Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 30 juillet 2020 à 10h00min
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu, ce mercredi 29 juillet 2020 à Ouagadougou, un point de presse pour faire le bilan du congrès d’investiture de son candidat Eddie Komboïgo pour l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. Ce fut l’occasion pour le CDP d’annoncer l’existence d’un accord politique entre des partis de l’opposition, pour parler d’une même voix en cas de second tour à la présidentielle.

L’ancien parti au pouvoir, après avoir manifesté son satisfecit pour la réussite du congrès du 26 juillet 2020, a appelé les Burkinabè à faire le bon choix le 22 novembre 2020 en votant Eddie Komboïgo. Pour le vice-président du parti, Achille Tapsoba, le candidat du CDP incarne le sens de la responsabilité, et porte une vision pour le pays.

Des journalistes présents à la conférence de presse

D’ailleurs, la forte mobilisation des Burkinabè au Palais des sports de Ouaga 2000 le 26 juillet dernier témoigne une volonté de changement qualitatif à la tête du pouvoir d’Etat. « C’est le nouveau pacte social que le candidat Eddie Komboïgo veut établir avec le peuple pour relever les défis d’un Burkina Faso de paix, prospère et envié », a déclaré Achille Tapsoba, avant d’ajouter que le congrès d’investiture est « une victoire d’étape ». Reste maintenant à continuer le travail de mobilisation et de conscientisation pour amener la majorité des Burkinabè à adhérer au programme du candidat du CDP, et à le désigner comme président du Faso, le 22 novembre prochain.

le présidium

Un accord politique entre partis de l’opposition

Répondant à la question d’un journaliste, Achille Tapsoba a confié qu’il existe un accord politique entre le CDP et l’UPC (Union pour le progrès et le changement). Selon le vice-président, cette entente se situe à deux niveaux. Premièrement, il y a l’accord politique au niveau des partis d’opposition. Une cérémonie de présentation de cet accord est annoncée pour bientôt. Dans cette alliance, il est stipulé que si un parti d’opposition arrive au second tour, les autres doivent le soutenir en vue de la victoire finale.

Le vice-président du CDP, Achille Tapsoba

Pour le second niveau, c’est une alliance qui demande aux partis politiques de l’opposition de se tenir prêts pour composer un seul gouvernement. « Nous savons très bien qu’aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina Faso, c’est ne pas possible », convainc Achille Tapsoba.
En plus de ces accords multilatéraux, le CDP dit avoir aussi des accords politiques bilatéraux avec certains partis.

I.O.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 juillet à 19:05, par Banga En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    RIP pour tous ceux qui sont tomber en martyr pour la democratie la liberte du Burkina faso car vous aviez gerer le pays en 27ans toute seule sans partage donner du temps au peuple pour pardonnez

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 20:02, par Nabiiga En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    ...que du viabiages, oui !!!

    Qu’est-ce qu’il entend par cela ? Souhaite-il désormais que la constitution soit changée de sorte qu’on élise deux présidents ? Sinon, comment un parti seul ne peut plus gouverner ? Et pourtant, ce même CDP a gouverné sans partage ni opposition pendant 27 ans jusqu’au jour on a eu marre et on l’a chassé du pouvoir. Aujourd’hui, le Parti qui se cherche de gauche à droit, veut se trouver dans l’opposition tout en ayant le même pouvoir que le parti au pouvoir. Cela n’aura jamais lieu. Diendéré le chien d’attaque de CDP et le maître putschiste de CDP, rase les murs à la MACA. Pas question de compter sur lui pour organiser un soulèvent quelconque militaire. CDP, lève-toi si tu es toujours là pour battre campagne ; ne compte pas sur des subterfuges pour gouverner. Seul le détenteur de la voix populaire passe au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 20:55, par David En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    Les Burkinabé ne sont pas bêtes, ils n’ont pas non plus la mémoire courte, encore moins des petits enfants qu’on peut divertir.
    L’ex dictateur Blaise Compaoré activement recherché par notre justice pour assassinat présumé est le patron du CDP résiduel avec son frère François Compaoré lui aussi activement recherché par notre justice pour crime présumé
    Ce faisant, le CDP, ou toute coalition de partis politiques dont ferait partie le CDP ne peut gagner des élections au BF, tant que les dossiers judiciaires suivants ne seront pas jugés :
    - dossier de l’assassinat du Président Thomas SANKARA et de ses compagnons. Dossier pour lequel un mandat d’arrêt international a été émis contre l’ex dictateur Blaise Compaoré et qui est en cours.
    - dossiers de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons dont François Compaoré est poursuivi par un mandat d’arrêt international,
    - dossier de l’assassinat de Dabo Boukary dans lequel est poursuivi Gilbert Diendéré, ex chef de la guestapo hitlérienne du dicrateur Blaise Compaoré,
    - le dossier des assassinats de l’indurrection,
    - le dossier du dernier gouvernement de l’ex dictateur Blaise Compaoré.,
    - le dossier du juge constitutionnel Nébié Salif.
    L’UPC de Mr. Zephurin Diabré en se coalisant avec le CDP de l’ex dictateur Blaise Compaoré a emprunté le boulevard de la renaissance de l’impunité au BF.
    Le peuple libre du BF qui reconnait Thomas SANKARA, Norbert Zongo, Dabo Boukary, Nébié Salif, comme des dignes fils qui ont tous incarnés des valeurs positives, ne peut pas suivre l’UPC dans son alliance avec le CDP.
    L’UPC de Zephirin Diabré doit comprendre que les Burkinabé n’aiment pas une chose et son contraire.
    Le jugement de ces dossiers sont des impératifs non négociables sous aucun prétexte. Leur évolution au niveau de la justice sont satisfaisant, Nous disons bravo au régime de Rock et à notre justice.
    C’est pourquoi, aucun retour en arrière sur ces dossiers, sous aucun prétexte ne sera accepté par les Burkinabè.
    L’UPC de Zephirin Diabré est libre de se tirer une balle dans les pieds, les Burkinabè ne peuvent le suivre dans de tels voltes face.
    C’est pourquoi l’UPC de Zephirin Diabré n’aborde jamais ces dossiers judiciaires dans ses discours officiels. A propos, de ces dossiers, l’UPC ne donne pas sa position, c’est silence radio. Pourquoi ?
    C’est pour ne pas embrasse son nouveau allié qu’est le CDP.
    Si par un tremblement de terre, l’UPC arrivait au pouvoir, la suite qui sera donnée a ces dossiers, ce sera no comment.
    Donc, ne commettons l’erreur historique en permettant à des politiciens de reranger les dossiers : Thomas SANKARA, Norbert Zongo, Dabo Boukary, juge Nébié Salif et bien d’autres.
    Les Burkinabè ne sortiront pas de l’urine pour rentrer dans le "caca". Non !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 23:00, par jeunedame seret En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    C’est bien et intellectuelle cette coalition. Seulement il ne faut pas en faire un piège pour encourager l’impunité et retarder les dossiers. Nous voulons l’unité ; mais l’honnêteté d’abord ; la justice ensuite ; et l’avancée sans corruption. Donc, CDP, n’achetez pas ZEPH en cas de victoire pour accueillir Blaise sans honte et faciliter son implication dans nos affaires politiques. Quelques idées CDP oui ; mais Blaise kouassi attention !.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 06:10, par ancien En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    Bon vent à cette coalition. Honnêtement je verrai une telle coalition de mauvais œil en 2015 mais pas en 2020 avec tous ce qu’on a vu avec le MPP. Le travail c’est sur le terrain mettez-vous en ordre de bataille.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 06:34, par Kinkester En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    Jeunedame seret, j’apprécie toujours énormément vos posts pleins de clairvoyance et de modération. Ça change des extrémistes qui écrivent toujours sans aucune once de nuance.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 08:07, par Kôrô Yamyélé En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    - Ce qui est sûr ZEPH doit être sur ses gardes pour que le CDP ne le finte pas comme le mensonger MPP l’avait fait. Parce qu’au dernier moment en évaluant la situation, le CDP pourrait se ranger avec Kadré Désiré contre UPC parce que dans tous les cas, se cohaliser avec Kadré l’arrange plus qu’avec UPC car historiquement CDP et Kadré sont les mêmes.

    Ensuite, les burkinabè ne doivent pas être des ânes de vote cette fois et pour deux raisons :

    1/- Voter CDP actuel c’est voter indirectement Blaise Compaoré et donc c’est enterrer tous les dossiers en justice. Je ne crois pas que les burkinabè seront des clowns jusqu’à ce point même s’ils sont pour la plupart des affamés,
    2/- Voter pour le MPP c’est voter la médiocrité et donc installer encore le pays dans la routine, la corruption, le mensonge, la tromperie et l’incompétence notoire. Je ne pense pas que les burkinabè soient si cons pour faire encore cette trahison au pays. Il faut refuser les consignes de vote des Naabas qui qu’ils soient !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 30 juillet à 09:33, par Djamana Tigui En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

      Monsieur le "Kôrô", ne cachez pas vos intentions, dites aux lélecteurs d’aller voter directement l’UPC de Zeph, telles sont vos intentions dont on a pas besoin de jeter des cauries pour lire !!!!!!
      Bonne chance à vous !!!!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 30 juillet à 10:59, par Kôrô Yamyélé En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

        - Djamana Tigui, peut-être que c’est toi qui ne comprend pas mes intentions sinon tout le monde les comprend ! En effet pas besoins de jetter des cauris pour le savoir. Je souhaite que ZEPH soit voté car c’est le seul qu’on n’a pas encore tenté et c’est lui qui fut le ferment de l’insurrection. Il mérite donc bien cette recompense !? L’une des raisons aussi pour le voter c’est que le CDP est capable de trahir l’UPC et se cohaliser avec KDO au 2ème tour pour gagner. Et KDO au pouvoir, Blaise Compaoré ne sera jamais inquiété ! Or comme CDP = Blaise Compaoré, tous les dossiers en justice seront enterrés et les assassinats recommenceront au Faso. Mais n’oublie surtout pas que le MPP est aussi le CDP-Ancien. Ils ne peuvent rien faire aussi à Blaise Compaoré qui, malgré un mandat d’arrêt sur le dos, continue de balader comme il veut même si nous on ne le voit pas ici au Burkina !? En conséquence je n’encourage pas à voter aussi le MPP car la formule MPP ou CDP-Ancien (CDP-Nouveau + KDO) - ZEPH = Blaise compaoré au pouvoir qui dirige par une main invisible ! Et donc continuation de la Gouvernance basée sur le mensonge, la tromperie, les détournements, la corruption le tout arrosé de soupe de Terrorisme et de paresse généralisée !!

        Conclusion : Burkinabè ne soyons pas cons cette fois pour nous laisser encore berner par des alchimistes politiques !! Le temps de Salif Diallo alias le ’’Roublard’’ est révolu ! Ne soyons pas dupes !

        NB : Nous les mathématiciens pointus, nous analyson les faits par le prisme des maths ! Ce n’est pas pour rien que j’enseignais les Maths Sup appliquées en Technologie à l’AIMS à M’Bour et en Afrique du Sud !! Ngaw !

        Par Kôrô Yamyélé

        Répondre à ce message

    • Le 30 juillet à 10:29, par Ka En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

      Mon ami Kôrô Yamyélé, mamie et mon petit neveu te félicitent pour ton retour dans la clarté. Oui Zepherin Diabré a offert le pouvoir au MPP en 2015. Et cette fois-ci il se prépare sans pensé à son parti qui est le deuxième parti de notre pays, a offrir le pouvoir a quelqu’un d’autre. Tout le peuple Burkinabé voit son jeu d’Autruche dans ses discours sans parlé de la justice, ni de la santé dont le peuple est assoiffé.

      Monsieur Diabré Zépherin, votre parti politique mérite mieux qu’être un parti satellite du CDP. Soyez vous-même, et ne mentez pas à vos militants qui seront encore déçu le 22 Novembre prochain. Au moins si vous luttiez pour la justice au côté du MPP que vous aviez offert le pouvoir en 2015 pour, les membres et les partisans de l’UPC vous comprendront. Mais vouloir donner le pouvoir a l’injustice, même vos ancêtres Bissa ne vous pardonneront pas. Sachiez que le mensonge dégrade la dignité de l’homme, il suppose dans celui qui l’emploie le dessein prémédité de vouloir tromper. De quel œil le menteur peut-il être regardé dans le monde par les gens sensé et raisonnables ? ». De toutes les façons, DESMOND MPILO TUTU, archevêque anglican sud-africain, prix Nobel de la paix en 1984 a dit que : « Notre valeur dépend intrinsèquement de ce que nous sommes. » ; En ajoutant à cela que : « Rester neutre face à l’injustice, c’est avoir choisi son camp ».

      Votre parti peut mettre en déroute le MPP, mais se coller à un parti tourné vers le passé comme le CDP, ne vous honore pas. Si vous arrivez a se détacher des manipulateurs du CDP, et dire au peuple que vous alliez faire mieux en justice, surtout promettre au peuple que Blaise Compaoré, Guiro, François Compaoré, Bouda, et tous ceux qui tuent et pillent le pays seront jugés, l’UPC aura a 90% les voies du peuple. Mais pour l’instant c’est le MPP qui a promis au peuple de juger les criminels comme Blaise Compaoré et de François, surtout leur propre ministre Bouda. Avons-nous encore des élections ?

      Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 08:30, par Ka En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    Merci aux internautes Jeunedame seret et David : Avons-nous besoins d’autres arguments a ajouté ? Simplement ne laissons pas des manipulateurs politiciens aux petits pieds qui jouent à l’Autruche pour le pouvoir et de détruire notre pays.

    Peuple Burkinabé, sachiez qu’Achille Tapsoba est de mauvaise foi. Ce n’est pas pour avoir l’UPC comme un parti satellite qu’il faut prendre les électeurs pour des moutons. Depuis la nuit des temps la Chine avec plus d’un milliards d’habitants a toujours été gouverner par un seul parti politique, il suffit de mettre des femmes et les hommes de tous bords, et de de leurs appartenances politique, à la place qu’il faut pour mieux servir le peuple. Les Etats Unis à tour de rôle, a toujours été gouverner soit par le parti républicain ou le parti démocratique : Et là aussi, il faut savoir mettre les femmes et les hommes là où il faut.

    Monsieur Achille Tapsoba, quand tu étais aux côtés de l’honorable juge Komi Sambo Antoine à la maison du peuple pour juger le président S. Zerbo et autres au nom du TPR de la RDP, tu disais a ces supposés accusés que le pouvoir est au peuple, et personne n’a le droit de le trompé, alors permet de juger Blaise et François Compaoré. Tes formateurs politiques qui étaient Salif Diallo et Roch kaboré t’ont appris que seul un parti politique avec un représentant soutenu par une bonne équipe peut accéder au pouvoir.
    Zépherin Diabré s’il ne joue pas la faiblesse comme d’habitude, ne laissera pas la main à Eddie. Et ce dernier assoiffé du pouvoir comme Bokassa ou son mentor Blaise Compaoré, ne laissera pas la main à Zépherin Diabré. Alors Achille Tapsoba, tu rêves. Toi et moi nous avons travaillé aux côtés de Roch Kaboré quand il était PAN et responsable du CDP, tu sais très bien qu’il est comme le peuple Burkinabé qui dit ‘’’’quand ça ne se fait pas, ça ne se fait pas.’’’’

    Aujourd’hui, pour encore bloquer les dossiers des crimes impunis que le régime actuel essaye de liquider pour une vraie réconciliation nationale et durable, tu es prêt à tromper ton peuple, même prendre Mr Zépherin Diabré pour un bleu, uniquement pour faire revenir Blaise Compaoré et François Compaoré sans la justice ? Si Zépherin Diabré qui a tout mon estime se laisse tromper, sachiez que le peuple Burkinabé est très mûr par les crimes gratuits du CDP, les achats de conscience, la corruption à ciel ouvert, et ne laissera plus des rêveurs comme l’actuel candidat du CDP de prendre le volant des affaires de l’état.

    J’espère que Zépherin Diabré n’a pas pris au sérieux le candidat du CDP intronisé a la manière de celle du rêveur J.B. Bokassa qui voulait devenir Napoléon premier de son pays, en oubliant le vrai qui est KADO ? Non Achille Tapsoba et Zépherin Diabré, ‘’’’le peuple Burkinabé ne veut pas un candidat qui est un jeune loup aux dents longues à peine sorti du berceau par la porte de la corruption à ciel ouvert de l’ère Compaoré : Ni un manipuler qui n’a pas un objectif concret pour son pays que de se laisser acheter pour bloquer les dossiers des crimes crapuleux, et faire revenir au Burkina les supposés coupables de crimes sans passé par la justice.’’’’

    Le Burkina de 2020 veut des personnes compétentes, intelligentes qui termineront de juger les dossiers des crimes gratuits du régime Compaoré. Le Burkina a besoin des personnes dynamiques, ouverts, avec du charisme, dotés d’une envergure internationale et d’une intégrité absolue, capables de s’entourer de gens de la même veine et de déléguer les tâches dans un véritable esprit d’équipe, sans arrière-pensée ethnique, tribale, régionaliste ou politicienne (en particulier pas un individu tordu qui va promettre je ne sais quel "rattrapage de vengeance" à une sous-population de mafieux).

    Répondre à ce message

    • Le 30 juillet à 10:36, par Kôrô Yamyélé En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

      - Mon ami KA, je suis content de te lire car tu as débusqué un lièvre de sa cachette. En effet ZEPH ne doit pas se laisser berner par ces gens du CDP pour qui CDP = Blaise Compaoré. Pour celà ils sont capables s’il y a un 2ème tour de jauger les forces et d’aller soutenir KDO sachant que celui-ci ne fera rien à Blaise Compaoré s’il venait au pouvoir. La formule de l’alchimie est simple : CDP + KDO = Blaise Compaoré, et tous les dossiers sont enterrés pour de bon. A quelque part on peut poser la formule autrement : MPP (CDP + KDO) - ZEPH = Blaise Compaoré au pouvoir et agissant par une main invisible ! Et c’est simple à comprendre car les gens du MPP étaient aussi ceux du CDP et aujourd’hui même avec un mandat d’arrêt sur le dos Blaise Compaoré n’est pas inquiété par le MPP au pouvoir et il va là où il veut et revient même si ce n’est pas au Burkina Faso. Ils ne lui ont rien fait et ils ne lui feront rien !

      Conclusion : Burkinabe soyons vigilents et faisons attention cette fois en novembre 2020 !!! On nous a assez dupé !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 09:52, par billy billy En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    UPC + CDP finalement je comprend rien. L’UPC qui a tout fait pour chasser BLAISE, qui aujourd’hui se rallie au CDP. C’est devenue une histoire de pouvoir vaille que vaille ou d’idiologie ? Je commence à comprendre pourquoi les burkinabè ne s’enrôlent pas, c’est tout simplement la merde et la course au vol et à l’exploitation des gens.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 12:15, par lefaso va mieux En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    Maintenant je suis bien fixé. Je voulais voter Zéphyrin. Je déteste le CDP de Eddy Komboigo. Maintenant que je sais que si je vote UPC ma voix sera reportée au CDP je préfère donner ma voix à Roch ou m’abstenir.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 14:18, par sidsomde En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    Korô je suis philosophe mais faisons les maths avec vous :
    Zph + Autres ont donné insurction
    z+A= I
    on accepte que I>ou=0
    or A=ceux que vous citez comme mauvais + certainement des bons
    vous dites qu’on n’a pas encore essayé Z donc Z peut aller de -& à +&
    conclusion
    Z+A>=0 <=> y a risque que Z<=0 cqfd

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 14:49, par deafnot En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    Ensemble, votons Zeph au 1er tour pour éviter cette alchimie nauséabonde. Je vous assure que si on a UPC et MPP au 2e tour, le CDP est capable de donner sa voie au MPP son ancien amant et puis ca formera un mélange homogène. Zeph, il ne faut pas se laisser duper.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 14:54, par deafnot En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    Si moi je vote Zeph au 1er tour et que par miracle il n’arrivait pas 2e tour et il m’appelles à voter CDP, je ne vais jamais répondre favorablement à cet appel. Je préfères rester toujours dans caca (MPP).

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 15:23, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba

    « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba
    SANS ÊTRE DUPE ACHILLE T. A TOUJOURS ÉTÉ SAGE DANS SES PROPOS.
    SINON UN SEUL réellement NE PEUT GÉRER L APPAREIL D ÉTAT. CAR ENSEMBLE ILS NOUS FERONT VOIR LES FAILLES DES UNS ET DES AUTRES ET LA RUE LES rappellera A L ORDRE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 milliards de dettes soit une baisse de 73% par rapport à 2018
Message de Son Excellence le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré à l’occasion du 05 août
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance une plateforme électronique destinée aux déclarations de patrimoine
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une bonne saison pluvieuse à tous les burkinabè
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette l’appel de ses avocats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés