Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

Cohésion social au Burkina : « Abg-Gulma », un film qui prône le vivre ensemble

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mercredi 14 octobre 2020 à 11h10min
Cohésion social au Burkina : « Abg-Gulma », un film qui  prône le vivre ensemble

L’ONG Educo a procédé, le mardi 13 octobre 2020 à Ouagadougou, à la projection de son film documentaire intitulé « Abg-Gulma » ou les taches du léopard. Cette œuvre cinématographique est produite dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement du Dialogue et Religieux au sein des communautés du Nord et du Centre-Nord du Burkina Faso (REDIRE) ».

Le Burkina Faso était considéré comme un pays de paix et de cohésion sociale avec une diversité culturelle. Il était « une destination à ne pas manquer ». Cependant, cette richesse est mise en mal ces dernières années. Le vivre ensemble est menacé par des actions terroristes. Cela occasionne des conflits communautaires. Pour remédier à cette situation, l’ONG Educo avec l’ensemble de ses partenaires ont initié le projet REDIRE. Pour sa mise en œuvre, elle a jugé bon de produire un film documentaire sur la cohésion sociale. L’œuvre est intitulé « Abg Gulma ».

C’est une production de 26 minutes qui met l’accent sur les mécanismes traditionnels et endogènes de dialogue, de prévention et de gestion des conflits. Des leaders religieux et traditionnels ont expliqué qu’aucune croyance ne prône la violence. Les cinéphiles du jour ont pu voir de bons exemples de cohésion des communautés. Selon le directeur de l’ONG Educo, Edouard Junior Ndeye, la production « fait référence à la beauté du léopard de par ses multiples taches. Aussi, la pluralité des taches du léopard fait son identité et sa spécificité qui forge de l’admiration. Cela peut être comparé à la diversité ethnique, des communautés, de confessions religieuses, de cultures et de traditions qui sont une force et un symbole de cohésion sociale pour le Burkina Faso. »

Le directeur de l’ONG Educo Edouard junior Ndeye

Ce projet est rendu possible grâce au soutien de la délégation de l’Union européenne au Burkina. Le chargé d’affaires José Luis Sanchez Alegre, a saisi l’occasion pour inviter le public à tirer des leçons du film. Il a également rassuré l’engagement de l’Union européenne à toujours soutenir de telles initiatives et accompagner l’Etat burkinabè dans ses efforts de promotion de la cohésion sociale et de maintien de la paix, facteurs d’un développement durable.

Les cinéphiles du jour ont visionné des exemples de vivre ensemble

Cette initiative de l’ONG Educo et partenaires est saluée à sa juste valeur par le ministère en charge de la Cohésion sociale par l’entremise d’Adama Régis Zougmoré, chargé de mission. Au nom du ministre d’Etat, il a félicité les différents acteurs impliqués. Il a souligné que l’objectif du projet est salutaire car il vient contribuer à la promotion de la culture du vivre ensemble et de la cohésion sociale.

C’est le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, qui était le patron de la cérémonie. Il a également congratulé les initiateurs du projet. Il a aussi appelé les uns et les autres à faire de la cohésion sociale une réalité.

Dimitri Ouédraogo
Alicia Ouédraogo (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rencontres musicales africaines (REMA) : C’est parti pour la 3e édition
Burkina Faso : Le ministère de la Culture étudie la question du financement des opérateurs culturels majeurs
25e édition des Nuits atypiques de Koudougou : Se donner une nouvelle vision pour atteindre une nouvelle mission
Orchestre « Les colombes de la révolution » : Fatoumata Diallo N° 2 et Aoua Carole Congo racontent la nostalgie de l’époque
Entreprenariat féminin : La 4e édition d’Africa Mousso se tiendra le 30 octobre 2020
Culture : L’ambassadeur LI JIAN visite le Musée Rayimi de Issouka
Bobo-Dioulasso : Le centre culturel Ankata présente son plus "grand studio"
Bobo-Dioulasso : Les opérateurs culturels majeurs réfléchissent à un mécanisme pérenne de financement de leurs activités
Musique : L’artiste slameur Delfy présente sa "Vision politique"
Festival Ouaga Doré : La culture et le commerce de l’or à l’honneur
Récréâtrales 2020 : Ça promet de beaux moments aux festivaliers
Coopération culturelle et touristique : A l’heure de la redevabilité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés