Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement.» Carl Gustav Jung

Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • lundi 27 juillet 2020 à 12h30min
Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

Le 26 juillet 2020, à Ouagadougou, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a procédé à l’investiture de son candidat officiel à la magistrature suprême de notre pays. C’est Eddie Komboïgo qui a reçu le drapeau du parti, en rassurant qu’il est prêt pour assumer les charges de président du Faso.

Les mouvements associatifs et les organisations qui soutiennent le CDP ont sonné le grand rassemblement pour d’investiture d’Eddie Komboïgo. Un rendez-vous unique avant la présidentielle de novembre prochain, pour réaffirmer leur soutien au candidat désigné du parti. C’est sous de fortes acclamations que l’expert-comptable de formation a fait son entrée dans l’enceinte du Palais des sports de Ouaga 2000. Vêtus aux couleurs du parti, les militants scandaient « Eddie, président ! ».

Quand Zéphirin Diabré salue les mérites d’Eddie Komboïgo

Ayant été honoré par la présence d’Eddie Komboïgo à sa cérémonie d’investiture le samedi 25 juillet, Zéphirin Diabré a tenu à rendre l’ascenseur au candidat du CDP. Prenant la parole, le chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso a salué la contribution de l’ancien parti au pouvoir aux activités du CFOP.

Les leaders des partis politiques

Puis d’ajouter : « L’intelligence d’Eddie Komboïgo a fait qu’il est passé de gestionnaire de pouvoir à contestataire du pouvoir. Je souhaite que les épreuves que tu as affrontées [s’adressant à Eddie Komboïgo] renforcent ton caractère pour le combat (…) Face à ces gens-là, il faut que nous soyons unis. Avec ces gens-là, l’élection n’est pas gagnée d’avance. Mais l’intelligence est plus forte que la fraude et nous invitons le peuple à la vigilance ».

Les militants

Eddie Komboïgo dit « oui »

L’investiture d’Eddie Komboïgo était attendu pour calmer la tempête qui agite le parti de Blaise Compaoré. En effet, Eddie Komboïgo, vainqueur des primaires au CDP, était contesté par son rival Mahamadi Kouanda.

Mais ce dernier a été débouté par la justice, laissant ainsi la voie libre à l’investiture d’Eddie Komboïgo. Après avoir rappelé qu’il a reçu l’onction du président d’honneur Blaise Compaoré, le candidat du CDP a lancé : « Alors je réponds oui, je porterai cette valeur, je suis apte à porter cette charge ».
Eddie Komboïgo n’a pas manqué de charger le gouvernement MPP : « Le président Kaboré arrive à la fin de son mandat avec une véritable fracture sociale et politique. La gouvernance actuelle se caractérise par des gesticulations en matière de promotion de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale ».

Le candidat du CDP se présente donc comme le président « de la rupture ». Il veut rompre d’avec la gouvernance actuelle pour proposer aux Burkinabè du renouveau. « Je veux impulser au Burkina Faso une gouvernance nouvelle fondée sur les valeurs démocratiques et celles héritées de nos ancêtres, pour en faire, à l’orée 2025, un pays entièrement restauré ; un pays de paix, de cohésion, et uni ; un pays de prospérité partagée pour tous, dans la justice et la fraternité. Un pays dont l’image brillera de nouveau dans le monde entier. Telle est ma vision pour ce pays qui m’est cher », a annoncé Eddie Komboïgo.

Tout en saluant les représentants des partis politiques venus assister à son investiture, Eddie Komboïgo a rassuré que son parti reste ouvert à toute forme de proposition dans le sens de la construction nationale

E.K.S
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 juillet à 19:31, par Gourmantché En réponse à : Présidentielle de 2020 : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    si seulememt le ridicule pouvait tuer.
    Il faut que toute cette génération s’en aillent pour de bon . Question de nous permettre un nouveau départ.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 19:40, par verite no1 En réponse à : Présidentielle de 2020 : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    La suffisance quand tu nous tiens !!!!!!!
    Regardez comment il est assis, meme Blaise ne faisait pas ca !!!!!!!! Beaucoup vont tomber a la proclamation des resultats !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 19:58, par triste En réponse à : Présidentielle de 2020 : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Cette photo d’Eddie Comboïgo, résume tout ! Grave erreur de casting ! soit il n’a pas de conseiller en com, soit il se prend plus roi que le roi ! Même Blaise n’aurait jamais fait une telle erreur de casting !

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 21:46, par Nabiiga En réponse à : Présidentielle de 2020 : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

      @ Triste
      La beauté se trouve dans les yeux de celui qui regard ; du coup, je ne partage pas ta critique selon laquelle il y a eu erreur de casting. Eddie est assis en roi pour envoyer un message aux autres candidats des autres branches de CDP, à savoir le CDP de Kadré et Blaise ainsi que celui de Kouanda. Ce que je trouve ridicule cependant et qui fait mal aux yeux, est la peinture blanche des filles. Pourquoi fallait les peindre en couleur blanche. Puisqu’il est assis en roi, les rois ou des chefs sont souvent encadrés par des gardes prétoriens ; bien musclés pour susciter la crainte. En cela, on aurait compris qu’on souhaite présenter le même message de maître absolu à ses adversaires. Bon, mais CDP, reste toujours CDP. Un parti qui incarne des bizarreries et le ridicule. Bon vent tout de même à Édiie par exemple

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 20:01, par Paul KERE En réponse à : Présidentielle de 2020 : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Une fois de plus, et sans flagornerie aucune, toutes nos félicitations au nouveau candidat à l’élection présidentielle, Monsieur Eddie Wendvenegda KOMBOÏGO.
    Je répète : Le Cdp était exclu de la précédente élection présidentielle et le Mpp ne l’a emporté qu’avec moins de 55% des voix au premier tour.
    Avec l’arrivée du Cdp et des nombreux partis politiques de l’opposition, je ne vois pas comment (sauf fraude et achat de conscience bien mises en exergue par Monsieur Le Président Zéphirin DIABRE) le Mpp pourrait une fois de plus malheureusement remporter dans notre si beau pays les élections en face de leurs bilans très négatifs sur l’ensemble des domaines et secteurs. Vu la mobilisation de ce jour à cette fête d’investiture, je dirai en mooré que "so soig ya neere bangda zoomi Wan" c’est-à-dire en français facile que la victoire du Cdp commence par cette belle fête d’investiture démontrative de force. Le monde entier a vu comment cette fête d’investiture a doublé celle du Mpp. Le Cdp est le parti qui a le plus grand nombre d’implantation nationale. Ne nous voilons pas la face... Il restera à transformer l’essai sur le terrain en disant à nos compatriotes de prendre l’argent que le Mpp va partager massivement mais dans l’isoloir d’avoir en mémoire et dans leur conscience pendant les 5 années écoulées les 2000 morts, les 2.000 000 de réfugiés dans leur propre pays et les 4000 écoles fermées. N’en parlons pas de la perte de territoire qui est d’ailleurs un motif constitutionnel de démission du Président car la défense de l’intégrité du territoire est une attribution sine qua non du Président du Faso. Même le Covid-19 est à mettre au passif du Mpp car c’est bien sous leur gouvernance que cette pandémie est apparue. Cela s’appelle de la responsabilité politique passive . Soyons tous unis, jeunes, moins jeunes, diaspora pour faire en sorte que le régime du Mpp ne soit pas reconduit aux prochaines élections présidentielle et législatives. C’est mon souhait profond afin que ces Mppistes, venus après Blaise Compaoré constatent eux-mêmes qu’ils n’ont pas pu faire mieux que le régime du Président Blaise Compaoré.
    Avec le Cdp nouveau d’Eddie KOMBOÏGO, ce sera la rupture et tous les revenus de l’or,, du coton et du manganèse bientôt seront distribués à toutes les filles et fils du Burkina Faso. Le système de l’internat dans les lycées sera restauré, tous les étudiants dont les parents ont moins de 500 000 francs par mois auront la bourse d’Etat et chaque année, 5 meilleurs étudiants de chaque filière auront des bourses nationales pour aller étudier dans les universités américaines, européennes et asiatiques. Bref, Monsieur Eddie KOMBOÏGO sera le Président de la rupture avec les systèmes gouvernementaux précédents. Allons seulement. Paul KERE.

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 23:46, par Pile ou Face En réponse à : Présidentielle de 2020 : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

      Mon frere Kéré, il me semblait que tu etait avec l RDR de Me. Gilbert Ouedraogo.
      As tu changer de bord ?
      Merci de clarifier.

      Salutations.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 03:04, par Django En réponse à : Présidentielle de 2020 : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

      Maitre Kere les élections c’est dans les urnes et par les urnes. Vous avez déjà les stades recto-verso. Cela a pompé l’air jusqu’à ce que Blaise a foncé droit dans le mur. Résultat la même foule du CDP s’est jointe a la masse pour lui mettre la honte. Une insurrection que chaque jour que Dieu fait les medias répéte que Blaise a été chassé par la rue. Vous avez vu que les 3 baobabs ont rempli la salle. La mobilisation etait au rdv avec les couleurs de chaque parti. La vérité est ailleurs. Bon vent a tout le monde.

      Répondre à ce message

    • Le 29 juillet à 00:05, par Mafoi En réponse à : Présidentielle de 2020 : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

      Lolllllll...."Même le Covid-19 est à mettre au passif du Mpp car c’est bien sous leur gouvernance que cette pandémie est apparue".A lire ce griot qui n(a pas le temps de réfléchir car trop cancre,même le covid-19 qui décime le monde entier est une fabrication du MPP..En tout cas,rien que ce petit passage de ton post montre que tu n’es pas crédible et d’ailleurs déjà,tu cries à la fraude car malheureusement ,RMCK va rempiler pour encore 5 ans pour la simple raison que tes amis du cdp,de l’upc,de l’adf rda etc....partent à ces élections en rang dispersé et le plus nullard des politologues le sait déjà.Donc pour espérer gagner,l’opposition a intérêt à faire une union sacrée dès le premier tour sinon c’est peine perdue et dans ce cas,le MPP n’aura pas intérêt à se salir dans des fraudes comme le laisse entrevoir ce cireur de pompes

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 21:22, par Tanko En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Ah ba !!! Fraude, fraude et fraude ! Ah ba ! Zeph n’a que ça à nous rebattre les oreilles maintenant. Veut-il encore servir un mobile facile à des putschistes comme il nous l’a fait en 2014. Souvenons- nous que le fzmeux général a utilisé cet alibi de fraude servi par Zeph comme prétexte au coup d’Etat le plus idiot du monde. Et Zeph veut nous servir ça de nouveau. Pardon Zeph, tous les moyens sont bons pour arriver au pouvoir mais quand même...

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 21:48, par Abdoul En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Umm la fête de ramadan n’est peut pas dépassé celle de tabaski.
    Jusqu’à on n’a pas des candidats de rupture.on souhaite avoir celui qui a plus de l’effort pour booster notre économie et nous faire sortir dans la misère.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 22:14, par caca En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Vive le CDP et le candidat investi. Que cette renaissance soit une vraie promotion sociale du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 22:21, par Ka En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Farouche partisan de l’alternance politique du Burkina avec sa jeunesse, le Burkina est un pays républicain, et toutes ses filles et fils peuvent être candidat à l’élection présidentiel, et Eddie a le droit. Mais depuis son excellence Lamizana a Blaise Compaoré jusqu’à Roch Kaboré, je n’ai jamais vu, soit à la presse écrite, ou dans les réseaux sociaux, un autre individu parlé de ce que le futur président va faire avant que le programme de ce dernier soit connu. Parler à la place d’Eddie comme le fait Paul Kéré, ne rend pas service au futur président s’il dit le contraire après, comme les bourses et autres.

    Et comme je ne cesse pas de le répéter sur ce forum, ‘’attention au poids des mots, surtout prononcés devant un public qui prend à la lettre et au sens propre ce qu’il entend :’’ Car, c’est toujours la même chose quand il s’agit de faire des déclarations ou prendre des résolutions grandioses et généreuses, notamment devant les médias, tout le monde est là et y va de sa petite phrase choc. Mais quand il est question de mettre les moyens, il n’y a plus personne.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 22:27, par COB En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Mon Dieu. Qu’avons nous fait pour tomber aussi bas ? Nous ne sommes pas un pays. Nous manquons d’hommes !

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 23:20, par Mkouka En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Faut il nous faire croire que tous ces nouveau riches, millionaires et milliardaires du jour au lendemain ont surgit sous le MPP ? Cette image du grand Roi nous previent tous de ce qui nous attend si jamais ces gens venaient au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 02:58, par baowende En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    eh EDDIE...je me rappelle on cherchait stage de 3 mois seulement a ton cabinet d’expertise comptable et gratuit en plus pour pouvoir soutenir nos rapports....mon Dieu qu’est ce qu’on a pas subit....monsieur on va vous appeller....revenez demain.....tu reviens on te dit non on va vous appeller..j’ai demander meme a te voir pour plaider ma cause en vain....tourner les gens dans soleil de ouaga jusqu’a zero.....meme stage on peut pas gagner a ton cabinet si toi tu deviens president on est foutu

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 02:58, par Sniper En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    À l’orée de la dernière présidentielle, l’UPC jurait sur tous les toits que MPP = CDP. Que Blaise le renard avait créé le MPP pour brouiller les choses et continuer à gouverner par procuration.
    Au jour d’aujourd’hui (comme aiment à dire nos politiciens) on pourrait penser que .... et que le Blaiso, il est vraiment fort hein !
    N’est elle pas belle, la politique politicienne ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:49, par Adakalan En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    De quelle rupture il s’agit ? Ce mot est plus de sens et d’histoire. Rien qu’a se rappeler de 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:49, par Passakziri En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    On peut aimer le CDP ou le detester, être Avec son candidat ou contre lui, mais á mon avis, ceux qui sont restés au CDP malgré la tempette sont des politiciens de convictions. Les politiciens sans Ideologie ou Programme ont tous fuit vers le MPP pour s’assurer de postillons et d’avantages personnels , mais n’ont aucun sens d’une idologie politique. Cependant ce qui mine ce parti, c’est son refus de corriger ses erreurs d’hier et de s’emanciper de Blaise Compaoré. Ce qui me gene beaucoup ce sont nos Chefs traditionels qui ne s’ecartent pas de la politique . Des trois congrès majeurs d’investiture de ces derniers temps, ils étaient toujours aux Premiers plans.Vivement qu’une solution soit trouver à ce fléau, car on a surtout besoin d’eux comme acteurs neutre afin de consolider la cohésion sociale à mon avis.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 09:18, par luther En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Après avoir observé les différentes cérémonies d’investitures des candidats des trois baobabs, chacun a démontré sa force de mobilisation et cela laisse entrevoir une bataille sans merci pour remporter au soir du 22 novembre les élections couplées.
    Mais avant, chaque camp doit mettre en avant l’intérêt ultime de la nation, notre cher Burkina.
    Moi je propose qu’on interdise tout ce qui est gadgets et accessoires politiques. Qu’une commission internationale de surveillance du processus électoral soit mandaté par l’ONU, l’UA et la CEDEAO, sinon le pays risque fort.
    Luther

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 11:21, par David En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    @ Paul KERE,
    Une chose est sûre, les Burkinabè ne quitteront jamais de l’urine pour revenir encore dans le caca téléguidé depuis les bords de la Lagune Ebrié . Les Burkinabé n’ont pas la mémoire courte et sont très lucides. C’est du bon sens !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 11:25, par caca En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Notre joie a été grande de voir la mobilisation du CDP troisième force politique du pays. Il y a espoir de croire que cette fois ce parti reviens à la gouvernance du pays ce qui me semble pertinent. Je vois désormais dans ce parti des burkinabé par conviction que des aventuriers en quête des postes. Si le vote était mathématique, le B et le C deviendront BC au pouvoir contre le A avec supplétif. Malgré les problèmes inhérents à l’intérieur du parti, des femmes et hommes continuent à croire la vision démocratique du président Compaoré. Le MPP n’a pu remplir le stade du 4 aout avec ses alliés et s’est contenté du plais de congrès. Notre prière consiste à demander au Dieu de la terre d’exaucer la demande de B et C comme les futurs gouvernants du pays.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 13:38, par Nabiiga En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

      @ Caca :

      Je te sais chatouilleur mais il est grand temps que tu t’arrêtes de te chatouiller démesurément. Comment, en toute sincérité, ce parti, si parti il est toujours, puisse accéder au pouvoir malgré les querelles intestines qui le gangrènent ? As-tu entendu le dernier mot du camp de Kadré-Blaise-François ? D’accord on a vu la faction Edie-Diendéré-Fatou en plein effervescence avant-hier, qu’en dis-tu des autres factions, sans compter le remboursement en attente de jugement à la cour. Ce qui va rester de CDP (et on le saura tôt ou tard) ne pèsera point aux élections. Aucune de ces factions ne pèsera de toutes les façons.

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 12:56, par jan jan En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Sa posture est vaniteuse, ça veut dire "naam noome", c’est vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, vraiment ses candidats n’ont pas de clairvoyance sur ses desseins ?? On a vécu dans ça pendant 27 ans et cela ne vous suffit pas ? Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut rien voir même en plein jour.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 13:23, par le Nomade En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Pour le moment, le meilleur candidat pour remplacer Rock le Président actuel c’est incontestablement Kadré Désiré Ouédraogo. De par son parcours, son expérience politique et technique, son ouverture d’esprit, il est aujourd’hui celui qui peut sauver le Faso ! Je ne suis pas du CDP et je ne connais pas M. Komboigo, mais pour diriger un pays comme le noter avec tous les défis actuels, il faut un homme d’expérience de haut, un meneur d’hommes, ce qui n’est pas son cas. Que Dieu sauve le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 13:42, par Marie En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

    Cette photo, à elle seule, résume tout le ridicule du politique en Afrique. Ces gens ont-ils des conseillers sérieux ? Qui, diantre, a trouvé que c’était une idée géniale de faire trôner le candidat dans ce fauteuil monarchique ? C’est risible, ça décrédibilise, ça fait théâtral. Prenez-vous au sérieux !, voyons !

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 16:31, par Ka En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Investi candidat du CDP, Eddie Komboïgo se présente comme le président de la rupture

      Marie qui que vous soyez, je confirme : Rappelons-nous toute la honte donner à tout le continent Africain par Jean. B. Bokassa dit Napoléon premier ! Comment cet individu a terminé sa vie ? Ce n’est qu’un exemple pour dire que notre idéologue Thomas Sankara, s’il pouvait voir cet enfantillage en étant dans sa tombe, il dira au peuple Burkinabé de rayer le Burkina de la carte du monde. Les nouveaux colons aux dents longues comme le candidat du CDP, est 1000 fois plus pire que ceux des Européens et Américains du siècle dernier. On ne gouverne pas un pays comme le Burkina avec un rêve d’enfant. Le peuple Burkinabé est mûri par la corruption a ciel ouvert, le train de vie de ces décideurs, les crimes gratuits pour le pouvoir, et ne se permettra plus de donner le volant des affaires de l’état Burkinabé a un enfant gâté par la corruption a ciel ouvert.

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 15:23, par Maxi maxi En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    On constate que derrière le président du CDP, seul son protocole porte un masque. C’est dire que tous les politiciens du CDP et peut être tous les autres sont prêts à tout pour accéder au pouvoir. Ils n’ont rien à foutre de la santé de leurs électeurs. Une image vaut milles mots.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 15:52, par levieuxsage En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    L’investiture d’Eddie Komboïgo était attendu pour calmer la tempête qui agite le parti de Blaise Compaoré. En effet, Eddie Komboïgo, vainqueur des primaires au CDP, était contesté par son rival Mahamadi Kouanda.
    SVP.
    1-Revoyer vos termes. KOUANDA Mahamadi n’a jamais ete une tempête.
    2- Ce vieux n a jamais ete un rival non plus. Il n’est que l ombre de lui meme. incapable de mobiliser son propre quartier.
    Bon vent à Eddie Komboïgo pour la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 16:00, par Enfant de boussé En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    Je n’arrive pas à comprendre pourquoi vous ne conjuguez pas au futur et au conditionnel l’action du candidat Eddie Komboïgo. Si on ne connaît pas la situation du Faso, la formulation de l’article concernant les actions futures du candidat laisse à penser qu’Eddie Komboïgo a été élu.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 16:04, par LE PEUPLE En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    SAUF UN NON BURKINABE VOTERA POUR LE CDP. LES BURKINABE SE RAPPELLENT COMME HIER LA GABEGIE, LE CLIENTELISME, LES ACHATS DE CONSCIENCES, LES ASSASSINATS, LA DICTATURE ET J’EN PASSE QUI ONT JALONNE LES 27 ANS DE REGNE SANS PARTAGE. LE BURKINA QUI A ACQUIS SON INDEPENDANCE ET SA LIBERTE DEPUIS LES 30 ET 31 OCTOBRE 2014 N’ENTEND PAS RETOURNER DANS CE CAPHERNAUM COMPAORISTE. LE FASO REFUSE DE NEGOCIER SON DEVELOPPEMENT A PARTIR DE LA LAGUNE EBRIE. NON AU POUVOIR PAR PROCURATION DE KOUASSI BLAISE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 17:46, par esspoir999r En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

      Je suis très d’accord avec "le PEUPLE". Un burkinabè digne de ce nom qui va encore voter pour vivre les mêmes cauchemars vécus, 27 ans durant, n’est pas un vrai burkinabé. Tout jeune qui va voter le CDP soit disant que son candidat incarne la jeunesse aura fait une fausse analyse. Le candidat CDP a pour idole Blaise COMPAORE, un des burkinabé à l’origine de la déliquescence sociale, économique et politique du pays, celui-là même qui a été chasé en plein midi. Tout candidat qui se réclame de lui soit disant parce que entre temps a pu bénéficié des faveurs de la corruption, de la gabegie, de la bourgeoisie, des détournements, foule au pieds les aspirations de la jeunesse burkinabè qui s’est sacrifié pour le changement,. Eddie se disant jeune, voulant promouvoir les jeunes avec scandaleusement un programme de celui que la jeunesse a chassé, il quelque chose qui ne va pas. Des contradictions politiques et stratégiques, une nostalgie des falsifications, des blanchissements, des raccourcis, du clientélisme, de la gabegie aux antipodes de l’intérêt général et de l’avenir de ce pays y compris celui de la jeunesse, quelle parjure et quelle tromperie qu’un programme CDP au Burkina Faso. On a pu chasser le fantôme de la maison, si les burkinabè, seuls ceux qui veulent reculer et se replonger dans les pires formes de la gouvernance politique et économique, voteront pour le CDP. D’ailleurs qui voteront ne voteront pas pour le demain du pays mais pour leur propre demain. Ce qui ne marchera pas ici.

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 16:55, par Bernard En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    Bravo, l’opposition ! Vous êtes les meilleurs agents électoraux du MPP. Multipliez vos candidatures à la présidentielle, et dispersez davantage vos voix ! Le coup KO avance à grands pas… Cette perspective permettra au pays de faire l’économie d’un coûteux second tour. Merci de ce patriotisme, les gars !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 20:11, par j’aime mon pays En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    Sous le MPP,
    - les enfants de 0 a 5ans sont soignés gratuitement
    - Les femmes en ceinte sont prise en charge pendant leur accouchement
    - Les fonctionnaire ont bénéficier d’augmentation de salaire
    - La justice fait son travail
    - La sécurité est menacée du au terrorisme.
    - REN-LAC fait sont travail sans pression

    Mes questions ;
    - Le CDP va-t’il etendre la prise en charge des enfant de 0 a 7 ans ?
    - Le CDP va t’il augmenter le salaire des fonctionnaire ?
    - Le CDP va-t’il prendre en charge les soins des femmes en ceinte depuis la grossesse a l’accouchement ?
    - Le CDP peut-il éradiquer le terrorisme au Burkina-Faso sans s’aligner avec les terroristes sans compromis ?
    - Le CDP va t’il laisser travailler la justice pour qu’il n’y ai plus le JE TE FAIT et YA RIEN ?
    - Le CDP sera t’il téléguider par Blaise et François ?
    - Le CDP va-t’il renforcer le le REN LAC

    Pour mieux faire plus que le MPP il faut augmenter la barre des avantages sociaux mise en place par le MPP. Je pense que c’est la seule motivation pour nous les Burkinabés pour une recherche de changement.

    Répondre à ce message

    • Le 29 juillet à 11:54, par El politicos En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

      Mon cher ami,
      Le CDP va t’il étendre la prise en charge des enfants de 0 à 7 ans ?
      Je vous informe que cette opération a démarré sous le règne du CDP à travers certaines ONG dans certaines provinces. Le bien être des populations étant l’axe central de notre projet de société, nous ambitionnons non seulement de maintenir cette prise en charge mais aussi et surtout de tenir le médicament disponible.
      Le CDP va-t-il augmenter le salaire des fonctionnaires ?
      La recherche du bien être des populations induit un encouragement à la consommation. Dans ce contexte le revenu à une importance indiscutable. Toutefois il y des critères de convergences édictés par l’UEMOA auxquels notre pays est astreint et aujourd’hui nous sommes hors de ces critères notamment le ratio charge du personnel par rapport aux ressources propres. Néanmoins le CDP étudiera cette question avec diligence
      Le CDP va-t’il prendre en charge les soins des femmes en ceinte depuis la grossesse a l’accouchement ?
      cela trouve sa réponse dans la première. Par contre cette politique sociale doit faire l’objet d’une sensibilisation parce qu’elle induit un accroissement de la natalité et donc une explosion démographique, du fait de la gratuité de la prise en charge post et prénatale.
      Le CDP peut-il éradiquer le terrorisme au Burkina-Faso sans s’aligner avec les terroristes sans compromis ?
      héberger un interlocuteur sous mandat international n’est pas une compromission. le CDP pourrait avoir un compromis avec tous les protagonistes du drame que vit le sahel depuis quelques années sans compromission aucune. La recherche de la paix est multidimensionnelle et multisectorielle. Et l’une des priorité c’est de sécurisé l’ensemble de notre territoire.
      Le CDP va t’il laisser travailler la justice pour qu’il n’y ai plus le JE TE FAIT et YA RIEN ?
      Notre projet de société se présente comme une rupture dans la gouvernance. Notre ambition est de rebâtir le chemin de l’émergence du Burkina Faso. Apaiser les cœurs, effacer les stigmates des crises passées, recréer les conditions pour renouer avec la croissance économique et gouverner avec une approche de justice sociale, et de solidarité
      Le CDP sera t’il téléguider par Blaise et François ?
      le CDP a toujours affirmé et réaffirme avoir tirer les leçons de l’insurrection. Le Président Blaise COMPAORE est président d’honneur du parti, et une référence morale pour notre parti. tout cela est bien balisé par nos statuts et règlements intérieurs. Votre préoccupation induit un préalable qui sous-tend que le Président Blaise COMPAORE ait une intention de rediriger le Burkina par procuration. Nous ne sommes nullement dans un tel schéma au CDP.. François COMPAORE est militant et membre du Haut Conseil et du Bureau Politique national. IL peut à ce titre participer à la vie du parti. Mais vous pouvez faire le constat vous même, l’ère des supers militants est fini au CDP
      Le CDP va-t’il renforcer le le REN LAC
      la lutte contre la corruption est notre cheval de bataille. Non seulement les structures en charge du secteur seront renforcées, mais aussi une association plus accrue du corps social au contrôle de l’action publique sera stimulée.
      Mon cher ami notre programme sera rendu public avant le lancement de la campagne présidentielle. Vous y trouverez d’autres éléments de réponse à vos préoccupations.

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 20:39, par saraphin Pierre En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    Le pays des hommes intègres a besoin d’un nouveau départ en toute sécurité pour prendre la route du développement.

    En affichant la photo de Blaise COMPAORE en grand, Eddie Komboïgo a perdu d’avance les élections car, en réalité, élire Eddie c’est élire Blaise COMPAORE. Je ne comprends pas pourquoi il y a toujours des burkinabè qui ne comprennent pas que Blaise fait parti d’un passé regrettable et regretté pour les burkinabè. S’ils ne le comprennent pas, ils le comprendront en novembre 2020. Votre argent, les gens vont le prendre. Mais, une fois dans l’isoloir, ils vont voté le candidat du changement positif, réel et non le candidat du CDP, parti ayant fait ses preuves pendant des décennies dans la gabegie, la corruption, les détournements et le clientélisme. Avant 1987, j’étais fier d’être burkinabè et d’entendre dire ’’Pays des hommes intègres’’. Après l’arrivée de Blaise COMPAORE au pouvoir en 1987, j’ai commencé à avoir honte moins de deux ans après quand on dit, le pays des hommes intègres. Des intègres, ils y en toujours. Mais, des corrompus, il y en a de plus en plus depuis lors.

    Ni le CDP, ni le MPP ne gagnera le pouvoir en 2020, en 2025, en 2030, en 2035 et en 2040.

    Les jeunes diront ensemble :
    - Notre conscience n’est pas à vendre
    - Notre intégrité n’est pas à marchander
    - Notre avenir n’est pas à confier aux marchands d’illusions
    - Notre honneur est plus que tout

    La Patrie ou la mort, NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 22:57, par Nabiiga En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

      @ Séraphin

      Je partage fidèlement ton point de vue. Blaise Compaoré se croit l’homme le plus malin sur terre ; en effet, il se ridiculise ce faisant car les gens finissent toujours par le démasquer et pour comprendre le type de manipulateur il est. Effectivement, ce n’est seulement Eddie qu’il faut lire pour que ça devienne une victoire de Blaise mais le CDP et d’une manière, l’UPC. Il caresse la tête de UPC continuellement en se préparant pour toute éventualité. Lui, Blaise Compaoré a ordonné dans un premier temps la pure et dure annulation de toutes les suspensions de certains cadres du parti pour que, selon lui, la paix jaillisse et ce, afin de préparer le terrain pour l’élection du candidat. Cela a été fait même si Eddie a fini par mordre du sable dans cette débâcle des suspensions. Donc si Eddie passe et est élu ; lui, Blaise aurait joué un rôle dans son élection et n’est pourra pas être oublié.

      Suite à cela, il dresse un portrait-robot non sans passer par les réseaux sociaux du président et candidat idéal, robot-portrait qui élimine Eddie mais qui favorise Kadré. Et l’élection d’Eddie qu’en devient-elle ? C’est un introvertie diabolique, égocentrique et pourquoi pas, méchant prêt à utiliser tout le monde dans les réalisations de ses propres fins macabres. Gilbert Diendéré qu’est-ce que ce pauvre monsieur n’a pas fait pour Blaise. Aujourd’hui, le torchon brûle entre eux car Eddie est le candidat de Gilbert et Kadre est le candidat de Blaise. Le fait que Gilbert soit embastillé à la MACA pour la cause de Blaise importe peu. Gilbert aurait cherché, dit-il dans son fort intérieur.

      Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 09:45, par le fou En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    @luther. bonne réflexion. En tout cas, il faudra un suivi minutieux des élections ; interdire les gadgets au moins comme on ne peut surveiller la circulation des billets ! Et vraiment cheker le discours à la télé et radio pour éviter les langages tribalistes,

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 17:43, par Mkouka En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    Gardons ceci en memoire :
    Eddie = Retour de Blaise Compaore et de son clan..
    Eddie = Arret des dossiers et annulations de sanctions de justice. Retour de l’impunite. Liberation de Diendere, arret de poursuite judiciaires de Francois et de son grand frere Blaise.
    Pas de justice pour les nombreuses familles victimes du ’Si tu fais on te fais et y a rien".
    Eddie = Retour de la cohabitation avec les ennemis du peuple, les djihadistes.
    Eddie = Legalisation definitive des crimes economiques, des pillages du patrimoine national commis sous le regne du clan Compaore.
    Eddie = C’est l’avenement des arrivistes au pouvoir et de leur suite : arrogance, mepris des autres, auto-suffisance, culte de l’individu. etc
    Eddie = le temps de la vraie monarchisation du pouvoir par son mentor.
    Eddie = Devalorisation du travail et du merite.
    Eddie = Reglements de comptes.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 18:42, par Adakalan En réponse à : Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo

    Le rêve est permis . Mais le réveil sera douleureux
    Heureusement qu’au Faso, on pardonne facilement. Sinon le CDP devrait rentrer en hibernation pendant de longue années pour faire oublier ce douloureux pan de notre histoire.Mais c’est pas vous hoo ! C’est ceux qui votent la !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Congrès du MPS : Pas de feu vert des autorités burkinabè pour la participation de Yacouba Isaac Zida
Législatives du 22 novembre : La liste des candidats de la NAFA
Législatives 2020 au Burkina : La liste des candidats du MAE-BF
Législatives du 22 novembre : La liste des candidats de l’ADF-RDA
Législatives du 22 novembre : La liste des candidats du mouvement SENS
CDP : Mahamadi Kouanda perd son procès contre Eddie Komboïgo
Législatives du 22 novembre au Burkina : La liste des 127 candidats du CDP à l’assaut des sièges de l’Assemblée nationale
Elections législatives 2020 : C’est fini pour le dépôt des dossiers de candidatures
Elections couplées de 2020 au Burkina : Le Conseil constitutionnel affûte ses armes
Elections de 2020 au Burkina : L’opposition suspecte le pouvoir de manœuvres frauduleuses dans certaines localités
Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala Alassane Sakandé tient la liste au Kadiogo
Elections législatives du 22 novembre : Voici la liste des candidats du MPP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés