Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut savoir s’instruire dans la gaieté. Le savoir triste est un savoir mort. L’intelligence est joie. »  Voltaire

Entrepreneuriat agricole et TIC : Yam-Pukri présente les résultats du projet iDEAL

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 24 juillet 2020 à 21h50min
Entrepreneuriat agricole et TIC : Yam-Pukri présente les résultats du projet iDEAL

Lancé en 2018, le projet Innovation, développement agricole et liens vers le marché pour les jeunes au Burkina Faso (İDEAL - Burkina), qui vise à accélérer l’accès au marché et le développement de l’entrepreneuriat agricole par l’usage des TIC, est à son terme. Répondant à l’appel de l’Association Yam-Pukri, les bénéficiaires se sont retrouvés, ce vendredi 24 juillet 2020 à Ouagadougou, pour la capitalisation du projet et envisager l’avenir.

Finis les tracas pour Rodolphe Zan et la Coopérative des producteurs de volaille (COPROVOL) qu’il dirige. Plus besoin de parcourir 50km pour faire des saisies et imprimer des documents dans la ville de Zorgho. Grâce au projet Innovation, développement agricole et liens vers le marché pour les jeunes au Burkina Faso (İDEAL - Burkina), la coopérative a bénéficié d’un kit informatique qui permet à ses membres d’être plus efficaces et de réaliser des économies de temps et d’argent.

Ils savent également comment bien écouler leurs produits grâce aux nouveaux outils de communication qu’ils ont appris à maîtriser grâce aux formations dispensées toujours par le projet iDEAL. Avec deux millions de francs investis au départ, la coopérative a aujourd’hui un chiffre d’affaires de 25 millions de francs CFA.

Rodolphe Zan, président de la Coopérative des producteurs de volailles

200 jeunes agripreneurs bénéficiaires

A l’instar de Rodolphe Zan, ce sont 200 jeunes provenant de 56 coopératives des régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, du Plateau Central et du Centre, qui ont bénéficié du projet iDEAL. Lancé en 2018 et piloté par Yam-Pukri, grâce à l’appui du Centre technique de coopération agricole et rurale basé au Pays-Bas, ce projet vise à vise à accélérer l’accès au marché et le développement de l’entrepreneuriat agricole par l’usage des TIC. Après deux années de mise en œuvre, il arrive à son terme. Ses résultats ont été présentés au cours d’un atelier qui a réuni les bénéficiaires, ce vendredi 24 juillet, à Ouagadougou.

Le projet a formé 200 jeunes agripreneurs de 18 à 35 ans de quatre régions

Un projet « modèle »

« Certes le projet est à son terme, mais c’est maintenant que tout commence pour nous. Si nous ne baissons pas la garde, si nous continuons de travailler, je suis sûr qu’ils (partenaires techniques et financiers, ndlr) vont continuer de nous accompagner. iDEAL a été un projet modèle parce que nous avons pu réunir des agriculteurs, des transformateurs, des jeunes dans les coopératives, des développeurs de logiciels qui ne se connaissaient pas. Nous leur avons appris à se connaître et à échanger », s’est réjoui le Dr Sylvestre Ouédraogo, président de l’association Yam-Pukri.

Amos Congo, chargé du projet iDEAL au niveau de l’association Yam-Pukri

Plus de honte d’être entrepreneur agricole

Pour le chargé du projet, Amos Congo, le bilan des deux années de mise en œuvre est satisfaisant. Les jeunes développeurs d’applications ont compris certaines terminologies du développement rural et appris comment accompagner les agripreneurs, qui, eux, ont reçu des formations en bureautique, en agrobusiness et sur l’utilisation des nouveaux outils de communication tels que Facebook, WhatsApp professionnel et les plateformes de vente en ligne. C’est le cas de AgriData (www.agridata.bf), à travers laquelle le Projet iDEAL a permis aux jeunes d’écouler leurs productions agricoles qui se chiffrent à 7 500 000 F CFA.

Les participants à l’atelier de capitalisation ont posé pour la postérité

« Ces outils ont permis aux jeunes d’écouler leurs produits agricoles. Ils n’ont plus honte de se dire entrepreneurs agricoles, car le secteur rapporte », indique M. Congo. Selon l’équipe de mise en œuvre du projet iDEAL, 63% des agripreneurs formés ont une présence active sur les réseaux sociaux. Certaines pages Facebook atteignent plus de 2 600 abonnées. Près de 40% utilisent les TIC pour vendre leurs produits.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.ne
t

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ministère des Ressources animales et halieutiques : Tegwendé Modeste Yerbanga officiellement installé dans ses nouvelles fonctions
Santé : Six chirurgiens orthopédistes-traumatologues, entièrement formés au Burkina Faso, prêts à servir
Sciences de la population : L’ISSP forme une trentaine de personnes sur l’analyse descriptive des données quantitatives
Sécurisation urbaine : Le Contrôleur de Police municipale, Aimé Bado rend hommage aux policiers municipaux du Burkina
Education au Burkina : L’Union nationale des établissements d’enseignement privés laïcs réclame ses dettes à l’Etat
Exclusion sociale pour cause de sorcellerie : La pauvreté, un facteur favorisant
« Sans un climat social apaisé, il ne sera pas possible d’atteindre les résultats escomptés », Emmanuel Ouédraogo, secrétaire général du SAMAB
Réconciliation nationale : « Tout le monde y trouvera son compte », se convainc le journaliste Lookmann Sawadogo
Entrepreneuriat : Le projet Femmes-Jeunes entreprenants et citoyenneté (ProFeJeC) fait le bilan de deux ans de mise en œuvre
Violences basées sur le genre : Un projet lancé pour lutter contre le fléau dans les sites de déplacés internes
Processus de réconciliation nationale : Zéphirin Diabré est déjà sur le terrain des concertations
Burkina Faso : Education Cannot Wait octroie plus de 20 millions de dollars pour un système éducatif plus résilient face aux crises sécuritaire et sanitaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés