Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En élection, il faut à la fois espoir et audace.» François Hollande

Initiative anacarde au Burkina : Une tournée pour sensibiliser les acteurs de la filière sur les mécanismes de financement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 3 octobre 2020 à 17h30min
Initiative anacarde au Burkina : Une tournée pour sensibiliser les acteurs de la filière sur les mécanismes de financement

Le Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA) en collaboration avec l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME) organise du 2 au 9 octobre 2020, une tournée d’information et de sensibilisation sur les mécanismes de financement public au profit des acteurs de la filière anacarde. Cette campagne de communication se tiendra dans quatre régions du pays notamment, les Hauts-Bassins (à Bobo-Dioulasso), les Cascades ( à Banfora), le Centre-Ouest ( à Léo) et le Sud-Ouest ( à Gaoua). Le lancement officiel de cette activité a eu lieu ce vendredi 2 octobre 2020 dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Cette tournée vise à porter à la connaissance des acteurs de la filière anacarde des informations nécessaires afin qu’ils puissent saisir les opportunités inédites de financement de leurs activités. Ainsi, au cours de la rencontre, il s’agira de façon spécifique, de porter à la connaissance des participants, les critères et conditions d’accès aux financements et les mécanismes de garanties. Aussi, il sera question de présenter et mettre à leur disposition, les formulaires de remplissage des canevas de demande de crédits et la liste de personnes ressources pouvant les accompagner dans le montage des dossiers.

La directrice régionale de l’AFP-PME des Hauts-Bassins, Sita Bounia/Djiri, a expliqué que le mécanisme de financement est simple. « Par rapport au financement Fonds covid, l’AFP-PME met à la disposition des acteurs trois milliards Fcfa au titre de l’année 2020 et un milliard Fcfa au titre de l’année 2021. Il concerne notamment les secteurs impactés par le Covid-19. Il s’agira pour les acteurs de la filière, de monter leurs dossiers avec un canevas simplifié qu’ils vont déposer au niveau de l’AFP-PME. Et nous allons les étudier pour pouvoir mettre à la disposition de ces acteurs, le financement. Nous accompagnons également pour la gestion. Le Fonds concerne tous les acteurs, les commerçants, les transformateurs, avec un taux de 3,5% », a-t-elle expliqué.

Les participants à la rencontre d’information sur les mécanismes de financement

A l’en croire, l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises qui œuvre pour le développement du secteur privé, est une structure pouvant contribuer au financement de la filière anacarde au regard de sa mission qu’est le développement du secteur privé par le soutien à la promotion d’une dynamique entrepreneuriale et à l’émergence d’un tissu de PME/PMI burkinabè viables et compétitives.

L’accès difficile au financement

L’accès au financement constitue l’une des problématiques majeures qui entravent le développement de la filière anacarde au Burkina Faso. En effet, selon le directeur général du Conseil burkinabè de l’anacarde, Joseph Zerbo, le caractère spécifique des activités de la filière rend difficile l’accès des acteurs aux crédits des institutions classiques de financement. Pour donc relever ces défis, qui concourent au développement de la filière anacarde, le Burkina Faso s’est doté d’un cadre réglementaire et institutionnel approprié visant à faciliter la mise en œuvre coordonnée des actions en faveur de la filière anacarde. C’est dans cette dynamique que le gouvernement a créé le 9 mai 2019, le Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA) avec pour mission : la régulation, le suivi et le développement des activités de la filière anacarde.

Sita Bounia/Djiri, directrice régionale des Hauts-Bassins de l’AFP-PME

Dans le cadre de la réalisation de sa mission d’accompagnement et en vue de juguler les effets négatifs de la pandémie de la Covid-19, le gouvernement burkinabè s’est engagé à travers la convention de mise en œuvre du mécanisme du fonds de Financement de la Relance Economique (FRE-Covid), à mettre à la disposition des Fonds Nationaux de Financement (FNF) un montant de neuf milliards FCFA, dont huit milliards FCFA en 2020 et un milliard FCFA en 2021 pour faciliter le financement des petites entreprises touchées par le Covid-19. Et l’AFP-PME a en charge la gestion de 3 milliards FCFA en 2020 et 1 milliard FCFA en 2021 pour les petites entreprises formalisées sous forme de crédit.

« Apparu au Burkina Faso, seulement dix jours après le lancement de la campagne de commercialisation de la noix de cajou tenue le 29 février 2020 à Orodara, le Covid-19 a impacté négativement plusieurs pans de l’économie nationale dont celui de la filière anacarde. Au regard de cette situation, le CBA, malgré les mesures barrières édictées par le gouvernement, a effectué les 9 et 10 avril 2020, une mission de visite de terrain à Bobo Dioulasso, pour s’enquérir des difficultés que vivaient les acteurs de la filière et ce, dans la perspective d’apporter des pistes de solutions et les soumettre à l’autorité. De cette visite, les préoccupations majeures évoquées par les acteurs, concernaient la question d’accès au financement », a souligné Joseph Zerbo.

Joseph Zerbo, directeur général du CBA

Au regard de cette opportunité de financement des entreprises de la filière anacarde, le CBA en partenariat avec l’AFP-PME ainsi que le FBDES et la SOFIGIB, a initié cette tournée pour informer et accompagner les acteurs dans les quatre principales régions de production d’anacarde que sont les Hauts-Bassins, les Cascades, le Centre-Ouest et Sud-Ouest, à saisir cette opportunité. « Les présentations qui seront faites par les personnes ressources vont se focaliser sur les différents mécanismes existants et les conditions de soumissions des dossiers de candidatures. Ces actions de communication seront réalisées en collaboration avec les directions régionales en charge du commerce et les faitières de la filière (CIA-B, ANTA, UNCEA) », a laissé entendre le directeur général du CBA. Avant d’exprimer sa gratitude aux partenaires et aux acteurs directs de la filière qui se sont mobilisés pour la tenue effective de cette activité.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Campagne agricole de saison sèche au Burkina : Plus de 130 000 tonnes de céréales sont attendues d’ici à 2021
Lutte contre le Covid-19 et le paludisme : Les démographes du Burkina initient un don de sang
Gestion des ressources pastorales : Le projet SOM présente les résultats de ses recherches
Enseignement à distance au Burkina : L’Université virtuelle reçoit un studio d’enregistrement mobile
Santé : Bilan satisfaisant de la mise en œuvre du Système intégré de transport des échantillons biologiques
Transfert de compétences aux communes : Le ministère de l’éducation et les collectivités font le point des acquis
Lutte contre les hépatites virales : L’ONG REVS+ organise une campagne de dépistage et de plaidoyer du 23 au 29 novembre
Changement climatique : Les acteurs du Centre-Est outillés pour une Contribution déterminée au niveau national plus pertinente
Santé mentale : L’ONG Christoffel Blinden Mission poursuit le renforcement de capacités des acteurs du Nord
Election couplée 2020 : Les blessés de l’insurrection populaire et du coup d’Etat invitent la population à la non-violence
Prévention de l’extrémisme violent : Un forum régional pour stimuler l’engagement et la participation des jeunes de l’Est
Cérémonie d’inauguration du centre d’imagerie médicale et radiologie rénovée du CHU Gabriel Touré de Bamako
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés