Accueil > ... > Forum 1206189

Recrutement des assistants et attachés de recherche 2017 : « Une grande déception, un deal qui ne dit pas son nom » selon un candidat

22 novembre 2017, 10:50, par Wendkûni

Cher jeune docteur burkinabè depuis la France,

Ayant moi-même été candidat à ce recrutement j’ai relevé autour de moi les insuffisances de la présente procédure de recrutement. Comme insuffisances j’ai pu relever :
- Le temps restreint entre l’ouverture officielle du concours et la date limite de dépôt des dossiers de candidature. En effet, si je ne m’abuse ce n’est que le vendredi 23 juin 2017 que l’annonce du recrutement a été publiée sur Lefaso.net et la date limite de dépôt des candidatures était fixée au 14 juillet 2017 ce qui laissait peu de temps à tous les candidats notamment ceux qui sont à l’extérieur de constituer et déposer leurs dossiers.
- Ensuite, les agents chargés de la réception des dossiers au MESRI ont refusé d’enregistrer les dossiers des candidats qui avaient fourni une copie légalisée de leur passeport en lieu et place de la copie légalisée de la CNIB comme demandée par le communiqué d’ouverture. Quand on sait qu’en termes de sûreté un passeport présente plus de garanties de fiabilités qu’une CNIB ce refus ne peut être compris que comme une volonté délibérer d’empêcher les candidats de l’extérieur de prendre part au concours.
- Enfin, la publication de la liste des candidats en début août, ce n’est qu’en début octobre qu’un communiqué pas très officiel convoquait les candidats pour des auditions qui devaient commencer à partir du 16 octobre. La publication de ce communiqué a été faite moins de deux semaines avant le début des auditions ce qui laissait encore peu de temps aux candidats de la diaspora de rentrer à temps pour y prendre part.

En dehors de ces insuffisances, je pense que tout le reste de la procédure s’est assez bien passée. Les membres des jury d’auditions ou du moins ceux qui ont officié pour le compte des Sciences Juridiques et Politiques étaient d’une probité et d’une neutralité reconnues par tous les candidats. Ce nouveau mode de recrutement est plutôt (toujours selon moi) à féliciter car il est permet d’éviter l’opacité qui entourait les modes de recrutement précédents où l’on ignorait presque tout du processus et même de la date d’ouverture du concours.

Pour en revenir à vous Monsieur le jeune docteur burkinabè depuis la France, si vous n’avez pas été retenu pour cette fois-ci ce n’est pas une raison pour jeté le discrédit sur tout le processus de recrutement et jeté les candidats admis en pâture en sous-entendant qu’ils auraient corrompu X ou Y pour l’être. Vous feriez mieux de proposer des pistes d’amélioration du processus de recrutement pour les années à venir. Écrire un article au vitriol n’est pas à mon avis la bonne chose à faire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés