Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 30 juillet 2020 à 22h30min
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

Ce jeudi 30 juillet 2020 à Ouagadougou, le candidat de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a rendu visite à Kadré Désiré Ouédraogo, candidat à l’élection présidentielle soutenu par le mouvement « Agir ensemble ». A leur sortie d’entretien, les deux hommes se sont dit prêts à se donner la main pour renverser le pouvoir actuel à la prochaine présidentielle.

En prélude de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 au Burkina Faso, la scène politique nationale vit au rythme des rapprochements et des alliances entre partis politiques. Ainsi, au niveau du Chef de file de l’opposition politique (CFOP), l’union des forces semble être la voie choisie. Dans cette dynamique, le chef de file de l’opposition et candidat de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, a rendu visite au candidat Kadré Désiré Ouédraogo.

A la sortie de ce tête-à-tête, Zéphirin Diabré a confié que cette visite s’inscrit dans une perspective d’union des forces pour conquérir le pouvoir d’Etat. Au niveau du CFOP, il y a une volonté de rassemblement pour assurer « l’alternance et le vrai changement ». Pour lui, cette démarche sera bientôt couronnée par la signature d’un accord politique entre les partis de l’opposition.

Le candidat de l’UPC accueilli à son arrivée par Kadré Désiré Ouédraogo

Dans cet accord politique, il y a deux points importants. Premièrement, ils se sont engagés à soutenir celui d’entre eux qui arrivera au second tour. En second lieu, il est convenu qu’au cas où un candidat de l’opposition serait élu, les partis signataires dudit accord s’engageront à gouverner ensemble sur la base d’un certain nombre de principes et d’objectifs. Et selon le chef de file de l’opposition, Kadré Désiré Ouédraogo va apporter sa contribution pour la réussite de cet accord. Profitant de cette rencontre, le CFOP a précisé que le jeudi 6 août, il se tiendra le dernier séminaire de correction et de validation du document ; et dans les jours qui vont suivre, il y aura une cérémonie officielle où tous les candidats viendront montrer leur engagement.

Zéphirin Diabré de l’UPC

De son côté, Kadré Désiré Ouédraogo s’est dit honoré de cette visite du chef de file de l’opposition. Pour lui, il faut travailler à offrir au Burkina Faso de nouvelles perspectives. Il pense que l’accord politique en préparation est une excellente idée.

Kadré Désiré Ouédraogo, candidat soutenu par le mouvement « Agir ensemble »

Et même au cas où le candidat du CDP arrive au second tour, Kadré Désiré Ouédraogo ne changera pas de fusil d’épaule. « Il est évident que je respecterai mes engagements, quelle que soit la personne. C’est ça aussi qui permettra de redonner de la crédibilité à la parole donnée, car nos hommes politiques doivent savoir prendre des options et les tenir », a-t-il assuré.

Le candidat soutenu par le mouvement « Agir ensemble » souhaite que « la volonté souveraine du peuple ne soit pas travestie par la fraude électorale ».

Photo de famille des deux délégations

I.O.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 juillet à 14:38, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    GOUVERNER ENSEMBLE SI. SINON LES POLITICIENS SONT TOUS PAREILS

    PS LE BURKINA FASO ET LE BURKINA FASO SEULEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 15:30, par Ka En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Zéph, en tant que chef de fil de l’opposition, et avec un parti politique influent, laisse venir tous les manipulateurs en toi. Impose les un programme qui va au peuple et l’émergence du pays, et si ces manipulateurs qui veulent te mettre la dynamite sous tes jambes comme ils l’ont fait à Blaise Compaoré, et veulent se racheter, refusent d’accepter ton programme qui aura pour thème la santé, la justice, surtout liquider tous les dossiers criminels qui empoisonnent la réconciliation nationale, tu attaques seul avec ton parti le MPP, tu verras le résultat avec un programme qui promet au peuple de ramener Blaise et François Compaoré devant la justice. Pour une foi de ta vie, compte sur toi-même et non sur les autres. Zéph, je ne suis qu’un citoyen lambda qui met en garde les rêveurs, ces rêveurs qui veulent le pouvoir pour la continuité. Et ceux comme toi qui ne veulent pas revoir le passé le regrettera.

    Je viens de voir que seulement 2 millions et quelques Burkinabé sont enrôlés, je comprends pourquoi, quand on voit le comportement écœurant des hommes politiques, les magouilles et coups tordus, les petites combines entre copains, le gaspillage généralisé des fonds publics, en un mot la corruption endémique et profonde du microcosme, les dossiers des crimes crapuleux qui retourneront dans les tiroirs, on comprend parfaitement que les populations n’aient aucune envie de participer à une mascarade électorale.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juillet à 23:04, par Yako En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

      Ah là je comprends la panique dans ton camp.D’où ce verbiage puéril et ridicule.Mr Ka, l’opposition au Burkina Faso a plus jamais décidé à relever un pays à terre depuis 5 ans c’est un devoir moral. En effet, l’erreur de votre quinquennat c’est de confondre le Burkina Faso avec l’état mpp et associés a fini par précipiter notre pays dans un gouffre profond.Heureusement que Dieu aime ce pays et ne le laissera jamais sombrer. D’où cette révélation divine en la personne de Kadre et de Zeph et ’autres qui, inchallah nous feront sortir de d’Egypte et nous conduiront vers....N’en déplaise aux mesquins et autres justiciers.Mon candidat KADO a servi avec efficacité et honnête son pays pendant plusieurs années il est aussi le symbole de notre rayonnement à l’international et lorsque le devoir l’appel il répond présent. C’est le sens de son engagement il est une sorte de messie révélé au Burkina Faso soyons en fiers. Yako

      Répondre à ce message

    • Le 31 juillet à 07:18, par Ahmed Jamaal En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

      Héhé Ka ??? Encore toi avec une analyse pertinentes. Moi j’ai bien vécu la période Sankara. Depuis sa mort et vu la suite avec le CDP je ne m’intéresse plus à la politique. J’espère qu’il arrive à Zephirin de lire le forum. Vouloir le pouvoir coûte que coûte jusqu’à composer avec le diable va le perdre. Alliance avec le MPP pour faire partir Rock est loin d’un programme politique. S’il parvient le MPP et autres vont aussi s’organiser pour le bouter dehors en 2025. Vous voyez que le développement du pays importe peut pour ce pays. Impossible de s’unir avec le pouvoir en place pour l’insécurité. Que vont ils faire à leur arrivée ? Quitter le G5 et tourner le dos à la France ? Un cadavre va mourir. Sankara n’avait pas peur de mourir. J’ai entendu Kadre dire que tous les gouvernements construisent des routes comme si lui il va voter un budget pour tous les ménages du Faso mensuellement

      Répondre à ce message

    • Le 31 juillet à 15:24, par Mafoi En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

      Mon cher @Ka,dans l’attente des réponses à tes nombreux questionnements aux principaux intéressés de la faune politique burkinabè,je peux avancer sans trop me tromper que le principal manipulateur dans ce cirque sans tête ni queue est bien Zéphirin Diabiré et je m’explique.Voilà un individu dont son parti à des élus à l’assemblée nationale,dans les communes mais qui court pour baisser son froc devant un certain KDO qui ne représente rien pour le moment.Le même,Zeph nous a sorti les mêmes comédies avec le cdp et prochainement,ça sera le tour de l’adf_rda,du faso autrement etc.....!En politique,je le répète,il faut apprendre à se respecter soi-même pour prétendre avoir le respect de la population.En conclusion,si Zeph espère arriver à ses fins dans ce capharnaüm insupportable,indescriptible,il est très mal barré

      Répondre à ce message

      • Le 31 juillet à 19:00, par Ka En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

        Mafoi : tu fais rare au forum : Ici, Zeph a cherché le bon moment pour bafouer son parti et faire fuir ses militants et sympathisants. Mafoi, je m’excuse du mot mais Zeph me fait HONTE.

        Une personne et son parti qui pouvait faire chanter tous les partis politique de notre pays, et qui se ridiculise. Et je reconfirme en me permettant humblement de conseiller à Zeph s’il ne veut pas mourir politiquement, de tenter même de cavaler seul dans ce combat.

        On l’a vu à l’œuvre en 2015, on sait ce qu’il vaut et quelles sont ses réelles qualifications. S’il y a un parti qu’il doit se méfier c’est le CDP, car son candidat est mal placé pour conduire une opposition à la victoire, il devait te suivre, car il semble avoir oublié les frasques de son parti.

        Au Burkina, sauf l’UPC et le MPP avec leurs partis satellites sont légitime pour diriger le pays dans les cinq ans à venir, et non un certain Eddie, ou KDO qui veulent certainement prendre leur revanche en s’alliant à Zeph pour leur sale besogne.

        Il est clair que ni Eddie, ni autre personne du CDP, ne sont plus les bienvenus à la tête du Burkina en ce moment. Ils ont tellement fait mal aux Burkinabé, tant dis que toi Zeph, tu peux avoir un crédit au près du peuple comme en 2015. Ce qui me fait mal, j’ai l’impression que plusieurs des intervenants sont nés après l’insurrection de 2014 et sont ignorants de l’actualité historique de ce qui s’est passé au Burkina avec le CDP ? A ce que je sache, un parti politique dans ce pays n’a pas voulu la transition pacifique et constitutionnelle après l’insurrection, et ce n’est pas l’UPC, ni MPP. A ce que je sache quelqu’un a dit dans ce pays qu’il rendra le pays ingouvernable et ce ne sont pas le responsable de l’UPC, ni celui du MPP ? Il y a dans ce pays quelqu’un qui a changé de nationalité et aura des difficultés pour se faire établir un certificat de la nationalité : Mais continu a dirigé le parti qu’il a fondé.

        Maintenant que tous les politiciens laissent tomber leur orgueil et sauver le pays. Car, le mensonge court vite et prend l’ascenseur, mais la vérité qui va beaucoup plus lentement, et qui prend les escaliers fini toujours par rattraper et même dépasser le mensonge. QUE DIEU Nous AIDE,

        Répondre à ce message

      • Le 1er août à 17:27, par verite no1 En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

        Mafoi, ca fait 2 jours, tu es rare maintenant dans le forum, de meme que mon ami Achille Tapsoba le Bobolais qui etait de l’UPC mais tres decu des conneries de Zeph ! Il l’a pas dit mais je sais !!!!!!!

        Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 15:43, par Mon Pays En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Ah là, l’affaire commence à être sérieuse. Si cette alliance à l’opposition est sérieuse, ça va être très très difficile pour Roch Marc Christian KABORE. Cette élection va être la plus ouverte depuis que le pays porte le nom BURKINA FASO. C’est presque sûr qu’on aura une des rares fois où un président sortant organise des élections et les perde.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 16:04, par Nabiiga En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Réunissez ensemble pour gouverner et non pas réunissez pour promouvoir l’impunité telle que pardonner Blaise Compaoré et ses acolytes. Que vous le sachiez, la situation de toute personne recherchée par notre justice restera la même chose, que ce soit sous votre gouvernail ou celui de Rock : Au Burkina, la justice reste la loi. N’gaw

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 16:11, par Peut-être moi un jour En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    C’est la preuve que nos hommes politiques n’ont pas d’idéologies politiques, donc pas de conviction profondes pour leur engagement politique. Ils peuvent zigzaguer d’une option à une autre pourvu qu’il arrivent au pouvoir. C’est une fois au pouvoir qu’ils chercheront la voie du développement économique et social de la Nation. Quel égoïsme !!
    S’engager en politique sans conviction s’est s’engager pour son ventre et ses intérêts égoïstes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 16:18, par Mkouka En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Decidemment Zeph n’arretera pas de nous montrer sa soif du pouvoir et sa determination a faire partir le MPP quelque soit le prix a payer. Comment gagner le pouvoir semble preoccuper bien plus que ce qu’ils ont a offrir au peuple burkinabe et par quels moyens. Les questions de securite, des jugements des crimes politiques, economiques et de sang, l’acces aux soins de sante, l’education, le logement etc sont de moindre importance pour eux qui nous rabachent les oreilles avec ce fourre-tout quest la reconciliation nationale. Qui de ces deux ici nous a dit ouvertement ce qu’il fera des dossiers des freres Compaore et suite, la question du pillage du foncier ou comment il sy prendra pour protege le pays des jihadists terroristes, par exemple. Pourtant ce sont bien ces questions qui preoccupent et divisent les burkinabes. Tout ce que je retiens des intervention de D. Zepherin n’est que medisance croissante et meme souvent mensonger a l’egard du Mpp , et strategie de conquette du pouvoir. J’avoue que cest decevant pour des pretendants au pouvoir.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juillet à 17:42, par Soucieux pour mon pays En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

      Hey. Quittons dans ça. Quel rapport y a t-il entre deux candidats qui se sont rencontrés et la présentation des programmes ? A chaque chose, son temps. Mais, le régime actuel a-t-il résolu les problèmes que vous évoquez ? Si on capitalise les gaffes de ce régime, c’est décevant si on se rappelle comment les gens ont perdu ou risqué leur vie pour l’insurrection. Il faut lire le point de presse de l’UNIR/PS. Si ce parti mouvancier prône la bonne gouvernance, c’est qu’il n’en voit pas pour le moment. Le MPP a montré ses limites. Si la mouvance était sûr de ses bonnes actions, elle n’allait pas se lancer dans des tentatives de fraude pendant l’enrôlement (Ziniaré, Boussé, Sorgho, etc.). Ou bien vous n’avez pas appris ça aussi ???

      Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 16:26, par Lom-Lom En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Il fallait nous le dire plus tôt, mon Oncle Kadré Désiré Ouédraogo !! Donc UPC + CDP de Eddie Komboigo + Kadré Désiré = Victoire et donc "retour triomphale de Blaise Compaoré, de François Compaoré" et leur système de gouvernance. Est-ce cela la rupture et le changement tant souhaités par les Burkinabè ? Les premières réponses nous seront données au soir du 22 Novembre. Tout compte fait, nous comprenons maintenant l’attitude de l’Oncle Kadré Ouédraogo lors du coup d’Etat manqué de Gilbert Diendéré !!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 16:47, par Tarwaatta En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Enfin,ce sera le meilleur gouvernement depuis le décès de Sankara !!!! C’est un ouf de soulagement !!! Un espoir pour que les morts puissent reposer en paix,le sourire puisse revenir...quand un pauvre lie amitié avec un autre pauvre ,Dieu est au milieu ...

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 17:02, par desperado En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Zepherin, le pouvoir ou rien. Il est prêt à pactiser avec n’importe qui pour peu qu’il se donne des chances de gagner le pouvoir. Ces genres de compromis conduisent, s’il gagne, conduisent à des choix politiques contre les intérêts du peuple. Jamais je ne ferai confiance à un homme qui cherche le pouvoir pour le pouvoir, jamais. Il est sans ligne

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 18:31, par Élève de maternelle. En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    KA, je ne sais pas si vous vivez au Burkina ou pas mais pensez vous vraiment que « ramener Blaise et François Compaoré devant la justice « est vraiment le souci des millions de Burkinabè qui galèrent dans la pauvreté et l’insécurité sans perspective et cherchent avec torche la queue du diable à tirer ?
    Redescendez sur terre et appréciez objectivement la réalité du terrain.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juillet à 21:13, par Ka En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

      Le dimanche 13 décembre 1998, on découvre sur la route de Léo-Sapouy-Ouagadougou un 4x4 immobilisé, brûlé. Les corps des quatre passagers gisent calcinés. Parmi eux, le journaliste Norbert Zongo. Dès le 15 décembre, les élèves et les étudiants manifestent par milliers dans les rues, s’en prennent au palais de justice et plusieurs symboles du parti au pouvoir (le CDP.) Le 16 décembre des dizaines de milliers de personnes accompagnent pendant plusieurs heures la dépouille mortelle de Norbert Zongo jusqu’au cimetière à Ouagadougou : Un cortège long de 10 km. Le valeureux Norbert Zongo avait quarante-neuf ans avec des enfants comme ses compagnons calcinés avec lui. Èléve maternelle, tu n’es pas un élève, mais un criminel maternelle. Et si tu veux on peut te raconter comment Thomas Sankara a été canardé les mains levées avec ses compagnons. Toute la génération, en pensant à ça, ne peuvent pas manger tranquillement en sachant que d’autres ont été gratuitement tué pour le pouvoir, et que leurs tueurs se la coulent comme toi qui pense seulement à ton gosier. Toi tu as tes parents, mais les enfants de Norbert Zongo et ses compagnons, les enfants de Thomas et ses compagnons voudront être comme toi. Tu la fermes et si tu veux expliquer avec moi ou tu veux au Burkina je serai là.

      Répondre à ce message

      • Le 30 juillet à 23:33, par verite no1 En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

        Bravo au vieux Ka, il faut que Blaise soit juge eleve de maternel !!!!! Eleve de maternel, on peut tirer le diable et chercher a juger un autre diable, ca nous gagnera en temps mon ami !!!!!!!!! Oubien tu as recu des pintades et des oeufs de la part du vieux Yamyele ???????

        Répondre à ce message

      • Le 31 juillet à 09:07, par Eleve de maternelle En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

        Ka l’histoire du Burkina a été vécue en plein jour par les Burkinabè vous n’avez rien à apprendre à ceux qui ont des yeux pour voir des oreilles pour entendre et écouter des cerveaux pour analyser. Vous avez bien une mémoire sélective des morts de la bêtise humaine. Sachez qu"un mort burkinabé est un mort burkinabé : commandant Sawadogo, Somé yorian...etc ne sont pas des poulets à ce que je saches. Sortez de votre bulle et soyez objectifs. Pour terminer je ne descendrai pas dans les caniveaux comme vous m’invitez pour vous insulter ce sont vos idées qui m’intéressent et non votre personne.

        Répondre à ce message

        • Le 31 juillet à 12:38, par Ka En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

          Que sais-tu de L’histoire que notre camarade Thomas Sankara qui n’était pas partant pour le Putsch, étant exilé à Dédoudougou et Blaise Compaoré assigné à Bobo ? Quand on ne connait pas un sujet on la ferme. Je te donne ici un raccourci de ce qui tu veux insinuer :
          Quand les comploteurs qui sont l’aile gauche et dure de l’armée l’ont appelé Thomas Sankara pour le putsch il a refusé, malgré tout ils ont cité son nom, et simplement voyant ce nom Thomas Sankara d’un capitaine qui a la popularité, a emmené l’ensemble des forces de l’aile gauche de l’armée a adhérer et réclamer qu’il soit présent. Et un officier envoyé à Bobo pour avertir Blaise Compaoré assigné, lui dira, ‘’’Thomas Sankara est avec nous.’’’
          Prévisible et inévitable, les divergences d’objectifs et de conceptions entre les sankaristes et l’aile minoritaire et conservatrice du CSP incarnée par les colonels Somé Yorian et Fidèle Guébré se manifestèrent de plus en plus ouvertement. Les clivages politiques entre Thomas Sankara et JBO étaient rendus encore plus évidents par le contraste même qu’offraient les deux hommes. Vu un capitaine bien vu plus que n’importe qui, JBO s’aligne sur la position des deux derniers colonels d’active que comptait à l’époque l’armée Voltaïque. Manquant de tout sens de l’histoire, JBO décida donc de couvrir le coup de force qui lui proposait les deux colonels. Il fait arrêter a l’aube du 17 mai le commandant J.B Lingani et son premier ministre Thomas Sankara. Le capitaine Henri Zongo, retranché au camp Guillaume Ouédraogo, demanda la libération des prisonniers. JBO refusa. Retranché dans son territoire libre à Pô, Blaise Compaoré et jouent la prudence pour conserver la vie des prisonniers. Et tous les Burkinabé savent la suite : C’est à dire l’insurrection symbolisée par l’attitude courageuse et héroïque des commandos de Pô qui ont su opposer une résistance farouche au pouvoir impérialiste et antipopulaire de JBO et du colonel Yorian Gabriel Somé. Somé et consorts dont tu veux parler sans connaître l’histoire, ont été liquidés par l’homme devenu ministre puissant de la justice du CNR.

          Répondre à ce message

          • Le 1er août à 06:42, par SOME En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

            Merci mon ami Ka de rappeler a quelques uns de mauvaise foi les réalités de l’histoire politique de ce pays. Nous avons vécu ces événements au jour le jour et jamais, au grand jamais nous ne laisserons travestir la vraie histoire de ce pays.

            Chaque fois de tristes individus se précipitent pour dire tel et tel crime de la révolution. Nous ne refusons pas cette comptabilité macabre, nous voulons plus que les statistiques, nous voulons la justice. Nous avons voulu que tous les crimes soient jugés y compris sous la révolution, les langues vont se délier et on verra qui a tué qui.

            En famille certains n’ont jamais pardonné à Valère Some même jusqu’à sa mort et après car on l’accuse d’avoir fait tuer son oncle le colonel some youor,yaon etc. Oui nous voulons que l’on juge tous les crimes et punir celui qui doit bien être puni, alors pourquoi on traine les pieds ?

            Oui en tant que parent je veux savoir qui a tué mon oncle le colonel some youoryaon Gabriel. Cela ne ramènera certainement pas la paix dans la famille, mais au moins on saura la vraie vérité. Valère a suivi youoryaon, mukasa à suivi Valère etc mais eux àu moins ils pourront s’expliquer la bas. Nous on va s’expliquer ici bas, c’est tout ce qu’on demande.
            SOME

            Répondre à ce message

            • Le 1er août à 14:05, par Ka En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

              Mon ami SOME ne t’inquiété, j’avais décidé de ne plus commenté sur cette analyse, mais ta critique fondée mérite une réponse : Ayant côtoyé un colonel Somé, et un membre influant de l’Union des Luttes communistes Révolutionnaires ( U.L.C.R) qui est mon ami Valère Somé avec Basile Guissou qui craignaient leur vie à l’arrivé de Blaise Compaoré au pouvoir, vu ce qui est arrivé aux deux gradés en activité Guébré et Somé, c’était avec raison. Et l’ancien ministre de travail F.D, ni A.T du CSB et membre de LIPAD des vrais (marxiste-léniniste prosoviétique) tous vivants de nos jours, d’autres avec des exiles forcés au Congo… ne me diront pas le contraire.

              Mon ami SOME, nous étions témoins du discours radiodiffusé de lundi soir de Blaise Compaoré qui assume en disant que c’était Thomas Sankara ou eux, en déclarant que Thomas Sankar a été présenté comme un révolutionnaire dèvoyé et non plus comme un renégat et autocrate, et méritait une sépulture digne de l’espoir qu’il a suscité a un moment de sa vie.

              Mensonge ! Car plus tard, les tombes des onze camarades de Thomas Sankara se ressembles sauf un drapeau sur une brique d’une tombe indiquait que l’espoir du Burkina et tout le continent repose en ce lieu. Des bouts de petits papiers ont été raccrochés sur la tombe à l’époque, sur laquelle on pouvait lire les inscriptions suivantes : Maman Sankara, ton fils sera vengé et nous serons tous des Sankara, repris par une presse Française qui a fait le tour du monde.

              Quelques temps après, J.B Lingani qui croyait en cet homme, avec une délégation faisait le tour du continent pour expliquer le geste de Blaise Compaoré. C’est ce même J.B. Lingani et Henri Zongo qui ont été fusillés à la sauvette pour un complot. Comment encore demandé qui est l’assassin des deux colonels ? Depuis le lycée ou on a connu l’introverti qui nous à conduit, nous ses aînés a une manifestation des élèves, dont son père lui a confié à un contingent pour l’armée comme punition, l’introverti n’a jamais laissé personne le dépassé. Dans ses déclarations après le massacre de Thomas sankara, il a expliqué à travers les journaux du monde entier que les compagnons de Thomas ont résisté, et un survivant vient après sa chute dire le contraire. Les mensonges de l’internaute aux multiples pseudos doivent cessés. Car il va remuer des plaies béantes.

              Répondre à ce message

      • Le 31 juillet à 12:15, par Soucieux pour mon pays En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

        La construction du Burkina Faso ne se limite pas à la clarification sur ces morts. Si c’était le cas, le régime actuel l’aurait fait. Parmi ceux qui gouvernent actuellement, on a des gens qui ont menacé de tuer Norbert, des gens qui ont enjambé le cadavre de Thomas Sankara pour gouverner avec le boss d’antan, des gens qui ont été complices des tortures des étudiants (y compris Dabo Boukary) des gens qui ont fustigé les manifestants qui réclamaient la clarification des circonstances de la mort de Norbert ZONGO. Ce n’est pas parce que ces derniers sont dans un parti où les lettres sont M,P,P qu’ils sont sont blancs et que ceux qui sont dans un autre parti où les lettres sont C,D et P sont noirs. Être dans le MPP semble un baptême pour vous. Vous vilipendez Kadré Désiré OUEDRAOGO dans votre post. Si demain, il déclare qu’il prend la carte MPP, c’est vous qui allez encore crier que voilà un vrai patriote. Oui Oui oui. Ils sont nombreux au MPP, ceux qui ont jubilé ouvertement lors du coup d’Etat du Général, et après son échec, ils ont couru dans le MPP et occupent actuellement des postes de responsabilité. Oui, vous en connaissez. Donc, laissez cette façon sélective illogique et incohérente d’apprécier les citoyens ainsi que leurs actes. Vive le Burkina Faso

        Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 21:38, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Que le sieur Ka sache qu’il faut aussi juger la mal gouvernance des Médiocres, Prédadeurs, Poltrons (MPP) que nous avons actuellement et une union de toute l’opposition fera l’affaire. Ou bien le Ka a pour de perdre sa dotation en Mégas et sa pitance quotidienne qu’il tire de son griotisme ?! A bas les insurrescrocs !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 21:47, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Zeph devrait surtout éviter désormais de se comporter en gentleman avec ceux qui n’ont aucun code d’honneur (suivez mon regard .....) et bien surveiller certains observateurs domestiques des élections lors des échéances à venir..

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 23:41, par verite no1 En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Des candidats a part Zeph, qui ne depassent meme pas 10 watts et vous nous rebattez les oreilles !!!!!!! Meme Zeph sait que ca va etre difficile !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 23:43, par verite no1 En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Carton rouge a chasseur d’insurge, point barre !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 01:47, par Mathurin BAZIE En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Hummm comme si le burkinabè votait un programme politique.....Mais c’est toujours bon de rêver......

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 03:47, par Bouba En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Ce sera la débacle du MPP, ce pouvoir mouta mouta qui a précipité ce pays vers le bas en 5 ans de tâtonnements. Je ne vois pas un parti qui peut remporter ces élections au premier tour , surtout que le manipulateur des urnes Salif Diallo (paix à son âme) n’est plus là. Simon Compaoré est affaibli par sa malcause, sa mauvaise réputation et l’incompétence qu’il a montré pour une fois qu’il a été dans un gouvernement. Bref ! Cette union des partis de l’opposition va sceller le sort du pouvoir mouta mouta. Il faut ratissez large Zida, Tahirou, Soulama, etc. et le tour est joué.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 04:04, par Bouba En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    @Ka
    Il me semble que soit vous avez viré pour défendre le pouvoir MPP, soit on commence à vous démasquer. Après ces 5 ans de tatonnements, comment peut-on ne pas vouloir le changement et s’attaquer à ceux qui nous offre autre chose ? Qu’est-ce que ce pouvoir MPP peut nous présenter comme bilan au bout des 5 ans, ne serait-ce qu’en matière de sécurité, le besoin primaire ? Où était le MPP lorsque son ministre de la défense dealait ? A-t-il dealé seul ? Qu’est-ce que le MPP peut nous proposer comme nouvelle offre pour la sécurité des Burkinab0è ? Les milices Kolweogo pour généraliser la guerre civile ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 09:50, par HORUDIAOM En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Une chose est sur, les dossiers en cours en justice ne sauraient être enterré quelque soit le candidat de l’opposition qui arrivera au pouvoir. La prime à l’impunité demandée pour les politiciens malfrats à travers la réconciliation nationale ne passera pas. Jusque là, je n’ai pas encore entendu Zéphirin Diabré se prononcer sur la justice. Il court derrière les alliances pour l’obtention du pouvoir. Nous savons tous qu’une des plaies de notre pays c’est la justice et pourtant aucun candidat de l’opposition n’en parle. Même si le pays est à la croisée des chemins, il faut bien que les dossiers Norbert Zongo, Thomas Sankara, Dabo Boukary, etc soient jugés. Tenez en compte sinon, vous irez féliciter Roch Kaboré une fois de plus au soir du 22 Novembre 2020. Ne vous moquez pas des gens.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 10:07, par Ka En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Cher Ahmed Jamaal , Comme je ne cesse de le répéter dans ce Forum, ‘’’’ceux qui ne se rappellent pas du passe sont condamnes a le répéter. Et c’est ce qui se passe exactement en ce moment avec les rêveurs. Nous vivons dans un éternel recommencement, malgré tout ce que nous avions vécu dans le passé avec les crimes gratuits, la corruption a ciel ouvert, les tripatouillages des articles de loi durant 27 ans pour s’éterniser au pouvoir, nous faisons toujours les mêmes erreurs comme si ces problèmes n’avaient jamais existés.

    Je reconnais qu’être un président qui répond aux aspirations des Burkinabé après l’introverti et ses crimes n’est pas si facile que cela. Et L’alternance n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement. Mais le vouloir du peuple. Et parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes. Et c’est ce qui nous attende le 22 Novembre prochain.
    Et ce que je voudrai dire a l’internaute manipulateur aux multiples pseudos comme dans cette analyse dont, yelmingaan blaan saa hien, Élève de maternelle, Chasseur d’insurrescrocs, Bouba, et tant d’autres n’est qu’une seule personne, que la démocratie et l’état de droit vont de pair. Donc l’impunité et la démocratie sont incompatibles. Que Eddie, KDO, Zeph, soit au pouvoir, tôt ou tard, ceux qui se sont livrés à des exactions ou à des mises en coupe réglée de notre pays et pensent s’en tirer à bon compte (par exemple par l’exil doré ou pas) finiront par être rattrapés et payer pour leurs méfaits.

    Et sans parti pris pour qui que ça soit, remontons l’histoire récente de notre pays et représentons-nous ce pays sous Blaise Compaoré, François Compaoré, Gando, salia Sanou, et consorts. Qu’aurions-nous vécu sous ces vendeurs d’illusions, dans un cas ou un autre ? Je vous laisse deviner si vraiment vous êtes des êtres humains.
    Le 22 Novembre prochain les lectrices et lecteurs sauront dans les urnes quels sont ceux qui ont pris la fâcheuse habitude de violer le droit et les valeurs fondamentales de notre pays ? Et que Cette situation a conduit à la banalisation du mal, à la déresponsabilisation, à la criminalité politique, à l’impunité et la déliquescence des mœurs." Pour l’instant, les gesticulations des internautes de mauvaise foi ne sont que des délayages inutiles.

    Ce qui est certain, tout ce que les Burkinabé ont vécu durant les 27 ans, si un Eddie, ou KDO arrive au pouvoir, ses sbires vont faire subir à leurs propres concitoyens une vengeance sans précédente : Une vengeance des plus destructrices en pertes de vies de tous ordres que le Burkina n’aura jamais connu.

    Internautes de mauvaise foi, il faut cesser de prendre les Burkinabé pour des idiots et des aveugles... Le jour et la nuit ne sont pas à comparer. Il en est de même entre le diable et l’ange.
    C’est vrai les Burkinabé sont fatigués de nos propres déguisés en terroristes et nous tuent comme des mouches qui est un problème de la sous-région et même mondiale, sans oublier la Covid-19 qui paralyse tous les programmes de tous les dirigeant du monde : Mais ayons le courage de dire la vérité. Mais n’ayons pas la mémoire courte du passé avec Blaise Compaoré. Depuis son départ il a décidé de rendre son pays ingouvernable, il fallait s’attendre aux conséquences à long terme. Le fondateur de l’état Ivoirien qui est Houphouët disait à juste titre qu’il préférait l’injustice au désordre, car l’injustice peut se réparer mais le désordre ne se maîtrise pas. Aujourd’hui il y a une personne qui a le pouvoir dans notre pays, et je crois qu’il ne laissera pas tombé son pays dans les mains des revanchards. Le 22 Novembre le peuple a le choix de choisir ceux qui veulent le pouvoir pour la vengeance, ou ceux qui veulent la justice pour une réconciliation nationale durable.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 10:37, par Le petit tranquilos En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Nos intellectuels politiciens sont très mauvais et méchants. Regarder la dispersion des forces. Il y a plusieurs partis politiques avec des compétences et au lieu de vous regrouper et vous imposer pas plus de 2 ou 4 partis politiques pour mieux faire avancer le Faso, c’est l’immédiat qui vous intéressent. C’est dommage.
    Le parti politique qui mettra cela dans son programme aura plus d’adeptes. Les Burkinabè sont fatigués.
    Pardon regroupez vos forces pour faire avancer notre Burkina Faso, pardon.
    Vous voyagez beaucoup plus et je suppose que vous êtes "éclairés" et en plus vous voyez dans les pays européens.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 11:13, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Peuple du Faso, la fin de l’imposture est proche ! Que chacun tienne prête sa carte d’électeur, car c’est avec cette arme que nous allons libérer le pays des mains des Arnaqueurs, Médiocres, Prédateurs (AMP). Ne nous laissons pas divertir par des pseudo-diseurs de vérité (quelle prétention ?!). Les pseudo-révolutionnaires seront bientôt rangés dans les oubliettes. A bas les insurrescrocs !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 15:12, par Bigbale En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Trêve de commentaires, les résultats c’est pour bientôt en Novembre. Ce qui est décevant, c’est que tout le brouhaha des partis politiques n’a donné que 2 300 000 de potentiels electeurs inscrits sur les listes électorales. C’est la preuve que certains partis ne représentent rien. Mis à part leurs bureaux exécutifs, il n’y a rien derrière eux ! Qu’ils cessent donc de nous pomper l’air pour rien. À Kabré Désiré Ouedraogo de savoir ce qu’il veut au lieu de louvoyer depuis.!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 16:24, par Ka En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Merci mon jeune Verité No1 : Normalement je ne réponds pas à cet internaute f aux multiples pseudos arrivée après l’insurrection sur le forum en écrivant et répondant ses vomissements comme ici ’’’Élève de maternelle après elle revienne avec d’autres.’’’’’ A chaque fois que je soulève les deux noms deBlaise Compaoré et François Compaoré, cette personne devienne folle. Qu’il pleuve ou qu’il neige, Blaise Compaoré doit savoir que toute personne qui prenne le pouvoir par le sang doit s’attendre à payer sa dette par la prison. Que ça soit Zépherin Diabré : Que ça soit KADO ou Eddie qui arrive au pouvoir, le peuple Burkinabé saura comment leur dire non.

    Blaise Compaoré dans sa vie n’a jamais fait l’unanimité comme le charismatique Thomas Sankara même mort fait l’unanimité a l’extérieur de son pays comme à l’intérieur. Dans la mémoire de Chaque Burkinabé, vieux ou jeune, Thomas Sankara y vie, et demande justice. Le Burkina ne sera pas en paix sans que Blaise Compaoré et son frère passe par la justice. Et la seule personne qui l’a compris c’est Roch Kaboré.

    Yako mon parti est la justice. Si KDO arrive au pouvoir et applique la justice, fait rentrer Blaise Compaoré par la justice, il sera le président de tout le peuple Burkinabé. Et s’il joue l’Autruche pour seulement avoir le pouvoir et faire venir son mentor Blaise Compaoré, il ne sera pas le président de tout le peuple Burkinabé, mais celui de son mentor et sera injecter rapidement. C’est la même chose qu’Eddie..
    Je profite souhaiter a toutes mes sœurs et frères musulmans, Bonne Fête de l’AID EL-KEBIR.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 17:36, par Vérité indiscutable En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Du vrai n’importe quoi seulement.
    Nous attendons seulement un vrai candidat qui tarde encore à arriver. Je ne vois aucunement en quoi KADO peut être une chance pour le pays encore moins un facteur de réconciliation juste avec ceux qui doivent tant au pays et qui ont été ses anciens patrons. Notre génération prépare son candidat, tôt ou tard, le Burkina Faso aura son chemin et le développement viendra. Mais ces jeux-là sont nauséabonds en vérité.
    Bref, wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 22:02, par Séraphin Pierre En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Courage à Dr Zéphirin DIABRE

    C’est la fin du Yadayadisme politique et de la Moutacratie.

    Que ceux qui ne connaissent rien en politique et qui ont la critique facile se taisent. L’UPC s’unit aux autres partis politique pour que l’alternance soit une réalité. Il a un programme politique et le Président Zéphirin DIABRE a plus d’expérience en politique que ceux qui sont payés pour critiquer à tout prix les idées et les actions du Président Zéphirin. Composer avec le CDP n’est pas synonyme de diriger comme le CDP l’a fait. Moi j’ai foi à la stratégie de ZEPH et à mon avis, Roch doit profiter des trois mois qui restent pour effectuer un stage pour sa prochaine position de Chef de file de l’opposition. Je lui propose le thème de stage suivant " La conduite d’une opposition politique dans le respect des institutions étatiques.
    Ce stage lui sera d’une importance capitale.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août à 09:30, par Ka En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Comme dans toutes les analyses qui vont pour l’avancer du pays que nous aimons, j’ai toujours dit ce que je connais et de ce que je pense. Dans cette analyse dont la vie politique de notre pays semble prendre un mauvais chemin, et qu’un internaute aux multiples pseudos qui vie à l’extérieur et ne connais pas la réalité de ce qui s’est passé dans le pays, ou de ce qui se passe, et en voulant détourné l’attention des internautes des crimes commis par son mentor Blaise Compaoré, Je termine d’intervenir dans cette analyses en disant a cette internaute que tous les crimes qui ont été commis depuis le CSP jusqu’au 31 Octobre 2014 pour le pouvoir, ont été téléguidé par l’introverti Blaise Compaoré. Et la part de vérité d’un certain militaire n’a pas tout dit.

    A commencé par l’élimination des deux colonels Guébré et Somé qui a été orchestré par l’introverti pour la libération de son frère d’arme Thomas Sankara, et qui était l’acte décisif revenu aux commandos de Pô du capitaine Compaoré accueillis en libérateurs par un peuple enthousiaste : C’était son devoir, car les quatre, Blaise Compaoré, Henri Zongo, J.B Lingani et Thomas Sankara formaient un noyau d’officiers patriotes et politisés dont la prise de conscience avait mûri tout au long des années 1970 d’où est né ‘’malheur a ceux qui ballonnent le peuple !’’

    A l’époque S. Zerbo avait décidé d’isoler ceux qui étaient en passe de devenir les chefs historiques de la partie la plus consciente de l’armée : Mais l’introverti sentant l’odeur malsaine, disait ceux-ci : ‘’’Nous ne faisions pas de la conspiration, nous voulions essentiellement nous efforcer de comprendre la réalité de notre pays, nous avions pu comprendre la nature des revendications populaire.’’’
    Sachant qu’il a deux otages précieux qui sont Thomas Sankara et Lingani, ces deux personnes doivent obéir sans condition au destin de leur libérateur. En éliminant les deux gradés donnés pour des valets de l’impérialisme, il fallait fabriquer le vrai pigeon qui était celui qui jouissait d’une réputation dans les rangs militaires à cause de son rôle déterminant qu’il a joué lors des douloureux incidents de frontière avec le Mali en 1975.

    Sachant qu’aux yeux des Burkinabé il a libérer Thomas Sankara et J.B Lingani d’un type nouveau, il les prenne en otage pour ses sales besognes. Mais pour avoir la main libre, et arriver à ses fins, il fallait éliminer tous les officiers de l’aile gauche de l’armée qui ont pris le pouvoir à commencer par la racine qui est Thomas Sankara et ses compagnons, le groupe de BIA à koudougou des cadavres qu’on ne compte pas, et après J.B. Lingani et Henri Zougo.

    Ayant les mains libres et le pouvoir, il commença ses crimes gratuits pour le pouvoir que personne au Burkina n’ignore. Je termine en disant a l’internaute aux multiples pseudos qui vit à l’extérieur de ne plus accusé aucune personne au Burkina d’avoir tué les Burkinabé, sauf nos frères déguisés en terroristes, qui ont pris le rôle de Blaise Compaoré pour déstabiliser le pays. La question que je pose au Burkinabé, comment voulez-vous que les partisans de ce criminel puissent encore venir au pouvoir ? Réfléchissez avant d’aller aux urnes. Et si l’internaute aux multiples pseudos veut qu’on continu sur ces mensonges, en tant que témoins du CSP et le CNR jusqu’au Front patriotique au CDP, nous raconterons au peuple Burkinabé ‘’La chevauchée sur le goudron de l’introverti Blaise Compaoré,’’ dont la part de vérité d’un militaire n’a pas tout dit.

    Laisse le Burkina trouvé un vrai chemin de gouvernance sans les ruses, les vengeances, les crimes gratuits. Depuis que tu sabotes mes critiques fondées avec tes multiples pseudos, si tu es une personne honnête et sincère, découvre toi, et retrouvons-nous aux locaux de Lefaso.net devant sa télé, et expliquons nos différences. Sort de ton trou, les frontières sont ouvertes, je t’attends avant que les Burkinabé ne font pas un mauvais choix. Lefaso.net et quelques internautes de bonne foi sait ou me trouver.

    Conclusion : Peuple Burkinabé, en votre âme et conscience, réfléchissez deux fois avant de rentrer dans les urnes. Surtout a mon petit frère Zépherin Diabré, s’il veut être la personne idoine dont le Burkina a besoin comme il le crie sur les toits. il a intérêt d’être claire avec les Burkinabé sur la question de la santé, la sécurité, et la justice qui doit terminer les dossiers des crimes de sang qui empoisonnent la réconciliation nationale, surtout faire rentrer au Burkina François et Blaise Compaoré pour répondre de leurs actes. Sans ça, c’est Roch Kaboré qui reste l’homme de la situation durant les cinq ans a venir. Parole du vieux Ka.
    .

    Répondre à ce message

    • Le 2 août à 16:20, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

      Internaute Ka,ne t inquiète pas et je suis prêt a tenir n importe quel pari que,les Burkinabè ne choisirons plus le MPP qui a démontré par a plus b moins c divisé par z qu il était incapable d assurer leur sécurité et de résorber un temps soit peu le chômage des jeunes !quant aux parts de responsabilités entre Blaise et Sankara sur les multiples crimes de la révolution que certains malhonnêtes veulent occulter,s il est évident que l un est plus sanguinaire que l autre,dites nous ,une fois pour toutes,comment qualifieriez vous un chef charismatique et ayant de la poigne ,qui laisserait assassiner par ses éléments a sa prise de pouvoir des hauts gradés avec qui il était en désaccord,qui assumerait du reste ses assassinant en tentant ,par voie de presse ,de radio télévision(les images existent) de les justifier,pour ensuite prétendre en être,innocent ou surpris post mortem par la voix de ses adeptes ?

      Répondre à ce message

  • Le 1er août à 12:18, par warzat En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Que dire ? Le futur conglomérat n’augure rien de bon pour le peuple Burkinabè à mon avis. Ils passeront le temps à se rouler dans la farine les uns les autres. Ils nous oublieront nous et nos problèmes une fois au pouvoir. Et comme les électeurs ne sont pas si oublieux, il sera vraiment étonnant qu’une telle association à l’approche idéologique antinomique puisse déboulonner le MPP.
    Chez nous, on dit qu’il vaut mieux avoir quelque chose à mâcher que rien du tout. Dans ce sens :
    Le pouvoir MPP a quelques jeunes ministres qui bossent dur.
    La justice actuelle du pouvoir MPP a mis en prison un ministre pour enrichissement illicite, je n’ai pas souvenance d’un seul cas de par le passé.
    Un professeur d’université m’a dit qu’en 25 années d’enseignement, il n’avait jamais vu autant de recrutement d’enseignants, de régularisation de situation d’enseignants et d’ouverture de d’autres universités publiques.
    Personnellement, j’ai entendu sur une de nos chaines de télé un candidat à la présidentiel dire en substance qu’il n’ y a jamais eu autant de routes bitumées en l’espace de si peu de temps dans notre pays. Sur ce point, les vendeurs d’illusions diront que ce sont des projets de l’ancien régime, même si certains datent de la troisième république. A ceci, on peut dire que l’état est une continuité et qui mieux que le régime CDP, avait la force, le pouvoir de persuasion pour les réaliser mais ne l’a pas fait. C’est du reste pourquoi, notre sœur ministre sous le CDP, semble seule dans son combat pour la récupération du rail.
    Les seules insuffisances du gouvernement MPP sont : les dossiers non jugés de l’ancien régime, ce qui ragaillardit les tenants du CDP. Il est vrai que juger, ne veut pas dire condamner, mais un jugement et la condamnation de certains aurait fait du bien au CDP actuel et au peuple. Ici, nous devons patienter, si nous ne voulons pas d’une justice expéditive qui condamne l’innocent.
    Concernant l’agriculture, la semence améliorée est arrivée à temps cette année, néanmoins dans certaines zones, il semble qu’il y a eu des malversations sur les engrais.
    Rien à dire sur les ministères du commerce, de la sécurité, de la culture. Il y a des soubresauts de mieux. Ce gouvernement n’est pas responsable de l’insécurité. La meilleure sécurité pour un pays est celle basée sur le peuple, Sankara nous l’a dit ; Blaise Compaoré aussi. Comment le réaliser sans recrutement de volontaires ?
    L’endettement dont parle certains : comme l’a dit ADO, grand banquier, il n’est pas mauvais s’il est utilisé à bon escient ; Et qui mieux qu’un banquier saurait le faire ?.
    A mon avis, l’UPC aurait fait un rapprochement avec l’ADF, préparerait des jeunes loups pour 2025, au moment où probablement, il y aurait beaucoup d’industries, de PME qui marchent bien après le travail du ministre actuel, qu’il n’aura aucun problème pour accéder au pouvoir avec le soutien de ceux qui produiront la richesse dans le pays. Au cas où la dette serait insupportable ; qui mieux que des libéraux à la Margaret Tatcher pourrait nous sortir de ce bourbier ? Mais hélas, encore une fois cette future éventuelle alliance n’augure rien de bon pour l’UPC. Alors, je préfère, comme me l’a dit ce matin un quincailler avoir au moins quelque chose dans la bouche que rien du tout. Fraternellement à tous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er août à 16:34, par Alexio En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    A leur sortie d entretien, les deux hommes ce sont dit prets a se donner la main pour renverser l actuel gouvernement a la prochaine presidentielle. Quel tord pour la democratie burkinabe d employer des superlatives de la sorte. On ne renverse pas un pas un gouvernement par les urnes. Mais on renverse un gouvernement par un coup d Etat. Voila la difference. On gagne une election pour une paisible alternative. Pesez vos mots. Sa boite de resonance est negative des sons dieses pour l oreilles des electeurs. La photo de famille de cette rencontre nous illustrent que Zepherin est entrain de faire le Deal with the Devil. Les hommes de l ancien regime qui nous ont crees cette situation d insecurite aujpurdhui au Faso. Quand ils avaient roule Blaise Compaore de charcuter l Artcle 37 de la fondamentale constitutionnelle. Ce sont ses memes, tel que les Leon Kone et autres sbires au temps de Blaise l irresplacable. d apres eux. Le comble du malheur est ceux- la meme qui veut le pouvoir aujpourdhui sans repentir des faux pas dhier, quand ils faisaient la pluie et le beau temps au Burkina Faso. Le peuple doit etre vigilant pour cette alliance sans motif convainquant.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 11:50, par Damis En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Merci encore à notre cher sage et lucide "Ka" pour le tout déballage qui a alimenté le ce forum. Vous avez étourdit. Le mal de notre société c’est le fait de certains individus issues de personnes déjà sales, mal éduquées. La politique a tellement rendu ces gens malades qu’ils peuvent même plus mener un minimum de raisonnement. Pour eux, tout le monde raisonnement comme eux.
    Mais comme je l’ai déjà signifié dans les foras, Zeph s’est tiré une balle dans le pied en croyant que les vrais insurgés vont le laisser vendre à ville prix le minimum d’acquis engrangés par les actions des gouvernants actuels (même s’il a eu des insuffisances). Ces insuffisances, les honnêtes citoyens savent aussi que certains burkinabé se sont organisés pour quil en soit ainsi (banditisme nourri déguisé en terrorisme, sabotage des actions gouvernementales à l’aide de certains syndicats, volonté manifeste de faire échouer les gouvernants, et j’en passe...).
    Franchement, quand quelqu’un qui aspire gouverner ce pays mais avance le fait que depuis l’arrivée du pouvoir en place, le pays est livré au terrorisme, cest dégueulasse, car ça sent une vrai hypocrisie et le vrai peuple saura se défendre même si par erreur un tel individu arrivait au pouvoir.
    J’ai foi d’une chose : le Grand bien Dieu ne livrera pas notre chère patrie à des individus pareils qui n’ont dans le programme maléfiques que le retour et la réinstallation des forces du mal.
    Mon cher Ka, merci pour les conseils dernière fois par rapport à l’enrôlement ; je suis déjà enrôlé sinon participer au débats sans être enrôlé ne sert à rien. Merci aussi pour les bénédictions à mon endroit car savoir rester rester en bonne santé relève d’un autre combat
    , surtout avec l’hypocrisie de certains burkinabé qui rient avec toi mais intérieurement désirant ta disparition sur terre la minute qui suit.
    Vive la paix avec une réconciliation vraie, débarrassée de toutes les crimes restés impunis.
    Vive le vrai leadership, les vrais hommes politiques !
    Vive l’intégrité, à bas les idées obscures.
    La partie ou la victoire, nous vaincrons, certainement !

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 00:51, par Dibi En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Je n’écris plus de longs posts et les ciseaux du Fasonet sont devenus très coupants ; il y a même à ce niveau une allergie à toutes critiques du néocolonialisme généralisé et ambiant dans le pays.
    Un néocolonialisme étouffant et porteur d’aucune perspective de développement, de changement ou d’émancipation de notre peuple.
    Qu’il s’agisse de la presse, des médias, des partis politiques qu’animent des libéraux et bancocrates de tous poils, des conservateurs religieux et féodaux régionaux, tous, je dis bien tous, diffusent et boivent le petit lait frelaté du néocolonialisme mortifère et sans solution de sortie de la misère pour notre pays.
    Bien évidemment, dans le folklore électoral qui bat son plein, ce cirque même, il n’est pas interdit de se bercer d’illusions que promettent tous ces politiciens bien dodus et en costumes-cravates. Avec la voiture rutilante, noire ou bleu-métal climatisée, il y a de quoi doter un village d’une école ou d’une maternité ; toute chose qu’avait compris Thomas Sankara !
    Que du vent à venir, ils nous vende ! Et il nous restera que nos yeux pour pleurer, comme d’habitude ou pour maudire ces porte-manteaux occidentaux qui, à vrai dire, n’ont rien à cirer de nos pauvres vies !
    L’avenir de notre peuple n’a jamais ému aucun menteur ni aucun-manque-de-courage à dire non à l’impérialisme et au néocolonialisme.
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 09:46, par Ka En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Bonjour Damis : Comme je l’ai mentionné déjà, je ne voulais plus intervenir sur cette analyse, car, ayant tout dit sur la mendicité de Zeph pour le pouvoir et non son objectif concret pour faire avancer le pays, je n’avais plus rien à dire. Ce que je peux te dire à ce sujet, ceux qui oublient le passé, sont condamnés éternellement dans les dérives. Ce que Zeph n’a rien compris sur l’ADN du Burkinabé, surtout le mossi, c’est d’être né révolutionnaire. La preuve c’est l’enfant qui naquit de la liaison entre la princesse Yennenga courageuse et révolutionnaire fille de Nadega l’ancêtre du peuple Mossi, et Rialé le chasseur Malinké. Et pour avoir le pouvoir dans ce milieu, il faut se battre pour soi et non jouer à l’autruche auprès des autres. La preuve est que le CDP avec un mossi a gardé le pouvoir jusqu’à le peuple dit à celui qui tue ses semblables gratuitement de dégagé.

    Et à mon avis, je ne vois comment une autre personne entre ces politiciens aux petits pieds qui veulent le pouvoir que pour piller les ressources du pays et de se venger pourra convaincre le peuple de se débarrasser du président actuel, dont son but est de juger les dossiers des crimes impunis qui empoisonnent la réconciliation nationale ?

    Quant à l’internaute arrivé sur le forum avec des centaines de pseudos pour saboter la vérité du vieux Ka que les internautes de bonne foi ne font plus attention à lui, doit savoir que je ne défends pas Thomas Sankara, mais un homme qui a vécu que pour son idéal dans la sincérité. Ce n’est pas comme Blaise Compaoré son frère d’arme qui vie que le pouvoir. Ils étaient quatre ses capitaines de l’armée sortis des formations, dont les braises marxisantes sous la cendre du libéralisme, ces capitaines ont eu l’appui pour arriver à leur fin qui était de ne pas laisser le peuple ballonné par les valets de l’impérialisme, des formations de LIPAD, l’ULC, et PCRV, dont 80% des militants sont une scission marxistes, dont le foyer principale demeurait la maison des étudiants du Burkina établie à Paris. A part ceux du PCRV des partisans de l’Albanie qui occupe l’Université de Ouaga.

    Ils étaient quatre qui sont arrivé à la fin de la course, mais il reste un, le mauvais qui a éliminé les autres dans le sang pour le pouvoir. Et paix a l’âme du valeureux journaliste Guinéen Mohamed Maïga qui disait de Sankara, qu’il ne portait pas de haine : Son message est plus virulent que la guerre. ‘’Il a pour non la justice :’’ Et il termina en disant, ‘’cette révolution-là, Thomas Sankara n’a pas le droit de la dévoyer.

    Et je vois ici que l’internaute Sapience aux multiples pseudos continu de me contredire au lieu d’apprendre le passé. Je le dis paix aux âmes de ceux que Blaise Compaoré a éliminer pour être le dernier survivant, à commencer par les modérés du CSP dont certains comme un militaire dit sa part de vérité est toujours vivant, mais ces compagnons comme le colonel Gabriel Somé Yorian et autres ne sont plus de ce monde : Et a propos de l’exécution de ces malheureux, dans un interview de Jeune Afrique au ministre d’état ministre de la justice, deuxième personnalité de la révolution qui était Blaise Compaoré, disait sur cet interview en 1984 sur J.A. N0 1500, ‘’ce n’est pas nous qui avons commencé dans la violence : ce sont eux. Ils avaient projeté de nous exécuté après la réussite de leur coup. Nous avons été plus rapides. Nous ne pouvions que les anéantir. Si aujourd’hui d’autres sont vivants et disent leur part de vérité, c’est grâce à son excellence M. Gaston Boyer, ancien ambassadeur de France au Burkina qui s’est précipiter au camp guillaume pour calmer les choses et sauver des griffes du tigre des commandos de Pô. Mais d’autres n’ont pas eu cette chance. Ce que j’avance, des honorables personnes comme A.T. professeur, A.K, Pharmacien, R.P Juriste et tant d’autres sont vivants de nos jours, et peuvent continuer la suite. Toutes ces crimes de sang pour le pouvoir peut être mettre sur la personne qui dormait, ou avait le palu quand chaque drame arrive, et fait par son ombre qui était le responsable de la sécurité présidentiel. Et le capitaine J. Pal.. ne me dira pas le contraire.

    Internaute manipulateur, tu ne peux pas convaincre qui que ça soit dans ce Faso, que le malheur qui s’abat sur notre beau pays ne vient pas des âmes ôté par ton mentor. Ils étaient quatre, et la chevauchée sur le goudron de Blaise Compaoré vers Ouagadougou, il n’en reste qu’un, l’introverti lui-même.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 10:01, par YAAM SOBA En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Avec ce bloc uni de l’Opposition, on ne voit pas comment le candidat du MPP fera pour rebeloter un second mandat. Les carottes sont cuites pour lui.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 11:15, par kayalais En réponse à : Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

    Nous à Kaya, on est entre Rock et KDO. On constate que ZEPH balance entre ces 2

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 milliards de dettes soit une baisse de 73% par rapport à 2018
Message de Son Excellence le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré à l’occasion du 05 août
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance une plateforme électronique destinée aux déclarations de patrimoine
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une bonne saison pluvieuse à tous les burkinabè
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette l’appel de ses avocats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés