Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Parc urbain Bangr-weogo : Le dispositif sécuritaire renforcé suite à des agressions à l’intérieur du parc

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mardi 11 août 2020 à 23h05min
Parc urbain Bangr-weogo : Le dispositif sécuritaire renforcé suite à des agressions à l’intérieur du parc

Ce mardi 11 août 2020 à Ouagadougou, les responsables du Parc urbain Bangr-weogo de Ouagadougou ont organisé une conférence de presse pour présenter les dispositifs sécuritaires mis en place pour assurer la sécurité des visiteurs, suite à une agression qui a eu lieu le vendredi 7 août 2020 à l’intérieur du parc.

Cette agression a ciblé un visiteur de nationalité européenne. En effet, celui-ci a été intercepté sur la piste sportive à l’intérieur du parc menant au bar-restaurant « Le festin », par cinq jeunes armés de couteaux. Selon la victime, les agresseurs lui ont retiré son téléphone et l’ont légèrement blessé à l’oreille gauche. Informée, la sécurité du parc a promptement réagi par une intervention suivie d’un ratissage. Cependant, la clôture du parc étant perméable, les délinquants ont réussi à se soustraire rapidement à la vue des éléments de la sécurité.

Poursuivant les investigations sur le terrain, le 8 août 2020, la sécurité du Parc Bangr-weogo a mis la main sur un présumé délinquant du nom de Issaka Tapsoba, né le 31 décembre 1987 à Zingdeghin. Selon les éléments de sécurité, le sieur Tapsoba est un habitué de la zone, puisqu’il s’y était introduit le 9 juin 2020. Et ayant su que la sécurité était sur ses traces, il avait pu s’échapper en abandonnant sa moto en ces lieux. L’engin avait été récupéré en vue de poursuivre les recherches. Mais selon les dernières informations, Issaka Tapsoba ne faisait probablement pas partie du groupe d’agresseurs du vendredi 7 août dernier.

Impecteur des eaux et forêts, Tinsgnimi Dialla.

C’est ainsi qu’au soir du 8 août 2020, la sécurité du parc a aperçu ce groupe des cinq présumés délinquants activement recherché qui s’est introduit encore dans le parc, à partir du même bloc, le bar-restaurant « Le festin ». Les éléments ont pu mettre la main sur l’un d’eux, probablement le cerveau du groupe, qui avait en sa possession un couteau. Ce dernier se nommerait Rasmané Zongo.

A en croire l’inspecteur des Eaux et forêts Tinsgnimi Dialla, des dispositifs sécuritaires sont déjà mis en place pour assurer la sécurité des visiteurs nationaux et internationaux. Il s’agit entre autres du renforcement des effectifs du personnel de la sécurité du parc, de la sécurisation de tout le parc par l’érection d’une clôture. En outre, il y aura la présence régulière des patrouilles et des contrôles à l’intérieur du parc.

En rappel, ce même groupe avait également inquiété deux femmes à l’intérieur du parc en les dépossédant de leurs téléphones, le 5 août 2020. Les présumés délinquants ont été remis au commissariat de police de Wemtenga pour la suite des enquêtes. Les victimes, quant à elles, ont été conviées à s’y rendre pour faire leur déposition et fournir des informations complémentaires.

Dofinitta Augustin Khan (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Réduction des émissions de gaz à effet de serre : Le Burkina élabore son système MRV
Gestion du froid en Afrique : Les acteurs réunis à Ouagadougou pour mutualiser leurs forces
Climatiseur Triple Inverter de Samsung : Le climatisseur qui garantit 68% d’économie d’énergie
Renforcement des capacités des institutions nationales en identification, préparation et gestion de projets climats
Protection de la couche d’ozone : Le sport, canal de sensibilisation des citoyens
Catastrophes naturelles au Burkina : L’élaboration urgente d’une stratégie nationale de gestion des risques d’inondation s’impose
Protection de l’environnement : L’artiste Ras Simposh sensibilise par la musique
Protection de la couche d’ozone : La qualité de l’air au cœur des Journées à faibles émissions de Carbone
Restauration des terres : Un projet pour renforcer les capacités institutionnelles de six pays
Changements climatiques : L’ONG SNV veut améliorer la résilience des agriculteurs et éleveurs
Réhabilitation de la ceinture verte de Ouagadougou : Le groupe Hage s’engage à travers la plantation de 400 arbres
Préservation et protection de l’environnement : Une quinzaine de techniciens en réfrigération et climatisation formés aux bonnes pratiques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés