Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Diversité des expressions culturelles : Le Burkina restitue son 3e rapport périodique quadriennal

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • vendredi 18 septembre 2020 à 23h00min
Diversité des expressions culturelles : Le Burkina restitue son 3e rapport périodique quadriennal

Dans le cadre de la Convention 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, le Burkina Faso a élaboré son 3e Rapport périodique quadriennal (RPQ), qui a été restitué et validé au cours d’un atelier, ce vendredi 18 septembre 2020 à Ouagadougou.

Après 2013 et 2017, le Burkina Faso renouvelle son engagement en élaborant son 3e Rapport périodique quadriennal (RPQ) relatif à la mise en œuvre de la Convention 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Ce document de 109 pages a été élaboré au terme de six mois de travail, « dans des conditions particulièrement difficiles », a indiqué le ministre en charge de la Culture, Abdoul Karim Sango, qui a présidé les travaux.

Le ministre Abdoul Karim Sango (à gauche) en train de suivre le message de bienveillance de l’Unesco.

Ce RPQ met d’abord l’accent sur les politiques et mesures mises en œuvre et centrées sur l’amélioration de la gouvernance culturelle à travers l’exécution de la nouvelle politique culturelle adoptée en 2018, qui a permis de responsabiliser, financer et impliquer davantage les organisations de la société civile culturelle dans la gestion des affaires publiques. « Il rend compte des efforts déployés et de quelques résultats atteints en matière de renforcement des échanges de biens et services grâce aux récents mécanismes d’exportation de biens et services culturels mis en place ».

Les acteurs nationaux ont été félicités pour l’élaboration du document.

Selon le ministre Abdoul Karim Sango, le document comporte une trentaine de mesures et politiques publiques et une quinzaine d’initiatives de la société civile.

Pour Michel Saba, le délégué général du CERAV/Afrique (centre de Catégorie 2 de l’UNESCO chargé du suivi de la mise en œuvre de la Convention 2005 en Afrique et basé à Bobo), ce rapport qui est déjà rendu à l’Unesco va permettre au Burkina Faso de partager ses expériences sur les mesures politiques et les initiatives prises au cours des quatre dernières années qui témoignent de la volonté du pays et de l’effort de la société civile. « Ce rapport doit être présenté partout au niveau des partenaires techniques et financiers, et des régions », a-t-il précisé.

Les directeurs régionaux doivent promouvoir ce rapport dans leurs différentes zones.

Renforcer davantage la résilience du Burkina Faso

Ce sont les acteurs nationaux des secteurs public, privé et de la société civile qui se sont mis à la tâche. Les informations traitées par l’équipe nationale des experts ont permis au Burkina Faso de se réinscrire à bonne date au nombre des Etats à jour de leurs engagements internationaux liés à la Convention 2005 de l’Unesco, a rappelé le ministre Sango.

A travers une vidéo depuis Dakar, la conseillère régionale de l’Unesco Afrique, Guiomar Alonso Cano, a félicité le Burkina Faso pour les efforts qui, selon elle, illustre sa résilience du pays face aux crises auxquelles il est confronté. Pour elle, ce rapport va « renforcer davantage la résilience du Burkina Faso », et d’ajouter que le rapport mondial sera disponible en février 2021.

Michel Saba, le délégué général du CERAV/Afrique.

Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, qui accueille les experts à cette occasion, a salué l’initiative de partage des résultats de ce troisième RPQ. Il a, par ailleurs, rappelé à l’assistance que la ville de Ouagadougou a intégré le réseau des villes créatrices de l’Unesco en 2017 et a été désignée « ville créatrice de l’Unesco dans les domaines de l’artisanat et des arts populaires. »

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Récréatrales : La 11e édition se tient du 24 au 31 octobre 2020 au quartier Gounghin de Ouagadougou
Rencontres musicales africaines (REMA) : C’est parti pour la 3e édition
Burkina Faso : Le ministère de la Culture étudie la question du financement des opérateurs culturels majeurs
25e édition des Nuits atypiques de Koudougou : Se donner une nouvelle vision pour atteindre une nouvelle mission
Orchestre « Les colombes de la révolution » : Fatoumata Diallo N° 2 et Aoua Carole Congo racontent la nostalgie de l’époque
Entreprenariat féminin : La 4e édition d’Africa Mousso se tiendra le 30 octobre 2020
Culture : L’ambassadeur LI JIAN visite le Musée Rayimi de Issouka
Bobo-Dioulasso : Le centre culturel Ankata présente son plus "grand studio"
Bobo-Dioulasso : Les opérateurs culturels majeurs réfléchissent à un mécanisme pérenne de financement de leurs activités
Musique : L’artiste slameur Delfy présente sa "Vision politique"
Festival Ouaga Doré : La culture et le commerce de l’or à l’honneur
Récréâtrales 2020 : Ça promet de beaux moments aux festivaliers
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés