Accueil > ... > Forum 2412547

Burkina Faso : Qui est le nouveau contrôleur général d’Etat ?

15 janvier, 08:19, par Dibi

Oui, on attend de voir si le contrôleur contrôle et qui il contrôle avec quelle efficacité et quel résultat ?
Les élites politiques et administratifs de ce pays se résument à des bandes organisées de voleurs, de corrompus et mêmes d’incompetents notoires qui fait dire que le problème de la gangrène de la corruption du pouvoir en place est un problème de milieu, lié à une culture de milieu. Et il faut que le nouveau Premier Ministre Lansina Zerbo le sache ; lui qui débarque fraîchement dans la pétaudière qu’est devenu le Burkina Faso après la parenthèse de la RDP.
Voyez déjà les lignes de zigzag qui traversent les 105 de la majorité présidentielle. Oui, 105 familles, brigands,... ou clans politiques de la fameuse majorité présidentielle ? ; une vraie cour des miracles où tous idéologiquement se ressemblent et où l’on se bouscule autour des gamelles qui débordent de toutes les pourritures à vomir, pendant que les orages du djihadisme égorgeur s’accumulent dans le ciel des campagnes et jettent sur les routes des millions de paysans et paysannes sur les routes du désespoir, dans le dénuement total, et trimbalant avec eux des millions d’enfants déscolarisés... chassés de leurs villages. Et tout ça, n’a l’air de rien, de déranger grand monde au sommet de l’Etat où les huiles civiles ou militaires de l’endocolonat aux affaires s’adonnent à leurs préoccupations favorites : corruption, prédation, vol, détournements, concussion, renvois d’ascenseur en bandes organisées et dans l’entre-soi compradore bureaucratique criminel maffieux.
Pendant ce temps, le pays est livré, abandonné à la gestion par les ONG occidentales ou vendu à la découpe aux multinationales des puissances étrangères, contre pots de vin et dessous de table.
De la sécurisation et du développement, on brasse des mots : partenariat, émergence, réconciliation,... entreprenariat pour vendre des beignets, de la friperie-yougouyougou, réparer des pneus, se prostituer ou dealer de la drogue ? Pas étonnant que toute la jeunesse se retrouve en situation de totale déserrance existentielle et culturelle.
La classe politique n’est pas là, aux chevets de l’Etat et de la Nation malade. Et ne semble pas se soucier de récurer et laver ses gamelles sales. Elle s’occupe de ses affaires privées. Dans l’insouciance, l’irresponsabilité et l’incompétence la plus totale, pendant que la case commune tombe en ruine.
Na an lara an sara !
La patrie ou la mort !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés