Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • vendredi 25 septembre 2020 à 02h20min
Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

Candidat du Mouvement patriotique pour le Salut pour l’élection présidentielle de novembre 2020 au Burkina, Isaac Zida, en exil au Canada, ne pourra pas prendre part à son investiture prévue ce vendredi 25 septembre 2020 à Ouagadougou. Dans le communiqué ci-après, l’ancien Premier ministre dit être obligé d’annuler son arrivée au regard de la situation délétère qu’aurait engendrée son retour au Burkina Faso. Lisez !

C’est avec regret que j’informe les militants et sympathisants du Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS) ainsi que les partis amis et tous ceux qui nous attendaient ce vendredi 25 septembre 2020 à Ouagadougou, que pour des raisons indépendantes de ma volonté je suis obligé d’annuler cette arrivée.

J’ai pris cette décision amère au regard de la situation délétère qu’aurait engendrée mon retour au Burkina Faso et sur l’insistante demande de personnalités très respectables qui nous ont toujours conseillé. Ces personnes qui ont su mériter toute mon admiration et mon profond respect, n’ont jamais ménagé aucun effort pour soutenir mes convictions, et ont même parfois consenti d’énormes sacrifices pour la cause de notre pays ; aussi je me sens moralement tenu d’adhérer à leur opinion sur la question. Dans la vie de chacun d’entre nous, il existe des personnes à qui nous ne pourrons jamais rien refuser ; Cette situation est assez complexe certes, mais très loin d’entamer ma détermination et mon engagement politique. J’y trouve une occasion de consolider mes repères et mes assurances.

Je suis un homme épris de paix et je crois sincèrement que notre nation dans le contexte d’insécurité aggravé où elle se trouve actuellement se passerait bien des querelles entre ses filles et fils. J’ai donc décidé d’œuvrer en faveur de la paix tout en montrant ma ferme volonté de rentrer chez moi sous mon statut d’ancien Chef d’Etat et cela dans un climat apaisé. J’ai déjà servi mon pays au risque de ma vie et je suis une fois de plus disponible à servir ma patrie, aujourd’hui d’ailleurs mieux qu’hier.

À tous mes sympathisants, vous qui avez cru en moi et à l’idéal de notre parti le MPS, j’insiste sur la nécessité d’œuvrer inlassablement pour la paix et la quiétude de nos compatriotes. Je voudrais vous préciser qu’il ne s’agit que d’un report en vue d’une arrivée dans la dignité qui honorera le MPS notre parti.

Je vous demande donc de garder intacte votre engagement votre détermination ainsi que votre attachement à l’ordre républicain pour lequel il y a de cela cinq années, en septembre 2015, la majorité d’entre vous s’est battue farouchement tout en assistant impuissants à la fin tragique de certains camarades. Il faut dès maintenant que notre grand parti le MPS soit reconnu de tous comme étant un parti certes de jeunes, mais surtout de personnes matures qui ont choisi de faire briller le Burkina Faso.

Notre cause est celle de nos populations à qui nous promettons la paix, la sécurité la cohésion et le développement. Notre vision et nos actions sont inscrites à jamais dans cet objectif. Nous ne céderons à aucune provocation parce que nous sommes et demeurerons ceux qui bâtissent et non ceux qui détruisent.

Je félicite les responsables du MPS pour les initiatives entreprises auprès des autorités de notre pays. Ils se sont brillamment acquittés d’une obligation morale éthique et républicaine pour laquelle ils n’étaient tenus à aucune obligation de résultat. Je les encourage par conséquent à toujours maintenir leur disponibilité au dialogue constructif qui est la marque des grands leaders.

Chères militantes et chers militants, c’est sur ce, que je vous souhaite un excellent premier congrès extraordinaire du Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS) qui marque l’investiture de votre candidat à la présidentielle et je prends rendez-vous avec chacune et chacun d’entre vous bientôt pour des orientations autour de notre projet d’un Burkina meilleur.

Tout en recommandant cet événement à la bonté divine, je prie Dieu Tout-puissant qu’il bénisse notre cher pays le Burkina Faso !!!

Yacouba Isaac Zida

Vos commentaires

  • Le 25 septembre à 02:55, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Celui qui accuse s’accuse : Je suis profondément déçu que Zida ait annulé son retour que j’espérais triomphale mais hélas, il choisi la route de la peur pour désister. Zida est maître de ses affaires. Qui sait, peut-être que c’est mieux pour lui. Bon courage à lui, tout de même

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 07:22, par Manuel En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Bonjour
    N’gow ! Général de salon !
    Tout ça pour ça !
    La suite ?
    On est courageux où on ne l’est pas, le reste n’est que fourberie et indignité !
    Beaucoup de burkinabè ont servi et donné leur vie pour ce pays, la différence avec certains, c’est que ces gens ne sont pas devenus milliardaires et fuyards !
    Nous on est là, on n’ira nulle part,car nous sommes des Burkindi !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 07:31, par caca En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Ah ok, c’est une sagesse d’être obliger d’annuler une candidature à la présidence du Faso. Vous avez contribuer la situation actuelle du pays et vous pensez vous retirer de l’affaire. Votre loi d’exclusion à et votre haine contre l’ancien régime. Voilà votre propre histoire du pouvoir d’un an.

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 11:23, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

      @Caca

      Eiiiii Caca, pourras-tu changer ? De quoi parles-tu au juste. Si Zida a contribué quelque chose c’est de nous avoir débarrassés des milices SS Waffen de Blaise au service de sa famille pour assassiner des citoyens, Bref, Zida n’a fait que des bonnes choses pour le Burkina. Quand tu parles de la situation actuelle du pays, de quoi parles-tu exactement car c’est générique et ouvert à toute interprétation ce que tu avances.

      Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 08:22, par MAS36 En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Toi tu parles de paix ?
    Tu connais la paix ?
    Et les morts de kossiam au moment de l’insurrection ? Qui était responsables des opérations ?
    Et puis, même étant chrétien, je te dis que le Burkina n’a pas besoin de pouvoir confessionnel ; tu as montré que tu es pour ça. Regarde en arrière ton gouvernement que tu as formé.
    Très cher boucher du peuple Burkinabè, si tu es épris de paix ais les couilles que Eddie COMBOIGO a eu en venant te mettre à la disposition de la justice. Si tu es convaincu n’avoir rien à te reprocher, alors viens te mettre à la disposition de la justice. Même les civils que l’on croyait peureux sont venus dire : ’’yaa mam la wotto’’ et que justice soit dite.
    Mon très cher général en papier hygiénique puisque de par ton comportement tu permets qu’on le dise, personne ne t’interdit de venir. Seulement il faut commencer par le commencement comme tout le monde : Aller te présenter devant la justice. tant que des perents de victimes existeront, tu ne rentrera pas sans être jugé. La loi peut un jour te le permettre, mais EST CE QUE LA LOI AVAIT DIT AUX GENS DE SORTIR CONTRE BLAISE ? Il faut suivre notre regard.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 08:26, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    - Bon il va falloir que moi Kôrô Yamyélé j’intervienne pour donner le plan de RMCK pour éclairer les uns et les autres sur le machiavélisme de ce monsieur. Le voici donc :

    1/- En effet RMCK a peur de la popularité éventuelle de Zida qui va le basculer s’il rentre pour se présenter,
    2/- N’oubliez pas que Zida et MBâ Missel ont oeuvré pour la Victoire de RMCK. Souvenez-vous de l’interview de MBâ Missel sur France 24 où le journaliste lui a démandé pourquoi exclure des candidats parce qu’ils avaient travaillé avec Blaise Compaoré. Et après sa réponse le journaliste demande : ’’Mais alor pourquoi la candature de RMCK est acceptée ?’’. MBâ MIssel sans tournure et sans gants a répondu : ’’Non ! Lui il n’est pas concerné’’. La forfaiture était déjà en marche entre le MPP et la Transition avant même qu’elle ne prenne fin,
    3/- RMCK après les élections, s’il gagne et s’installe pour la 2ème fois, va prendre une loi d’amnistie pour d’abord se faire bien voir et bien apprécier aux yeux du peuple. Puis les gens qui ont fuit vont rentrer. RMCK organise une réconciliation bidonne. On libère les prisonniers dont Diendéré et les autres. Le peuple affammé et abruti va applaudir et la vie continue avec les gros détournements !
    4/- Zida et les autres reviennent. Mais RMCK sait désormais qu’il ne présentera plus aux élections. Il laisse faire et Zida entre en politique et met en difficulté tous les autres candidats malheureux qui espéraient encore. Ces candidats sont principalement Zeph, Gilbert N. Ouedraogo, Eddie Konboigo.

    Tel est le plan de RMCK mais il ne sait pas que moi Kôrô Yamyélé j’ai fini avec ce genre de calcul politique machiavélique et RMCK doit savoir que nous avons longtemps végété ensemble à l’ODP/MT et au CDP jusqu’à ce qu’il se laisse convaincre par le roublard Salif Diallo qui ruminait sa vengeance, et dont il a rejoint les rangs après plusieurs hésitations d’ailleurs !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 11:34, par Passakziri En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

      Kôrô Yamyélé,
      Le Scenario que vous presentez semble assez logique , mais la fin du scénario doit être autre. Je pense qu’à l’aboutissement on entendra les appels au 3eme Mandat , et bien entendu en bon "Papa", RMCK ne pourra pas ne pas entendre l’appel de ses "fils". Aucune constutition n’est assée verouillée en Afrique francophone, et la porole d’un président sur notre continent n’a aucune valeur de nos jours. Quant aux pompeurs d’air il n’en manque pas au Faso. Wait and see. A moins que le peuple Burkinabè ne brise ce scénario en novembre 2020.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 08:29, par simplicité En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Monsieur,
    Vous êtes profondément un homme de paix. Je vous souhaite de demeurer éternellement dans cette voie.
    La paix n a pas de prix. Préférez la paix, la sérénité que la guerre,la haine.
    Tous mes encouragements et mes respects.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 08:42, par sheikhy En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Le Faso politique et intrigues. J’aurai aimé que le monsieur rentre depuis plusieurs et se mette à la disposition de la justice. Un jeu de dupes tout ça. Parfois, j’ai l’impression qu’on se moque de nous. Nos pays pauvres qui ont besoin de cohésion, de vision de travail doivent se fixer des priorités et y mettre l’effort et les sacrifices nécessaires au lieu de nous servir du politique tous les jours

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 09:26, par Sage En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Là, comment il compte battre campagne ?
    A partir de l’extérieur du Burkina ou à partir d’une prison à l’intérieur du Burkina ? Il faut faire le pour et le contre des 2 possibilités.
    Franchement ! si ce Monsieur n’avait rien à se reprocher, il serait rentré depuis. Même si on montait une cabale contre lui, la vérité allait finir par éclater avec les explications qu’il allait données et le Peuple allait comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 10:27, par Verite En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    La vérité concernant l’affaire Auguste Denise Barry a t elle éclaté ?! Dans tous les cas, l’histoire suit son cours.
    Quelle gratitude, de la part de RMCK ?!
    Cherif Sy devrait démissionner !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 11:09, par Saydou Paologo En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Celui qui veut diriger le Burkina Faso ne doit pas être un lâche. Zida a prouvé qu’il en est un.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 11:32, par Lom-Lom En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Si j’ai bien compris, Zida dit ici ne pas rentrer au pays sur conseils de personnalités respectables à ses yeux ! Pourtant dans le communiqué de son Parti, il est clairement dit que c’est les autorités du pays qui lui refusent ce retour au pays ! Que ces politiciens aient un peu de respect pour le peuple et pour leurs électeurs ! A force de se croire plus intelligent, on sort par une lucarne pendant qu’on te propose de sortir par la grande porte ! Et Zida risque de sortir de l’Histoire du Burkina par la lucarne s’il continue ainsi !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 11:34, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    - Bon ! Abdel Jamaal, je laisse maintenant la comédie de côté. Oui, je soutiens RMCK à la présidentielle. Pour moi l’opposition est trop amorphe. Je ne soutien pas pour autant le MPP.

    Vive RMCK !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 11:53, par Bao-yam En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    C’est insulter l’intelligence des Burkinabè que de chercher à les faire croire que Zida a décidé de rester à l’extérieur parce qu’il a écouté des voix à qui il ne peut rien refuser. On se demande de quelles voix ? On espère que vous n’aviez pas l’intention de diriger le Burkina en écoutant des voix. Un leader politique incapable d’affronter l’adversité doit simplement se taire et laisser le Burkina évoluer. Au moins Guillaume Soro a décidé de rentrer en CI pour braver sa persécution. On lui a refusé l’atterrissage.
    M Zida, il fallait rentrer et lutter politiquement pour se libérer des griffes du pouvoir. Ça aurait été la meilleure décision. L’image que vous donnée est celle d’une personne qui déserte ses propres partisans en pleine inauguration. Ce n’est pas un signe de courage politique.

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 12:24, par SOME En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

      bao yam tu es naif ou tu es de mauvaise foi. Cette histoire de soro a dormir debout tu crois ca ! Tu gobes tout !
      et bien sur tu aimerais que zida rentre pour se faire assassiner apres tu vas dire ah c’etait un grand homme etc etc et au fond les gens vont pouvoir respirer car ils ont reussi a eliminer quelqu’un qui les derange. Ils savent pourquoi ils en veulent tant a zida. Allons au tribunal et on verra si tous ces gens au pouvoir s’en sortir. C’est d’ailleurs popurquoi ils ont si peur !
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 12:20, par Marie En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    C’est à croire que les politiques prennent le citoyen pour un enfant candide auquel l’on peut tout faire avaler. Le retour de ce Monsieur a été annoncé tambour battant depuis des lustres. Et voici qu’à deux jours seulement de leur rassemblement, ils nous agitent ces arguments tissés de fil “gris”. Ah bah ! Moi quand je décide de rentrer en vacances au Faso natal, mes parents et amis n’ont nullement besoin de demander quelconque autorisation à quelconque autorité. Il faut donc croire que ces gens-la en entreprenant ces démarches ici et la, cherchaient à lui aplanir les sentiers judiciaires qui l’attendent au Faso. Donc, il y aurait des bosses sur son sentier ?! Ils espéraient qu’on lui déroule le tapis rouge depuis le tarmac, et peut-etre même l’escorter chez lui avec motards, gyrophares et sirènes. Et pourquoi ne pas faire sortir la foule qui acclamerait sur des viva au passage de l’escorte. Quelle affligeante naïveté de la part de son consortium que de croire que ce déserteur en temps de paix qui a été en vain somme de rentrer, pourrait revenir tranquillement, comme si de rien n’était, assister à son couronnement pour battre campagne dans les villes et hameaux du Faso qu’il a abandonné. Au lieu de nous pomper l’air en accusant l’autorité politique de n’avoir pas facilité le retour de votre messie/libérateur, au delà du cynisme intellectuel et de la paranoïa politicienne, ayez, au moins, l’honnêteté morale et le respect du citoyen de reconnaître que vous vous étiez fourvoyés en mettant la charrue avant le bœuf. Et de ce Général qui a peur comme une petite fille et qui se cache, on en reparlera.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 12:57, par sheikhy En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    J’ajoute que malgré certains points positifs qu’on peut attribuer à Zida, il y a de fortes chances qu’il ai "piqué" nos sous ou fait de gros deals pendant la transition. Une des rares choses que je valide chez Diendjéré a été la manipulation pour passer Général. Donc, il sait qu’il a des dossiers chauds qui l’attendent. J’ai déjà posé la question 2 fois sur le net, j’aimerai savoir de quoi il vit au Canada. Les bénéfices des ses deals avec Soro et Cie sous le RSP, le butin de guerre de la transition, un emploi bien rémunéré au Canada ou une aide alimentaire de ce pays. Si LOADA pouvait nous éclairer ce serait bien.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 17:19, par Weder Sy En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Monsieur Zida, vous dites être un homme de paix ? Un déserteur est par définition l’anti-thèse de la paix. Officier supérieur, vous connaissez les rudiments du Code militaire. Ainsi le Burkina Faso sera-t-il reconnu dans l’Histoire Générale de l’Univers comme le seul pays ayant été dirigé par un déserteur si vous êtes élu (par contumace et in absentia). On aura tout vu.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 06:44, par Paul KÉRÉ En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Je donne mon point de vue sur cette arrivée avortée et annoncée initialement et fermement par M. le Président Zida du Mps. Dès que j’ai vu l’annonce j’ai dit d’office que ce ne sera pas possible pour plusieurs raisons et ça n’a pas loupé. Cela me conforte dans mes analyses de politologue aux côtés de mon ami et frère celui que j’ai nommé l’internaute le plus capé de tous. L’imperturbable Kôrô YAMYÉLÉ pour lequel je voue une admiration sans limite pour ses analyses et surtout leur pertinence.
    j’ai un regret et un espoir :
    1. Mon regret : si toute l’opposition s’était alignée derrière un « âne » candidat sans compter que parmi tous les candidats de l’opposition il n’y a aucun animal, est-ce le Mpp même devenu bête et fou peut caresser le rêve d’un second mandat avec la situation exsangue actuelle de notre pays ?
    Mon espoir : Que l’élection du 22 novembre prochain aille au second tour et c’est inévitable sinon le syndrome IBK guète le candidat du Mpp. Ce qui sera la honte nationale et une sortie par la fenêtre. De la sorte le machiavélisme analysé hypothétiquement par le Kôrô YAMYÉLÉ ne serait que calendes et biles visés. Paul KÉRÉ, Candidat.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:04, par FAT24 En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    Mais que les gens oublient vite !!! vite je dis bien.
    N’eût été un ZIDA, pensez vous que le RSP allait être dissous ?
    Et si le RSP était toujours là, pensiez-vous que le président pouvait dormir tranquille ? surtout à un moment où les terroristes semaient la désolation ?
    N’eût été la transition, les dossiers THOMAS SANKARA ET NORBERT seraient t-ils ré-ouverts ?
    N’eût été la transition, notre constitution serait elle hermétiquement verrouillée ?
    N’eût été la transition, les dossiers de spoliation de parcelles dans les lotissements allaient-ils être ouverts ?
    Je ne comprends pas cette déferlence de haine sur un homme à tel point que beaucoup l’ont déjà jugé avant même la justice.
    Et parlant de justice, allons-y ! Certaines font des affirmations gratuites. Selon le communiqué du gouvernement il a un mandat d’arrêt et son problème c’est avec l’armée pour désertion en temps de paix et aussi qu’il a été entendu dans l’affaire de l’insurrection. A l’heure où l’on parle, ZIDA est il toujours un civil ou un militaire, selon le gouvernement il a été radié de l’armée.
    A-t-il été condamné dans une affaire judiciaire où il doit purger une peine ? Pour le moment non !
    Pourquoi cette précipitation, cette haine à la limite, on en vient à mettre les charrues avant les bœufs.
    Aussi, certains avancent qu’il a détourné des sous. Evitons ces genres d’affirmations gratuites. Y a t-il une plainte déposée contre M ZIDA pour détournements de fonds ? Jusqu’à ce jour non !!
    Juste pour dire, de ne souvent pas se laisser manipuler par les politiciens.
    On a vu le cas de SORO où après la mésentente avec son mentor il est traité de tous les noms d’oiseaux. Comme pour dire qu’en politique, le bon sens, la gratitude n’existent pas. L’adversaire devient ennemi quand ça nous arrange puis de nouveau adversaire ou allié. Les cas ADO-GBAGBO-BEDIE sont autant édifiants en la matière.
    N’enterrons pas vite les gens, ne les condamnons pas avant même qu’ils soient jugés. A lire certains écrits on dirait qu’il est le pire diable que le Burkina n’aie jamais connu, quand même !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 20:09, par L’HB En réponse à : Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au pays

    SON EXCELLENCE................... vous ne fait que perdre votre popularité en restant longtemps là où vous êtes. Nous peuple du Burkina Faso, nous avons besoins d’un Président fort qui ne fuit pas mais qui fait face. j’étais content au départ quand vous aviez prit le pouvoir, mais actuellement j’ai honte de mener un débat sur vous car vous êtes entrain de trahir la confiance et je ne suis pas le seul. que vous êtes coupable ou pas, venez faire face c’est la seule façon de vivre libre et de vivre digne.

    « « L’HB » »

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés