Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Monde associatif : Le Cadre de réflexion et d’action pour le développement durable (CREDD) signe son arrivée

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 6 juillet 2020 à 21h30min
Monde associatif : Le Cadre de réflexion et d’action pour le développement durable (CREDD) signe son arrivée

Une nouvelle structure associative vient de voir le jour. Il s’agit du Cadre de réflexion et d’action pour le développement durable (CREDD). Ce samedi 04 juillet 2020, ses premiers responsables ont animé une conférence de presse au cours de laquelle ils ont présenté et lancé officiellement les activités de l’association.

Ils sont convaincus qu’ils ont quelque chose à apporter au développement du Burkina Faso. Pour cela, ils ont choisi la voie associative : le Cadre de réflexion et d’action pour le développement durable (CREDD). Ce groupe de jeunes âgés de 25 à 47 ans de tout bord intellectuel, dit être animé par l’amour de la patrie et rêve d’un Burkina Faso de paix, de justice et de développement durable.

Cette nouvelle association à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle, reconnue officiellement le 2 juin 2020 se veut « un cadre de réflexion, de dialogue et d’action sur les questions essentielles à la vie politique, économique et sociale du Faso en vue de contribuer positivement à la marche vers un véritable développement durable », a indiqué Pato Dondassé, président du CREDD.

Pato Dondassé, président du CREDD

Le CREDD, espace de partage d’idées et de pensées, selon son président, poursuit plusieurs objectifs. Il s’agit d’offrir un cadre de réflexion et d’expression d’idées constructives sur les sujets touchant à la vie politique, économique et sociale du Burkina Faso, participer ou fournir des appuis aux initiatives visant à renforcer la démocratie et la gouvernance, contribuer à la promotion des valeurs d’intégrité, de probité et de paix. Le CREDD ambitionne également de contribuer à l’éveil des consciences sur l’engagement et la responsabilité citoyens et d’accompagner l’éclosion d’actions et d’initiatives citoyennes pour le développement.

Et déjà même avant sa reconnaissance officielle, le CREDD a mené sur le terrain, des actions en lien avec ses objectifs. Il s’agit notamment de la production d’un article portant sur la gestion de la communication, la mobilisation et la gestion des ressources de lutte contre le Covid-19 et la gestion de la crise sociale avec les partenaires sociaux, publié sur Lefaso.net. L’association a aussi produit quatre vidéos de sensibilisation portées par des leaders religieux et communautaires sur le Coivd-19.

Mais pour ne pas naviguer à vue, le CREDD a élaboré un Plan d’action triennal autour de quatre axes majeurs. Ce sont : la participation à l’amélioration du jeu démocratique et à la bonne gouvernance, la formulation de solutions concrètes aux problématiques économiques, la proposition de solutions aux grandes interrogations liées au développement social des Burkinabè et toutes les personnes vivant au Burkina Faso et la question transversale de la protection et la sauvegarde de l’environnement.

Les participants à la conférence de presse du CREDD

« Au regard des idéaux et des ambitions affichées par le CREDD, nous voudrions en ces instants solennels lancer un appel à toutes les personnes qui sont aujourd’hui à la recherche d’un cadre pour mieux s’exprimer et agir de façon constructive. A toutes ces personnes, nous voudrions dire que la naissance du CREDD est la manifestation d’une prise de conscience de l’existence de ce besoin, voire de vos rêves », a lancé Pato Dondassé. Et d’ajouter qu’au CREDD, « nous avons pour principe, le respect de la valeur créative à travers les idées et promouvons en interne une approche participative responsable et consensuelle dans nos élans de réflexion et d’action. »

Pour toutes les personnes donc qui se retrouvent dans les objectifs poursuivis par le CREED et souhaiteraient y adhérer, il suffit de contacter l’association au 69 00 52 42 ou par e-mail : contactez.credd@gmail.com

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Quand le Burkinabè semble regretter le Voltaïque !
Protection sociale : Les acteurs s’accordent sur l’alignement au registre social des interventions en soutien aux populations vulnérables
Réhabilitation de la cathédrale de Bobo-Dioulasso : La quête se poursuit pour l’exécution des travaux
Protection de l’enfant dans les conflits armés : Le CIMDIH forme des membres de la société civile à Bobo-Dioulasso
Kantchari (Est) : Un policier municipal assassiné à son domicile
Pari mutuel urbain du Burkina : Un parieur novice de Koudougou dans le cercle des multimillionnaires
Examens nationaux : La fondation Barka offre des masques faciaux à 2000 candidats de la région de l’Est
Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora
Baccalauréat 2020 : 125 805 candidats à la conquête du premier diplôme universitaire
SUNU Assurances : Le programme " Kiff Tes Vacances avec SUNU Assurances Vie Burkina Faso" lancé
Baccalauréat session 2020 : 3 726 candidats en lice dans la région du Sud-Ouest
Baccalauréat 2020 : 1012 candidats à l’assaut du premier diplôme universitaire dans la région du Sahel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés