Accueil > ... > Forum 2343327

Message du président du Faso : « A partir de ce discours, nous avons retrouvé notre dignité de Burkinabè », félicite Aly Badra Ouédraogo, président du RPR

4 décembre 2021, 00:40, par Dibi

Que ni, ni ! On est pas sorti de l’auberge !
Le pays n’est pas tenu ! C’est un Etat failli qui est tenu par d’autres logiques et pour d’autres intérêts.
Le pouvoir est totalement gangrené par la corruption, l’incompétence, le manque de vision, de capacité et de fibre patriotiques.
Les accords de coopération monétaires (Franc CFA limitateurs de nos commandes d’armements) et militaires (Bases françaises et G5-Barkhane) et interafricaines-régionales (CEDEAO-UA) empêchent toutes initiatives d’actions de souveraineté nationale et populaire.
L’opposition, toutes tendances confondues, n’est pas crédible, et est minée par des considérations d’égos surdimensionnés, des gens tous aussi sans vision, sans programmes ou réduits à des étiquêtes électorales pour débiles à peine lettrés et au bénéfice d’entrepreneurs politiques les plus réactionnaires.
Les élites traditionnelles (chefferies locales) et modernes occidentalisées francophiles (en embuscade dans le gouvernement MPP pour la protection des intérêts français) nagent tout autant dans l’entre-soi et les petits calculs de carrière ou d’enracinement local clanique, ethno-féodale.
La fameuse société dite civile est aux abonnés absents et dominée par des éléments bourgeois bureaucratiques et non indemnes de corruptions et de corporatisme éculé.
Les médias nagent dans un françafricanisme nauséeux.
Enfin, on espère qu’il y ait encore des colonels courageux, patriotes et intègres dans l’armée ! Autrement dit, elle est toute autant largement gangrenée par l’embourgeoisement affairiste et compradore ; ce qui condamne nombres d’officiers à se calfeutrer sous la climatisation du confort des affaires que d’aller courir des risques dans des zones de dénuements géographiques et humains hostiles à des silhouettes bedonnantes.
C’est donc peu dire que le peuple est livré à des charognards ou à des obscurantistes criminels en embuscade. Et pour quelles raisons ?
Pour Dieu ? Pour imposer un Islam qui égorge des êtres humains et impose le pantalon court aux hommes et la bâche aux femmes ? Que ni ni ! A cette régression sociale, humaine et culturelle !
Car derrière ces accoutrements d’un autre âge de l’aliénation se cachent de redoutables politiques mafieuses de prédation et de mises en coupes réglées du pays, pour le grand bonheur de forces sociales insoupçonnées et à la manœuvre contre notre avenir commun. C’est l’autre face de la même médaille qu’est l’Etat failli aux mains de ceux qui sont aux affaires aujourd’hui à Ouagadougou !
Na an lara an sara
La patrie ou la mort !
Ce cri de guerre et de rage que certainement, le Fasonet ne supporte plus, même exprimé contre la vermine ! Et pour cause ! Les accointances politiques, réseautiques et diplomatiques jouent à Ouagadougou, comme à Montpelliers.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés