Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si un buffle rouge t’a attaqué, quand tu verras une termitière rouge, tu prendras la fuite. » Citation africaine

Tabaski 2020 à Dori : Célébration placée sous le signe de la cohésion sociale et du partage

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 31 juillet 2020 à 23h54min
Tabaski 2020 à Dori : Célébration placée sous le signe de la cohésion sociale et du partage

La fête de la Tabaski 2020 à Dori s’est déroulée le 31 juillet 2020. La prière a été dirigée par le grand Imam de Dori devant des centaines de fidèles issus de l’administration, la société civile et les autres confessions religieuses venues témoigner leur solidarité à la communauté musulmane.

A l’instar des autres régions du Burkina Faso, la région du Sahel a célébré la fête de la Tabaski ou la fête du mouton ce 31 juillet 2020. A Dori le terrain de lycée provincial initialement prévu pour les grandes prières était inondé par les eaux de pluie tombée en début de matinée. Ainsi, c’est à la grande mosquée de Dori que les fidèles musulmans se sont donné rendez-vous pour la prière. Selon le grand Imam de la ville de Dori Mamoudou Yaya Cissé, la prière de la tabaski de 2020 est placée sous le signe de la cohésion sociale, la paix et le partage. Il a saisi l’occasion pour rappeler aux fidèles musulmans de cultiver le pardon et le vivre ensemble malgré les différences.

grand Imam de Dori

A l’endroit des autres confessions religieuses qui étaient présentes aux côtés des musulmans, l’Imam les a encouragées pour les efforts fournis dans la région du Sahel pour la recherche de la paix et la cohésion entre les différentes religions et communautés. L’abbé Albert Dabiré porte-parole des autres confessions religieuses catholiques a indiqué être venus au nom l’évêque de Dori.

les autres confessions religieuses presentes au lieu de la prière

Selon lui, leur présence a pour but d’exprimer leur solidarité à leurs frères musulmans en ce grand jour de Tabaski et prier ensemble pour que la paix revienne dans la région du Sahel. Le gouverneur pour sa part a salué l’esprit de solidarité des religions dans la région. A ses dires, en ce grand jour certains n’ont pas le sourire aux lèvres : Les déplacés internes et ceux qui sont blessés par l’action des terroristes.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tentative d’escroquerie du Maire Armand Beouindé : Le juge Narcisse Sawadogo et de son complice Alassane Baguian reconnus coupables
Assomption 2020 : L’archidiocèse de Ouagadougou confie à la Vierge Marie, la santé du monde
Développement : « Pourquoi l’Afrique ne peut-elle pas faire aussi sa démocratie en fonction de ses réalités ? », s’exaspère le pasteur Wendlarima Hermann Sawadogo
Institut des peuples noirs (IPN) : Le gouvernement crée un secrétariat permanent pour relancer la structure
Santé des enfants : Le projet « Integreated e-Diagnosis Approach (IeDA) » dépose ses valises au Plateau-Central
Assurance agricole : Le ministère de l’Agriculture suscite l’adhésion des agriculteurs de l’Est
Centre Universitaire Hospitalier Sourô Sanou : La ministre de la santé s’imprègne des réalités de l’hôpital.
Année académique 2020-2021 : l’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) recrute
Baccalauréat 2020 : 28,75% de taux de réussite au premier tour pour le centre du Lycée Philippe Zinda Kaboré
Baccalauréat 2020 : « On pensait que le Covid-19 aurait un impact sur les résultats », Dr Edith Ilboudo présidente de jury
Lutte contre la pauvreté au Burkina Faso : Les gouvernements burkinabè et américain signent un compact de 500 millions de dollars
Déflatés et retraités : « Une nouvelle carrière est possible » aux anciens agents de l’ONEA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés