Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées. » Dalaï-lama

Promotion de la consommation locale : Le Club des marketeurs s’engage à faire des produits « made in Burkina », des leaders sur le marché à l’horizon 2021

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 13 octobre 2020 à 18h00min
Promotion de la consommation locale : Le Club des marketeurs s’engage à faire des produits « made in Burkina », des leaders sur le marché à l’horizon 2021

Sous la présidence du ministre du Commerce, de l’Industrie et l’Artisanat, Harouna Kaboré, les membres du Club des marketeurs du Burkin Faso ont animé une conférence de presse, mardi 13 octobre 2020, à Ouagadougou. Objectif : Présenter leur plan stratégique 2020-2023 et procéder au lancement de la campagne de communication pour la promotion de la consommation locale qui se déroule du 14 au 31 octobre 2020.

Le club des Marketeurs du Burkina Faso a été mis en place, il y a 3 ans dans le but de faire la promotion des produits locaux. « Ce qui a milité à la faveur de la mise en place de cette association, c’est qu’on a remarqué que dans la quasi-totalité des structures ou entreprises, c’est le marketing qui intervient en amont et en aval dans tout ce qu’il y a comme recherche, comme prévision jusqu’à la vente en passant par l’opérationnalisation des décisions et stratégies », a signifié le président du club, Boureima Maïga.

Cette association appelée « marketing et sales managers club » regroupe des professionnels issus du monde de la communication, du marketing, de la recherche et des affaires qui officient au sein de grandes structures. Consciente des enjeux et des défis à relever, elle travaille en étroite collaboration avec le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat sur des questions d’ordre stratégique et opérationnel. A ce propos, l’association a adopté un Plan stratégique de quatre ans allant de 2020 à 2023. Atteindre 50% de part du marché d’ici à 2023, telle est l’ambition dudit plan.

Des chefs d’entreprises étaient présents.

Mise en place d’une centrale d’achat

Des stratégies ont été développées pour l’atteinte de cet objectif. Au nombre desquelles la mise en place d’une centrale d’achat et de distribution des produits Made in Burkina Faso. Cette société va rassembler des experts de la prévision, de la recherche, de la distribution et de la communication. L’on note également l’amélioration de l’offre "produit" à travers un plan de 360 degrés sur une gamme adaptée de produits. La dernière activité, c’est d’accroître la notoriété à travers des campagnes de communication sur le concept « LeMadeInFaso ».

Introduire les petits formats à un prix abordable tout en maintenant la qualité et en activant les médias modernes peut-être un déclencheur

Le travail à faire consiste à sensibiliser sur l’intérêt de la consommation locale et à attiser la fibre patriotique à l’endroit de la production locale de sorte à créer un déclic préférentiel pour elle en termes de premier choix d’acquisition parmi un large éventail de possibilités. Le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, a positivement apprécié la création du club des marketeurs du Burkina Faso. « C’est une grande chance aujourd’hui que le gouvernement ait ce club. Nous avons évalué LeMadeInFaso jeudi dernier. Il ne va pas être simplement un Label mais il va être un label désormais qui va nous aider à faire avancer les choses », a-t-il dit.

Le ministre du commerce réitère son engagement à les accompagner

Rappelant que la période choisie pour le lancement de la campagne de communication pour la promotion de la consommation locale « consommons ce que nous manufacturons » se tient dans le mois du « consommons local dans l’espace UEMOA ». La célébration officielle est prévue pour le 15 octobre 2020 dans l’enceinte du ministère du Commerce.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre l’insécurité : Un réseau de malfaiteurs spécialisés dans les vols des câbles mis hors d’état de nuire par la police nationale
Vivre-ensemble au Burkina Faso : L’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux réfléchit à la contribution des personnes âgées
Enseignement professionnel : Vers la validation du référentiel et l’élaboration du règlement d’examen
Formation professionnelle et employabilité chez SITARAIL
Burkina Faso : Message de Mariam Sankara à l’occasion du 33e anniversaire de l’assassinat du Président Thomas SANKARA
Scolarisation au Burkina : Rafi Dermardirossian, homme de l’année 2020 de CREDO, plus de 2 000 enfants démunis parrainés en cinq ans !
Archidiocèse de Ouagadougou : Les fidèles catholiques ont célébré les 94e Journées mondiales missionnaires
Assainissement : La Police de l’eau filtre les unités de production
Politique : Le MOCER œuvre pour des élections apaisées
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : Message de Achim Steiner, Administrateur du PNUD
Province du Yatenga : Développement et situation sécuritaire en débats
Développement durable au Burkina Faso : Des jeunes filles outillées en leadership féminin pour une participation active
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés