Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement.» Carl Gustav Jung

Terrorisme : "Les appeler djihadistes, salafistes ou takfiristes c’est leur donner une excuse pour défendre leurs actes", selon Issa Bâ

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • jeudi 9 juillet 2020 à 22h45min
Terrorisme :

Eu égard aux prétendues raisons qui motivent les attentats terroristes encore appelé djihad, Issa Bâ s’inscrit en faux. Selon lui, ils ne sont ni des djihadistes, ni des salafistes ou des takfiristes. Tout ce qu’ils font, ils le font dans leur propre intérêt, pour leur seul profit. Et ils se cachent derrière la religion pour justifier leurs crimes, a-t-il écrit dans cet article que nous vous proposons in extenso.

La foi comme alibi !

Pour votre bien-être ils sont là. Les honnêtes GAT, RVIM ou EIGS, ne veulent que votre bonheur, une harmonie parfaite entre musulmans. Voilà leurs promesses…

Certains disent parler aux noms des musulmans, d’autres au nom de communauté entière. En réalité ils ne s’expriment qu’en leur propre nom.
Ils chantent le fait de parler au nom de la religion, au nom de l’Islam. Pourtant ils ne propagent que la violence et le sang.

Ils expliquent vouloir le bien des musulmans. Ils les tuent tout simplement.
Tout cela avec la Foi comme alibi. Alibi car ce sont des criminels !
Et comme tout criminel ils ont un mobile.

Le leur est simple : l’argent, le pouvoir, l’amour de la violence et la haine de l’autre.
Leurs crimes : difficiles de tous les énumérer. Enlèvements, meurtres, vols, viols, la liste est interminable.

Ils posent des IED qui ne différencient pas les civils des hommes armés, pas plus que les femmes, les jeunes ou les anciens. Ils brulent des écoles et assassinent des professeurs pour laisser l’ignorance s’installer et régner ainsi. Ils incendient des villages entiers leur résistant, volent dubétail pour s’enrichir, laissant la famine derrière eux. Ils chassent les populations en créant une vague de déplacés et de réfugiés sans précèdent. Ils attisent les braises des conflits entre communautés pour servir leurs propres buts.

Ils assurent appliquer la charia… si seulement ils se l’appliquaient à eux même, eux les assassins, voleurs, bandits, violeurs, alors ils devraient tous se tuer pour finir en enfer.
Voilàles bons musulmans que sont les GAT. Voilà à qui il faut dire « Merci ! » pour tout le bien qu’ils font, pour la prospérité qu’ils apportent, aussi bien auBurkina, au Mali, au Niger et au Tchad. Partout où ils passent.

Les appeler djihadistes, salafistes ou takfiristes c’est déjà leur donner une excuse pour défendre leurs actes qu’ils font, selon eux, pour le bien de la Ummah, pour le bien des musulmans.

La Ummah n’a pas besoin d’eux. Le Sahel entier n’en a pas besoin. Leurs chefs ne sont même pas d’ici !
Tout ce qu’ils font, ils le font dans leur propre intérêt, pour leur seul profit. Et ils se cachent derrière la religion pour justifier leurs crimes.

Ils promettent de résoudre les problèmes qu’ils ont créé. Voilà la réalité. Mais tout ce qu’ils ont causé, ce qu’ils causent et causeront, c’est le malheur, la désolation, la perte d’identité culturelle, la pauvreté, et le regret de les avoir vu apparaitre… Alors qu’ils disparaissent et ne reviennent jamais.

Issa Bâ

@issaba170

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Djibo : Un infirmier tué par une explosion
Lutte anti-terrorisme au Burkina : Plus de 20 terroristes neutralisés, de l’armement récupéré
Terrorisme : la force Barkhane met la pression sur les groupes armés terroristes dans le Liptako
Massiba ou le mal du peuple : le film documentaire qui met en lumière les zones victimes d’attaques terroristes au Burkina
Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques
Lutte anti-terroriste au Burkina : Une base terroriste demantelée à Togomayel dans le Soum
Insécurité au Burkina : Deux morts dans l’explosion d’une mine artisanale à Titao
Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo
Situation sécuritaire et humanitaire : Le Burkina doit « repenser ses réponses » recommande Afrikajom Center
Lutte contre le terrorisme : La Force conjointe G5 Sahel découvre « un important plot logistique » dans le Gourma malien
Bilan des opérations de sécurisation : Une base terroriste démantelée
Insertion sociale des ex-terroristes : Un plaidoyer auprès du président du Faso pour la création d’un centre d’accueil
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés