Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

Réduction des inégalités au Burkina : Une coalition d’OSC saisit l’opportunité des élections pour faire bouger les lignes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 23 septembre 2020 à 23h27min
Réduction des inégalités au Burkina : Une coalition d’OSC saisit l’opportunité des élections pour faire bouger les lignes

« Je vote pour la réduction des inégalités » est le slogan de la campagne qui veut pousser les hommes et femmes politiques à agir contre la pauvreté et les inégalités. Cette campagne, lancée le 23 septembre 2020 à Ouagadougou, est la trouvaille d’une coalition de quatre organisations de la société civile qui œuvrent dans les domaines de la vie sociale, économique et politique burkinabè. Il s’agit du Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG), de l’Association des femmes juristes du Burkina (AFJ-BF), du mouvement Balai Citoyen et de la Confédération paysanne du Faso (CPF).

Cette coalition prône la distribution équitable des richesses et veut contribuer à la réduction des inégalités par la prise de décisions fortes. Pour ce faire, ces Organisations de la société civile (OSC) veulent amener les partis politiques à axer leurs projets de société sur la réduction des inégalités. Il s’agit aussi de pousser les électeurs à prendre en considération les propositions des candidats en lien avec la réduction de la pauvreté.

Les OSC à l’origine de la campagne « Je vote pour la réduction des inégalités » ont expliqué que depuis 2015, le niveau des inégalités économiques dans le monde est criard. A ce sujet, il est ressorti qu’en 2019, vingt-six personnes seulement possédaient à elles seules autant de richesses que la moitié la plus pauvre de l’humanité, soit 3,8 milliards de personnes, contre 43 personnes en 2018.

Ces inégalités se traduisent au Burkina Faso dans les secteurs sociaux tels que l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable, l’alimentation, le logement. Sur le plan économique au Burkina, 20% des plus aisé-e-s concentrent 44% des revenus, tandis que 80% de la population se dispute les 56 % restants. Dans les zones rurales, 47,5% de la population vit encore en dessous du seuil de pauvreté, contre seulement 13,7% en milieu urbain.

Aussi, relèvent les OSC, les disparités géographiques en matière de pauvreté persistent. Ainsi, une personne sur deux, soit 50% de la population, vit en dessous du seuil de pauvreté dans les régions de l’Est, du Centre-Nord et du Centre-Ouest. Dans les régions de la Boucle du Mouhoun et du Nord, les niveaux de pauvreté sont encore plus frappants, avec respectivement 60% à 70% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté.

Les mêmes analyses ont été faites dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de la politique et du genre. Pour les OSC, les disparités sont réelles dans tous les secteurs socio-économiques au Burkina. Pour y remédier, elles veulent pousser les partis politiques à prendre des engagements en matière de réduction de la pauvreté, tout en impliquant la population à la base.

Edouard Samboe
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Forces armées nationales : L’Etat burkinabè équipe la Brigade nationale des Sapeurs-Pompiers de véhicules d’intervention.
Sécurité : Ousséni Compaoré lance la nouvelle Police secours
Solidarité : La CARFO vole au secours de 750 enfants à travers l’octroi de bourses scolaires
75e anniversaire de l’ONU : Les 20 agences onusiennes qui opèrent au Burkina dressent le bilan de leurs actions
Développement durable : L’Institut mondial pour la croissance verte renforce les capacités des acteurs de départements ministériels
Promotion du lait local : Les impacts du Covid-19 au cœur des échanges de la 6e édition
Burkina Faso : Projecteur sur le bilan de la prise en compte du genre dans le PNDES
Financement de l’éducation au Burkina : Les partenaires techniques et financiers à l’heure du bilan
Cohésion sociale : Un forum national pour promouvoir le dialogue intercommunautaire et religieux
Rentrée de la Cour de justice de l’UEMOA : L’effectivité du droit communautaire comme objectif
Région du Centre-Sud : Le PNUD outille des acteurs clés sur les traités de l’Union africaine
Droits humains : L’ONG Save the Children en lutte contre les mariages précoces des jeunes filles au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés