Accueil > ... > Forum 557539

Simon Compaoré parle depuis Paris : « Pourquoi nous sommes partis du CDP »

10 février 2014, 21:42, par HOMA

je suis burkinabé et je n’ai jamais pensé du mal pour mon cher pays le Burkina Faso ou je vis avec mes enfants.Mais il faut être réaliste tout ce que nous vivons actuellement personne ne peut me dire qu’il est surpris car nous vivons les signes depuis plus de 15 ans et même nous avons tous été prévenus par NORBERT ZONGO dans plusieurs de ces écrits notamment l’indépendant N°233 du 17 FÉVRIER 1998 dont je cite :« la présence de l’armée française ne peut non plus être éternelle. Aujourd’hui il est possible au peuple ivoirien surtout a sa jeunesse de contraindre pacifiquement le président Bedié et la nomeclatura du parti au pouvoir a aller de l’avant dans la véritable démocratie sans arme mais avec fermeté. Sinon tôt ou tard il faudra payer un lourd tribut de sang pour revenir a la case de départ comme en sierra Leone.Il y a donc une lutte permanente a mener.
Au Burkina Faso la situation est pire qu’en cote d’ivoire vu la nature du régime. Comme dans tous les pays africain francophone ou le chef d’état est un officier supérieur putschiste reconverti a la démocratie la situation est encore plus grave. La bataille est encore plus difficile et l’instabilité menacée a un double niveau... »
C’est pour dire que les ivoiriens ont payé et continuent de payer il reste le Burkina ce n’est pas la malédiction mais c’est une réalité depuis très longtemps nous demandons aux gens de sortir nous allons lutter non chacun reste chez lui et aujourd’hui nous voulons résoudre les problèmes a coups de baguette magique c’est difficile mais pas impossible nous allons minimiser seulement les dégâts. Je ne suis pas pessimiste mais un observateur averti.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés