Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont ces choses que vous apercevez lorsque vous détournez les yeux de vos objectifs.» Henry Ford

CEDEAO : Vers une levée des sanctions contre le Mali

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • dimanche 27 septembre 2020 à 01h01min
CEDEAO : Vers une levée des sanctions contre le Mali

Une mission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), conduite son médiateur désigné pour le Mali, Goodluck Jonathan, ancien président de la République fédérale du Nigéria, a effectué une visite à Bamako du 23 au 25 septembre 2020. Elle visait à évaluer les progrès réalisés dans le cadre du processus de normalisation constitutionnelle au Mali.

Cette mission intervenait 48 heures après la désignation (21 septembre 2020) du président de la Transition par la junte militaire dirigée par le colonel Assimi Goïta, lui-même porté vice-président chargé de la sécurité et la défense. Ces deux ont d’ailleurs prêté serment le vendredi 25 septembre 2020.

Si la CEDEAO a dit prendre acte de la nomination et de l’investiture de Bah N’Daw en qualité de président de la Transition, qu’elle a « félicité chaleureusement », lui souhaitant également plein succès dans sa mission, elle a cependant déclaré à la fin de la mission de son médiateur, vendredi 25 septembre, que la levée des sanctions est tributaire de la nomination d’un Premier ministre civil.

La délégation dit en outre attendre la version finale et officielle de la Charte de la Transition, prenant en compte les décisions issues des sommets des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, notamment la dissolution du CNSP (Comité national pour le salut du peuple) avant/après l’investiture du président de la Transition ; les responsabilités du vice-président chargé de la sécurité et de la défense ; l’impossibilité pour le vice-président de remplacer le président de la Transition et la durée de la Transition fixée à 18 mois à compter du 15 septembre 2020.

Lire aussi :Crise politique au Mali : La CEDEAO ordonne une transition civile au plus tard le 15 septembre 2020

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 10:00, par Vérité indiscutable En réponse à : CEDEAO : Vers une levée des sanctions contre le Mali

    Les maliens ont souffert pour arriver là. Je crois personnellement que la CEDEAO a intérêt à soutenir leurs efforts. Autrement je crois que les maliens devront accepter la souffrance des sanctions plutôt que de vendre leur souveraineté. Ce n’est quand-même pas à la CEDEAO de dicter à la lettre ce que devrait être la Transition au Mali. Un peu de respect pour les peuples !
    Vive le Mali Libre !
    La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 22:20, par TANGA En réponse à : CEDEAO : Vers une levée des sanctions contre le Mali

    Ce n’est pas le vendu d’Alassane qui pesait pour les sanctions ? Et si les Maliens se tournent vers d’autres pays pour les achats. Ça apprendra à chacun qu’il ne faut pas être un pion de l’impérialisme jusqu’à ce point.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 00:56, par Sacksida En réponse à : CEDEAO : Vers une levée des sanctions contre le Mali

    Certaines personnes Burkinabe ont la memoire courte car ce sont les insurges regroupes devant l’Etat Major qui avaient reclame a l’Armee Nationale de prendre ses responsabilies pour eviter bien sur le desordre apres l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 en ce qui concerne le Burkina Faso. Bravo donc au peuple malien et a l’Armee malienne qui a acheve de belle maniere la revolte populaire des maliens. En tout etat de cause, l’on devrait inscrire clairement dans nos constitutions africaines des regles et des articles permettant aux armees nationales en cas de violations graves et bien sur de gestion gabegique de l’Etat en plus de la desobeissance civile et la reprise des pouvoirs d’etat afin de sauver des nations et des peuples en grandes perils. Etant entendu que tout pouvoir souverain appartient au peuple et non a des satrapes de notre continent. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 05:14, par Condeao En réponse à : CEDEAO : Vers une levée des sanctions contre le Mali

    Que la CEDEAO regle le coup d’Etat Constituionnel de Alassanne Ouaattara et Alpha Condé pour leur troisieme mandats. Si la CEDEAO peut dicter la modification des terxt d’un pays souverain et bein qu’elle en face demme pour la Code d’Ivoir et la Guinée. Et s’assurer que le nombre mandat soit limité auTogo.
    La CEDEAO n’a aucune credibilité paequ’elle veint de reveler au yeux du monde qu’elle est dirigée par la France si besoin en etait.
    Ou avez vous vu vice=president qui ne eput remplacer le president ? Aller voir la definition meme de ce titre.
    Les militaires maliens supportée par l’ensemble de la population Malienne et Afrcaine a ete cooperatifs jusqu’a ce jour mais ne les humuliez pas car vous riquez de creer un precedent les miltaires venaient a se braquer completement qu’allez vous faire ? Tuer tous les Maliens ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 10:05, par songdo En réponse à : CEDEAO : Vers une levée des sanctions contre le Mali

    Pensez-vous que la CEDEAO ou l’UNION AFRICAINE peut parler du 3ème mandat ,qui a amené ALASSANE Ouattara au pouvoir,vous n’avez pas vu le bombardement du Palais Présidentiel de BAGBO.Vous oubliez que IBK a la nationalité Française.et Alassane est Français.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 16:19, par Sacksida En réponse à : CEDEAO : Vers une levée des sanctions contre le Mali

    Chers Burkinabe et Africains levons nous vite pour prendre notre destin en main car l’imperialisme et bien sur le neocolonialisme veulent continuer a traiter et soumettre nos pays et nos peuples a l’humiliation et a la mendicite toujours au profit de la "bete qui n’est autre que un gouvernement mondiale" pour servir le capitalisme mondiale. Ainsi, des organisations telles que Union Africaine, CEDEAO etc ne sont que des appendices de ce gouvernement mondiale en construction et nos pretendus chefs d’etats africains sont des caisses de resonnance pour leurs interets particuliers bien sur au detriment de nos peuples exploites. Les Peuples Africains Vaincrons. Salut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés