Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En élection, il faut à la fois espoir et audace.» François Hollande

Energies renouvelables en Afrique : La Chine en exemple pour une transition énergétique réussie

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET • vendredi 9 octobre 2020 à 00h17min
Energies renouvelables en Afrique : La Chine en exemple pour une transition énergétique réussie

C’est parti pour 48 heures d’activités de la 4e édition de la Semaine des énergies et énergies renouvelables d’Afrique (SEERA) à Ouagadougou. Cette édition se tient sous le thème « Intégration régionale pour une transition énergétique réussie » depuis la matinée de ce jeudi 8 octobre 2020 à la salle de Conférence internationale de Ouaga 2000.

Elle est placée sous la présidence du ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, et a pour pays invité d’honneur, la République populaire de Chine. Dans son discours d’ouverture, le ministre Ouédraogo a présenté la place qu’occupe le secteur de l’énergie dans le programme quinquennal du président du Faso, mettant en exergue l’évolution des chiffres en matière de taux de couverture.

A l’en croire, le Burkina est passé de 325 mégawatts en 2015 à plus de 800 mégawatts à ce jour. « Roch Kaboré a fait de l’énergie son cheval de bataille », a-t-il affirmé, précisant que dans cette vision, il s’est résolument engagé vers les énergies renouvelables, notamment le solaire.

Selon Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, le Burkina est leader en Afrique de l’Ouest en matière d’énergie solaire, énumérant au passage les centrales construites dans le domaine.

La cérémonie d’ouverture a enregistré de nombreux participants

Il est également revenu sur la place de l’énergie dans la dynamique du développement, encourageant les pays africains à une synergie d’action en la matière.

« Il faut que nous puissions fédérer nos énergies », lance-t-il aux participants, venus également d’autres pays.

Le choix de cette édition s’est porté sur la République populaire de la Chine, en raison de son expérience dans le domaine de l’énergie et de son appui au ministère de l’énergie du Burkina. « C’est un pays qui a su compter sur ses propres ressources, sa discipline et sa rigueur au travail. (…). Seules dans la discipline, la cohésion, la solidarité que nous allons pouvoir développer le pays et construire l’Afrique », a magnifié Dr Ouédraogo, en guise d’invite aux nombreux étudiants présents à la cérémonie d’ouverture.

Visite des stands par les autorités, avec en premier plan, le ministre de l’énergie et l’ambassadeur de la République de Chine au Burkina

Les deux jours, faits essentiellement de communications sur plusieurs thématiques en lien avec le secteur, seront marqués par une exposition dans le hall de la salle de conférence internationale de Ouaga 2000, d’entreprises intervenant dans le domaine des énergies.

Plusieurs entreprises ont, pour l’occasion, aménagé à Ouaga 2000

Par l’initiative de la SEERA, le gouvernement vise à créer des opportunités d’affaires aux acteurs, attirer les investisseurs et soutenir le développement durable du secteur de l’énergie.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 octobre à 18:40, par Edde51 En réponse à : Energies renouvelables en Afrique : La Chine en exemple pour une transition énergétique réussie

    Quelle désolation de lire que la Chine apporterait une aide exceptionnelle au développement énergétique du pays !
    Les centrales solaires construites par les étrangers - pas uniquement chinois- ne le sont pas à titre gratuit.
    Les produits solaires chinois destinés au Burkina sont de qualité moindre. On n’explique pas aux gens qui achètent des batteries à recharger avec du PV qu’elles ne doivent pas être déchargées complètement pour ne pas écourter leur vie.
    il faut se poser la question de ce que cela rapporte à la Chine qui tire toujours partie de ce qu’elle apporte, comme les autres. Simplement, ces produits sont moins chers et attirent les consommateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 06:32, par Amadou En réponse à : Energies renouvelables en Afrique : La Chine en exemple pour une transition énergétique réussie

    C’est excellent tout ce que la Chine fait pour l’Afrique.
    Dommage que les autres pays ne soient pas si bienveillants !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 12:34, par Sidpassata Veritas En réponse à : Energies renouvelables en Afrique : La Chine en exemple pour une transition énergétique réussie

    Écoutez très « bien » ce nous disons nous-même de la Chine que nous invitons pour faire notre développement énergétique : « C’est un pays qui a su compter sur ses propres ressources, sa discipline et sa rigueur au travail »
    Comme quoi, nous ne savons même pas copier les bon exemple :
    - Pourquoi ne pas faire comme la Chine en comptant sur nos propres ressources au lieu de compter sur les autres que nous passons le temps à inviter chez nous. La Chine a invité qui ? La France est venue aider à construire une centrale solaire au BF, elle a invité qui chez elle pour lui apprendre ? On ne s’en sortira pas en essayant sciemment ou inconséquemment de faire faire notre travail pour d’autre. "Personne ne viendra construire l’Afrique à notre place" a chanté un artiste révolté.
    - Ce qu’il faut copier, c’est la science : donner des bourse d’étude aux enfants de paysans dans ce pays pour qu’ils aillent dans les meilleures universités et écoles du monde pour nous ramener le savoir technologique indispensable pour construire notre patrie et la défendre. Dans le domaine de la conquête spéciale le professeur d’université qui est en train de construire un satellite 100% Burkinabè et qui entraine ses étudiant à sa suite pour garantir la relève, nous montre le bon chemin à suivre : il n’est pas d’un grand intérêt d’acheter de la technologie et de se faire un simple consommateur esclave du fa biquant. Il faut chercher le savoir technologique qui permet d’inventer.
    - Il ne s’agit pas de prôner autarcie, mais en invitant un partenaire, il faut le faire pour stimuler notre génie créateur, notre esprit inventif et non simplement notre appétit de consommateur. Exemple : pourquoi en matière d’énergie solaire, la politique étatique reste celle des énergies faucilles que l’on produit en masse pour ensuite distribuer au consommateur à travers un réseau électrique. Pourquoi l’état ne mettrait pas plutôt l’essentiel de ses efforts dans la production du matériel nécessaire à la production à petite échelle de l’énergie solaire et mettre ce matériel à disposition des particuliers pour leur propre installation domestique. Le grand réseau de distribution serait alors réservé aux fortes tension nécessaire pour les usines et unités industrielles moyennes.
    Avec des nouvelles technologies, il faut avancer avec de nouveau paradigmes de développement et pour cela, il n’y a qu’à oser inventer avec son propre génie créateur car nul pays n’est plus développé ou moins développé que l’autre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gouvernance minière : « Le Burkina Faso fait des efforts », selon une étude du CIFOEB
Société minière : Endeavour Mining et Terranga gold corporation s’unissent pour figurer dans le top 10 mondial
Mine : Dix étudiants en fin de stage à IAMGOLD Essakane reçoivent leurs attestations
Energies renouvelables : CEASO-AI mobilise la société civile des pays francophones d’Afrique de l’Ouest
Secteurs des mines : Un atelier pour valider la stratégie nationale du contenu local
Mines au Burkina : Les conventions minières expliquées aux acteurs
Bagassi/Boucle du Mouhoun : La mine sous-terraine qui fait des merveilles
Installations solaires au Burkina : « Dans des services publics, 50 à 70% ne fonctionnent pas au-delà d’une année », déplore l’ingénieur Gilbert Kazienga
Energies renouvelables en Afrique : La Chine en exemple pour une transition énergétique réussie
Exploitation minière : Les activités de IAMGold portées à la connaissance du chef du gouvernement
Mines et carrières au Burkina : Les acteurs veulent encourager la fourniture locale de biens et services aux sociétés minières
Secteur minier au Burkina : Faso Mine and Services se fortifie par un accord avec le groupe Phœnix Precious Metals
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés