Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 30 juin 2020 à 12h45min
Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

La conférence de presse hebdomadaire de ce mardi 30 juin 2020 du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) a porté sur ce qu’il a qualifié de scandale des 300 ambulances, Adama Kanazoé et les 30 millions de FCFA, le déroulement de l’enrôlement des électeurs, l’échec du programme "40 000 logements sociaux" et la diffusion de fausses informations sur les leaders de l’Opposition.

Sur le premier sujet, à savoir les ambulances remises par le président Roch Kaboré dans l’exécution de son programme quinquennal, le CFOP-BF, s’appuyant sur la dernière parution du journal Courrier confidentiel qui révèle l’implication de ministres dans l’attribution du marché, invite l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) à engager des procédures contre tous ceux impliqués dans ce "scandale flagrant".

Dans le second point, l’élément sonore qui exposerait la voix du Conseiller spécial du président du Faso, Adama Kanazoé, dans une affaire de marché de construction de route, les conférenciers (Alphonse Ouédraogo et Abdoulaye Arba) ont appelé à une enquête pour remonter à la source de la corruption qui trône au ministère des infrastructures.

Fustigeant les actes de fraudes à l’enrôlement recensés à travers des localités et la campagne de dénigrement de certains de ses leaders via les réseaux sociaux par des individus mal intentionnés, le CFOP-BF est aussi revenu sur le bilan du Secrétariat permanent de la Politique nationale de logements (SP/PNL) et le Centre de gestion des cités (CEGECI).

Concernant ce dernier sujet, il a dénoncé un échec sans précédent du président Roch Kaboré en matière de logements (sur les 40 000 logements promis, seuls 5 164 ont été réalisés dans huit villes).

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 juin à 13:09, par Lom-Lom En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Dommage pour nous autres qui croyons dur comme fer qu’avec le départ de Blaise Compaoré, on allait avoir une Opposition sérieuse, plus réfléchie pour des alternances bénéfiques pour la vraie démocratie !! Ce qu’on nous sert aujourd’hui nous fait honte car cette Opposition semble ne pas avoir de Projet de Société à proposer. En lieu et place, on la voit toutes les semaines raconter des faits divers, à demander la démission de X ou de Y sans avoir quelques preuves substantielles mais en se basant sur les écrits de certains journaux dont l’impartialité n’est pas chose partagée, voulant souvent même remplacer souvent la Justice à qui elle veut donner des ordres tout en clamant l’indépendance de la justice !! Nous rappelons que cette risque de nous couter cher et il est temps de changer sinon, nous allons encore être surpris au soir du 22 Novembre. A l’allure où on va, ce qui reste à faire c’est d’accuser le régime en place d’avoir frauder lors des élections alors que là, on n’est pas sur de convaincre grand monde. Messieurs du CFOP, faites autrement pendant qu’il est temps sinon, notre espoir risque de s’envoler comme de la fumée ! Demander à Ablassé OUEDRAOGO qui lui semble avoir compris que pour se faire élire comme Conseiller Municipal dans son village, il doit économiser ses énergies et son argent pour faire un travail à la base et convaincre ses électeurs ! Bonne chance quand même !

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 14:24, par YAAM SOBA En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

      En parlant de fraude électorales, l’Opposition n’a pas besoin de trop parler. tout récemment on a enfermer à la MACO des responsables du NTD pour corruption et fraude électorale. A Boussé, la police a arrêté des convois de personnes achetées par le MPP pour aller s’enrôler. Les témoignages ne font que fuser dans les médias.
      Le régime de Roch sait très bien que la population les a vomi et que ce n’est que par la tricherie qu’ils espéreront obtenir un second mandat.
      Mais ils ont tiré à terre, car on ne piétine pas deux fois les testicules d’un aveugle. Les burkinabé vont corriger leur erreur de 2015.

      Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 13:41, par PlusJamaisCa En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Mon pauvre président Roch, comme toute personne tu n’es pas 100% parfais. Mais beaucoup de gens sont unanime à reconnaître que tu a toujours été un homme bon incarnant des valeur républicaine et tout le monde le sais bien. Mais malheureusement pour toi et toute la nation ton entourage ne partage pas les valeurs que tu prône et c’est ça la réalité .
    Il est temps maintenant pour toi de prendre ton courage a deux mains et de faire un sérieux toilettages des brebis galeuses qui rodent autour de toi car ça sera injuste que tu sois victimes des agissements irresponsable de ton entourage .
    Lève toi mon président et agit, tu aura toujours le soutien du peuple pour toute action légitime que tu sera amene a poser.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 13:45, par kap En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Commencez par renoncer à votre subvention pour montrer l’exemple au pauvre peuple ;

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 14:28, par Nabiiga En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Pour ma part, je suis pour la bonne gestion de la chose publique ; la gestion avec transparence car chaque Burkinabè a le droit de s’épanouir dans ses vacations. Donc, si le marché pour fournir des véhicules a été émaillé par le favoritisme et la corruption et l’Opposition dispose de la preuve, qu’elle saisisse le procureur du Faso afin que la justice soit faite. Cette sortie médiatique doit être accompagnée d’une autre pour annoncer que le Procureur a été saisi.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 14:30, par Divorce avec l’insurrection En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Qu’est ce qui a changé depuis l’arrivée du MPP à Kossyam ?
    Je vous donne la liste :

    - Les marchés publics se gèrent entre famille et copain de gré à gré !
    - Les malversations financières au sommet de l’Etat se poursuivent comme des épisodes de Telenovela !

    - Les burkinabé sont devenus comme des aventuriers dans leur propre pays !

    - Le pays est devenu un État Garibou qui traîne son cocôndo (boîte de garibou) partout pour demander des crédits !

    - Les CHU et les CSPS sont plus pourris qu’avant !

    - L’incivisme est grandissant !

    - Le chômage est chronique, rien est fait pour améliorer !

    - Nos écoles ne font que s’effondrer à la moindre pluie !

    le gré à gré tue les entrepreneurs !

    - Trop de prisonniers politiques !

    - Le Président et le Premier ministre ne parlent plus au peuple mais au militants MPP et alliés de la majorité !

    - 90% des OSC sont devenus des griots du MPP

    - Les délestages font partie de notre quotidien !

    - Il n y a plus d’eau dans certaines provinces !

    _Les chantiers publics sont bâclés, des nouvelles infrastructures qui se dégradent en quelques semaines !

    _On fait des nominations de complaisance au détriment de la compétence !

    - On finance des milices hors la loi !

    On crée des postes de responsabilité inutile, juste pour graisser les amis et sympathisants du MPP !

    - On réhabilite les mêmes voies routières qu’on réhabilitait chaque année !

    - On s’en fou de la cohésion sociale, on te qualifie de putschiste en fonction de ton bord politique !

    - L’insécurité est devenue une garantie pour tous, même pour ceux qui sont censés nous protéger !

    - Le Nord et l’Est du Burkina ne lui appartient presque plus !

    - Ce qui était gâté est détruit !

    - Le prix des céréales et des produits de première nécessité a augmenté !

    - Les commerçants pleurent !

    - Les opérateurs économiques s’exilent !

    - Les grands investisseurs n’ont plus confiance au Burkina par crainte de voir leur contrats résiliés de façon brusque !

    - Le front social est en ébullition !

    - Les fonctionnaires sont en grève permanente !

    L’administration est politisée

    - Le pouvoir a peur de l’opposition qui n’a pas d’armes !

    Tout porte à croire que nous avons fait une insurrection pour ramener les Mêmes Politicards du Passé.

    C’est vraiment regrettable !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 14:53, par songdo En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Rectificatif ce n’est pas une conference de presse hebdomadaire mais plutôt un compte rendu du CFOP on vous assez écouter, tous les jours la même chanson aller sur le terrain.C’est deux là aucun ne peut avoir un conseiller.La critique facile,Le FCFA est fabriqué au Burkina ? pour terminer tous les projets.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 15:04, par Divorce avec l’insurrection En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Qu’est ce qui a changé depuis l’arrivée du MPP à Kossyam ?
    Je vous donne la liste :

    - Les marchés publics se gèrent entre famille et copain de gré à gré !
    - Les malversations financières au sommet de l’Etat se poursuivent comme des épisodes de Telenovela !

    - Les burkinabé sont devenus comme des aventuriers dans leur propre pays !

    - Le pays est devenu un État Garibou qui traîne son cocôndo (boîte de garibou) partout pour demander des crédits !

    - Les CHU et les CSPS sont plus pourris qu’avant !

    - L’incivisme est grandissant !

    - Le chômage est chronique, rien est fait pour améliorer !

    - Nos écoles ne font que s’effondrer à la moindre pluie !

    le gré à gré tue les entrepreneurs !

    - Trop de prisonniers politiques !

    - Le Président et le Premier ministre ne parlent plus au peuple mais au militants MPP et alliés de la majorité !

    - 90% des OSC sont devenus des griots du MPP

    - Les délestages font partie de notre quotidien !

    - Il n y a plus d’eau dans certaines provinces !

    _Les chantiers publics sont bâclés, des nouvelles infrastructures qui se dégradent en quelques semaines !

    _On fait des nominations de complaisance au détriment de la compétence !

    - On finance des milices hors la loi !

    On crée des postes de responsabilité inutile, juste pour graisser les amis et sympathisants du MPP !

    - On réhabilite les mêmes voies routières qu’on réhabilitait chaque année !

    - On s’en fou de la cohésion sociale, on te qualifie de putschiste en fonction de ton bord politique !

    - L’insécurité est devenue une garantie pour tous, même pour ceux qui sont censés nous protéger !

    - Le Nord et l’Est du Burkina ne lui appartient presque plus !

    - Ce qui était gâté est détruit !

    - Le prix des céréales et des produits de première nécessité a augmenté !

    - Les commerçants pleurent !

    - Les opérateurs économiques s’exilent !

    - Les grands investisseurs n’ont plus confiance au Burkina par crainte de voir leur contrats résiliés de façon brusque !

    - Le front social est en ébullition !

    - Les fonctionnaires sont en grève permanente !

    L’administration est politisée

    - Le pouvoir a peur de l’opposition qui n’a pas d’armes !

    Tout porte à croire que nous avons fait une insurrection pour ramener les Mêmes Politicards du Passé.

    C’est vraiment regrettable !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 15:07, par Goama En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Grande est la déception de la plupart des burkinabé qui espéraient un changement après les événements de 2014.
    Chaque jour que Dieu fait, il y’a des scandales de malversations financières au sommet de l’Etat. La rupture avec les anciennes pratiques n’a pas eu lieu.
    Heureusement que les élections sont prévues dans quatre mois.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 15:15, par Nahouri Fils En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Tous les citoyens avertis savaient qu’il y’avait un deal louche dans l’acquisition des 300 ambulances. Merci au Journal le Courrier Confidentiel pour avoir levé le lièvre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 15:43, par SAA En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    "il a dénoncé un échec sans précédent du président Roch Kaboré en matière de logements (sur les 40 000 logements promis, seuls 5 164 ont été réalisés dans huit villes)".
    faisons un petit calcul comme vous (CFOP-BF) aimez le faire.
    Comme au primaire :
    Si 5 ans donne 5 164 logement, combien de logement on a en 27 ans ?
    Oui, la gouvernance du président Roch Kaboré a des failles, mais vous, bonne gens du CFOP-BF en vous voyant pleurnicher chaque mardi, les citoyens honnêtes savent à l’avance que vous ne pouvez rien apporter au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 16:17, par Ahmed Jamaal En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Lom-lom Tu comprends pourquoi les gens ne s’enrolent pas. C’est pour voter qui ? Le CFOP est une totale déception. Leur programme politique c’est le parti au pouvoir. Ce n’est pas les journalistes ou la télévision BF1 qui vote. Si leur programme c’est Rock et son gouvernement a vaut aller prendre une carte ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 18:32, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Les gens du CFOP condamnent les fakes News qui inondent les réseaux sociaux dans le but de salir et de discréditer les responsables de certains grands partis de l’opposition. Sur ce point, je suis parfaitement en phase avec eux. Mais, lorsque ces mêmes gens du CFOP s’appuyant sur des articles de journaux et autres éléments sonores qui circulent sur les réseaux sociaux et incriminant des membres de l’APMP, tirent des conclusions sur la moralité et la probité des personnes visées, c’est à ne rien comprendre. Pour le CFOP, tout ce qui peut être dit de mal contre les gens de l’APMP est la pure vérité émanant d’honnêtes citoyens qui agissent léans aucune influence extérieure ; alors que toute critique a l’endroit des tenants du CFOP est de la pure délation émanant de personnes commises par les gens au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:31, par lefaso va mieux En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Vraiment toute la classe politique m’énerve sur l’opposition. Si c’est réellement le travail de l’opposition comme ça je crois que le CFOP doit être supprimé. Leur programme c’est le parti au pouvoir : des critiques faciles, rejet de tout acte posé par le parti au pouvoir. Et eux ils ne posent d.actes en faveur de la population. Croyez vous que c’est avec cela que l’on va vous voter ? La politique ce n’est pas la haine c’est le débat d’idées convainquant.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:46, par KingBaabu En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Bonjour. Que chacun sensibilise ses parents au village a se faire enroler. Parcequ’il faudra donner bientot le vrai coup de balai dans la maison Burkina. L’’’insurrection’’ c’etait un entrainement pour nous mettre en jambes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 16:42, par Mea culpa En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Pourquoi prendre l’argent du contribuable qui peine pour payer ses taxes et aller louer des véhicules ? Alors que l’achat de ces véhicules coûterait moins cher que la location. Nous sommes découragés quant à l’avenir du Burkina à cause de cette gabégie. Franchement que le président du Faso revoie sa copie et sois ferme avec les détourneurs de biens publics !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet à 13:32, par Fêrkêbougou En réponse à : Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »

    Personnellement, je pense que le Président Roch KABORE doit renoncer à sa candidature pour les élections de Novembre 2020.
    Grande est la déception du peuple quant à sa gestion chaotique.
    S’il prend cette sage décision, il sortira par la grande porte de l’histoire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Budget de l’Etat gestion 2020 : Les députés adoptent la loi de finances rectificatives.
Elections couplées 2020 : L’ADF RDA s’insurge contre une éventuelle tentative de prorogation du mandat législatif
Découplage des élections de 2020 : L’UNIR-PS rejette la tentative de proroger le mandat législatif
Politique : Non au report des élections !
Proposition de report des élections : Le NTD se démarque
Accrochage entre forces de défense et de sécurité et terroristes : Le Mouvement du peuple pour le progrès présente ses condoléances aux familles éplorées
Enrôlement biométrique à Ouagadougou : L’opération se déroule lentement, mais sûrement
Burkina : Adama Kanazoé démissionne de son poste de conseiller spécial du président du Faso
Lassané Savadogo, secrétaire exécutif du MPP : « Nous sommes confiants par rapport aux résultats auxquels nous allons parvenir au soir du 22 novembre »
Côte d’Ivoire : Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est décédé
Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021
Fronde sociale : « A quoi sert une grève dans le contexte que nous vivons … ? », questionne Simon Compaoré président du MPP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés