Accueil > ... > Forum 1050085

Enquête sur l’assassinat de Thomas Sankara : Les autorités françaises interpellées

1er février 2017, 09:20, par LeJuré

Vous serez étonné de savoir qu’il n’y a rien d’autre dans ce dossier qu’un "sauve qui peut" entre jeunes militaires qui ont choisi de déserter leurs casernes et de s’immiscer dans la gestion du pouvoir d’état par la ruse et les armes.

Imaginer un peu le nombre de personnes armées qui siégeaient au conseil de ministre, aux réunions des instances du CNR .....Le nombre de dirigeants qui avaient des armes de guerre à leurs domiciles ou circulaient avec des armes de guerre dans leurs véhicules.

Il est claire que des dénouements sanglants de contradictions ou de guerre idéologique de clan étaient prévisibles. Surtout avec la jeunesses des acteurs et leurs passions idéologiques.

Et il en sera toujours ainsi lorsque les politiciens s’invitent à la tribune de débat avec des armes aux ceintures.

A mon avis, la seule leçon à retenir dans cette affaire et les burkinabè l’on retenu c’est : Les militaires en caserne et en dehors de la politique.

Si vous laisser des militaires inspirer, créer et entretenir des mouvements politiques discrètes dans les casernes avec pour Objectif la conquête du pouvoir d’état, il est évident que l’élimination physique, la loi du plus rapide ou du plus téméraire s’inviteront dans les règles de combat politique et ce sera rebonjour les dégâts.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés