Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Province du Sanguié : L’association « Bâtir pour les générations futures » s’attaque à l’incivisme en milieu scolaire

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 27 septembre 2020 à 22h58min
Province du Sanguié : L’association « Bâtir pour les générations futures » s’attaque à l’incivisme en milieu scolaire

L’Association bâtir pour les générations futures (ABGF), dans son élan de promotion d’une éducation de qualité, a organisé, les 25 et 26 septembre 2020 à Réo, un atelier de formation sur le civisme à l’école primaire, à l’intention des enseignants de la province du Sanguié. La cérémonie d’ouverture de l’atelier, qui a enregistré une cinquantaine de participants, a eu lieu le vendredi 25 septembre 2020 à Réo, sous le parrainage du haut-commissaire de la province.

Cinq années d’existence, et le milieu éducatif du Sanguié est bien servi. Développement des facultés intellectuelles des écoliers, admission des élèves accompagnés dans les meilleurs établissements d’enseignement tels que le Petit séminaire, les écoles scientifiques, le Prytanée militaire de Kadiogo, etc. Tels sont les exploits que l’Association bâtir pour les générations futures (ABGF) accomplit dans la province du Sanguié, région du Centre-Ouest.

Participants à l’atelier

Pour faire œuvre utile et ajouter de la terre à la terre, cette association veut s’attaquer à l’incivisme en milieu scolaire. Plus d’une cinquantaine d’enseignants du primaire de la province du Sanguié ont pris part à cet atelier organisé par l’ABGF, autour du thème « Promotion du civisme à l’école primaire ». A travers cet atelier, le président de l’ABGF, Leonard Badelson Bado, et son équipe entendent s’attaquer à ce fléau. Pour ce faire, les enseignants sont les meilleures cibles pour mieux encadrer les enfants, afin d’en faire des leaders de demain, foi de M. Bado. « L’ABGF, dans sa conception, estime que tout changement doit venir de la base », a-t-il déclaré. Et, poursuit-il, « nous avons foi que même si ce n’est pas immédiatement, avec le temps, cela va être comme une tache d’huile qui contaminera tout le monde ».

Leonard Badelson Bado, président de l’ABGF

Une formation très attendue par un milieu éducatif très éprouvé

Pour monsieur Bationo, inspecteur d’enseignement du premier degré, cette formation est salutaire parce qu’elle permettra aux participants de discuter des techniques d’approche pour mieux encadrer l’apprenant. Mamouna Tamboura/Sarba, chef de service chargé de l’éducation en matière de population et de citoyenneté, abonde dans le même sens, mais regrette que l’incivisme soit devenu comme une plaie qui gangrène toute la société, et « nous assistons impuissants à la dérive de nos mœurs et de la morale ».

Quant à Marcelin Bassié, il trouve salutaire l’initiative d’aborder cette actualité brulante qui met à mal le vivre-ensemble au Burkina Faso. L’atelier, pour lui, permettra de reconstituer l’éducation et d’en faire une solution pour le vivre-ensemble. Il ajoute qu’il y a une structure provinciale qui s’occupe de ces questions de citoyenneté, mais qui fait face à la dure réalité des moyens très limités. Pour paraphraser Nelson Mandela, le représentant du parrain de la cérémonie, le secrétaire général de la province du Sanguié, Sibiri Boukari Kaboré, a invité les participants à prendre le sujet à bras-le-corps pour qu’ensemble, « nous fassions de l’éducation l’arme la plus puissance pour changer la société ».

Mamouna Tamboura/ Sarba, chef de service chargé de l’éducation en matière de populaire et de citoyenneté

Des résultats satisfaisants

L’ABGF est née en 2015 avec pour objectif de promouvoir l’excellence dans l’éducation. Son activité principale est l’accompagnement des enfants à accéder à de meilleures écoles. Toute chose qui nécessite des formations et des suivis réguliers sur le terrain. A son actif, trois écoliers admis au Prytanée militaire de Kadiogo, des dizaines d’élèves dans des Petits séminaires et de grandes écoles d’enseignement et plusieurs autres qui font leur entrée dans les écoles scientifiques mises en place par l’Etat. Pour Marcelin Bassié, directeur provincial de l’éducation de base du Sanguié, l’ABGF a fait ses preuves sur le terrain et les résultats auxquels elle est parvenue sont probants. Pour le présent atelier, l’ABGF est accompagnée par EIRENE Sahel et APENF Burkina, comme partenaires techniques et financiers.

Les officiels ont posé à l’issue de l’ouverture officielle de l’atelier

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré a perdu son père
Cohésion sociale au Burkina : Des leaders religieux outillés sur les concepts de liberté religieuse, discours religieux et le dispositif législatif
Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso : Fin de formation pour 304 étudiants
Tribunal administratif de Bobo : Un colloque scientifique pour analyser la nouvelle réforme de la justice administrative au Burkina
Centre-Est : L’ONG Trias lance un projet pour favoriser la résilience économique des femmes et des jeunes
Semaine scolaire d’éducation à la citoyenneté : Les élèves des Cascades s’engagent à promouvoir les bonnes pratiques en milieu scolaire
Campagne "rentrée scolaire en toute sécurité routière" : Focus sur les jeunes et le risque routier
Bazoulé, commune rurale de Tanguin Dassouri : Les élèves auront un jardin pédagogique
Décès du père du président Roch Kaboré : Le message de compassion du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP)
Agriculture : Des réformes opérées pour booster les affaires dans le domaine agricole
Ecole nationale des douanes : Une promotion toute fraiche de 90 membres, prête à servir
Personnes vivant avec un handicap : Le cadre de réflexion a débouché sur des recommandations pour une meilleure inclusion de cette cible
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés