Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Par le secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines, l’ambassadeur Tibor P. Nagy, Jr. • lundi 24 août 2020 à 19h00min
Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC

Le jeudi 13 août 2020, j’ai eu le plaisir d’assister à la signature d’un deuxième Compact du Millennium Challenge Corporation (MCC) entre les peuples des États-Unis et du Burkina Faso. Après un premier accord fondateur signé en 2008, ce second Compact est l’exemple le plus récent de l’amitié de longue date entre nos deux pays et d’un engagement ferme des États-Unis à soutenir une croissance économique inclusive au Burkina Faso.

Cet accord quinquennal de 450 millions de dollars, conçu en partenariat avec le gouvernement du Burkina Faso, vise principalement à remédier au coût élevé ainsi qu’à l’accès et la qualité limités à l’électricité au Burkina Faso. Une fois achevé, ce partenariat améliorera l’infrastructure énergétique globale du Burkina Faso et bénéficiera directement à environ 8 millions de citoyens burkinabè.

Le Burkina Faso est l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique ; une croissance économique continue et élargie nécessite des investissements stratégiques dans les infrastructures. Les opportunités économiques se multiplieront pour les citoyens du pays au fur et à mesure que la production d’électricité du Burkina Faso augmentera grâce à ce partenariat avec les États-Unis. Grâce à des partenariats comme celui-ci, la prospérité et la croissance contribueront à fournir une énergie fiable, à créer plus d’emplois, à améliorer le niveau de vie des citoyens et à stimuler l’esprit d’entreprise et l’innovation.

Depuis sa création, le MCC a investi plus de 13 milliards de dollars dans des projets de croissance économique à travers le monde qui devraient bénéficier à environ 190 millions de personnes. Le MCC est une agence gouvernementale indépendante des États-Unis qui s’associe à certains pays comme le Burkina Faso pour fournir des subventions qui contribuent à réduire la pauvreté grâce à la croissance économique, créant ainsi des pays plus stables et plus sûrs avec de nouvelles opportunités commerciales.

Je suis fier de l’amitié entre nos deux pays et je me réjouis que ce nouvel accord crée davantage d’opportunités de croissance économique partagée pour tous les Burkinabè.

Vos commentaires

  • Le 25 août à 10:35, par caca En réponse à : Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC

    Le jeudi 13 août 2020, j’ai eu le plaisir d’assister à la signature d’un deuxième Compact du Millennium Challenge Corporation (MCC) entre les peuples des États-Unis et du Burkina Faso. Après un premier accord fondateur signé en 2008, ce second Compact est l’exemple le plus récent de l’amitié de longue date entre nos deux pays et d’un engagement ferme des États-Unis à soutenir une croissance économique inclusive au Burkina Faso.

    Cet accord quinquennal de 450 millions de dollars, conçu en partenariat avec le gouvernement du Burkina Faso, vise principalement à remédier au coût élevé ainsi qu’à l’accès et la qualité limités à l’électricité au Burkina Faso. Une fois achevé, ce partenariat améliorera l’infrastructure énergétique globale du Burkina Faso et bénéficiera directement à environ 8 millions de citoyens burkinabè.
    En français facile le second compact est une suite logique du premier en 2008. Quand on sait que le pays de l’oncle n’accorde pas de l’importance des pays corrompus et dictatorial, le régime de l’autre en 2008 était bien démocratique sinon on ne parlera pas un second compact. Chers burkinabé sachons simplement nous valorisés. Dire que Saint Paul est plus théologien que Saint Pierre c’est omettre que Saint Pierre avait reçu la révélation que Jésus était bien le Messie. Les bases du second compact fut négocié avant la fin du premier. Qu’ils arrêtent de nous vouloir nous détourner de l’essentiel pour ce pays.

    Répondre à ce message

    • Le 25 août à 13:55, par Lom-Lom En réponse à : Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC

      Mme ou Mr CACA, je rigole car pour avoir partie d’une équipe de techniciens du premier Compact, vos affirmations me font vraiment rire ! Sans rentrer dans les détails, je voudrais vous demander si l’ancien régime a été congédié en Octobre 2014 pour excès de démocratie ? Mon frère, faisons l’effort de progresser dans nos têtes pour véritablement progresser sur le plan sociétal et matériel au profit des générations futures. Les générations d’avant la Révolution et juste après la Révolution sont les plus à blâmer car elles ont eu au moins deux choses (régimes) à comparer et donc pouvaient faire des choix personnels et collectifs. De tous ceux qui s’agitent aujourd’hui notamment parmi les jeunes, qu’est-ce qu’ils ont vécu concrètement avec SANKARA ? Soyons humbles et avançons sous l’éclairage des personnes de bonne foi car ce n’est pas seulement sur le terrain de la politique qu’une nation se développe. La "Vérité" est en elle-même, l’une des pièces importantes dans le processus de développement et tant que cette vérité ne sera pas dite, aucune action de développement ne sera solide et durable ! Revisitons alors notre démocratie pour avancer au lieu de vouloir encenser la démocratie des années 2008 c’est-à-dire celle du régime de Blaise Compaoré. !!!

      Répondre à ce message

      • Le 25 août à 16:25, par caca En réponse à : Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC

        Lom-Lom
        J’ai ri en vous lisant excitant comme une poule mouillée. Si la démocratie en 2008 n’était pas une démocratie comment les USA pouvait-il accordé un premier compact à ce régime ? D’ailleurs, le coordinateur de l’époque est toujours là, il est vrai qu’il n’a été reconduit à son poste, il est témoin de la négociation avant la fin du premier compact. Je vous trouve rigolo que caca qui joue la diversion pure et simple. Je préfère la démocratie de 2008 que celle de 2020. L’histoire nous dira quelle démocratie était bonne. De toute façon, le second compact ouvre la voie à un troisième compact puisse le premier compact à donner le second. En plus l’ambassadeur burkinabé du premier compact est toujours en poste et c’est lui qui même signé le second compact. Je suis content de vous avoir donner inspiration.

        Répondre à ce message

  • Le 25 août à 12:10, par Stalinsky En réponse à : Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC

    Merçi au peuple et au gouvernement Américain.
    Il faut être rigoureux dans le suivi de décaissement des fonds et éviter que des voleurs en col blanc en captent une partie de cette somme pour se présenter comme la classe moyenne de faux bourgeois. Cet investissement va dans le bon sens de la création de la base matérielle et technique d’un Etat en développement. Je propose la relance du projet du Barrage Hydro-électrique de Noumbiel (220 GWh) qui nous permettra d’avoir un port intérieur à Batié, de développer l’agriculture, l’élevage, l’aquaculture dans la région et mettre fin aux délestages et à la dépendance de la Côte d’Ivoire à 40% en électricité ou d’aller acheter de l’électricité au Nigeria à 200 milliards de FCFA, alors que Noumbiel aux temps de la Révolution et du Front populaire faisait 100 milliards de F CFA.
    Merçi encore au Peuple Américain, à Donald Trump et vigilance contre les voleurs capteurs des sommes des projets conçu au nom du Peuple Burkinabê.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 13:51, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC

    félicitations au Dr Adama Zerbo,l économiste principal du présent compact !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coopération : Suppression de visa entre le Burkina et le Maroc
Sécurité : L’Union européenne et le Burkina Faso passent en revue les actions de coopération menées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme
Bobo-Dioulasso : Le ministre de l’Intégration africaine à l’écoute des communautés vivant au Burkina Faso
Intégration africaine : Des communautés vivant au Burkina Faso outillées sur leurs droits et devoirs dans les Cascades
Comité interparlementaire du G5 Sahel : Des recommandations pour une meilleure gouvernance du secteur de la sécurité
G5 Sahel : Les parlementaires se penchent sur la gouvernance du secteur de la sécurité
Secteur de l’eau : La Banque d’investissement et du développement de la CEDEAO octroie cinq milliards de F CFA au Burkina
Education : La Force conjointe du G5 Sahel distribue 400 kits scolaires à des élèves nigériens et burkinabè
Espace Sahel : « Faire en sorte à assurer le minimum vital à chaque être humain », plaide l’expert en sécurité, Dr Emile Ouédraogo
Coopération : le Japon apporte une aide de 3 milliards de FCFA au Burkina Faso
Coalition pour le Sahel : Les partenaires tiennent leur première réunion
Burkina Faso : la Coopération suédoise et la FAO paraphent un avenant de près de 4 milliards Fcfa au profit du projet OSRO/BKF /801/SWE
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés