Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

Journée mondiale de la sécurité des patients : La sécurité des agents de santé au cœur de la réflexion

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 17 septembre 2020 à 23h19min
Journée mondiale de la sécurité des patients :  La sécurité des agents de santé au cœur de la réflexion

Le Burkina Faso à l’instar d’autres pays dans le monde célèbre ce jeudi 17 septembre 2020, la Journée mondiale de la sécurité des patients. Le thème retenu pour cette célébration est « Sécurité des agents de santé : Une priorité pour la sécurité des patients. »

Se rendre dans une établissement sanitaire pour se soigner et en ressortir avec une autre infection ou encore un agent de santé contaminé en voulant offrir un soin, voilà des situations qui arrivent parfois.

La contamination est l’un des principaux risques encourus dans les centres de santé. A titre illustratif, à la date du 15 septembre 2020, le Burkina Faso comptait 120 agents de santé atteints par le Covid-19 dans l’exercice de leur métier. En plus du risque de contamination s’ajoutent les risques d’événements indésirables lors des soins chirurgicaux et ceux liés à l’utilisation des médicaments. Ces différents risques nuisent à la qualité des soins, même s’il faut reconnaitre que le risque zéro n’existe pas comme l’a rappelé Dr Félicité Nana, directrice de la qualité des soins et la sécurité des patients.

Il y a lieu alors de travailler à réduire et minimiser les risques des événements indésirables liés aux soins. La Journée mondiale de la sécurité des patients que le Burkina Faso célèbre ce 17 septembre 2020, se veut ainsi l’occasion idéale pour sensibiliser à l’importance de la sécurité des patients et des agents de santé. D’où d’ailleurs le thème « Sécurité des agents de santé : Une priorité pour la sécurité des patients », retenu pour la célébration. Un thème qui selon la ministre de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué, vient à propos, parce qu’au cours des cinq dernières années, le système de santé a été « éprouvé par de nombreuses crises ayant durement affecté le processus de production et d’offre de soins de santé de qualité. »

La ministre de la Santé affirme que son département travaille à améliorer la qualité des soins et la sécurité des patients

Ce thème vient également à point nommé dans ce contexte de Covid-19 où des agents de santé, au risque de s’infecter, n’ont pas hésité à s’engager dans la lutte contre la pandémie. Dr Fatimata Zampaligré de l’OMS rappelle d’ailleurs que ce sont plus de 41 000 agents de santé qui ont été infectés par le Covid-19 en Afrique, ce qui représente 3,3% des cas notifiés.

Offrir des soins sans nuire

Instituée en mai 2019 par la 72e Assemblée mondiale de la santé, la Journée mondiale de la sécurité des patients est fondée sur le principe que la première étape pour dispenser des soins de santé de qualité consiste à ne pas nuire. Ce qui n’est pas souvent le cas. En effet, selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), une personne sur dix hospitalisée, se trouve confrontée à un problème de sécurité, or ces préjudices pourraient être évités dans 50% des cas.

Une vue des participants à la Journée mondiale de la sécurité des patients

La sécurité des patients est donc une priorité de santé publique. C’est pourquoi à en croire la ministre de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué, son département est engagé dans la promotion de la qualité des soins et de la sécurité des patients. Pour ce faire, les interventions sont guidées par une stratégie nationale couvrant la période 2019-2023 dont les résultats sont déjà perceptibles. « Je pourrais principalement évoquer l’institutionnalisation de la prévention et contrôle des infections dans les établissements de soins, l’encadrement et le suivi de l’usage rationnel des médicaments notamment des antibiotiques, l’obligation de l’utilisation de la checklist pour la sécurité des patients dans tous les blocs et la promotion de la santé et sécurité au travail », a-t-elle indiqué.

Des acquis qui devraient être renforcés par la mise en place prochaine d’un système national de gestion des risques associés aux soins.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Région du Centre-Nord : L’ambassadeur Luc Hallade s’imprègne des résultats du Projet d’assistance alimentaire
Premier CASEM de 2020 du ministère de la Défense : La gouvernance militaire au cœur des échanges
Niger : L’Africaine des travaux publics, de Mahamadi Savadogo, réussit un PPP routier avant le délai contractuel
Garde de sécurité pénitentiaire : Les agents apportent leur soutien aux familles de leurs collègues décédés
Cohésion sociale : Le sujet de dissertation des Journées nationales de concertations Etat-ONG/AD
Région des Cascades : CESAO-AI éclaire les femmes sur les enjeux des énergies renouvelables
Marathon Day Bolloré Transport & Logistics : Au Burkina, avec les déplacés internes
Année académique 2020-2021 : L’institut 2iE accueille ses 264 nouveaux étudiants
Services sociaux : L’Ecole des cadres supérieurs en travail social célèbre ses 20 ans
Energie : La SONABEL lance Africit-e, un projet de déploiement de compteurs intelligents
Poni : Une intoxication alimentaire fait 9 morts
Armées burkinabè : Les acteurs en conclave pour renforcer la gouvernance militaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés