Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées. » Dalaï-lama

Inclusion numérique : L’ANPTIC offre du matériel informatique pour la formation des aveugles et malvoyants

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 17 septembre 2020 à 23h20min
Inclusion numérique : L’ANPTIC offre du matériel informatique pour la formation des aveugles et malvoyants

L’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC) a offert du matériel informatique, ce jeudi 17 septembre 2020 à Ouagadougou, à l’Union nationale des Associations burkinabè pour la promotion des aveugles et malvoyants (UN-ABPAM). Ce don, qui entre dans le cadre du projet e-Burkina, est composé essentiellement de dix ordinateurs de bureau, de logiciels et d’une connexion internet haut débit.

Il y a environ une quinzaine d’années, l’Union nationale des Associations burkinabè pour la promotion des aveugles et malvoyants (UN-ABPAM), sous la houlette de feu Dr Siaka Diarra, ouvrait sa cellule de formation en informatique adaptée, avec l’appui de l’Association Valentin-Haüy.

« Après l’île Maurice, la Tunisie et le Cameroun, le Burkina devenait le 4e pays d’Afrique francophone à introduire la formation en informatique adaptée avec l’appui de ce partenaire », a indiqué l’actuel président de l’Union, Oulé Christophe. En 2011, l’organisation a bénéficié d’un accompagnement du ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes, qui lui a permis d’obtenir des équipements auprès de l’Union internationale des télécommunications, pour l’ouverture d’un cybercafé.

Oulé Christophe, président de l’UN-ABPAM

Répondant au cri de détresse de l’UN-ABPAM, le ministère, à travers l’Agence nationale de promotion des TIC, a décidé d’apporter du neuf aux installations usées. Ce jeudi 17 septembre 2020, un important lot de matériel informatique composé de dix ordinateurs de bureau, d’applications spécialisées, d’une connexion internet haut débit dans la salle informatique et quelques bureaux, ont été remis à l’UN-ABPAM. Cette dernière a également vu sa salle informatique entièrement rénovée avec l’installation d’un réseau local de quinze prises informatiques.

Une vue du matériel informatique remis par la ministre du développement de l’économie numérique et des postes

Trois logiciels spécialisés

Parmi les logiciels spécifiques remis, on retrouve JAWS, un logiciel de revue d’écran. Il retranscrit par synthèse vocale et/ou sur un afficheur braille, ce qui est affiché sur l’écran d’un ordinateur tant en termes de contenu que de structure. Il permet d’interagir avec le système d’exploitation et les logiciels d’application.

On retrouve également le logiciel de reconnaissance de caractères Omnipage qui permet de convertir rapidement les documents papiers et les fichiers PDF dans plus de 30 formats de fichiers éditables et identiques aux documents d’origine.

Il y a enfin ZoomText destiné aux utilisateurs malvoyants. C’est l’un des logiciels d’agrandissement les plus performants disponibles sur Windows. Il rend l’usage de l’ordinateur et de ses logiciels (documents, tableurs, navigateur internet ou email) beaucoup plus facile et plus rapide.

Pour une inclusion sociale

Selon la ministre en charge de l’Economie numérique, Hadja Ouattara/Sanon, ce don cadre avec les ambitions du gouvernement qui est de faire en sorte que les services de communications électroniques de base soient accessibles au plus grand nombre de personnes à des prix abordables. Il ne fait aucun doute que les TIC représentent une réelle opportunité pour les personnes vivant avec un handicap, et la ministre espère que ce don va permettre de favoriser l’inclusion sociale.

La ministre Hadja Ouattara/Sanon espère que le don permettra de favoriser l’inclusion sociale

Pour rappel, le projet e-Burkina vise entre autres à appuyer le développement de projets e-Gouvernement et à soutenir l’innovation, la création et la pérennisation des entreprises et des emplois dans le domaine des TIC. Lancé en 2017, le projet est financé par la Banque mondiale et exécuté par l’ANPTIC pour une durée de cinq ans.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée nationale de la liberté de presse 2020 : Le message de Rémis Fulgance Dandjinou à ses consœurs et confrères
Médias publics burkinabè : Plus d’une vingtaine d’agents réaffectés dans des communes rurales selon le SYNATIC
Observation des élections du 22 novembre 2020 : Le Japon offre trois véhicules au CSC
Utilisation des réseaux sociaux en période électorale : Le CSC pose le débat avec les journalistes
Journée nationale de la liberté de la presse 2020 : Le journalisme à l’épreuve de l’éthique et de la déontologie en période électorale
Elections de 2020 au Burkina : Journalistes et communicateurs musulmans en formation sur le discours électoral
Journées de la Recherche en Informatique : L’innovation technologique et l’économie numérique au centre de la 3e édition
Procédures administratives : Les informaticiens planchent sur la dématérialisation
Médias : Lancement du prix ECOPRESS
A la Une de L’Evénement du 10 octobre 2020
Technologies émergentes : 80 jeunes voient leurs capacités renforcées
Ouaga SMS : Un projet pour apprendre aux politiques et autres acteurs du digital « la maitrise des nouveaux médias » en période électorale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés