Accueil > ... > Forum 237628

Libération d’otages par le Burkina : Les liaisons dangereuses

26 avril 2012, 17:01, par Pierros

« Même si on n’aime pas le lièvre reconnaissons qu’il court vite » dit un dicton.
Apprenons cependant à nous respecter. Il faut absolument qu’on se respecte.
D’autres ont tué Sadam, Ben La Den et certains Kadaffi mais ne se sont pas accaparés du pouvoir. Ils sont partis à la fin de leur mandat sans heurt.
Exploit oui,
Monarchisation et personnalisation du pouvoir non !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés