Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement.» Carl Gustav Jung

Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 11 août 2020 à 23h30min
Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

Souaibou Cissé, le grand imam de la Grande mosquée de Bouchoura de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 par des hommes armés non identifiés de retour de Ouagadougou, selon un habitant de la ville. Et c’est à l’issue d’un contrôle qu’il a été descendu du car entre Namsiguia et Djibo où depuis une semaine, les terroristes font des contrôles d’identité.

Cet enlèvement de l’imam Cissé a mis toute la ville sous le choc indique la même source. On ignore pour le moment l’identité et le mobile des ravisseurs.

En rappel il y a deux semaines le chef du village de nassoumbou avait été enlevé dans les mêmes conditions et sur le même tronçon.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 août à 18:44, par Adakalan En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Eh Allah !!! Nous sommes dans quel pays.
    Les terroristes font contrôle depuis une semaine. Si cela est vrai, il n’y a plus rien à dire

    Répondre à ce message

    • Le 11 août à 22:40, par Yako En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

      Mon frère le pays entrain de se rétrécir si on ne se leve pas bientôt ces criminels vont nous soumettre à l’impôt en voici la preuve. Djibo est distant de Ouagadougou d’environ 200 km via N22 si des jihadistes et autres criminels pendant une semaine prennent possession de cet axe stratégique alors le pouvoir politique à Ouagadougou a perdu sa d’etre. Ce qui est choquant il y’aurait encore des petits esprits beaucoup plus préoccupés par l’estomac que par la raison estime que " ya fouoy" tout va bien ! Yako

      Répondre à ce message

  • Le 11 août à 19:33, par Lom-lom En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    De la.pure diversion ! Ne nous dites pas que ces gens ne connaissent pas !

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 20:51, par jeunedame seret En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Qu’est-ce qui empêche l’identification de ces hommes quand ils opèrent librement et fréquemment dans les mêmes lieux ? De grâce, arrêtez remplacez cette expression individus armés non identifiés. Sinon c’est vous ; individus identifiés et interdits de publier.

    Répondre à ce message

    • Le 12 août à 07:43, par Sanon Djeneba En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

      jeunedame seret , on appelle individus armés non identifiés ,tout homme ou toute femme armée en tenue ou pas ,et qui s’adonne au massacre d’une population ou d’un groupe de personne bien ciblée . A partir de cette definition , qui sont donc les individus armés non identifiés ?. Les individus armés non identifiés peuvent etre : les Djihadistes, les bandits des grands chemins, les Kolgweogos, les fds ,les gendarmes, les policiers ,memes les brigants etc--- A partir du moment ou ils ne sont pas indentifiés, tout malfaiteur armé entre facilement dans le groupe des "individus armés non identifiés.

      Répondre à ce message

  • Le 11 août à 21:54, par Lool En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Ainsi donc les terroristes font la loi sur notre territoire. Ils font des contrôles tranquillement sur nos routes et vous dites quoi chers autorités du Burkina Faso. On dort tranquillement à Ouaga et on projette des élections sur un territoire qu’on ne contrôle pas. Quelle honte.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 05:41, par Made En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Un voyageur m’a raconté que vers la frontière du Niger en passant par l’Est, il y a 2 contrôles des voyageurs. Un contrôle des FDS Burkinabè, et un contrôle des terroristes a quelques kilomètres plus loin.
    J’ai un ami infirmier en province qui me dit que les terroristes sont venus dans son district pour s’y installer et en échangeant des cordialement avec eux. Comprenne qui veut comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 05:53, par Passakziri En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Triste , vraiment très triste . Quand même les autorités religieuses et morales deviennent des cibles , nous ne sommes plus loin du gouffre si on ne se lève pas. Pour cela il nous faut un sursaut patriotique.

    Passakziri.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 07:56, par kladjou En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Faut-il encore penser qu’il ya un capitaine dans le bateau battant pavillon Burkina Faso ?
    A quoi les statistiques que l’armé nous sert depuis un moment sur le nombre de patrouille, de marché sécurisés blablabla blablabla, servent ? Est ce par mimétisme de barkane ?
    Le pouvoir actuel nous montre ses limites objectives. Peut être que les autres ne feront pas mieux, mais au moins on voit ce que le MPP et al sont capables de faire.
    Il n’ya de développement sans sécurité et ni paix, dit-on ! Il est temps de s’en rendre compte et de changer de stratégie.
    Celle jusque-là mise en place et exécutée montre toutes ses limites ? nous sommes dans une stratégie de défensive et non d’offensive, on ne sent plus l’initiative du côté des FDS. Les terroristes font ce qu’il veulent, contrôle des axes routiers entiers et ya foyi ! On les courront après les drames comis. Ceci doit cesser.
    Il n’y a pas d’experise en la matière, chaque armée forge sa stratégie sur le terrain, arrêtez de vous faire former par des soit disant experts français, américain ou autre qui ne sont experts que parce qu’ils disposent de plus de moyens technologique. Les FDS ont des cadres, et c’est le rôle des cadres de concevoir des stratégies d’intervention adaptées. Nous ne voulons plus de capitaine, de commandant ou de colonel dans un bureau, tout le monde sur le terrain pour concevoir et ajuster les stratégies d’intervention dans le respect de la vie de nos vaillants citoyens pris entre deux feux.
    Si l’EI a été vaincu en Irak c’est parce qu’après constat que les bombardement quotidiens pendant près de deux ne permettaient pas de libérer un cm2 de terrain, les coalisés ont changé de stratégie d’intervention adaptés au sol. Les américains par exple en plus de former et armer les Kurde YPG pour combattre directement l’EI, ont monter des petits groupes de commandos de la mort autonomes de 3 à 5 personnes projetés nuitamment par helicoptère sur le terrain pendant un certain temps et dont les coordonnées sont communiquées aux pilotes alliées, ce qui a permis d’éliminer un très grand nombre de cadre de l’EI, de faire changer la peur de camp et les obliger a se replier sur les villes ou les bombardements se concentraient. Ceci ne s’apprend pas dans un cours d’officier Messieurs. C’est le terrain qui le dicte. L’exemple du Viétnam avec Ho Chi Minh le stratège qui a déjouer tous les plans américains et français en est un bel autre exemple !
    On ne peut se cacher dernière le manque de moyens, c’est plutôt la carence de nos stratèges qui est en question, sinon l’armé n’arrive même pas à dépenser tout le budget de la défense, alors le problème est où. Pour ne rien arranger, l’armée multiplie les bavures contre les civiles innocents, depuis un certains temps et ceux-ci ne la fait plus confiance ! Comment peut-on gagner une telle guerre ?
    Alors, il est temps chers frères d’armes de changer de stratégie. ça fait maintenant 4 ans au moins qu’on lutte contre ces sans foi ni loi et on doit avoir appris de nos erreurs et capitaliser pour ajuster notre mode d’intervention d’action. Le terrain sous contrôle s’amenuise de jour en jour et la confiance de ceux que nous devons protéger et qui doivent nous informer s’effrite. C’est toute la crédibilité de notre vaillante armée qui se joue en ce moment. Les boys doivent réagir comme on vous connait. Aller, prenez vos responsabilité, l’histoire du Burkina vous le revaudra.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 08:15, par billy billy En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Le gouvernement et les politiciens doivent se mettre au sérieux sur cette situation, comment peut-on budgétiser des milliards pour les élections tout simplement pour être en phase avec les occidentaux pendant que la moitié du territoire dort mal ou sans manger ? Je pense que nous devons pas nous voiler les faces pour plaire et nous réveiller maintenant. Actuellement toutes les régions administratives doivent avoir des Etats-majors indépendants (avec autonomie budgétaire et administrative) de lutte contre le terrorisme et le grand banditisme (je suis sûr qu’on aura des résultats positifs).

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 08:50, par SH Sir En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Héé ! donc occupation de certaines partie du territoire là c’est vrai waa ?! sinon comment des gens autres que les FDS burkinabè peuvent faire des controles d’identité dans cette zone ???

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 08:50, par arsène bamogo En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Je suis simplement perdu au regard des faits...Des contrôles faits par des terroristes sur un tronçon de voie nationale, et ce depuis des semaines, dans la meilleure des quiétudes....C’est simplement le monde à l’envers !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 09:18, par citoyen Lambda En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Il y a à peine un mois et demi ,le président du Faso avait effectué une visite surprise à DJIBO où il a rencontré les forces vives de la province et échangé avec elles .
    Assurance avait été pourtant donné par le grand sachem en personne devant toutes ces forces vives de la province de l’arrivée immédiate ,de la police et de la gendarmerie en plus d’un renforcement en effectifs militaires de la zone dès son retour à OUAGA . La sécurisation de l’axe NAMSIGUIMA -DJIBO avait été fermement promise et voilà le résultat .
    Cet Iman était à la rencontre avec le président et il n’est pas exclus qu’il paye le prix de cette présence . En clair ,le président du Faso vient dans une localité où règne les terroristes . Des forces vives sont convoquées et naturellement tous ceux et toutes celles qui ont y vont et surtout prennent la parole deviennent ainsi des cibles pour les terroristes . Comment se fait-il que cet axe NAMSIGUIMA -DJIBO ne soit pas libéré jusqu’à présent depuis qu’y règnent les terroristes ? Et si on veut parler on te brandit une loi qui t’accuse de démoraliser les F D S .
    Comment en plein jour, les terroristes peuvent-ils procéder à des contrôles de citoyens sur cet axe sans être inquiétés outre mesure ? Est-ce c’est à dire, que le SOUM a été effectivement abandonné aux terroristes ? Franchement ,il y a quelque chose qui ne va pas du tout dans cette zone tout comme à l’Est aux alentours de FADA et il faut que nous ayons le courage de le reconnaître au lieu d’adopter la politique de l’autruche.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 09:39, par citoyen Lambda En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Il y a à peine un mois et demi ,le président du Faso avait effectué une visite surprise à DJIBO où il a rencontré les forces vives de la province et échangé avec elles .
    Assurance avait été pourtant donné par le grand sachem en personne devant toutes ces forces vives de la province de l’arrivée immédiate ,de la police et de la gendarmerie en plus d’un renforcement en effectifs militaires de la zone dès son retour à OUAGA . La sécurisation de l’axe NAMSIGUIMA -DJIBO avait été fermement promise et voilà le résultat .
    Cet Iman était à la rencontre avec le président et il n’est pas exclus qu’il paye le prix de cette présence . En clair ,le président du Faso vient dans une localité où règne les terroristes . Des forces vives sont convoquées et naturellement tous ceux et toutes celles qui ont y vont et surtout prennent la parole deviennent ainsi des cibles pour les terroristes . Comment se fait-il que cet axe NAMSIGUIMA -DJIBO ne soit pas libéré jusqu’à présent depuis qu’y règnent les terroristes ? Et si on veut parler on te brandit une loi qui t’accuse de démoraliser les F D S .
    Comment en plein jour, les terroristes peuvent-ils procéder à des contrôles de citoyens sur cet axe sans être inquiétés outre mesure ? Est-ce c’est à dire, que le SOUM a été effectivement abandonné aux terroristes ? Franchement ,il y a quelque chose qui ne va pas du tout dans cette zone tout comme à l’Est aux alentours de FADA et il faut que nous ayons le courage de le reconnaître au lieu d’adopter la politique de l’autruche.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 10:14, par le Nomade En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Nous prions Dieu pour qu’il protège l’Imam et tous ceux qui ont été injustment enlevés par ces crminels. Je partage l’avis de tous les internautes qui sont frustrés et qui expriment leur découragement ! On se demande si effectivement ce pays est gouverné ? si effectivement nous avons une armée Républicaine ! De telles humiliations chaque jour, des délinquuants, des incultes, bandits armés qui font la loi sur une grande partie de notre territoire et pendant ce temps, le PF, le minstres, les députés sont à leurs postes tranquillement comme si tout va bien. Chaque semaine on publie des communiqués sur des opérations militaires, pourtant sur le terrain la réalité est connue. Le Faso est devenu non seuleument le ventre mou du G5 Sahel mais aussi la risée du continent. Prions pour que Dieu lui au moins ait pitié de nous

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 16:05, par oubzanga En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    c’est vraiment dommage . Pourquoi ne pas mener une opération spéciale dans la zone de Namissiguima ? quelles sont les routes empruntées pas ces hommes armés ? l’IBG doit fournir une cartographie aérienne aux FDS précise pour leur permettre de neutraliser ces bandits. Est ce que nous ne pouvons pas acquérir quelques avions de guerre ou emprunter au Nigéria ou à n’importe quel pays ? il faut même demander à des pays comme le KOWET qui sont riches de nous aider. et la chine est ou ? bon dieu il faut que la zone de djibo namisisgia barsalogho soit renforcée en sécurité. ou est le renseignement ? il faut placer tout le monde sur écoute car nous sommes en situation d’urgence dans cette zone. il y’a des gens qui renseignent ces terroristes. je reste convaincu qu’avec des bombardements aériens nous allons les vaincre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 18:18, par HUG En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    voyez vous quand on critique ce pouvoir on na rien contre lui mais on raison de le critiquer. Voilà des policiers sensé assurer la sécurité des biens et des personnes qui quittent un beau matin la ville de Djibo comme quoi ils n’ont pas le matériel nécessaire pour faire face aux terroristes. À l’époque le ministre de la sécurité avaiy dit qu’il y aurait des sanctions et plus rien. Dite mw le manque de matériel ne tient pas car les policiers sont responsabes de ce manque de matériels car ayant préfèré l"amélioration de leurs conditions de vie au détriment de leurs conditions de travail .Combien un policier de catégorie C,B et À à comme salaire par rapport aux autres fonctionnaites..L,écart est effroyable. Curieusement le chef de l’État fait une visite à Djibo et promet que la police sera de retour et plus d’un mois on ne voit rien.Pourquoi les policiers ne sont pas de retour à Djibo ?Dites nous le pourquoi. Cela augmentr la charge de travail des gendarmes et deseucoup militaires. Vivement que cet iman soit retrouve saint et sauf.Au pouvoir du Mpp on vous regarde car b

    Répondre à ce message

    • Le 16 août à 00:38, par Idriss En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

      @Hug . Je suit en parti d’accord avec vous mais permetter moi de vous dire qu’on peu avoid les deux.
      Le Burkina actuelle avec toute ces mine d’Or peu avoir les deux. Les FDS peuvent & doivent avoir le materialle necessaire pour faire leur boulot.
      Pourquoi donner sa vie quand le ministre et les cadres restent a Waga et se sucre.

      Répondre à ce message

  • Le 12 août à 18:33, par EBENEZER En réponse à : Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.

    Le souhait de la majorité des Burkinabé (patriotes)est que le chef du village de Nassoumbou et cet imam soient relâchės par leurs ravisseurs.
    Triste situation.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Djibo : Un infirmier tué par une explosion
Lutte anti-terrorisme au Burkina : Plus de 20 terroristes neutralisés, de l’armement récupéré
Terrorisme : la force Barkhane met la pression sur les groupes armés terroristes dans le Liptako
Massiba ou le mal du peuple : le film documentaire qui met en lumière les zones victimes d’attaques terroristes au Burkina
Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques
Lutte anti-terroriste au Burkina : Une base terroriste demantelée à Togomayel dans le Soum
Insécurité au Burkina : Deux morts dans l’explosion d’une mine artisanale à Titao
Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo
Situation sécuritaire et humanitaire : Le Burkina doit « repenser ses réponses » recommande Afrikajom Center
Lutte contre le terrorisme : La Force conjointe G5 Sahel découvre « un important plot logistique » dans le Gourma malien
Bilan des opérations de sécurisation : Une base terroriste démantelée
Insertion sociale des ex-terroristes : Un plaidoyer auprès du président du Faso pour la création d’un centre d’accueil
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés