Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 12 juillet 2020 à 21h32min
Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

Un conflit communautaire a opposé les lobi de Nianiara et les dogossè de Yaya Koro dans la commune de Loropéni, dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 juillet 2020. Le bilan provisoire fait état de trois morts et d’une personne portée disparue.

Tout serait parti d’une altercation entre des jeunes initiés et un jeune homme d’un village voisin autour d’un forage à Nianiara. Les autorités provinciales avec à leur tête le Haut-commissaire du Poni, Antoine Sylvanus Domba, ont fait le déplacement à Loropéni pour calmer les esprits.

Le forage d’où est parti le conflit

Selon le témoignage d’un proche d’une des victimes, le problème est survenu au forage ou se trouvaient des initiés. Les initiés ont demandé aux passants de s’abstenir d’aller au forage, le temps pour eux de se laver. Le jeune homme du village voisin s’est opposé à la décision des initiés et il s’en est suivi une altercation. Un des initiés est agressé à la machette. Puis le blessé a succombé après avoir été transporté au CSPS de Loropéni. Des représailles s’en sont suivies, avec trois morts, dont deux du côtés des lobi et un du côté des dogossè, deux blessés et un porté disparu.

Antoine Domba, Haut-commissaire du Poni

Pour ramener les protagonistes à la raison, le haut- commissaire du Poni, Antoine Sylvanus Domba, s’est rendu sur place.
« J’ai été chargé par le gouverneur de venir présenter mes condoléances aux familles éplorées et apporter un message d’apaisement », a-t-il déclaré.

Après avoir échangé avec les deux camps, le Haut-commissaire a rassuré que les parties se sont engagées à enterrer la hache de guerre. « Tout le monde regrette ce qui est arrivé, nous espérons que c’est de bon cœur et qu’ils sont prêts à se pardonner pour que la cohésion sociale revienne dans ce village ».

Boubacar TARNAGDA
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 juillet à 19:34, par Le Vigilent En réponse à : Loropéni : un conflit communautaire fait 3 morts

    Que la justice fasse rapidement son travail et dise le droit pour un vrai apaisement des cœurs. En suite interviendra le pardon et une amélioration du vivre ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 19:56, par Banga En réponse à : Loropéni : un conflit communautaire fait 3 morts

    Rip mais avant d’arriver aux pertes en vie humains mordernisions nos traditions un peut car nous sommes en 2020

    Répondre à ce message

    • Le 13 juillet à 01:32, par WAWANI En réponse à : Loropéni : un conflit communautaire fait 3 morts

      Accordons de l’importance à nos traditions. Patienter un peu que les initiés fassent leur rites qui ne se fait peut être une fois l’an où est le problème.
      Qu’est ce qu’on doit moderniser ici ?
      Le Burkina Faso est un État laïque. Chaque religion doit avoir sa place.

      Répondre à ce message

      • Le 13 juillet à 15:45, par lily En réponse à : Loropéni : un conflit communautaire fait 3 morts

        @Wawani, la pompe est un lieu public qui n a rien a avoir avec les pratiques religieuses. C est meme une decheance et un deshonneur que la tradition vienne puiser au seuil de la modernite tout en la reniant. Si les inities etaieñt dans leur camp, quelque part au bord d une riviere dans une zone dite foret sacree, on pouvait comprendre. Mais interdire la pompe ne peut s expliquer quelqu en soient leurs raisons.
        En dernier, le Burkina est une nation, pour faire simple, aucun peuple et personne n a une assignation regionale. On se retrouve partout sur le territoire et partout on est chez soi. Voila pourquoi les inities et leurs tradotions doivent se repenser et s adapter au changement.

        Répondre à ce message

        • Le 14 juillet à 11:50, par FIEVRE Roger En réponse à : Loropéni : un conflit communautaire fait 3 morts

          Tout à fait d’accord ,la tradition,la religion, la modernité,doivent trouver un terrain d’entente pour s’épanouir dans de bonnes conditions. A quoi servent une ou plusieurs morts complètement inutiles ,avec toutes les conséquences qui suivent.!...Incompréention-vengeance etc.....KIEN A RAOODO

          Répondre à ce message

    • Le 13 juillet à 06:01, par À qui la faute En réponse à : Loropéni : un conflit communautaire fait 3 morts

      En effet la cause principale de cette horreur qui est arrivée est là. Si un observateur étranger voit il ne peut pas s’empêcher d’avoir une mauvaise image de nos cultures. Rien ne doit échapper à notre intelligence. Les farouches de la religion vont mal le prendre mais la source de nos malheurs parfois c’est le remplacement du raisonnement, de l’intelligence par la fidélité. Encore que, je refuse à croire que nos ancêtres initiés se considéraient meilleurs que les autres. Enfin le burkinabé se voit trop beau et trop puissant depuis un certain temps. De plus en plus les choses se règlent dans la rue aussi bien dans le milieu rural que dans les milieux les plus élitistes

      Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 21:49, par TRAORE Yacouba En réponse à : Loropéni :Un conflit communautaire fait 3 morts

    Sauf erreur ou omission,le bilan fait état de quatre(04)morts car le premier est mort au CSPS de Loropeni puis les représailles ont causé trois (03)morts. Paix aux âmes des victimes et que Dieu apaise les cœurs. Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 08:37, par Le réaliste En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

    Quand l’anarchie atteint le dernier campement du Faso, aucun habitant n’est réaliste et les conséquences sont sans appel. Jadis, les initiés ont leur site où seuls les personnes autorisées peuvent s’y rendre pour les différentes séances y relatives. Même leurs itinéraires de marche dans le cadre de l’initiation sont jalonnés par leur encadrement de sorte qu’aucun individu non autorisé ne les rencontre. Comment des initiés vont aller occuper une fontaine publique et l’interdire à la population ? Ce qui ne donne pas non plus le droit à celui qu’on interdit d’agresser autrui, mais porter le problème à qui de droit, en commençant par les sages de la localité. Comme chacun se dit tout connaitre et n’avoir que des droits, notre peine durera encore, et nous serons toujours les victimes de nos propres comportements irréalistes et inconscients. C’est dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 13:30, par raogo En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

    Le manque de patience a causé 4 morts c’est dommage

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 13:48, par Stalinsky En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

    La responsabilité de ce qui vient de se produire incombe à l’administration provinciale. Sachant que le Djoro, la religion des Lobis a lieu tous les 7 ans et concerne tous les clans, l’administration locale connaissant les rites et les lieux d’initiation devrait prendre les dispositions pour que tout ce passe sans encombre. Au lieu de cela rien. C’est la même chose avec la sortie des masques à BOBO ou les enfants courent dans la rue n’importe comment poursuivis par les masques avec des risques de survenus d’accidents. La police n’intervient pas. Pourquoi ?
    Une démission totale. peut être parce que il n’ ya pas d’argent à gagner. Autrement ces nègres là allaient se mettre en mouvement.

    Répondre à ce message

    • Le 13 juillet à 17:38, par SOME En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

      Merci ton intervention montre toute l’hypocrisie de nos dirigeants devant leur démission et négation de notre culture malgré les discours et tout le tralala des semaines de la culture etc. Ce n’est que du cinéma pour attirer la manne des touristes et fossiliser nos cultures en les présentant des Folklores dépassé.

      les initiés devant aller au marigot comme partie de leur initiation, et les pluies manquantes et avec les insecticides qui polluent etc, il ne reste plus que la fontaine publique et c’est là que doivent intervenir les autorités en liens avec les responsables des initiations. Mais qui s’en inquiète ?
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 14:13, par Le Républicain En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

    Paix aux âmes des défunts et prompte rétablissement aux blessés.
    Voici une situation conflictuel qu’on pouvait éviter avec le bon sens en attendant que les initiés finissent leurs rites, ou en allant chercher l’eau ailleurs. il y avait peu être des mésententes entre les protagonistes ou c’est une expression de mépris pour les coutumes.
    c’est bien dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 17:01, par LESPINATS En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

    La photo du forage ou a eu lieu le drame, montre un équipement en très mauvais état. Beaucoup de forages de la région sont malheureusement dans cet état.
    La raison est d’une part le manque d’entretien des équipements, la faiblesse des investissements étatiques, et la pauvreté de la solidarité internationale. Notre association Eau Service Développement vient de se faire refuser par l’agence des micro crédits un subvention pour moderniser un forage sur la commune de Loropeni.
    Des points d’eau plus nombreux et en meilleur état pourraient éviter ces drames.

    Christian Lespinats
    Président de Eau Service Développement

    Répondre à ce message

    • Le 14 juillet à 10:09, par Tokouma En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

      "LESPINATS", Je voudrais particulièrement féliciter votre Association Eau Service Développement et féliciter aussi toutes les BONNES INITIATIVES qui œuvrent pour le bien être des populations.

      Vous avez fait cas de la vétusté des installations et du manque d’entretien, etc.

      J e voudrais vous demander d’œuvrer aussi à EVEILLER LES CONSCIENCES car nos populations dans leur majorité attendent TOUT de l’état ou des ONG.

      Certes certains investissements sont souvent très lourds pour ces populations pour la plupart démunies. Mais il faut que vous les sensibilisez à savoir aussi s’organiser pour prendre en charge l’entretien et même la maintenance de ces ouvrages très chèrement acquis.

      Exemple ; dans certains villages, des gens refusent de cotiser pour participer aux provisions qu’il faut faire pour les frais de maintenance......
      Certains (malveillants), refusent même d’observer les règles de "BON USAGE" de ces ouvrages.....

      Conséquence :
      1. Ça se casse vite.
      2. en cas même d’une simple panne on ne peur pas réparer.
      Dans un cas comme dans l’autre, on attend ENCORE l’état ou les ONG. Et ça ce n’est à l’honneur de personne et pire, les souffrances reprennent place et les "soit disant cris de coeur recommencent".

      Vos sensibilisations pourraient aider à atténuer les difficultés et à réduire les insuffisances qui sont PLUS MENTALES que matérielles.
      Merci encore et courage pour vos activités.

      Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 18:20, par Cheikh En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

    Que se passe-t-il donc donc dans la région du "Sud-Ouest", où les démons semblent avoir élu aussi domicile ces derniers temps ? Ce fut d’abord tout récemment, un Chef dont on réclamait l’exhumation pour des questions de rites, et voilà encore une histoire du même genre. C’est à croire vraiment que quand le désastre se profile à l’horizon, n’importe quel motif lui suffit pour se déclencher !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 20:48, par Eddy En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

    Il aurait juste fallu avoir le sens de la tolerance. Ils ont demandé un temps. Des fois j’ai l’impression que la haine et l’aigreur ont pris place trop importante dans le cœur des burkinabé. Changeons nos mentalités.
    Comment ne pas croire également que la drogue et les alcools frelatés excitent l ’ego de nos concitoyens très souvent.
    Que Dieu ait pitié de leurs âmes et qu’ils reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 11:26, par Lucide En réponse à : Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts

    De la même maniere qu’on nous ’impose’ la soit disante démocratie la justice internationale les standards mondiaux de l économie et de la santé, on a profité nous inculquer la détestation de nos traditions et culture. On est parvenu à les rendre détestables de par l’utilisation d une terminologie très péjorative : fétiches sorciers etc. On s en rend même plus compte. Cela crée automatiquement une forte opposition pour ne pas dire opposition maladive entre des frères issus d’une même famille et de religions differentes. Non je dirai plutôt de pratiques spirituelles différentes parce que tout est religion. Je ne vais pas tomber dans les mêmes travers.
    Dans la même famille des clans se créent à cause de ces religions dites relevées avec une haine viscérale.

    Mais le tout participe du même objectif : la division des africains pour aboutir à une Afrique sans les africains. On nous fait miroiter une différence entre les domaines : politique économie religion etc. Ces domaines sont issues de la meme origine et sont maintenues par une seule et même colonne vertébrale.

    Nos élites intellectuelles et hommes politiques sont dépassés ou font semblant de ne pas comprendre les enjeux ou tout simple ont trahi. Mieux la plus part sont francs-maçons. Une autre religion.
    Aucun n adresse les questions reelles. Ceux qui ont essayé on a fait en sorte que leur parole ne porte pas Ki Zerbo, Laurent Babo, Sankara
    Thomas, Laurent Bagbo... .. Y en a d autres. Il ont tous adressé plus ou moins ces questions. On fait semblant de ne pas les entendre et on a aidé à ce qu’on les discrédite

    De toute façon les perdants c est encore nous. On dirait que nous tous souffrons du syndrome de stokholme.

    Je n ai pas de solutions mais je pense qu’il faut qu’on commence par sortir de ces carcans mondiaux qui nous desservent et qu’on rééduque la jeunesse sur nos valeurs et les fondamentaux réels de nos traditions. Comme dirait Mbog Bassong. Pr Théophile Obenga. Dr LY. Et même ceux cites plus haut il faut quon refasse nos propres théories et normes de vie.
    Sankara avait une belle expression. Oser Reinventer l avenir. Le réinventer a tout son sens. Il faut repartir aux sources avec le niveau de connaisances actuel du monde pour en sortir des théories et regles de vie qui nous seront propres.

    Puissions nous être éblouis de lucidité discernement d’intelligence et de sagesse.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cybercriminalité : Une nouvelle brigade pour traquer les cyber-arnaqueurs
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe
Prix Nobel alternatif 2018 : Le gouvernement burkinabè octroie un passeport diplomatique à Yacouba Sawadogo
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Unité d’action syndicale
Adoption du statut-cadre de la Police nationale : Des policiers expriment leur reconnaissance au Médiateur du Faso
Cantines scolaires : L’engagement présidentiel à assurer « un repas équilibré par jour » sur la table de réflexions !
Centre social de l’UFC-Dori : 29 jeunes filles achèvent leur formation en coupe-couture
Assurance agricole au Burkina : Le projet expliqué aux producteurs
Conflits communautaires : L’implication de la femme dans la restauration de la paix et la promotion de la cohésion sociale
Santé communautaire : Bientôt une task-force pour coordonner les interventions
Nestlé Burkina : Trois respirateurs pour sauver des vies
Ziniaré : Le directeur de la maison d’arrêt et de correction placé sous mandat de dépôt pour extorsion de fonds
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés