Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose » Oswald Avery

Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • lundi 21 septembre 2020 à 00h13min
Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

Les 254 candidats du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) aux législatives sont connus, depuis la soirée de ce dimanche 20 septembre 2020. Mettant fin au suspens dans les rangs des militants et aux spéculations autour des prétendants ou potentiels prétendants.

A 72 heures de l’échéance du dépôt des candidatures aux législatives (17-22 septembre 2020), la direction politique nationale du parti au pouvoir, le MPP, a dévoilé le contenu des 46 listes. C’était au cours d’une session extraordinaire du Bureau politique national du parti.

Plus tôt dans la matinée, les membres du Bureau exécutif national se sont retrouvés autour du sujet pour peaufiner cette ultime instance de dévoilement des listes finales qui, faut-il préciser, représentent un enjeu majeur à la fois pour le parti et l’ensemble des partis politiques et mouvements indépendants à l’assaut de sièges à l’Assemblée nationale. En attendant de vous proposer lesdites listes, on peut retenir, comme faits majeurs, que le président du parti, Simon Compaoré, n’est pas candidat.

Il n’est pas le seul crocodile de la marre politique MPP à "s’être retiré" pour faire place à du sang neuf. Pegwendé Clément Sawadogo, vice-président du parti et porte-parole officiel du candidat Roch Kaboré à la présidentielle du 22 novembre 2020 n’est, non plus, sur la liste des candidats. Il en est de même pour Lassané Savadogo, secrétaire exécutif du parti, actuel directeur général de la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale).

A contrario, on note la montée de figures plus ou moins considérées comme favoris. Dans ce chapitre, on a le Président de l’Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé qui est le premier de la liste du Kadiogo (la capitale) ; Salifo Tiemtoré, ministre de la jeunesse, tête de la liste nationale. L’ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, est le premier de la liste du Sourou (région de la Boucle du Mouhoun) ou encore le ministre de l’énergie et président des jeunes du parti, Bachir Ismaël Ouédraogo, qui conduira la liste du Sanmatenga (dans la région du Centre-Nord).

De ces derniers, également le journaliste, ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry, qui pilote la liste du Kourwéogo, dans la région du Plateau-central tandis que le ministre des finances, Lassané Kaboré, est retenu premier sur la liste des Balé (dans la Boucle du Mouhoun).

Oumar L Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 septembre à 18:58, par Tako Kelen En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Félicitations aux premiers responsables du MPP (Simon, Clément et Lassané) pour ce changement générationnel en douceur. Il faut savoir quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent.

    Répondre à ce message

    • Le 21 septembre à 10:12, par Yako En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

      Mon frère les choses les ont quitté depuis 5 ans seulement ils s’accrochent.Au regard de leur bilan catastrophique il ne leur reste que ça.Néanmoins le fait de ne pas candidater est un acte courageux à saluer sauf que le chef ne fait pas partie du lot. Dommage, dommage

      Répondre à ce message

      • Le 21 septembre à 17:28, par ARMAND En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

        Yako les gens que les choses ont quitté on quitte le pays et vivent une prison dorée en Côte d’Ivoire ou ailleurs. Il y a 5 ans que les choses ont quitté Diendere qui a voulu restaurer ceux que Dieu a lâché. Dans son cachot il médite d’où est venue cette le 31 pour les chasser du pouvoir. Comme lui Blaise vit entre quatre mur. Un autre genre de prison. Pour les insuffisances des Simon c’est le peuple qui va juger le 22 novembre. Pas vous. Souffrez que l’on continue de les 4 ans de SANKARA calment mieux que les 27 ans de Blaise. Si vous aviez voulu un forage devant votre porte que vous n’avez pas eu ne veut pas dire que rien n’est fait. Aussi n’eut été la France les terroristes du Mali seraient à Bamako. Malgré les armes et l’armée que Blaise nous a laissés nos FDS se défendent bien. Vous serrez surpris que les terroristes seront vaincus par le régime actuel. Cher ami c’est Dieu qui est fort.

        Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 19:33, par Yiriba En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Bureau MPP, Si vous pouvez purger davantage la liste de vos candidats et ne conserver que 25% de candidats agés de plus 50 ans et 75% agés de moins de 50 ans, 50% de candidates femmes, 50% d’hommes vous poserez ainsi un geste concrêt, honnorable pour le developpement du pays. Il faut supporter et penser à la nouvelle génération et aux citoyens sous-representés. On ne doit plus continuer à vivre et à gouverner seulement avec les anciennes manières de diriger. Les jeunes et les femmes ont du talent. Ceci est valable pour tous les partis.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 01:40, par Nabiiga En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Tous les candidats seront élus sinon, montrez-moi qui est en face d’eux ? Personne. Pour la première fois dans notre histoire démocratique nous aurons un parlément composé des membres du même parti, MPP en l’occurrence. Bravo MPP. À bas CDP

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 05:53, par TANGA En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Il aurait été préférable de garder les vieux de la vieille dans les législatives puis les jeunes à l’exécutif.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 07:15, par PIONG YANG En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    J’ai toujours fais confiance à Simon. Il est maladroit le plus souvent, mais il est de très bonne foi. En voici la preuve. Et portent il va se battre pour que des jeunes soient élus, pour que Rock soit élu. Mais nous les jeunes, en serons nous capable un jour ? Nous les jeunes, avons nous le sens du sacrifice pour autrui ? Nous voulons le plus souvent la première place pour être juste à la première place. J’espère que les jeunes ainsi promu sauront relevés le défit.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 07:40, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    - Mr Simon Compaoré, si c’est vraiment de votre volonté que vous n’êtes pas candidat et non par le fait de la casserole que vous traînez à la Gendarmerie à cause de l’affaire ’’Tranquilos’’, alors Kôrô Yamyélé que je suis je vous félicite et j’ai désormais une opinion positive de vous. Vous avez raison car ’’il faut savoir quitter les affaires avant que les affaires ne vous quittent’’. Alors bon vent à vous Mr Simon.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 21 septembre à 22:46, par Amoless black power En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

      Koro vous avez affirmer urbi et orbi dans un autre forum que moi Amoless black power ne connaissait pas le fromage la vache qui rit du fait de ma jeunesse. Eh bien je vous informe que j’achetais ledit fromage en 1976 à la sovolcom et à cabane bambou avec mon pécule qui était de 8000 f ce qui équivalait à 100000f de nos jours avec la dévaluation et l’inflation galopante. Pour en revenir au sujet qui nous intéresse qu’il se retire contraint ou forcé, Simon manquera forcément au MPP du fait de sa riche expérience et de ses réseaux ouagalais. Du reste ces élections seront ardues pour la parti au pouvoir du fait des guerres de tranchées et des peaux de bananes qui ne manqueront pas.

      Répondre à ce message

    • Le 22 septembre à 05:53, par Ahmed Jamaal En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

      Kôrô votre conseil a Simon aurait mieux servi à Blaise. S’il avait passé le flambeau a Rock maintenant qu’il était consultant dans sa résidence à Ziniaré. Le départ de Simon et autres du CDP fait partie de la même vision que le président du MPP évoque ici. La justice est la pour les casseroles que vous voyez Simon traîner. La politique est une autre chose. C’est Simon Rock et une majorité au MPP qui ont permis Blaise de faire 27 ans au pouvoir. Reconnaissez cela qui est a l’honneur des SIMON. Vous voyez comment le CDP peine pour se rétablir. Qu’est ce que Eddy a fait sous le CDP pour dire que les ROCK ont une ancienneté mais pas d’expériences.

      Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 10:30, par burkinameilleur En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    vOILA CE QUON ATTENDAIT DE PAPI DU MPM. MERCI DE PROMOUVOIR POLITIQUEMENT LA JEUNESSE

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 11:51, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    ILS VEULENT créer DES PANTINS POUR LES TELEGUIDES . MAIS EST CE QU ILS VONT être FACILES A TELEGUIDER ?
    tôt OU TARD SIMON VA répondre DEVANT LA JUSTICE

    PS BRAVO MAIS CE N EST PAS ARRIVE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 12:37, par sheikhy En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Il a respecté sa parole. C’était connu depuis quelques mois que son dernier combat sera les prochaines élections avant de se retirer ou du moins se mettre en arrière plan.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 16:03, par Adakalan En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Ne tirer pas des conclusion hâtive en jetant des fleurs sur les cacique du MPP. Quand ces gens roderont autour de l’exécutif, vous n’aurai que vos yeux pour pleurer, la tactique a la dramane Ouattara.
    S’ils étaient de bonne foi ,ils devraient tous aller a la retraite politique. L’odeur du bilan ne sent pas très bon.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 11:07, par Ka En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Farouche partisan de l’alternance politique du Burkina avec sa jeunesse, je loue ici la décision de notre Simon Compaoré nationale. Cette décision confirme le programme du MPP de former des jeunes pour la relève, ‘’parole de Clément Sawadogo.’’

    Ici je m’adresse à mon frère Yako qui se la coule en dehors du Pays : Malgré que mon temps est limité et que je déserte un peu le forum, je pense que de temps à temps ‘’la fermer est utile :’’ Tu es mal placé pour nous donner des leçons de démocratie au Burkina. Ton mentor a fait 27 ans au pouvoir, pourtant il a voulu tripatouiller l’article 37 pour se représenter. Alors vous n’avez aucune leçon de démocratie pour les autres.

    Je suis rassuré quand je lis certains commentaires comme celui de mon ami Kôrô Yamyélé, et celui de l’internaute ARMAND : En effet la mauvaise est une des qualités ou défauts les mieux partagés ici-bas ! Comment peut-on comparer le Burkina sous Blaise Compaoré avec le petit président François Compaoré et sa belle-mère Gando sans oublié le RSP, et notre Burkina actuelle où même si tout n’est pas parfait loin de là, il fait mieux vivre, et c’est sur tous les plans indéniablement ?

    Malgré nos frères déguisés en terroristes et nous tuent comme des mouches pour déstabiliser le pays, le régime mouta mouta fait de son mieux pour les éradiquer. Même si nous ne sommes pas des historiens, et ne voulons pas rentrer dans les débats sur ce qu’est l’histoire de notre pays avec Blaise Compaoré et son RSP, ‘’un journaliste bruler vifs avec ses compagnons dans une voiture par ce qu’il dénonçait ce qui ne va pas, ou torturer et tuer un pauvre chauffeur innocent, et j’en passe, nous laissons cela à ceux qui en ont fait une profession comme Yako.

    Quant au bilan du révolutionnaire sous-marin qui est Roch Kaboré, disons qu’il a atteint à 70% de son programme présidentiel qui ne regarde que moi : Car, malgré que nos frères déguisés en terroristes aient mis des bâtons dans ses roues. Mettons de côté les jaloux comme mon frère Yako, et louons le respect de la parole donnée de Roch Kaboré quand il disait ceux-ci :

    "Nous devons tout faire pour que la justice soit rendue dans toutes (les) affaires sensibles pour aider notre peuple à se réconcilier avec son histoire, pour ramener la paix des cœurs et créer les conditions propices à la contribution de tous les Burkinabè à l’œuvre de construction nationale", a
    déclaré M. Kaboré dans un discours radiotélévisé à la veille de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.

    "La réconciliation nationale reste un enjeu majeur que nous devons réussir, dans l’intérêt supérieur de la nation", a-t-il dit.

    La justice militaire, une juridiction d’exception, doit solder une longue série de dossiers, dont principalement ceux du putsch manqué de septembre 2015 et de l’assassinat du "père de la révolution" burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, tué lors du coup d’Etat qui porta l’ex-président Blaise Compaoré au pouvoir en 1987.

    Également en instance, le dossier du journaliste d’investigation Norbert Zongo, tué en 1998 avec trois compagnons, a connu une évolution avec la mise sous contrôle judiciaire de François Compaoré, frère du président déchu Blaise Compaoré, poursuivi pour "incitation à assassinats".

    Avec les condamnations des militaires voleurs d’armes pour libérer les généraux de pacotille, avec les condamnations des auteurs du coup d’état à la maternelle, et l’avancer de l’extradition de François Compaoré vers le Burkina, surtout le refus que Blaise Compaoré soit rentré au Burkina que par la justice, la liberté d’exprimer sans crainte, Roch Kaboré a franchi les 70% de son bilan.

    Connaissant ce président mouta mota, l’article 37 et son esprit seront respectés après son deuxième mandat. Un deuxième mandant et dernier qui lui permettra de terminer ce qu’il a commencé. Surtout régler les dossiers des crimes impunis qui empoisonnent la réconciliation nationale, une chose que Yako ne souhaite pas. Alors de grâce mes frères et mes sœurs, ouvrons les yeux et apportons notre pierre à l’édifice pour avancer tous ensembles, ne soyons pas dans le déni. Les Burkinabé valent mieux que ça, bon sang.

    Répondre à ce message

    • Le 22 septembre à 14:42, par Amoless black power En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

      Vieux père Ka j’aurai appris par des sources très introduites que vous faites parti du comité d’études mis en place pour la campagne de Roch autrement dit les éminences grises de l’ombre ce qui ne m’étonne pas au vu de votre profil politique que vous nous servez de temps à autre sur le net .Pour autant que vous soyez un vieux ulceriste je doute fort que votre assertion selon laquelle Roch veut vider le contentieux des crimes économiques et de sang puisse se réaliser. Vous savez bien qu’il y’a tellement de connexions économiques et financières entre Roch et son ancien patron Le Blaiso qu’il est difficile pour l’un de plomber l’autre.Conseillez plutôt au PF une réconciliation à la Sud africaine pour qu’il puisse sortir par la grande porte en étant le père de la vraie démocratie burkinabé. Sinon votre affaire là va s’apparenter à un serpent de mer

      Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 11:46, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    - Ahmed Jaamal je sens que nous allons finir par être de bons amis. Comment tu vas ? J’espère que tu n’as pas été touché par la catastrophe au Liban ?

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 12:25, par Divorce avec l’insurrection En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Ceux qui félicitent Simon pour avoir laisser la place aux plus jeunes, connaissent-ils ce qu’on appelle "bilan de santé" ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 08:34, par Ka En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Suivant de près la politique de mon pays depuis la transition à nos jours, que ça soit son excellence M. Kafando ou son excellence Roch Kaboré, personne ne s’est dégonflé dans sa détermination de faire avancer la démocratie de notre pays. Quand a la vie privée de celui dont plus de 50% du peuple Burkinabé ont choisi pour le destin du Faso, ça ne regarde que lui. Qu’il soit un beau de Blaise Compaoré, ou le fils de Gando, Roch Kaboré est le président du Faso et de toutes et tous les Burkinabé, et doit faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres. Seules comptent la paix et la stabilité pour aller vers le progrès et le développement du pays que nous aimons toutes et tous. Tout dont Roch Kaboré a permis de faire pour la liberté de la justice au Burkina, lui suffit déjà pour sortir par la grande porte : Surtout si après deux mandats, il respecte l’article 37 et son esprit.

    Je ne fais pas parti d’aucune comité d’organisation pour qui que ça soit : ça sera un honneur pour moi si on me le demandait, et que je refuserai, car mes petits champs de mil et de maïs me permettent de survivre, et ce n’est pas le moment pour moi de jouer avec ceux qui ont des salaires normales par rapport au mien qui n’est qu’une pension de retraite.

    Par contre je conseille par mes écrits sur Lefaso.net a l’opposition qu’elle fasse des propositions pour renforcer cette jeune démocratie naissante, au lieu de spéculer sur les haines, car après 2025, Zépherin Diabré aura besoin d’autres conseils de l’opposition dont le MPP fera partie.

    Il faut que nous apprenons à être conséquent avec nous-mêmes, sinon nous risquons de sortir par la fenêtre dans l’histoire de ce pays comme certains qui se sont faits passer pour les pères de la démocratie au Faso et l’épreuve des faits qu’ils se sont fourvoyés. L’histoire récente de notre pays avec Blaise Compaoré et sa clique qui était une mauvaise conseillère, nous a enseigné que ceux qui font plus de bruits comme fut Kouanda ou Sanou, sont les cancres du Faso dont la politique pour eux est un lieu de verbiage creux. Nous voulons des politiques de l’action qui concrétisent leurs déterminations et démontrent leurs savoirs faire sans se dégonfler. C’est dans l’action que nous allons ajouter à l’héritage d’un Burkina intègre. Pour cela je loue le président Kaboré, car il est un révolutionnaire à sa façon, et agit en sous-marin. Il est pragmatique, c’est aussi ça sa vision de faire avancer son pays. Comme le dit une chanson Ivoirienne "trop parler c’est maladie."

    Conclusion : Le vieux Ka a toujours découlé pour les bonnes actions de tout régime qui arrive dans notre pays. Hier c’était les bonnes actions du CDP qui vont au peuple et le pays : Aujourd’hui ce sont celles du MPP : Et demain ça sera celles de l’UPC si Dieu le permet. Bien-sûr il y a des Burkinabé obtus et sans imaginations qui disent que je suis pour un individu, ils se trompent, car je suis pour les actions concrètes, surtout les bonnes actions d’un régime ou un parti qui vont pour le peuple et l’émergence du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 11:26, par Amoless black power En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Vieux père Ka l’agit prop ne prend pas avec moi car j’ai vécu tous les soubresauts du mouvement communiste burkinabé depuis 78 avec l’éclatement de l’ocv qui a donné naissance à une bagarre de chiffonniers entre monapol et ncol (je vous passe les définitions sachant que vous étiez parmi les protagonistes ) et je sais lire entre les lignes .Bref si vous convenez avec moi que la justice est la pierre d’angle de la démocratie acceptez que son administration par une voie ou par une autre peut déstabiliser celle ci .L’analyse concrète de la situation concrète comme dirait l’autre

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 14:54, par Ka En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    S’il y eu un temps où nous les anciens et les nouveaux dits étudiants, d’où la braise incendiaire s’est allumée soit à Paris ou à Ouagadougou, ce n’était la faute à personne. C’est que par osmose, nos idées en tant que des syndicalistes révolutionnaires composés de ceux qui viennent du P.A.I, du MLN, de l’UGV et de la LIPAD, ces idées ont conduit indirectement la création de l’OCV. Oui, on était des admirateurs de MAO, mais la création de cette organisation était l’œuvre des étudiants déterminés à faire changer les choses. Ce n’est qu’en 1978 que nos idées qui dépassaient les vrais débats idéologiques au sein même de notre organisation, que la flamme estudiantine s’est éteinte, laissant la place à la division et la scission totale avec les créations de plusieurs partis politique ‘’Gauche Droite,’’ dont les concurrences poussaient des uns et des autres dans le MONAPOL et NCOL, et aujourd’hui, n’est qu’un bout de l’histoire.

    Mais avec tes multiples pseudos pour berner le monde, montre que tu n’étais qu’un sicaire parmi les sicaires. Yemdaogo Kayouré dit Ka, ne se cache pas avec des multiples pseudos pour dire ce qu’il a vécu et de ce qu’il vit. Tu pouvais avec franchise comme Kôrô Yamyélé et moi, SOME et autres, donné de ton passé à la jeunesse assoiffée de ce passé pour construire l’avenir. Malheureusement tu n’es qu’un prostitué du forum avec plusieurs jupes courtes. Sans rancune internaute aux multiples pseudos qui pense connaître le vieux Ka.

    Répondre à ce message

    • Le 24 septembre à 05:56, par Amoless black power En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

      Vieux père Ka je refuse les joutes oratoires frisant l’insulte avec les Koro au nom de notre culture qui prône le respect strict du aux anciens. Je respecte bien le Koro Yam qui sait tancer sans vexer ce qui traduit sa grandeur d’âme. S’agissant des pseudos je n’en change pas car je veux me faire une identité avec le mien qui est chargé de symboles pour qui sait le décrypter. Sans vous connaître je parie que vous étiez du côté du nouveau courant opportuniste liquidateur comme vous appelait le camp en face. Sans rancune le vieux car Sankara nous a appris que celle ci empêchait d’avancer. Hotep

      Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 21:09, par HUG En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    Ka vous dites que la vie est mieux. vivre actuellenent qu’au temps de blaise. moi je voué réponds que non. Faites un tour dans le loroum le sanmatenga, au bam vous allez comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 11:06, par Ka En réponse à : Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo

    HUG : Nos différences font la richesse des débats. Mais sur ce forum, les caciques camouflent la vérité, et se révèlent au grand jour leur mauvaise foi. Je confirme que nos frères déguisés en terroristes pour déstabiliser le pays ont appauvris des régions : Mais la crainte d’être bruler dans une voiture par les fillettes du RSP ne l’est plus, ou s’exprimer librement comme nous le faisons sans qu’on visite les bureaux de Lefaso.net pour trouver nos IP est une réalité. Vivre pauvre et être libre vaut de l’or. Toi HUG tu n’avais pas ce problème de craindre quoi que ça soit avec le régime Compaoré, et c’est ton droit de l’apprécier, comme 80% de la population qui craignait d’être tué en voulant s’exprimer librement ce qui ne va pas, et n’aimaient pas ce régime.

    Je profite dire à un internaute aux multiples pseudos et malhonnête qui me suit comme une mouche et sabote mes critiques fondées, que ce n’est pas dormir dans une chambre d’un foyer d’étudiant comme Ka, ou toute la première génération de ce foyer qu’on n’a les mêmes connaissances. Paix aux âmes de mes promos de la première génération de ce foyer qui ne sont plus là. Mais d’autres qui sont vivants dont nous étions les racines des mouvements étudiants d’Afrique en France, ne sont pas comme la nouvelle génération arrivé dans ce foyer. Surtout ceux du CDR Paris de 1983-84 dont son honorable le capitaine Pierre Ouédraogo ou Kilimité T. Hien étaient obligé d’aller sur place avec notre idéologie pour les calmer. Et je pense que ce sicaire qui me suit comme une mouche en fait partie. Je ne suis pas de ta génération, alors tu la ferme, et laisse mes petits frères Sayouba Traoré, Zida, Damoué, ou Tamini te montrer la discipline et respect des aînés qui reste le chemin de la démocratie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Politique : « Les femmes du Burkina sont engagées pour un changement de leurs conditions », selon Martine Yabré
Burkina Faso : Les démissionnaires de l’UPC créent le MODEM
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés