Accueil > ... > Forum 1205839

Recrutement des assistants et attachés de recherche 2017 : « Une grande déception, un deal qui ne dit pas son nom » selon un candidat

21 novembre 2017, 19:46, par Lui

"Pour être assistant d’université ou attaché de recherche, il faut être titulaire d’un doctorat, d’un PhD. Cette condition est également exigée par le CAMES (Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur). Comment se fait-il que des ingénieurs (niveau bac +5) .... soient autorisés à postuler au concours de niveau PhD (bac + 9) ?"

Mon ami, il faut d’abord comparer ce qui est comparable ! En prenant comme référence le système français sur lequel est calqué le système burkinabè le cycle d’Ingénieur est un cycle particulier qui n’a rien avoir avec les autres cycles.
En France, devenir "un vrai" Ingénieur après le BAC est beaucoup plus compliqué que devenir Docteur dans toutes les autres disciplines (mathématiques, physique, chimie, biologie, histoire, lettres modernes, sociologie, ....) pour lequel on va juste s’inscrire dans les facultés de l’université et on évolue. On ne forme pas des Ingénieurs en fac dans les universités mais plutôt dans des écoles ou instituts spéciaux avec un autre esprit avec une entrée très sélective ; et là-bas on n’y rentre parce qu’on veut faire des études !

En plus ce ne sont pas le nombre d’années d’études passées qui importent mais plutôt ce qui a été fait pendant ces années et ce qu’on peut faire après ces années. C’est pour cela que dans le système anglo-saxon avec le vrai système LMD, des étudiants peuvent passer des nombres différents d’années (4 , 5, 6, 7 , 8 ,9) pour avoir le même diplôme ! Vous l’avez vous même dit en comparant le docteur en médecine au Burkina et en cote d’ivoire !

La plupart des Ingénieurs qui poursuivent les études dans les universités après l’ingéniorat pour obtenir un doctorat sont des gens qui ont échoué dans la vie professionnelle. Les bons ingénieurs intègrent directement l’industrie ou les centres de recherche après leur ingéniorat où les talents intellectuels sont recherchés !

En plus que voulez-vous trouver de concret et utile dans un centre de recherches techniques sans Ingénieurs comme attachés de recherche ? Une chose est d’écrire une équation différentielle kilométrique pour embrouiller les gens, une autre chose (la plus dure) est de réaliser pratiquement et concrètement l’équation différentielle pour que ça soit utile pour les gens. Ce ne sont pas les équations théoriques qui développent un pays mais plutôt leurs réalisations pratiques !

D’ailleurs aujourd’hui on a suffisamment d’équations et de concepts théoriques qui ont été trouvés ou développés mais qui ne sont pas encore exploitées. Ce qui est important de nos jours c’est l’application de ses équations et concepts théoriques surtout pour les pays pauvres comme le Burkina.
Donc en français facile, on a plus besoin d’ingénieurs que de docteurs (BAC+100) comme attachés de recherche dans les centres de recherche surtout dans les pays sous-développés On veut du concret !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés