Accueil > ... > Forum 139311

Jean Pierre Guingané a quitté la scène

25 janvier 2011, 10:09, par Pascal WANOU, Directeur du FITHEB, Cotonou BENIN

TRISTE ET AFFLIGEANT DEPART

La nouvelle a circulé, comme une trainée de poudre, du samedi au dimanche dernier, surprenant tout le monde. Elle m’est parvenue finalement ce dimanche soir ; les caprices du Net ne m’ont pas permis de lire les nombreux mails qui
m’étaient déjà adressés pour me donner la nouvelle. Ebahi et abattu, je n’en croyais pas mes oreilles ; le téléphone portable a failli tomber de mes mains. Est-ce vrai ? OUI, la triste nouvelle m’a été confirmée quelques minutes plus
tard, après un coup de fil à Ouaga.

GROSSE PERTE POUR LE THEATRE AFRICAIN.

Il était devenu mon Mentor depuis les années 95 lorsque je prenais la direction du jeune Centre béninois de l’Institut International de Théâtre ; puis, quelques années plus tard, sous son impulsion, je donnais naissance au réseau "Culture de Quartier" au Bénin dont je suis le coordonnateur national.

A deux reprises, il parraina ma candidature au poste de Directeur du plus grand festival de théâtre en Afrique, le Festival International de Théâtre du Bénin - FITHEB. Depuis un an que je dirige ce prestigieux festival, ces nombreux
conseils m’ont toujours édifié. En mars-avril 2010, j’organisais ma 1ère édition du FITHEB dans des conditions extrèmement difficiles ; il était là, à mes côtés
pour me soutenir. Je me rappelle ces moments de partage, ses interventions au colloque, et... le trophée que je lui ai fait remettre par le Ministre de la Culture pour célébrer et rendre hommage à ce "Monument" de la culture et du théâtre africain.

Nous nous sommes revus quelques mois plus tard à Limoges, aux Francophonies en Limousin ; inséparables, nous étions, faisant toutes nos courses ensemble. « Viens, Wanou, nous allons critiquer les autres », me disait-il chaque
fois qu’il voulait engager une réflexion avec moi sur un sujet donné.

Quelques semaines après, nous revoilà ensemble à la dernière édition des RECREATRALES à Ouagadougou ; nous suivions les spectacles ensemble tous les soirs. Puis, à la
veille des départs, Jean-Pierre reçut à déjeuner, à l’espace Gambidi, les délégués africains et quelques amis européens présents, manifestant encore (pour la dernière fois sans que je ne le sache) son grand amour, sa solidarité, sa joie de vivre, son humour sans fin. Ce
fut la dernière fois que je vis Jean-Pierre. Et puis, subitement, j’apprends que mon Mentor, le grand artiste africain s’en est allé.

QUELLE TRISTESSE !

QUELLE LECON DE VIE ! A NOUS DE PERPETUER CETTE MEMOIRE, CETTE OEUVRE GIGANTESQUE QU’IL A ENGAGEE.
VAS DONC JEAN-PIERRE, REPOSE EN PAIX ET QUE LA TERRE TE SOIT LEGERE !

SALUT L’ARTISTE !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés