Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées. » Dalaï-lama

Judo : Sadidiouma Traoré ouvre un centre pour former de futurs champions

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET • mercredi 23 septembre 2020 à 20h30min
Judo : Sadidiouma Traoré ouvre un centre pour former de futurs champions

Le dimanche 20 septembre 2020 a eu lieu, dans le quartier Zongo de Ouagadougou (périphérie ouest de la capitale), l’ouverture d’un centre éducatif et sportif de judo dénommé « Judo club de Zongo (JCZ) ». Le but du centre est de former de futurs champions nationaux et internationaux en leur inculquant les techniques et les valeurs morales du judo.

Selon le fondateur du Judo club de Zongo (JCZ), Sadidiouma Traoré, ce centre est une pépinière pour les futurs champions. « Je souhaite former dans ce centre des champions nationaux de judo, et pourquoi pas internationaux. Je compte former des judokas intellectuels et responsables dans divers domaines de la vie pour notre chère patrie, le Burkina Faso », a-t-il déclaré.

Le fondateur du Judo club de Zongo, maître Sadidiouma Traoré (en jaune), et son élève.

Pour y parvenir, il a, lors de la cérémonie d’ouverture du Judo club, demandé l’accompagnement moral et financier de la Fédération burkinabè de judo ainsi que de toutes les personnes de bonne volonté. Il a par ailleurs imploré la bénédiction de sa majesté le Zongo-Naaba, présent à la cérémonie d’ouverture, pour atteindre ses objectifs.

Le président de la Fédération burkinabè de judo, Pimbi Nikiema, a pour sa part expliqué aux participants les valeurs qu’enseigne cet art martial. Pour lui, « le judo, au-delà du combat, est avant tout l’art de la maîtrise de soi. C’est un sport qui enseigne aux jeunes les valeurs de courage, de respect, d’honnêteté, de sagesse, etc. C’est pourquoi tout maître de judo a le devoir d’inculquer ces codes moraux aux pratiquants. »

Démonstration de judo.

Le Zongo-Naaba, prenant la parole, a salué l’initiative du fondateur et l’a rassuré de son accompagnement. Il a soutenu que ce centre est le premier du genre dans ce quartier périphérique. « J’invite les jeunes à s’engager davantage, à être assidus et dévoués aux différents entraînements et à mettre en pratique le code moral qui leur sera enseigné afin d’être des modèles pour la société », a conseillé le chef coutumier aux jeunes apprenants du centre.

Le président de la Fédération burkinabè de judo, Pimbi Nikiéma, et le Zongo-Naaba.

Il faut savoir que le fondateur du Judo club de Zongo est maître-entraîneur de judo, ceinture noire, 4e dan. Il évolue à l’AS Douanes de Ouagadougou depuis 2003. En plus de cela, il est un arbitre international-continental A.

Dofinitta Augustin Khan (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés