Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 4 octobre 2020 à 01h00min
 Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

Dans le cadre de la commémoration des 33 ans de l’assassinat du président Thomas Sankara, le Comité International Mémorial Thomas SANKARA (CIMTS) était le 2 octobre 2020 face à la presse pour exposer le bilan des quatre ans d’activité. Objectif, faire le bilan du projet du Mémorial Thomas Sankara durant les 4 premières années et de présenter les prochaines étapes du projet en mettant un accent sur le projet architectural. En plus du bilan des quatre ans, le comité a dévoilé l’agenda des activités commémoratives.

Lancé officiellement suite à la réunion constitutive du Comité international du mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) tenue à Ouagadougou le 2 octobre 2016, le Projet mémorial Thomas Sankara est un espace de mémoire sur la révolution du Burkina et des luttes des peuples dans le monde. Il est situé sur le site du Conseil de l’Entente à Ouagadougou. Le projet de construction de ce mémorial est né de la volonté de fédérer plusieurs initiatives visant à honorer et à promouvoir la pensée politique et les actions de la révolution burkinabè de 1983 sous le leadership du président Thomas Sankara.

Ce projet initié par l’Etat du Burkina Faso sur proposition du Comité international du mémorial Thomas Sankara, le mémorial Thomas Sankara se veut un lieu dédié à la mémoire de la révolution de 1983 ouvert au monde contemporain africain et à l’humanité. Il est décrit comme le plus ambitieux lieu consacré à la mémoire du Président Thomas Sankara, ses idées, ses œuvres. « Préserver et promouvoir l’héritage politique de la Révolution et les idées révolutionnaires de Thomas Sankara pour les générations présentes et futures. Ce Mémorial a pour but de susciter un meilleur engagement de la jeunesse à reprendre le flambeau de la révolution » a souligné un des responsables du comité, Luc Damiba.

Ce Mémorial a pour but de susciter un meilleur engagement de la jeunesse à reprendre le flambeau de la révolution comme processus de construction du présent et de l’avenir. Il sera un lieu d’information, d’éducation et de réflexion sur les fondements de la Révolution Démocratique et Populaire (RDP). L’un des moments de cette célébration sera le jeudi 15 octobre 2020. « Il est prévu une procession (marche) de 33 personnes devant la justice militaire. Cette procession a pour but de livrer un message au procureur près le tribunal militaire » a déclaré Wendenda Zongo.

Plus de 35 300 visites en quatre mois

Le projet bénéficie aujourd’hui d’un soutien technique et financier important du Gouvernement burkinabè. Son exécution est supervisée par le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme. A la date du 31 décembre 2019, le bilan financier se présente comme suit : l’Etat burkinabè a contribué à hauteur de 273 560 000 FCFA, des personnalités de haut niveau ont contribué à hauteur de 15 000 000 FCFA . 55 953 438 FCFA pour les souscriptions populaires enregistrées, 18 300 000 FCFA pour les contributions des membres de CIM-TS et 4 826 287 000 FCFA de promesses non encore libérées (Etat du Burkina et Particuliers).

Dans sa mise en œuvre, les différentes parties prenantes du projet mémorial Thomas Sankara ont convenu, à la suite de plusieurs concertations, de mettre en place de manière consensuelle et concertée, un dispositif institutionnel au sein de l’administration publique pour gérer le projet. La préférence a été donnée à la maitrise d’ouvrage déléguée afin d’optimiser la réussite du projet dans un délai court.

Depuis l’ouverture du site au grand public le 1er juin 2020, les visites se multiplient. Les statistiques journalières compilées par le Comité international du mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) présentent les données suivantes : du 1 juin au 30 septembre 2020, le site a reçu 35 333 visites en quatre mois. Une fréquence de 216 visiteurs par jour, soit 1 500 visiteurs en moyenne par semaine. Sur le total des visiteurs, les jeunes arrivent en tête avec 70% suivi des femmes et des enfants. Au bilan de la saison touristique, le site du Mémorial est devenu le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou et du Burkina Faso.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 octobre 2020 à 01:22, par Zach En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

    Moi, je suis Burkinabe 110% ! Pour que ca marche, simple ! Beaucoup de maquis autour, et les Ouagalais vont y pleuvoir ! Inch Allah !

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 03:37, par Ahmed Jamaal En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

    Une évidence en ce qui concerne THOMAS SANKARA. J’espère que dans le livre de EDDY sur sa vision du Burkina comporte une partie de cette histoire de cet héro du Faso. Il me vient a l’idée qu’il revienne sur le procès de l’assassinat de THOMAS SANKARA qui est irréversible. Aussi prévoir une cérémonie grandiose pour la remise en tombe de cet illustre Burkinabé quand il sera élu. Rock a lancé le consommons Burkinabé avec le port du Faso DAN FANI. Les voies de Dieu sont insondables

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 09:52, par Paul En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

    Pourquoi ne pas mettre en avant le "consommons local" ce 15 octobre 2020 ? Comme ce mois d’octobre, c’est le mois du consommons local, on peut initier une conférence sur le sujet qui tenait à coeur Sankara, avec, par exemple, un concours de mets locaux dans l’enceinte du mémorial Sankara ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 10:30, par ACHILLE DE TAPSOBA En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

    HOMMAGE au GRAND MONUMENT AFRICAIN INOXYDABLE THOM

    L’Histoire retiendra singulièrement que cet homme est un Grand Homme qui, toute sa vie, a défendu majestueusement la cause de l’ Afrique c’est-à-dire les opprimés. Bien que pas parfait comme tout homme, THOM SANK a été d’une honnêteté et d’une intégrité irréprochables vivant dans la pauvreté et mourant dans la misère. Dans sa lutte contre le néocolonialisme et la bourgeoisie ambiante de certains Africains, incompris, ses bourreaux avec la complicité de son frère ami Juda devenu subitement ivoirien après sa fuite Blaise le médiateur pyromane l’ont réduit manifestement au silence un soir de 15 Octobre 1987. Avant que le coq ne chante 3 fois, Juda( Blaise) l’a nié publiquement devant la France en contrepartie du pouvoir présidentiel qu’il convoitait depuis longtemps.
    En voulant salir le nom du Grand THOM SANK après sa mort, Juda le sanguinaire l’a rendu très CÉLÈBRE à travers le monde surtout la jeunesse Africaine. Bingo le criminel Blaise a visiblement chou blanc. Après 30 ans après sa disparition brutale par les criminels indispensables la galaxie Compaore( Blaise Diendere la machine à tuer et ange Djibril "l’homme sans péché") il reste le Grand Repère d’un monde jeune qui voit en lui le SAUVEUR par ses idées exceptionnells de grand bâtisseur et de grand visionnaire.Le vent du 31 octobre 2014 a balayé honteusement le médiateur pyromane qui se prenait pour dieu au BURKINA dans sa belle famille en plein midi. Il est venu dans le sang et reparti dans le sang sans la gloire terrestre.
    Autre particularité du GRAND THOM SANK il a refusé formellement de soutenir les rebelles ou terroristes de tuer leurs frères Africains. Or Juda pendant 27 ans a activé les guerres au Libéria Angola Sierra-leone Côte d’ivoire et Mali en appuyant matériellement des rebelles et des terroristes qu’il a logés à Ouaga. Ce n’est qu’un secret pour personne. Personne ne l’accuse mais les faits sont têtus et infalsifiables son passé criminel le condamne lourdement. Les pèlerins de l’impunité de la galaxie Compaore doit le comprendre nous leur cracherons la vérité sans cesse chaque jour. Nous n’avons aucune peur des sanguinaires qui sont très corruptibles par la mort nul n’est éternel. Nous ne mentons jamais à DIEU pour faire plaisir aux ritualistes du sang humain les assassins célèbres du BURKINA. Les indispensables dont les irréductibles supporteurs de l’impunité chantent chaque jour ne sont pas des dieux. Ils sont justiciables comme tout BURKINABÈ ils ne sont pas au dessus de la loi. JUSTICE sera rendue au GRAND THOM SANK et tous les MARTYRS.
    Le mémorial THOMAS SANKARA est le site le plus visité de Ouagadougou cela n’a rien de surprenant car le Grand THOM SANK inspire fièrement confiance. Il est l’expression d’une lutte louable, d’une vraie justice et d’un développement de l’ Afrique. Un GRAND HOMME (THOM SANK) ne meurt jamais car il ne sera jamais oublié par la jeunesse quelque soient les mauvaises manœuvres des sanguinaires mortels(galaxie Compaore).

    Merci Grand THOM SANK pour tout. Merci pour votre réveil de conscience de la jeunesse. Que le SEIGNEUR accueille le Grand THOM SANK.

    VIVE le GRAND MONUMENT AFRICAIN INOXYDABLE THOM SANK
    VIVE nos BRAVES FDS et nos VAILLANTS VDP
    VIVE le BURKINA PAISIBLE ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE
    A bas les criminels et les sanguinaires
    A bas les terroristes et leurs parrains.

    Paix et Succès à tous les BURKINABÈS. Amen
    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen

    ACHILLE DE TAPSOBA pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 11:48, par triste En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

    Com 1 de Zach : Thomas Sankara n’aurait jamais épousé une telle idée. Donc, tu es prié de faire une introspection car tu n’es pas un burkinabè à 110% selon les idéaux de Sankara ! on peut même t’enlever un chiffre à tes 110% soit 11 ou 10%, le Burkina ne peut pas se développer ni être émergent si la seule activité économique qui marche est les maquis et bars dans les villes ! A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 14:01, par Schan Djyt En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

    Vous devez éloigner cette passerelle, elle denature l’OEUVRE.
    Le VISITEUR se met au PIED de SANKARA, c’est ainsi que l’on sent le mieux cette complicité qui lie le VIVANT à CELUI qui est parti TÔT.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 09:16, par de rien En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

    continuons de nous chatouiller pour rire. la mésaventure de ce monument et le projet qui va avec traduiront ce qu’a été cette révolution pour ce pays. beaucoup de bruit et de la propagande pour rien, ou pas grand chose, par indulgence. il permettra à certains de se faire voir et de se remplir les poches tout comme la révolution a permis à des individus au choix : à peine pubères, opportunistes, inexpérimentés, arrogants, frustrés, naïfs, ignorants, violents et sans une grande et bonne vision d’accéder au pouvoir et de le conserver depuis bientôt quarante ans.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 14:11, par Paul Chicha AGO En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

    C’est une très bonne chose de créer un Mémorial pour honorer la mémoire de Thomas Sankara. Ce sera une grande contribution pour le monde entier.
    J’ai visité un Mémorial en février 2008 à l’occasion de Terra 2008 et j’ai été très déçu ; Une chose est de bâtir un Mémorial en la mémoire d’un grand patriote ; une autre est de savoir le gérer correctement.
    Il faut peut- être s’inspirer des exemples du Panthéon, du Baubourg, et l’Institut du monde arabe en France.
    Ceux qui voient d’un œil malveillant une telle structure vont se mettre à le torpiller jusqu’à sa mort programmée.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 15:36, par Lom-Lom En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Le premier site le plus visité de la ville de Ouagadougou

    Même mort, SANKARA continue d’avoir des ennemis qui, à la seule évocation de son nom, peuvent démarrer une crise cardiaque ! C’est tout à fait normal car c’est ainsi qu’est construite toute la dialectique de la vie et des antagonismes divers entre les humains. Pour ne pas rendre le Projet vulnérable aux attaques des clans politiques et idéologiques, il faudrait aller pas à pas, réaliser chaque étape dans le timing adéquat et avoir des ressources humaines et financières pour prendre en charge l’entretien du monument pour éviter sa dégradation (il n’est pas exclu que certains cherchent à s’attaquer physiquement à l’œuvre) d’une manière ou d’une autre !! On a déjà u35 ans de retard comme pour l’Institut des Peuples Noirs initié par le même SANKARA et c’est notre intelligence collective qui pourra venir à bout de toutes les adversités et faire en sorte que nos enfant aient plusieurs choix de sociétés, qu’ils fassent un choix éclairés et qu’ils assument entièrement les conséquences de chaque choix !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès « Contrebande de carburant » : Deux prévenus mis en liberté provisoire
Caisse nationale d’assurance maladie universelle : Dr Rakissida Alfred Ouédraogo installé dans ses nouvelles fonctions de directeur général
Assises nationale sur l’éducation au Burkina : Le document de base validé
Procès « Contrebande de carburant » : L’audience renvoyée au 16 novembre 2021
Contrebande de carburant : Le procès s’ouvre ce mardi 26 octobre au TGI de Ouagadougou
Secteur des transports publics : Le crédit de renouvellement de parc de véhicules désormais une réalité
7e édition des 72 heures du lait local : L’Union nationale des mini-laiteries et producteurs de lait local au Burkina annonce les couleurs
Appui à la scolarisation des enfants vulnérables : Des kits scolaires offerts aux élèves du Centre-Nord
Commune de Bingo/village de Sapélo : Une « bombe foncière » à désamorcer, les habitants interpellent les autorités
Éducation en situation d’urgence au Burkina : 2 682 établissements fermés à la rentrée d’octobre 2021
Le ministre de la santé chez le cardinal Philippe Ouédraogo : L’archevêché de Ouagadougou rejette le compte rendu publié par le ministère
Semaine nationale de la citoyenneté 2021 : Victoria Ouédraogo/ Kibora décline les grandes lignes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés