Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Bobo-Dioulasso : L’Office national du tourisme burkinabè renforce son partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins

Accueil > Tourisme • LEFASO.NET • lundi 31 août 2020 à 22h44min
Bobo-Dioulasso : L’Office national du tourisme burkinabè renforce son partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins

La direction générale de l’Office national du tourisme burkinabè (ONTB) a organisé, le samedi 29 août 2020 à Bobo-Dioulasso, un cadre d’échange avec les acteurs de l’Association patronale des hôteliers et restaurateurs des Hauts-Bassins (APHRB). Au cours de cette rencontre, le directeur général de l’ONTB, Nelson Congo, a saisi cette occasion pour, non seulement présenter sa structure aux acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins, mais aussi pour faire le bilan des uns mois de pratique du tourisme interne avec la baisse de 25% de tarif hôtelier.

Ce cadre d’échange entre la direction générale de l’Office national du tourisme burkinabè et les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins avait pour but de réfléchir sur des stratégies de relance de l’activité touristique au Burkina Faso et plus particulièrement dans ladite région. Selon le directeur général de l’ONTB, Nelson Congo, l’organisation de ce cadre d’échanges avec les opérateurs privés du secteur du tourisme est l’une des missions assignées à sa structure en vue de promouvoir la destination du Burkina Faso. « Nous voulons qu’à travers ce cadre, nous puissions trouver ensemble des stratégies pour promouvoir la destination du Burkina Faso et développer le tourisme interne », dit-il.

Le directeur général de l’ONTB, Nelson Congo

Selon lui, l’administration ne peut pas aller dans un sens unique sans le privé. « L’ONTB vend la destination du Burkina Faso mais ce sont les hôteliers, les restaurateurs et bien d’autres composantes du secteur qui vendent les produits. Nous sommes venus à Bobo-Dioulasso pour les rencontrer, parce qu’ils ont des préoccupations et nous aussi nous avons des informations à leur donner », a-t-il souligné.

C’est ainsi qu’au cours de cette rencontre, le directeur général de l’ONTB a d’abord saisi l’occasion pour présenter sa structure aux acteurs de l’APHRB qui avaient évoqué un besoin de la connaitre davantage. Selon ces derniers, l’ONTB est toujours en quête de visibilité au niveau des Hauts-Bassins. Le directeur général de l’ONTB, Nelson Congo, de les rassurer qu’avec la nomination d’un nouveau directeur régional dans les Hauts-Bassins, les activités de l’office seront plus visibles sur le terrain. « Ce nouveau directeur régional aura des missions claires qui sont, entre autres, la promotion du tourisme dans la région. Qui dit promotion, dit visibilité. Il faut qu’il travaille à rendre visible la structure au sein de la zone touristique », a-t-il indiqué.

La direction générale de l’ONTB échange avec les hôteliers des Hauts-Bassins

Les acteurs ont aussi fait le bilan des uns mois de pratique du tourisme interne avec la baisse de 25% de leur tarif hôtelier. « Nous avons vu ses limites et ses forces. En termes d’avantages, nous avons vu que la ville de Bobo-Dioulasso à l’instar d’autres villes du Burkina Faso connait un bouillonnement, une fréquentation des Burkinabè qui veulent découvrir leur beau pays », nous renseigne-t-il. Toutefois, il a exprimé sa satisfaction pour la tenue de cette rencontre qui, selon lui, a permis à l’ONTB de renforcer son partenariat avec le secteur privé et de discuter des stratégies de relance du tourisme, de l’hôtellerie et du secteur de la restauration surtout après la pandémie du Covid-19.

Il a par ailleurs fait savoir que la structure a besoin d’un accompagnement pour l’organisation d’un évènementiel consacré à la journée mondiale du tourisme. Cette activité aura lieu le 27 septembre 2020 sur les berges de Samendéni. Ainsi, au cours de la rencontre, ils ont identifié les parties prenantes à consulter, afin de rendre cette fête effective. A en croire le premier responsable de l’ONTB, le choix de Samendéni n’est pas fortuit. « Nous avons choisi le barrage de Samendéni parce que c’est un fleuron naissant du tourisme burkinabè. Le choix pour y fêter est stratégique », a-t-il expliqué.

Moussa Rock Fofana est le président de la fédération des acteurs du tourisme de la région des Hauts-Bassins. Il est par ailleurs le vice-président de l’association patronale des hôteliers et restaurateurs de la région. Selon lui, le choix porté sur Samendéni vise à lancer un message à l’endroit de l’administration publique.

« En tant que Burkinabè, il faut qu’on connaisse notre pays. Et c’est dans ce sens que nous avons abordé notre projet avec l’ONTB, sur le barrage de Samendeni. Nous avons mené plusieurs sorties sur le terrain afin de prendre ce site comme un site à mettre en tourisme. Parce qu’il y a le besoin qui s’exprime depuis. Les Burkinabè ont soif de savoir qu’est-ce-que le barrage de Samendeni. Nous avons souhaité que ce site puisse être remis aux acteurs que nous sommes, afin de pouvoir déjà commencer à l’exploiter dans son sens touristique », a-t-il laissé entendre.

Moussa Rock Fofana, le président de la fédération des acteurs du tourisme de la région des Hauts-Bassins

Avant d’ajouter : « C’est vrai qu’il y a des prévisions dans ce sens, mais nous ne pourrons pas attendre que toutes les phases du projet soient déroulées avant de la mettre en place dans la mesure où le besoin est là. Les gens y vont et ils n’ont pas d’information sur le site. Ils y vont de manière individuelle et pendant ce temps, nous avons des acteurs du tourisme, notamment les guides qui sont là aujourd’hui sans travail ». Il a souligné également que c’est un projet qui, certainement, permettra à ces personnes de pouvoir avoir encore du travail.

Embouchant la même trompette que le DG de l’ONTB, il a salué l’initiative de cette rencontre. Pour sa part, cette entrevue se présentait comme un cadre idéal pour eux, afin d’échanger avec les premiers responsables de l’ONTB. « Nous avons exposé ainsi au DG de l’ONTB, nos préoccupations qui sont d’actualité afin que ce dernier puisse plaider auprès des pères, de sorte à ce que nos préoccupations puissent être prises en compte dans le cadre du déroulement de la stratégie nationale de développement du tourisme au Burkina Faso et spécifiquement dans les Hauts-Bassins », a-t-il renchérit.

Moussa Rock Fofana a rappelé que leurs préoccupations majeures étaient de connaitre d’abord l’office et les problèmes liés à la mise en tourisme de pas mal de sites touristiques dans la région, notamment dans un contexte spécifique d’insécurité qui mine le secteur.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er septembre 2020 à 17:59, par Tagrou En réponse à : Bobo-Dioulasso : L’Office national du tourisme burkinabè renforce son partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins

    Si l’Office chargé de faire la promotion de notre tourisme n’est déjà pas connu, que dire alors de nos sites touristiques ?
    Le Ministère en charge de ce volet s’est réjoui du rabattement de 25% des tarifs hôteliers. Le problème est qu’à la période indiquée, je suis allé à Bobo 3 fois et les gérants des réceptacles où je suis descendu m’ont appliqué le plein tarif, arguant qu’ils n’ont pas été officiellement informés de la mesure.
    Qui plus est, c’est bien beau d’inciter les Burkinabè à aller découvrir leur beau pays. Mais Dieu seul sait combien de fonctionnaires ont de l’argent pour cela quand ils vont en congé. Dans ces conditions, que compte faire l’ONTB ?
    Quant à la journée du tourisme qui sera célébrée sur les bords du barrage de Samendéni. si l’initiative est louable, il n’en demeure pas moins qu’elle suscite des réserves. Pour la simple raison qu’elle se situe à une période où les gens sont beaucoup plus préoccupés par les problèmes de la rentrée scolaire que par des envies de faire du tourisme. Si fait que la commémoration risque de se limiter aux voisinages du barrage.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Journée mondiale du tourisme : Le Burkina veut développer la pratique du tourisme interne
Notre patrimoine touristique
Promotion du tourisme : « Vanuatu », une destination à plusieurs potentialités
Office national du tourisme (ONTB) : Kiswendsida Marie Aimé Ouédraogo à la manœuvre
Burkina Faso : Les députés adoptent un projet de loi portant loi d’orientation du tourisme
Burkina Faso : La mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé se meurt
Centre écotouristique de Bagré : La renaissance
Diaspora : Boubacar BARA lance les cartes à jouer ‘’Burkina Tourism’’ pour promouvoir l’image du Faso
Promotion du tourisme en milieu scolaire : L’agence de voyage NOURAINI Travels apporte sa contribution
Spécial Saint Sylvestre au restaurant "L’Eau vive" de Ouagadougou
Burkina Faso : Le ministère du Tourisme sensibilise sur l’apport économique du secteur touristique dans le Sud-Ouest
Bobo-Dioulasso : L’Office national du tourisme burkinabè renforce son partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés