Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 5 octobre 2020 à 00h00min
Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, était dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou, le 3 Septembre 2020. Objectif, voir les ruines de la mosquée détruite dans le quartier Pazaani, mais aussi prodiguer des conseils aux communautés, dans l’optique de renforcer le vivre-ensemble. Pour ce faire, il a prêché la paix et le dialogue intercommunautaire.

La mosquée de Pazaani, dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou, a été détruite courant septembre 2020, au motif qu’il se trouve sur un terrain litigieux. A la suite de la démolition de l’édifice religieux, de salles de classe et d’un magasin érigés sur ledit terrain, la tension est montée dans le quartier.

Pour contribuer au dénouement de la crise et apaiser les cœurs des fidèles musulmans, le président de l’Assemblée nationale a fait une descente à Pazaani, avec pour objectif de contribuer à « dépassionner les débats et engager le dialogue », selon ses propos.

Bala Sakandé a dit être venu « prêcher le vivre-ensemble, la paix, la renonciation » qui, dit-il, sont des valeurs enseignées dans toutes les religions. « Je ne suis pas venu au nom d’une communauté ; je suis venu en tant qu’élu de la nation, de la province, pour inviter la population à l’accalmie », a expliqué le visiteur du jour.

« Les terroristes ont tiré sur les fibres religieuses, régionalistes, ethniques ; mais ils ont échoué », a rappelé Bala Sakandé, réagissant aux propos virulents postés sur les réseaux sociaux, suite à la destruction de la mosquée.

E.K. Samboé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 octobre 2020 à 12:16, par citoyen Lambda En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Je ne sais pas ce que les autres internautes en pensent mais je pense que cette sortie du PAN sur ce site litigieux est très maladroite, d’autant que c’est un dossier qui est entre les mains de la justice . Il faut que nos plus hautes autorités fassent beaucoup attention à certains de leurs actes . La recherche de la popularité par tous les moyens appelé aussi populisme ne saurait être une stratégie de promotion à ce niveau de responsabilité . Excellence votre sortie est très maladroite et dangereuse d’autant que les rumeurs courent de plus en plus selon lesquelles ,vous entendez vous appuyer sur la communauté musulmane pour accéder à la plus haute fonction de l’Etat sous le fallacieux prétexte qu’après LAMMIZANA tous les présidents du BURKINA FASO sont des catholiques et qu’il faut maintenant un musulman comme PF . Excellence, sauf votre respect je vous dis encore attention ,attention, attention.

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre 2020 à 21:31, par Passakziri En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

      Citoyen Lambda,
      Comme vous avez demandé l’avis des autres internautes, je vous donne le mien :
      C’est du pure POPULISME ; Mais la politique au Faso actuellement se résume à ca : le POPULISME. Les citoyens aussi n’aiment que ca et c’est ce qu’on leur sert. Notre émergence n’est pas pour demain.

      Passakziri

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2020 à 00:43, par Ouagadougou En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

      @Citoyen Lamda , Autant je peux comprendre que vous dite au PAN de faire a attention pour ne pas tomber dans le populism, autant je vous dirais vous attention de repeter les ineptities de rumeurs qui court dans la ville . Le monsieur est la 2eme autorites de l’Etat. As t’il utiliser la communaute pour y acceder ? Je repond que non et un non categotique. Donc subitement maintenant qu’il est presque au niveau du chef de l’Etat , il faut se rappeller qu’il est musulman. Je doute qye vous meme soyer un detracteur du PAN qui chercher a l’associer a un groupe et par consequent le nuite politiquement.

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2020 à 01:07, par Mal Adroit En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

      Internaute @ citoyen Lambda, c ;est exactement ce que je pensais. Mr. Sakandé n’aurait pas du faire ce deplacement. Ca donne l’impression d ;un parti pris et de nature a envenimer les divisions. Domage.

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2020 à 08:21, par levieux sage En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

      Excellence votre sortie est très maladroite et dangereuse d’autant que les rumeurs courent de plus en plus selon lesquelles ,vous entendez vous appuyer sur la communauté musulmane pour accéder à la plus haute fonction de l’Etat sous le fallacieux prétexte qu’après LAMMIZANA tous les présidents du BURKINA FASO sont des catholiques et qu’il faut maintenant un musulman comme PF . Excellence, sauf votre respect je vous dis encore attention ,attention, attention.
      En realité internaute "citoyen Lambda" c’est votre post qui est maladroit le PAN est dans ses devoirs et c’est une tres bonne initiative. Quant aux ambitions, c’est vous qui le dite et la strategie c’est encore vous, soyons tolerant pour un vivre en paix dans notrs cher BURKINA

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2020 à 10:24, par KONATE Mohamed En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

      C’est avec un coeur très chagriné que je reponds à des balivernes de ce genre. Relisez bien ce qui est écrit pour pouvoir bien comprendre l’objet de cette visite sur le terrain. Ayons un esprit de pardon, de partage et d’assistance pour que les choses évoluent positivement au lieu de nous asseoir pour tout politiser.
      Ah ! le Burkinabè

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2020 à 12:11, par abdoul En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

      mon frère c’est un faut débat tu rencontre personne n’a jamais pense cela il ne faut pas creuser un trou ou tu va te trouver dedans nous votons un programme on vote pas des individus ni des religions, la sortie du Mr Bala c’est pour essayer de jouer la carte d’apaisement entre les parties , même les jaunes ne sont pas d’accord avec lui notre pays c’est un pays laïc si quelqu’un essayer de mettre des mouvais idiologie au sein du peuple il trouvera son compte top ou tard

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2020 à 17:20, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

      Monsieur, vous êtes hyper dangereux. ça me donne des frissons. Vous avez quelle niveau d’éducation ? Comment vous osez balancer des idées destructrices comme celles-là dans un média lu partout dans le monde ? Vous vous allumez le pays par tous les moyens quoi ? Oulala !

      Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 12:26, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    VOUS SAVEZ IL NOUS UN ÉTAT QUI EST FORT QUI SE FAIT RESPECTER IL N Y A PAS QUE JE SUIS DE TELLE APPARTENANCE RELIGIEUSE, ETHNIQUE OU QUOI QUE CE SOIT. LE BURKINA FASO EST UN PAYS LAÏQUE ET LA LOI EXISTE DONC IL N Y A PERSONNE AU DESSUS DE LA LOI.
    CELUI QUI EST EN porte-à-faux D’ AVEC LA LOI ET BIEN LA LOI LUI TOMBE DESSUS SANS CRIER GARE ET PUIS IL Y A RIEN .

    PS VRAIMENT LE BF EST ENTRAIN DE DEVENIR UNE VRAI JUNGLE. A QUI LA FAUTE AUX DIRIGEANTS JAMAIS EXEMPLAIRES OU AU PEUPLE MANIPULE ET SOUVENT inconscient ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 12:46, par A qui la faute ? En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Cela confirme ce que je pense, dans ce pays la religion passe avant la république, et c’est dommage

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 13:33, par Paul26 En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Sortie tres tres maladroite et dangereuse. N’est-il pas dit que la justice a tranche l’affaire et ordonne la demolition des buildings ? Alors que fout le President de l’Assemblee sur ce site ? C’est a croire que les hommes politiques africains n’apprennent jamais la lecon. Tout simplement parce qu’ils ne voient pas loin. Tout ce qui les interesse, c’est une victoire populiste dans l’instant qui leur permettra de se remplir les poches et de continuer a pousser du ventre. Donc, de nos jours il suffit de brandir la religion pour effaroucher les politiques, au grand dam de la Loi et de la Laicite ? C’est a cause de ces salamalecs pueriles aux religieux pendant deux decennies que le Mali s’est retrouve dans la situation actuelle ou un iman illettre fait et defait les gouvernements. Il faudrait une nouvelle génération de politiciens, visionnaire, probes, engagee et travailleuse.

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2020 à 10:44, par issaka En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

      Bonjour,
      j’aimerais à tous ceux qui qualifient la sortie de M. B. SAKANDE de malheureuse, de jouer bal à terre.

      En quoi prôner une coexistence pacifique est-il malheureuse ?

      J’ai écouté son intervention et senti que le PAN était sincère dans ces propos.

      Pensez-vous que la justice peut-elle régler tous les litiges ?

      Il faut arrêter de vouloir chaque copier coller et de penser les mécanisme de gestions des crises conçus par les pays occidentaux et adaptés à leur situation peuvent toujours s’appliquer au Burkina

      Pourquoi quand ça chauffe tous le monde court chez le Mogho Naaba ?

      Même en occident, l’état de droit n’est pas toujours applicable.

      Que l’on veuille ou pas les religions jouent un rôle prédominant dans nos sociétés africaines, contrairement en occident.

      Vouloir nier cette réalité et penser que les lois seules peuvent résoudre toutes les crises c’est jouer à l’autruche.

      Cela dit, quant on voit un citoyen, PAN, soit-il, appeler ses coreligionnaires à la retenue et à l’apaisement, je pense qu’il faut le féliciter et l’encourager.

      Loin de moi de vouloir défendre le PAN, car je ne le connais même pas, je pense qu’il faut encourager les bonnes initiatives, faire jouer son intelligence pour désamorcer certaines crises au lieu de s’accrocher toujours à l’état de droit que même les pays occidentaux bafouillent quand leur sécurité ou survie est en jeux.

      Le Burkina a ses propres réalités.

      Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 16:55, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Les partisans du désordre, les commerçants de DIEU, on les connaît mais personne n’a le courage de les indexer. Je connais des groupes très prévoyants qui ont cette intelligence de demander dès terrains en peine brousses que le lotissement vient trouver et intégrer. Les roublards sont attentistes, dès après les lotissements, dès qu’ils soupçonné un espaces vides ou réserve, hop on saute dessus pour ériger lieu de culte avec espoir de régulariser l’état de fait. La Loi c’est la Loi. Affaire de vivre ensemble n’a rien à y avoir, sauf mauvaise foi.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 18:37, par Sacksida En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Cette sortie du President de l’AN Balla Sankande de maniere impartiale est bien justifiee car l’affaire touche le Vivre Ensemble et en tant que Dirigeant Responsable, quoi de plus normale que de toucher du doigt et de comprendre d’avantage. Des gens sont trop accultures ou occidentalises et veulent plaquer le Faso a la Republique dont les sens profonds sont assez differents, et il faut comprendre que le Droit et la Justice ne sont pas contradictoires aux faits religieux qui organisent egalement les rapports humains et la cohesion sociale. Meme apres une decision de justice la mediation est possible tant que l’application stricte de certaines decisions peut deboucher a une crise sociale et tant qu’il est possible de trouver bien sur une solution paliative qui preserve la cohesion sociale et bien sur le Vivre Ensemble pour prevenir les crises ou se trouve le Probleme ? Que Dieu aide notre peuple. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 20:20, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Les partisans du désordre, les commerçants de DIEU, on les connaît mais personne n’a le courage de les indexer. Je connais des groupes très prévoyants qui ont cette intelligence de demander dès terrains en peine brousses que le lotissement vient trouver et intégrer. Les roublards sont attentistes, dès après les lotissements, dès qu’ils soupçonné un espaces vides ou réserve, hop on saute dessus pour ériger lieu de culte avec espoir de régulariser l’état de fait. La Loi c’est la Loi. Affaire de vivre ensemble n’a rien à y avoir, sauf mauvaise foi.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 21:44, par Yacoub En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Imam illettré ! Que comprenez vous par illettré ?le français l,anglais le chinois.les pays les plus riche sont les pays arabes mais ils ne parlent pas français ni l,anglais mais ils sont performants.le français comme civilisation c,est nul.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 06:40, par Testeur En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Internautes 1-4, c’est dommage que pour vous, détruire une mosquée c’est comme détruire une maison d’habitation. Une lieu de culte est construit par une personne mais appartient à une communauté. C’est l’erreur que Bala SAKANDE a commis aussi. Je le vois plutôt comme votre envoyé. Je ne pense soit qu’il soit une référence intellectuelle ni morale dans la communauté musulmane. Attribuer un espace à une personne alors que les dossiers d’une autre est en cours de traitement cause aussi problème administratif.
    Troisième chose, dans notre culture africaine, les droits de la communauté prime sur le droit individuel, ce qui ne semble pas le cas en occident où l’individu ne recule même si c’est au détriment de la communauté. Nos juges ne sont pas des robots.
    C’est pas être grand de se lancer dans des conjectures, des prétentions que l’on attribue aux autres (à Bala SAKANDE) sans preuves. Toujours est il que vous avez les résultats aux élections de de ceux qui voulaient exploiter des raccourcis ( les termes mossi du centre et musulmans ont déjà été prononcés). Le peu que je sais de l’Islam est qu’il demande de choisir les plus plus pieux parmi vous. Chrétien ou musulman, soit le plus pieux tu seras le candidat de l’Islam. Le candidat de la communauté musulmane est à ma connaissance le plus pieux des candidats.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 08:17, par Dominique sawadogo En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    ceux qui voient la sortie d’un mauvais coté c’est leurs problèmes.
    il n’est sortie que pour étouffer un danger qui pourrait être désastreux.
    Avant la justice la tolérance et le respect de l’autre d’abord.
    Même dans les nations mentors de la démocratie et de civilisation moderne actuelle, il vient que l’on mette les règles votée de côté et on se référé aux valeurs fondamentale de l’humanité dont la tolérance, le pardon pour la résolution de certains problèmes.
    il est sortie pour plus de cohésion sociale et c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 08:19, par Kenichi En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Jai l’impression que beaucoup d’internaute ne sont pas réalistes et vivent dans un monde théorique. Ce que le PAN a fait ,est plus que bien, car vous ne le savez peut être pas , les guerres religieuses sont pires que les guerres ethniques et je puis vous assurer que quand ça va commencer, même au sein de la justice, il y aura des règlements de compte entre hommes de loi, car ce sont des hommes comme vous qui ont aussi leur conviction religieuse. La paix n’a pas de prix.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 08:49, par Franckbf En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Bonjour à tous,
    Le problème n’est pas le PA. A t’il un conseiller en communication ? Que fait ce dernier ?
    Il faut que nos responsables se rappellent qu’en dehors de leur appartenance religieuse qui est personnelle, ils gèrent un etat laïque.
    Il aura simplement pu demander au médiateur du Faso de s’en saisir, qu’il aurait fait œuvre utile.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 09:01, par sidbénéré En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Faites attention à vous mettez les pieds Il ya mieux a gérer dans ce pays que les problèmes des religions importées. Vous voyez dans quel état notre pays est aujourd’hui. C’est la tolérance de l’extrémisme religieux qui a provoqué tous les déplacements internes et le terrorisme dans ce pays. Il faut savoir défendre la république et des individus. Le PAN aurait pu appeler les deux parties a huis clos et proposer avec l’aide du cadastre un terrain neutre à chacun des litigieux et faire du terrain querellé un espace vert ou une école ou un bâtiment d’utilité publique.Dans ce cas il y a eu autorité de la chose jugée et la justice a ordonné la démolition de tout édifice sur ce lieu.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 09:21, par Kamalo En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Je pense que les lieux de culte prédéfini lors des lotissement doivent être respectés.
    Il n appartient a aucun d’occuper les les zones a usage d’habitation pour construire des mosquées ou églises.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 09:38, par Lagitateur En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    C’est vous qui pensez que sa sortie est maladroite. Alassane Sakande sait ce qu’il fait.
    Pendant que la tension monte et que les discours s’enveniment suite à la destruction de cette mosquée, faut-il s’asseoir pour attendre le pire avant de se lever ? C’est vous encore qui viendrez dire que le Gouvernement n’a pas été prévoyant pour calmer les esprits.
    La PAN a dit être allé pour apaiser les cœurs et prêcher la paix et le vivre ensemble. Cela ne fait pas entrave à l’action de justice qui suit son cours.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 10:04, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    - Vraiment ces gens du MPP !!! Il faut qu’ils politisent tout, et juste pour remplier forcément encore pour 5 ans de malheur pour notre pays !

    Mr Bala, c’est simple comme bonjour : payez sur fonds propres une grande parcelle et construisez-y une mosquée pour le propriétaire de cette bâtisse détruite. Personne ne va vous blâmer. Pourvu que ce ne soit pas sur les fonds de l’AN ni de ladite Caisse noire que vous gérez et qui vous permet de faire du n’importe quoi avec les fonds publics !!

    Conclusion : C’est un précédent dangereux que le PAN vient de créer. Est-il allé sur le site des Égilises des AD détruites à Obiré (Poni) récemment ? Ces lieux de prière ont-ils des statuts différents dans notre République ?

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 10:18, par Nekre En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Citoyen Lamda, c’est la premiere fois que j’entends ce que vous dites (Depuis Lamizana......). Je conclus que à dessein, en faisant semblant de denoncer vous contribuer à vehiculer cette idée- Si Bala va acceder au fauteuil, il va y acceder mais surement pas du fait de sa casquette de Musulman car l’Etat est laic.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 11:07, par Desi Camille En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Je vois venir une autre crise. Une mosquée a été construite sur un Espace Vert a environ 300m au sud-ouest du Lycée Thomas SANKARA a KARPALA. Il semble que c’est une occupation temporaire mais quand on connait les ruses et autres astuces pour en faire un Acquis, il serait bon de prendre des mesures pour anticiper l’evidente crise qui se profile

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 14:45, par Ka En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Sans parti pris, je dis que mes amis internautes exagèrent : A voir ce geste pour un PAN, c’est une provocation. Et voir sur le plan humain et religieux, Bala Sakandé a suivi son instinct de confession musulmane en allant voir la destruction de ce lieu de culte ou parmi d’autres il y va et prier pour beaucoup de chose comme chacun d’entre nous. Même si Ka était un président du Faso, je ferai le geste qu’a fait le PAN si l’église centrale de l’assemblée de Dieu a Ouagadougou venait de détruire. C’est là ou depuis plusieurs années je parle a ma façon le Dieu de toute l’humanité.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 16:02, par Jan En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Il est étonnant que beaucoup parle du PAN au lieu de se poser la question pourquoi la mosquée a été construite sur ce terrain et à qui appartient le terrain. Il faut que tout le monde le sache. On parle beaucoup de terrain litigieux. Mais le terrain a été bel et bien attribué. Celui qui a construit a postulé le terrain mais un autre l’a obtenu. Dès le début des travaux l’initiateur de la construction a été invité à plusieurs reprises à arrêter les travaux, le terrain ne lui appartenant pas. Malgré les injonctions des autorités de l’urbanisme, de la gendarmerie, de la justice... il a continué en disant que personne ne pourra l’empêcher de réaliser son projet. Venir activer la fibre religieuse pour faire des revendications, même Allah n’aime pas cela. Que Allah bénisse tout le monde. Je suis sûr qu’il ne va pas agréer les prières des malhonnêtes.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 17:49, par Seni En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Les gens préfèrent que le déluge arrive avant de regretter par tous les canaux l’autorité a vu venir mais n’a absolument rien fait.
    Bonne initiative du PAN à saluer
    « 

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2020 à 09:36, par Stalinsky En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    La question fondamentale qui est posée ici est la fonction du Président de l’assemblée Nationale. Dieu merçi j’ai connu des PAN depuis le Président Joseph Ouédraogo dit "JoOueder". Aucun n’est allé posé des actes de ce genre. le rôle du PAN est de contrôler l’action gouvernementale. Les actes de ce genre que pose ce Balla Sakandé avec son Coranathon, que veut-il montrer ? Que le Premier Ministre ne joue pas son rôle ou Que Roch ne joue pas son rôle ? C’est le Président ou le Premier ministre ou à la rigueur le Ministre de l’Intérieur qui doit rencontrer les protagonistes. Le gouverneur aussi pouvait faire le déplacement. Pourquoi n’est il pas aller chez les Gans, les Lobis de Loropéni pour prêcher la bonne cohabitation ? Je pense qu’il faut avoir ce Monsieur à l’Œil vu ce qui s’est passé au Mali. C’est Roch et Simon qui doivent rappeler à l’ordre et définir correctement ses fonctions à ce monsieur.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2020 à 15:16, par YAAM SOBA En réponse à : Ouagadougou : Bala Sakandé sur les ruines de la mosquée de Pazaani

    Franchement dit, je ne vois pas ce qu’un Président d’Assemblée peut faire contre une décision de justice.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés