Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Préparatifs de la Tabaski à Bobo-Dioulasso : Les commerçants de bétail victimes de concurrence déloyale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 30 juillet 2020 à 22h00min
Préparatifs de la Tabaski à Bobo-Dioulasso : Les commerçants de bétail victimes de concurrence déloyale

A cette veille de la Tabaski 2020, les commerçants du marché de bétail de Bobo-Dioulasso broient du noir. Et pour cause, des vendeurs de bétail installés dans les quatre coins de la ville leur font une concurrence déloyale, ce qui fait chuter les prix des animaux. Nous avons tendu notre micro à quelques-uns d’entre eux pour mieux comprendre la situation.

Souleymane Sanou, vendeur de moutons au marché de bétail de Bobo-Dioulasso

« Cette année, c’est la fatigue seulement. Avec les fêtes, les gens ont pensé qu’avec l’insécurité et le Covid-19, les moutons n’allaient pas arriver des villages. Mais ça n’a pas été le cas. Il y a partout dans la ville des commerçants de moutons et depuis que nous sommes dans le métier, nous n’avons jamais vu ça ; le marché est mélangé. En tant qu’anciens, nous sortons zéro dans cette affaire. Tu veilles ici au marché de bétail, tu laisses ta femme et tes enfants, certains de tes enfants te voient même rarement, mais au finish zéro ; tu n’as rien. Même nos clients permanents n’arrivent plus jusqu’à nous. Ils s’arrêtent en ville pour payer leurs moutons et rebroussent chemin. Heureusement pour nous, nous ne nous basons pas juste sur la fête pour pouvoir vendre. (…) Le mouton qui était vendu à 50 000 F avant la fête est aujourd’hui vendu à 40 000 ou 35 000 ; donc le prix ne fait que baisser. Nous enregistrons des pertes ».

Souleymane Sanou, commerçant de mouton au marché de bétail de Bobo-Dioulasso

Samba Keita, commerçant de moutons au marché de bétail de Bobo-Dioulasso

« Cette année, il n’y a pas du tout de marché. Les gens se plaignent qu’ils n’ont pas l’argent, qu’il y a la maladie à coronavirus. Avant la fête, le prix du mouton variait entre 75 000, 125 000, 150 000 et même 200 000F. Actuellement, nous n’avons pas de prix fixe car on n’a pas beaucoup de marchés. On s’entend avec le client sur le prix entre 45 000, 35 000, 75 000 ou 65 000F, selon la valeur du mouton ».

Samba Keita commerçant de moutons au marché de bétail de Bobo-Dioulasso

Haoua Touré
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fada N’Gourma : Un éclatement de pneu sème la panique
Formation militaire : 850 énarques embarquent pour la 2e édition
Solidarité nationale : Le cabinet INDABA International vole au secours des personnes déplacées de l’arrondissement 11
Sortie de promotion : Treize filles en fin de séjour au centre MIA ALMA de l’orphelinat AMPO
Commission épiscopale justice et paix du Burkina : 71 personnes accusées de sorcellerie ont rejoint leurs communautés
Cybercriminalité : Une nouvelle brigade pour traquer les cyber-arnaqueurs
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe
Prix Nobel alternatif 2018 : Le gouvernement burkinabè octroie un passeport diplomatique à Yacouba Sawadogo
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Unité d’action syndicale
Adoption du statut-cadre de la Police nationale : Des policiers expriment leur reconnaissance au Médiateur du Faso
Cantines scolaires : L’engagement présidentiel à assurer « un repas équilibré par jour » sur la table de réflexions !
Centre social de l’UFC-Dori : 29 jeunes filles achèvent leur formation en coupe-couture
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés