Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Tabaski 2020 : 3 480 bœufs tués pour les personnes vulnérables

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 1er août 2020 à 21h23min
Tabaski 2020 : 3 480 bœufs tués pour les personnes vulnérables

Une fois de plus, la tradition a été respectée au lendemain de la Tabaski, moment de partage et de fraternité. La Fondation de solidarité et d’aide au peuple africain (FOSAPA), représentation nationale de la Fondation turque Aziz-Mahmûd-Hüdâyi, a réédité son geste de générosité envers les personnes vulnérables, ce samedi 1er août 2020 à Ouagadougou, à travers une opération de distribution de carcasses de bœufs à plus de 60 000 personnes sur le territoire national.

Au lycée Madina Filles, sis à Cissin, l’un des principaux sites de distribution dans la ville de Ouagadougou, des centaines d’hommes, de femmes, de jeunes et de personnes en situation de handicap attendaient depuis 6h devant les principales entrées de l’établissement. Hamidou Ouédraogo connait bien les lieux. Ce n’est pas la première fois qu’il bénéficie de la générosité des donateurs turques de la Fondation de solidarité et d’aide au peuple africain (FOSAPA). Avec son kit de 5 Kg de viande, sa Tabaski sera à coup sûr belle, à en croire la joie qui se lisait sur son visage.

Adama Sawadogo, chargé de l’unité de distribution des carcasses à Ouagadougou

2 300 personnes sur le site du lycée Madina Filles

Pas de viande sans ticket. Et même si la Fondation fait souvent une entorse à la règle, chaque année des cas de dernières minutes sont enregistrés. Selon Adama Sawadogo, chargé de l’unité de distribution des carcasses à Ouagadougou, des tickets ont été distribués aux personnes vulnérables avant le Jour-J. 2 300 personnes recevront leurs kits ici au lycée Madina Filles, qui n’est d’ailleurs pas le seul site de distribution de carcasse de bœufs à Ouagadougou. En collaboration avec le ministère en charge de l’action humanitaire des distributions sont faites également à la maison d’arrêt et de correction et des orphelinats de la capitale.

Remzi Seker, président de la FOSAPA

Solidarité envers les déplacés internes

Cette année, l’opération a pris en compte de nouveaux bénéficiaires : les déplacés internes dans les villes de Kaya et de Kongoussi. Selon le président de la FOSAPA, Remzi Seker, ce sont au total 3 480 bœufs (contre 2 170 en 2019) qui ont été immolés cette année pour l’opération qui se déroule dans les 45 provinces du pays. Avec un bœuf pour 20 personnes, notons que plus de 60 000 personnes sont concernés par cette distribution.

Sous ce stand des femmes présentent leurs tickets avant de se faire servir par l’équipe de la FOSAPA

FOSAPA en bref

En rappel, la Fondation de solidarité et d’aide au peuple africain intervient dans plusieurs domaines dont l’éducation et l’eau, à travers la réalisation et la réhabilitation de forages. Cette année, ses deux lysées, Madina Filles et Madina Garçons, ont réalisé un taux de succès de 100% au Brevet d’études du premier cycle.

La Fondation a réalisé des forages dans la ville de Kaya et remis deux containers de non vivres constitués essentiellement de vêtement aux déplacés internes. La FOSAPA dispose de deux centres de santé à Titao et Dablo. Celui de Dablo dans la région du centre-nord est à l’arrêt du fait de l’insécurité dans la région. Elle organise également des dons de vivres pendant le Ramadan et des concours de lecture de livres retraçant la vie du prophète Muhammad

HFB
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 août 2020 à 15:59, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Tabaski 2020 : 3 480 bœufs tués pour les personnes vulnérables

    TOUT CELA EST BIEN ET LOUABLE QUE ALLAH LE TRÈS HAUT VOUS LE RENDE AU CENTUPLE !
    MAIS SONGEZ A AIDER LES GENS AFIN QU ILS QUITTENT LA PRECARITE SINON L ASSISTANAT ET LA SOLLICITUDE ÉTERNELS NE développeront JAMAIS CE PAYS.

    PS MIEUX VAUT LES APPRENDRE A PÊCHER QUE DE LEUR OFFRIR LE POISSON éternellement OU DU MOINS PENDANT UN BOUT DE TEMPS.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Education nationale : Un complexe scolaire communal flambant neuf pour la population de Youlou à Koudougou
Université libre du Burkina : Les étudiants en diplomatie et relations internationales s’exercent aux débats internationaux
Agence universitaire de la Francophonie : Le Recteur dévoile ses projets aux étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo
Santé : « La dysfonction érectile est un signe de maladie cardiovasculaire », Dr Boukary Kabré, urologue-andrologue
Urbanisme au Burkina : « Aide-toi et le ciel t’aidera », enseigne Me Bénéwendé Sankara
Entrepreunariat : Les lauréats du « Prix Idrissa Nassa » pour l’innovation reçoivent leurs chèques
Frontière Côte d’Ivoire-Burkina : Des véhicules burkinabè interdits d’entrer sur le territoire ivoirien
Projet « Voix et leadership des femmes » : Equipe technique et bénéficiaires harmonisent leurs positions
Cité de la diaspora : Des souscripteurs reçoivent leurs clés à Ouagadougou
Cadre sectoriel de dialogue défense-sécurité : Fin d’une phase…, début d’une nouvelle ère !
Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI
Ganzourgou : Le FONA-DR se dévoile aux travailleurs déflatés et retraités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés