Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 14 août 2020 à 23h00min
Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

Après Orodara dans la matinée du 13 août 2020, où il a rencontré les forces vives de la province du Kénédougou, le Chef du Gouvernement Christophe Joseph Marie Dabiré, s’est prêté au même exercice dans la province du Houet. Il est venu apporter les salutations du Président du Faso aux populations de la capitale économique burkinabè et apporter des réponses à leurs préoccupations. C’était à la Maison de la culture Mgr Anselme Titiama Sanon.

Le face-à-face entre le chef du Gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré et les forces vives de la province du Houet était très attendu à Bobo-Dioulasso. Et ce dialogue direct aura tenu toutes ses promesses, au regard de la richesse des échanges.

En venant à Sya, le Premier ministre savait qu’il devrait apporter des réponses précises à certaines questions majeures qui ont focalisé toutes les attentions des populations du Houet. Il s’agit notamment de la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso et du déguerpissement musclé des commerçants du marché de Léguéma, cette semaine.

Pour ce qui est de l’hôpital de référence, Christophe Joseph Marie Dabiré a indiqué que l’étude d’impact environnemental qu’il avait annoncé devant l’Assemblée nationale lors de son discours sur la situation de la Nation était désormais disponible, même si elle n’a pas été rendue publique. Pour le Premier ministre, ce sont les conclusions de cette étude qui ont permis de réorienter le choix du gouvernement sur un autre site, abandonnant ainsi la forêt de Kua.

Le nouveau site, a précisé Christophe Joseph Marie Dabiré, n’est pas éloigné de Kua, et un travail est en train d’être fait avec le partenaire chinois. "Très bientôt, cet hôpital sera une réalité", a-t-il lancé sous les applaudissements nourris des populations qui étaient très impatientes.

Une autre préoccupation importante que le Chef du gouvernement a voulu clarifier dans son adresse aux populations est le deguerpissement des commerçants de Léguema logo. Tout en déplorant cette situation, il a estimé qu’on aurait pu éviter ce qui est arrivé, grâce au dialogue et à la concertation. Il a rappelé que le projet de construction de ce marché était un engagement pris par le Président du Faso, avec pour objectif, d’offrir aux populations, une infrastructure moderne. Il a invité les uns et les autres à la retenue, afin de permettre l’exécution des travaux.

Le Premier ministre a également évoqué l’état de santé de notre pays, le Burkina Faso, depuis quelques temps maintenant : insécurité avec des attaques terroristes, la pandémie du coronavirus, les élections de novembre 2020… Il a reconnu que certains de ces facteurs ont porté un coup à l’élan de développement amorcé en 2015 par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Qu’à cela ne tienne, le Burkina Faso, sous le leadership du Président du Faso, dira Christophe Joseph Marie Dabiré, a enregistré des résultats significatifs, malgré le contexte difficile dans des secteurs comme les infrastructures, la santé, l’éducation… Cela est la preuve selon lui, que le peuple burkinabè est résilient et résolument engagé dans le développement socioéconomique.

Fort de tous ces constats, les fils et les filles du Burkina Faso doivent se tenir la main pour le développement, car selon M. Dabiré, aucun développement n’est possible sans la paix et la cohésion sociale. C’est pourquoi, il a réitéré l’appel du Président du Faso à la cohésion sociale, gage d’un développement durable et inclusif.

Le clou des échanges a été la prise de parole des représentants des différentes couches sociales qui, d’emblée, ont salué cette démarche du Chef du Gouvernement qui vise à améliorer la gouvernance et la redevabilité si chères au Chef de l’Etat. Tour à tour, le haut-commissaire de la province du Houet, les autorités coutumières et religieuses, les anciens, les jeunes, les élus locaux, les femmes, la chambre d’agriculture, ont égrené leurs doléances et attentes.

Celles-ci se résument à des meilleures conditions pour le plein épanouissement de toutes les couches sociales de la province du Houet et du Burkina Faso. Le désenclavement de la province, la dynamisation de l’aéroport de Bobo, la construction de l’hôpital de référence de la ville, la mise en œuvre d’un pôle de croissance de Samendéni, l’amélioration de l’employabilité des jeunes et des femmes, des infrastructures éducatives et sanitaires, le transfert de compétences au profit des communes, bref, les forces vives du Houet ont parlé à coeur ouvert au Premier ministre.

Avec les membres du Gouvernement présents à Bobo-Dioulasso pour la circonstance, des réponses ont été données. Dans leurs interventions, ils ont tenu à rassurer les populations que tout est mis en œuvre pour leur épanouissement et que Bobo-Dioulasso n’est pas délaissée, comme certaines laissent croire. Mieux, c’est une province qui tient à cœur le Président du Faso et tout le Gouvernement.

Après Bobo-Dioulasso, cap sera mis le 14 août, sur Houndé, troisième province qui compose la région des Hauts-Bassins.

DCRP/Primature

Vos commentaires

  • Le 14 août à 11:24, par Vigilant En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Les Chinois tiennent mordicus a rester autour de la foret Kua mais nous les tenons a l’oeil. Ils ne veindront ni creuser ni empieter sur cette zone meme s’il sinstallent non loin.
    Le ministre doit rendre publique le nouvel emplacement choisit pour construire l’hopital. Mais si vous commencer a construire sans rien dire et nous mettre devant le fait accompli, ca va peter forcement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août à 11:33, par Balbi En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Je crois savoir qu’il est demandé aux régies publicitaires de retires les affiches a l’allure de campagne. Pourquoi celle du congrès déjà passé pour l’investiture du Président Rock est toujours gardée en bas de l’article ? Appliquons les textes à tout le monde. J’étais de passage !

    Répondre à ce message

  • Le 14 août à 12:52, par Ka En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Pour le Premier ministre, ce sont les conclusions de cette étude qui ont permis de réorienter le choix du gouvernement sur un autre site, abandonnant ainsi la forêt de Kua.
    Nous y voilà ! Ce n’est pas mieux comme ça que de laisser le Chinois faire comme ils veulent sur le continent ? Il faut que ces personnes qui viennent nous aider sachent qu’ils ne peuvent pas être libre de faire tout ce qu’ils veulent, sinon, ça devient d’accaparer d’un pays souverain sans sa volonté. Bravo au gouvernement d’avoir écouté les doléances du peuple.

    Et comme je ne cesse de le répéter, ‘’’un régime qui refuse d’entendre les critiques, et, pire, qui les fait taire par tous les moyens possibles et imaginables, n’a aucun avenir dans un pays comme le Burkina mûri par la corruption à ciel ouvert, les crimes gratuits.’’’

    Surtout on ne peut pas passer toute sa gouvernance à chanter sur tous les toits "Tout va très bien Madame la Marquise" en ignorant ce qui se passe sur le terrain. Mr. le premier ministre, vous aviez bien d’être sur le terrain dans la province du Houet, et écouter votre peuple. Si non, tôt ou tard, la réalité des faits allait devenir évident à tout le monde, et en particulier aux électrices et électeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août à 13:03, par Indjaba En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Celui qui a retardé l’hôpital de Bobo c’est Zerbo avec sa politique politicienne. Il semble que le nouveau site sera à Paala. Qu’est qui impactera l’environnement de kua et ne le fera pas pour l’environnement de Paala quand on sait que ces 2 zone ne sont séparées que du goudron. Le problème de développement de Bobo c’est les bobolais eux mêmes.

    Répondre à ce message

    • Le 14 août à 23:10, par Timbila En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

      Je ne suis pas d’accord avec vous dans la mesure où le pays a des textes. Il faut éviter de tomber dans la colonisation chinoise même si on a besoin d’un hôpital. Certains pays africains sont déjà dans cette deuxième colonisation avec la Chine. Ils sont aujourd’hui incapables de rembourser les prêts octroyés par ce géant. De ce fait des entreprises chinoises font même des levés topographiques pour des projets de bitumage avant les dépouillements des offres au grand dam des entreprises nationaux qui seront obligés d’evoluer dans la sous-traitance. Les chinois maltraitent verbalement et physiquement et renvoient des ouvriers sans que l’autorité ne bronche.
      Si les autres pays respectent les textes du Burkina Faso, il faut éviter que les chinois se mettent dans la tête qu’ils ne sont pas au dessus des lois d’un pays.
      En rappel, "le décret no 2015-1187-PRES/TRANS/PM/MERH/MATD/MME/MS/MARHA/MRA/MICA/MHU/MIDT/MCT du 22 octobre portant conditions et procédures de réalisation et de validation de l’évaluation environnementale stratégique, de l’étude et de la notice d’impact environnementale et sociale" doit être respecté. Sinon pourquoi l’imposer aux nationaux porteurs de projets et d’autres bailleurs de fonds et faire exception aux chinois parce que les politiciens se sont trop imixer dans des dossiers techniques qu’ils ne maîtrise pas. Sans la validation de l’étude d’impact environnementale et sociale, aux activités ne devraient être menée sur le site. Pourquoi l’a-t’on fait pour les centres hospitaliers régionaux de Ouahigouya, de Tenkodogo, de Dedougou, Fada financés par la BID, la BAD et l’état Burkinabé et l’on refusait de suivre tout simplement la même procédure pour L’hôpital de Kua même si l’hôpital allait être érigé sur un terrain dénudé de toute végétation.
      La deuxième colonisation de l’Afrique est en cours par Chine. Déjà le siège de l’UA à été construit par la Chine. Au Burkina, nous sommes au début, allez en Afrique centrale et surtout orientale, des chinois tiennent des commissariats et font le contrôle. Un chinois a tabasser publiquement un ministre au niveau de la corne de l’Afrique. Dans un autre pays, les chinois vont exploiter le port pendant plus de 50 ans parce le pays en question n’arrive pas à payer sa dette auprès de la Chine.
      Merci.

      Répondre à ce message

  • Le 14 août à 14:07, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Merci d’avance nous avons besoin d’un autre hôpital à BOBO. Nous attendons manifestement la réalisation de cette œuvre. Prompt rétablissement à nos chers malades et bon courage aux agents de santé et à nos BRAVES FDS.QUE LE SEIGNEUR APPORTE LA JOIE DANS NOS FAMILLES. VIVE LE GRAND MONUMENT AFRICAIN INOXYDABLE THOM SANK. VIVE LE BURKINA PAISIBLE, EQUITABLE EN JUSTICE ET PROSPÈRE.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août à 14:15, par Burkinabè En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Espérons que ce hôpital ne sera pas comme celui de Bassinko qui devait être fini d’ici Décembre 2019.....

    Répondre à ce message

  • Le 14 août à 14:30, par Adakalan En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Donc tant qu’on se déplace pas , les problèmes des burkinabè ne sont pas résolus. C’est la preuve que beaucoup de nos dirigeant ne connaissent pas les réel besoins des populations. Si chacun doit attendre l’arrivée d’une délégation gouvernementale pour voir la résolution des problèmes. La y’a péril. Cela veut dire que nous devons changer notre maniere de gouverner. Et laisser cette bureaucratie anesthesiante et creuse.C’est un constact

    Répondre à ce message

    • Le 14 août à 23:22, par Timbila En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

      Je répète un peu un poste que j’avais publié. Je disais que avec les élections qui se profilent et l’interdiction du CSC, qu’on allait assister à des déplacement tous azimuts et même les plus inutiles. Ce sont en fait des campagnes déguisées. Les gens vont patauger dans la boue pour participer à des inaugurations de bar restaurants, de poulaillner, des travaux champêtres etc. C’est juste de l’exhibition avant les échéances électorales pour éviter que les populations ne les accusent d’attendre les campagnes pour venir les entendre. C’est cela ausssi une autre facette de la démocratie en Afrique. Les lois sont taillées en fonction des individus du moments.

      Répondre à ce message

  • Le 14 août à 19:15, par Yako En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Des gros mots pour désigner des petits trucs à l’arrivée. En effet, l’intention des géniteurs de l’hôpital BC était d’en faire un centre hospitalier de référence nationale qu’en est-il aujourd’hui ? Un mouroir ! Faute d’organisation et de moyens en tout cas pour ce qui concerne la prise en charge de certaines pathologies.D’où cette ruée des patients aisés vers la Tunisie qui n’est pas mieux dotée que le BF en personnel hautement qualité.La plus part de nos professeurs et spécialistes sont issues des mêmes universités notamment françaises ou européennes. Les locaux d’un hôpital ne sont que la partie décorative de la structure,ce sont les équipements et le personnel qui sont la partie qui détermine la qualité du traitement.Or les hôpitaux et le système de santé restent à désirer si on y ajoute à cela l’arrogance du personnel soignant à commencer par les médecins comme si cette catégorie socioprofessionnelle n’est soumise à aucune règle .Bref,une autre féodalité devant laquelle l’état recule toujours. Il est temps d’organiser notre système de santé en y consacrant les moyens conséquents, c’est de cette manière l’hôpital de référence s’obtient. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 14 août à 20:21, par triste En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    C’est triste d’avoir perdu une année à cause de quelques ministres têtus !

    Répondre à ce message

  • Le 14 août à 20:29, par Ka En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Oui Papou, notre ami Achille Tapsoba de Tapsoba se fait rare sur le site. Je me rappelle de mon petit frère Achile de Tapsoba de nos combats d’abord sur ‘’Le pays, après B24, Zoodomail, et Lefaso.net toujours aux côtés des collectifs contre l’impunité, le Senat Budgétivore, le tripatouillage de l’article 37, avec les internautes partisans de Blaise Compaoré de l’époque Karim, Enerique, JOJO, DJEDJE, qui nous menaçaient de mort, et qui sont toujours sur le site Lefaso.net avec d’autres pseudos.

    Oui Papou, Achille de Tapsoba, SOME, Verité N01 le jeune au carton rouge, Kôrô Yamyélé, Trahison, Damis, Patriote le vrai, eliane, Marie, marie de Ziniaré et tant d’autres, ont fait la richesse des forums de nos sites des réseaux sociaux d’information de notre pays. Et si on me demandait quelle analyse politique m’a frapper sur Lefaso.net c’est ’’’Le film des évènements du 4 août 1983 d’après Jean-Baptiste Ouédraogo, ancien président, que je n’ai pas voulu commenté. Aujourd’hui en lisant ma part de vérité, par rapport à l’ultime rencontre fut, alors, décidée pour minuit ou 1H du matin. C’est sur cette base que nous nous sommes séparés. Mon ami Achille de Tapsoba, continuons a apporter nos contributions pour faire avancer le pays que nous aimons.

    Répondre à ce message

  • Le 15 août à 20:45, par jeunedame seret En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    « Le nouveau site, a précisé Christophe Joseph Marie Dabiré, n’est pas éloigné de Kua, et un travail est en train d’être fait avec le partenaire chinois. ».. Héééiiii.... Et comment gérer la sécurité, les voies d’accès et autres espaces d’urgence de cet hôpital sans menacer la splendeur de la forêt ? Vous remarquez que tout se résout par le dialogue ; alors, mieux vaut tout publier et tout ouvrir aux appréciations de la population à tant, avant de démarrer vos seigneurs et dieux chinois. Sinon, on recommence.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août à 00:31, par PIONG YANG En réponse à : Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso

    Si vous êtes à cours d’idées sur le choix de ce fameux site, vous avez tout après Barré tant d’espace que vous pouvez y nager ! un Hopital, un centre dites vous de référence n’est point si éloigné si les moyens idoines sont mis dans les infrastructures (voies d’accès les meilleures).
    Mais tristement, le CMA de Dafra aurait pu mieux faire office de centre de référence si la voie à son accès était améliorée.
    HELAS MILLE FOIS HELAS TOUT BOBOLAIS SAIT TOUT LE CALVAIRE POUR ACCEDER A CE FAMEUX CMA

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés