Accueil > ... > Forum 964976

« Ce n’est pas parce qu’on a 50, 60 ans…, qu’on ne doit plus apprendre », Pr Serge Bayala, directeur de l’Institut universitaire de Formation initiale et continue

21 septembre 2016, 07:34, par fredo

Je suis quelque peu surpris que les internautes ne se posent pas la question de savoir qui peut réellement se former à l’IUFIC et quels sont les coûts réels de la formation dans cet institut. Si la dépersonnalisation des formation payantes à l’université publique est un impératif, l’institutionnalisation de sa privatisation, à travers l’IUFIC est un fait qu’il faut dénoncer avec énergie. Comment pouvez comprendre et accepter que dans une université publique les coûts de la formation soit aussi élevés (de l’ordre du million sinon son double ). Est-ce un institut de vente de diplôme ou un institut de formation de qualité ? Que vont faire les enfants de pauvres, qui après un diplôme de maitrise débordent d’énergie et ne peuvent poursuivre leur formation en raison du coût élevé ? Le FONER ne finance pas à la hauteur des coûts de l’IUFIC. Ne pervertissez pas (pardon, privatisez pas ) l’université publique.

Je félicite par contre le Pr Bayala pour ses actions dans le sens de l’augmentation de l’offre de la formation. C’est mon enseignant que j’admire car il a beaucoup fait pour moi et j’ai vraiment rien contre lui. Je parle parce que je sais qu’il est ouvert au débat. Cordialement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés