace préalablement défini). La DGEP devrait voir que ce sont la plupart des projets de catégorie A qui sont assez médiocres dans leur état mise en œuvre et....vouloir que l’on ait que des projets de catégorie 1(actuel catégorie A) est une hérésie. De plus le changement institutionnel et/ou de ministre peut entrainer un changement de coordonnateur et/ou de responsable de programme donc...un ralentissement de la mise en œuvre car la relation coordonnateur de projet et chargé de projet est fondamentale pour une réussite du projet. Occulter cet aspect c’est ne pas connaître l’environnement global de projet et donc prendre des décisions issues de réflexion de bureaucrate avec des conséquences désastreuses pour les futurs projets. Puisque la DGEP est sure de son fait, rendez vous dans quatre(04) pour une évaluation de ce nouveau décret.
Ghandi disait que la chose la plus facile était de "se tromper" et il ajouta la plus grande base c’est de" communiquer" donc .....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés