Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose » Oswald Avery

Campagne de reforestation 2020 : l’agence des énergies renouvelables apporte 1265 plants pour reboiser Ouagadougou

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • vendredi 4 septembre 2020 à 19h00min
Campagne de reforestation 2020 : l’agence des énergies renouvelables apporte 1265 plants pour reboiser Ouagadougou

Dans le cadre de son programme « 10 actions canicules », l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique ( ANEREE ), a initié ce vendredi 4 septembre 2020, la mise en terre de 1265 plants dans les structures privées et publiques de la ville de Ouagadougou.

C’est dans les locaux de l’Ecole supérieure polytechnique de la jeunesse (ESUP) que le directeur de l’ANEREE , Issouf Zoungrana, a procédé à la remise et la plantation symbolique des arbres fruitiers acquis. « C’est un acte qui relève non seulement de la préservation et la restauration des écosystèmes terrestres, mais aussi, qui favorise la veille pour une exploitation durable et la lutte contre l’érosion, la désertification et l’appauvrissement de la biodiversité » explique ce dernier.

Participants de la cérémonie

En effet, avec le phénomène du changement climatique qui se manifeste par des températures plus chaudes, des inondations récurrentes, la sécheresse avec la destruction du couvert végétal accentuée par les actions humaines, le reboisement se présente comme une solution pour lutter contre le réchauffement de la terre.

C’est pourquoi en conformité avec les objectifs de développement durable du gouvernement, l’ANEREE a tenu à apporter sa pierre en mettant ces plants à la disposition de certaines structures.« Quand on bascule dans l’utilisation rationnelle de l’énergie, on économise sur le plan financier. Si vous avez un arbre chez vous, vous ferez moins appel à un climatiseur ou ventilateur » confie toujours le directeur de l’ANEREE.

Issouf Zoungrana, directeur de l’ANEREE

Le ministère de l’énergie à travers l’ANEREE a choisi pour cette cérémonie, l’Ecole supérieure polytechnique de la jeunesse afin d’inculquer à la jeunesse cette habitude de contribuer à la protection de l’environnement. D’ailleurs des formations sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique y sont déjà dispensées.

Le premier responsable de l’établissement, Ladji Ismaël Touré se réjouit du choix de l’ESUP « nous sommes honorés d’avoir été choisis pour abriter cet événement et cela marque la solidité de nos relations avec le ministère de l’énergie. C’est un acte citoyen surtout dans un pays sahélien comme le nôtre où l’arbre représente une importance majeure. » dit-il.

Ladji Ismaël Touré, directeur de ESUP Jeunesse

Ces plants seront partagés entre le ministère de l’énergie qui aura 300 plants, l’ESUP jeunesse en aura 50, l’ANEREE, 300 plants, la SONABEL et la SONABHY, 250 chacune et l’Agence Burkinabè de l’électrification rurale (ABER) repartira avec 150 plants .

Adjaratou Tall (stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le changement climatique : Reboiser pour diminuer l’empreinte carbone
Environnement : Vers la création et le classement des corridors Pô-Nazinga et Pô-Eastern
Journée climatique : L’Afrique et l’Europe ensemble pour un partenariat vert
Changements climatiques : La transparence du Burkina en matière d’atténuation et d’adaptation évaluée
Région du Centre-Sud : Bientôt, les populations des communes de Doulougou, Ipelce, Kombissiri et Saponé n’auront plus soif
Bobo-Dioulasso : Le ministère de l’Environnement dédommage des victimes de dégâts causés par les animaux sauvages
Protection des ressources naturelles : Des journalistes s’imprègnent de l’approche APAC
Protection des ressources en eau : Un atelier national pour faire l’état des lieux
Gestion participative des forêts classées au Burkina : Le PGDD/REDD+ s’achève sur de bonnes notes
Assainissement au Burkina : Un rapport sur la problématique de la gestion des boues de vidanges sur la table des autorités
Réduction des émissions de gaz à effet de serre : Le Burkina élabore son système MRV
Gestion du froid en Afrique : Les acteurs réunis à Ouagadougou pour mutualiser leurs forces
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés