Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En élection, il faut à la fois espoir et audace.» François Hollande

Littérature : « Mon ambition pour le Burkina Faso », la première œuvre d’Eddie Komboïgo

Accueil > En librairie • LEFASO.NET • vendredi 2 octobre 2020 à 01h09min
Littérature : « Mon ambition pour le Burkina Faso », la première œuvre d’Eddie Komboïgo

L’homme d’affaires et homme politique, Eddie Komboïgo, président de l’ex-parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a, ce jeudi 1er octobre 2020 à Ouagadougou, rendu publique une œuvre intitulée « Mon ambition pour le Burkina Faso ». Elle se veut un témoignage de son engagement politique et une lucarne sur sa vision pour son pays, le Burkina.

Selon l’auteur, « Mon ambition pour le Burkina Faso » constitue un projet de société basé entre autres sur la liberté et la justice. Un livre qu’il dédie particulièrement à la jeunesse burkinabè dans toutes ses composantes. « Un pays qui ne s’appuie pas sur sa jeunesse est voué à l’échec », enseigne-t-il.

Eddie Komboïgo dit aimer son pays, son peuple qui tient, malgré le choc de la nature, la tête haute. Dans cette œuvre de 234 pages, l’auteur entend faire du Burkina, si le peuple venait à lui accorder sa confiance le 22 novembre prochain, un havre de paix, un pays réconcilié avec lui-même.

Loin d’être une simple inquisition, « Mon ambition pour le Burkina Faso » est également un regard porté sur la vie politique nationale de ces dernières années, notamment l’insurrection populaire.

La présentation du livre a été faite par l’ancien ministre des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique, Pr Joseph Paré.

Sur la situation nationale, l’auteur dit constater que malgré la mise en place des institutions suite à l’élection de novembre 2015, le pays est en proie à l’insécurité marquée par des attaques terroristes, entraînant un déplacement massif de populations. Il pointe également la mal gouvernance et une crise de confiance entre les gouvernants et les gouvernés.

« Je vais gouverner le Burkina Faso avec rigueur et fermeté, mais aussi avec esprit d’ouverture », promet en substance le candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020. Eddie Komboïgo entend donc être un moyen pour que le Burkina Faso réalise son ambition.

L’auteur de « Mon ambition pour le Burkina Faso » salue et magnifie aussi les femmes qui, selon lui, se battent jour et nuit pour soutenir les foyers et le pays ; contribuant ainsi à la production des richesses.

De gauche à droite : l’épouse d’Eddie Komboïgo, sa maman et sa belle-mère

Selon le préfacier, l’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao, Eddie Komboïgo, qui se réclame héritier de Blaise Compaoré, assume dans l’œuvre, les insuccès et les succès de sa gouvernance, tout en se traçant sa propre voie.

Dupliqué en 5 000 exemplaires, le livre est gracieusement mis à la disposition du public, à travers notamment l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) et le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF).

Toutefois, précise M. Komboïgo, si ce stock venait à être épuisé, 5 000 autres exemplaires seront produits pour être mis dans les librairies au « modique coût » de l’impression.

La cérémonie de dédicace a mobilisé de nombreux invités, dont des membres de sa famille biologique et politique, des responsables et représentants de partis politiques.

La bio. express

Né le 11 septembre 1964 à Ouagadougou, Eddie Komboïgo s’est, dès 1983, engagé dans les Comités de défense de la Révolution (CDR) et ensuite les Comités révolutionnaires (CR). A Paris où il a poursuivi ses études, il fut délégué général des CR des étudiants burkinabè en France de 1988 à 1990. Il adhère au CDP en 1996 et est, pour la première fois, élu député à la faveur des législatives de 2012. Il accède par consensus à la tête du CDP en 2015. Désigné en juillet 2015 pour défendre les couleurs de son parti à la présidentielle, Eddie Komboïgo va voir sa candidature recalée par l’application de la loi dite d’exclusion. En janvier 2016, il est interpellé et inculpé pour complicité dans le putsch de septembre 2015.

Il va bénéficier d’une liberté provisoire, après quatre mois de détention et, finalement en décembre 2017, il est totalement blanchi. Porté à nouveau à la tête du parti en mai 2018, Eddie Komboïgo est, en mai 2020, désigné candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020 pour laquelle, il a déposé les dossiers à la veille de la parution de son oeuvre, premier du genre.


Lire aussi : « Notre premier objectif, c’est d’assurer le premier devoir d’un Chef d’Etat : garantir la vie des populations », Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle


O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 octobre à 07:41, par k En réponse à : Littérature : « Mon ambition pour le Burkina Faso », la première œuvre d’Eddie Komboïgo

    Eddie KOMBOIGO, c’est bien de faire un livre. Quel est le public cible. Vous oubliez que cette jeunesse burkinabè ne lis pas. Il faut trouver un chanteur ou slameur célèbre qui reprendra pour que vous soyez mieux compris par la jeunesse et certains vieux pères. Si les petites des vieux pères écoutent, ceux - ci écouteront également

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 11:20, par Bigbalè En réponse à : Littérature : « Mon ambition pour le Burkina Faso », la première œuvre d’Eddie Komboïgo

    On espère que la distribution gratuite du livre ne traduit pas une certaine peur de ne voir personne le lire ! Le temps de ces mises à disposition gratuites à la "Soviétique" est révolu et il fallait demander au moins une contribution symbolique du lecteur ! Les livres ont ceci de magique qu’ils peuvent de révéler au monde sous tous les aspects ! Rappelez-vous l’histoire de "Ma part de vérité" d’un certain illustre ancien Président de la République de Haute-Volta devenue Burkina Faso ! Un peu de grain vient d’être donné à moudre à l’histoire du Burkina et vous savez que l’histoire est "fidèle, patiente, imperturbable mais implacable et sans pitié, car elle ne fera que restituer ce qui a véritablement existé malgré la volonté des hommes à travestir, salir ou donner de la couleur à chaque événement ! Efforçons(nous d’être justes et l’histoire sera juste envers nous !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Collectivités territoriales : Le maire de la commune rurale de Djigouèra partage son expérience d’élu local dans un ouvrage
« Mon rêve est possible si… » : T. Roger Sawadogo propose des repères aux jeunes à la croisée des chemins
Littérature : « Mon ambition pour le Burkina Faso », la première œuvre d’Eddie Komboïgo
Harcèlement en milieu scolaire : Quand un enseignant résiste à « L »
Epopée de Naaba Wobgo : Le devoir de mémoire de Dr Lassina Simporé
Monde des affaires : Mathieu Hien propose un guide pour protéger la propriété intellectuelle
Sécurité : Le député Maxime Koné publie « Chronique sécuritaire 2019 au Burkina »
Littérature chrétienne : « Mon Dieu pourvoit à tous mes besoins », le nouvel ouvrage du pasteur Mamadou Karambiri
Ecole d’apprentissage des parents (EAP) : Pasteur Henri Yé propose un guide pour « former les responsables de demain »
Littérature : Le religieux philosophe Pierre Ouattara présente son nouveau livre sur l’éthique de la foi et la politique
Essai : Wendinminté Ouédraogo retrace le Burkina de 2009 à 2015
Lu pour vu : "Le Salaire du mensonge", de Aboudou Sawadogo,
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés