Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 12 juillet 2020 à 03h27min
Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

L’ancien maire de la ville de Bobo-Dioulasso, Salia Sanou, s’est retiré du CDP. Il l’a fait savoir dans une lettre adressée au président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), avec ampliation au fondateur du parti, Blaise Compaoré.

« C’est avec beaucoup de regret que je vous informe de ma démission du Congrès pour la démocratie et le progrès à compter de ce jour pour convenance personnelle et pour être en adéquation avec moi-même et compte tenu de la situation que nous vivons depuis un certain temps au sein du parti », a justifié l’ancien secrétaire général de la section provinciale CDP du Houet dans sa lettre en date du 9 juillet 2020.

Cette démission intervient alors que Blaise Compaoré, dans une missive adressée au président du collège de proposition du candidat du CDP, a marqué son accord pour que soit engagée la procédure d’investiture d’Eddie Komboïgo, comme candidat du parti.

Ce départ n’est pas une surprise quand on sait que Salia Sanou n’était plus en odeur de sainteté avec Eddie Komboigo. L’on se rappelle cette conférence de presse, d’octobre 2019, animée par l’ancien édile de Bobo-Dioulasso et d’autres camarades sur la crise que traversait le parti. « Personne n’a un problème avec Eddie Komboïgo », avait lancé Salia Sanou avant de préciser que c’est plutôt Eddie Komboigo « qui a un problème avec les gens ».

Et pour étayer sa thèse, il dira que le président du CDP a remplacé le responsable du parti dans la commune de Toussiana par un conseiller de l’actuel parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). « Il lui dit d’attendre d’abord, après le mandat, il va prendre officiellement le poste », avait raconté Salia Sanou avant de mettre en garde « Le CDP, ce n’est pas la pagaille. Le CDP, ce n’est pas sa boutique ».

Rappelons que le CDP a également enregistré le 25 juin dernier une défection, celle de Léonce Koné, membre du Bureau politique national. Ce dernier a opté, depuis février 2019, de soutenir la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo pour l’élection présidentielle de 2020.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 juillet à 04:57, par Nabiiga En réponse à : Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

    Ce n’est que le début. Nul ne l’ignore,, d’ici les élections, CDP n’existera pas tel que nous le connaissons aujourd’hui. Ils vont tous fuir pour supporter Kadré qui, à son tour ne pèsera pas aux élections. Bref, c’est la disparaiton tant souhaitée par tout Burkinabè de bonne foi. Je parie que d’ici une semaine, il y aura une autre démission et vous verrez des mouvements du côté du camp de Kadre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 08:08, par Ka En réponse à : Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

    Que vaut un politicien sans un idéal au sein d’un parti politique ? Un membre qui n’a aucun objectif que de soutenir un individu, comme suggérer que la fille de son mentor devienne son président et celui du Burkina ! Je crois que c’est un bon débarra pour le CDP qui cherche à se refonder avec des personnes qui ont des objectifs concrets pour l’émergence du pays au bonheur de son peuple. Mr. Sanou Salia retourne dans un monde où il faut seulement apprendre à gagner sans avoir raison.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 11:04, par Yako En réponse à : Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

    Je ne sais pas si Eddie a l’étoffe présidentielle mais les enjeux du moment commandent un choix rationnel. Honnêtement Mr Eddie n’a pas le curus honorum nécessaire pour relever le défi car le mpp a abîmé l’architecture socio-économique et sécuritaire de notre pays en seulement 5 ans de gestion.C’est pourquoi je plaide pour une candidature d’envergure telle celle de Mr Kade Ouedraogo ancien PM, économiste émérite et diplomate en un mot une énorme ressource nationale.
    Que Mr Salia Sanou opte pour l’écurie du candidat Kadre c’est du bon sens que la haine du vieux Ka n’y changera rien.Yako

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 11:10, par saraphin Pierre En réponse à : Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

    J’avais dit par le passé que le CDP doit se faire oublier jusqu’en 2100 avant de réapparaître pour espérer revenir au pouvoir. C’est le temps nécessaire pour que ceux qui ont vécu l’assassinat de Thomas SANKARA et le règne de Blaise COMPAORE disparaissent ou deviennent suffisamment vieux pour ne plus entendre ni voir.

    Mais, comme les gens n’écoutent pas les gens quand ça ne les arrange pas, ils feignent de ne rien entendre.

    Qui vivra verra.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 18:42, par SOME En réponse à : Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

    En depit des salamalecs et receptions, etc où l’on essaie de donner une certaine bonne mine et bonne entente, on a decidé de se venger de Eddie Komboigo qui a volé la politesse et brouillé les cartes d’un retour de Blaise. Alors on a decidé de torpiller le CDP. Soit c’est comme ca ete decidé qui gagne, sinon personne ne gagne
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 20:21, par SOME En réponse à : Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

    En depit des salamalecs et receptions, etc où l’on essaie de donner une certaine bonne mine et bonne entente, on a decidé de se venger de Eddie Komboigo qui a volé la politesse et brouillé les cartes d’un retour de Blaise. Alors on a decidé de torpiller le CDP. Soit c’est comme ca ete decidé qui gagne, sinon personne ne gagne
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 22:16, par Lom-Lom En réponse à : Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

    C’est une des leçons de la.vie ! Quand un vieillard comme Salia Sanou perd le.Nord et la raison jusqu’à souhaiter que Djamila.Compaore, la.fille de Blaise Compaoré, devienne Présidente du Burkina, c’est ce qui lui arrive de son vivant. À l’époque, j’ai été vraiment peiné par cette indignité innommable ! Voilà que heureusement Mr Salia SANOU se rend compte que le CDP n’était pas un parti démocratique et veut se racheter, tant mieux pour sa.conscoence d’homme et de fils de Burkinabè ! Que les autrrs qui ont encore un peu de dignité dans leur sang aient le.courage de faire comme lui pour avoir la.conscience tranquille ! Ainsi va la vie des hommes et des peuples !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 22:19, par Lom-Lom En réponse à : Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès

    C’est une des leçons de la.vie ! Quand un vieillard comme Salia Sanou perd le.Nord et la raison jusqu’à souhaiter que Djamila.Compaore, la.fille de Blaise Compaoré, devienne Présidente du Burkina, c’est ce qui lui arrive de son vivant. À l’époque, j’ai été vraiment peiné par cette indignité innommable ! Voilà que heureusement Mr Salia SANOU se rend compte que le CDP n’était pas un parti démocratique et veut se racheter, tant mieux pour sa.conscoence d’homme et de fils de Burkinabè ! Que les autrrs qui ont encore un peu de dignité dans leur sang aient le.courage de faire comme lui pour avoir la.conscience tranquille ! Ainsi va la vie des hommes et des peuples !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élection présidentielle au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une bonne saison pluvieuse à tous les burkinabè
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette l’appel de ses avocats
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les musulmans
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 électeurs enrôlés » selon Newton Ahmed Barry, président de la CENI
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés