Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Rencontres lycéennes de la vidéo en France : Le ciné-club Gaston Kaboré remporte le deuxième prix

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • dimanche 11 octobre 2020 à 12h00min
Rencontres lycéennes de la vidéo en France : Le ciné-club Gaston Kaboré remporte le deuxième prix

Le club Gaston Kaboré du lycée Nelson Mandela a participé a la 31e édition du festival « Rencontres lycéennes de la vidéo » qui c’était déroulé du 29 mai au 2 juin en France. A cet effet, des prix ont été décernés aux meilleurs films. Parmi ces meilleurs se trouvait le club Gaston Kaboré qui avait représenté le Burkina Faso. Ledit club avait reçu le deuxième prix avec le film « A Noag ni Koudpoko ». Une première pour un établissement d’Afrique.

Noag est un jeune villageois marié à Koudpoko. Les deux vivaient l’amour parfait depuis 4 ans mais n’arrivaient pas avoir d’enfant. Le train de vie de ces amoureux suscitait la jalousie chez les habitants du village qui décidèrent de semer la pagaille dans ledit foyer. Ils réussirent à convaincre le mari de mettre sa femme à la porte, ce qu’il répéta à sa femme une fois chez lui. Le jour du départ, la femme constata qu’elle était enceinte. Tel est le bref résumé du film « A Noag Ni Koudpoko »
Pour Abdoul Kader Danema, élève en classe de terminale au lycée Nelson Mandela et coréalisateur, le film relate les faits existants dans la société burkinabè, particulièrement le poids de la société dans le mariage.

« A Noag Ni Koudpoko », est le film court métrage du club Gaston Kaboré du lycée Nelson Mandela qui a reçu le deuxième prix lors de la 31e édition du festival « Rencontres lycéennes de la vidéo ». Pour l’occasion, une cérémonie de remise du trophée a été organisée le samedi 10 octobre 2020 à Ouagadougou. Le trophée a été remis à Athanase Nikiema, censeur du lycée Nelson Mandela représentant le proviseur.

Abdoul Kader Danema, élève au lycée Nelson Mandela

« Ce que nous ressentons ce matin est un sentiment de joie, de satisfaction pour la belle œuvre que nos élèves ont reçue à travers leur film. Nous les encourageons à continuer sur cette lancée et ne surtout pas oublier qu’ils sont toujours des élèves. Aussi, nous leur souhaitons beaucoup de courage pour la suite et leur assurer que l’établissement ne ménagera aucun effort pour les soutenir et les accompagner dans leurs activités cinématographiques », affirme Athanase Nikiema.

Athanase Nikiema, censeur du lycée Nelson Mandela

La cérémonie s’est déroulée au sein dudit lycée en présence de Gaston Kaboré, réalisateur burkinabè et parrain de la cérémonie ainsi que les acteurs qui ont participé à la réalisation de ce film.

Lors de cette cérémonie de remise de trophée, les autres réalisations du club ciné Gaston Kaboré ont été projetées, notamment Le prix de l’audace, premier court métrage du club réalisé en 2009 et, La vie de Fatim.

Sarah Kaboré (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lefaso TV présente Les « A- côtés du SIAO » : A la rencontre des artisans burkinabè
Les 12PCA, acte 11 : Une édition placée sous le signe de la résilience
SIAO : La 16e édition s’ouvre sous le signe de la résilience des artisans
« Dafra académie music live » : Une compétition pour la relance de la pratique musicale live au Burkina
Cinéma au Burkina : "Naras City", le premier long métrage de Malick Naboalga dénonce l’injustice, l’insécurité et les conflits fonciers
Visite du parc d’exposition du SIAO : « La commission est prête à 98% » Serge Poda, ministre de l’artisanat
Musique au Burkina : Jules O s’offusque du désordre avec son titre ‘’Zoundzandé ’’
Bobo-Dioulasso : Des artisans redoutent « une mort programmée du pagne koko dunda »
SIAO 2023 : « Les foires, c’est en même temps une école où on part découvrir, vendre et se faire connaître », foi des créateurs
Koudougou : L’entreprise François 1er, une opportunité d’emplois pour les étudiants
MCCAT/DGCA : Trois nouveaux promus prennent leurs fonctions
11e édition du Festival international de danse de Ouagadougou : Une vingtaine de compagnies de danse attendues
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés