Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • lundi 29 juin 2020 à 22h22min
Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

Il n’y a qu’un seul homme capable de sortir le Burkina Faso du bourbier des attaques terroristes : C’est Blaise Compaoré, en fuite en Côte d’Ivoire. C’est la conviction d’une association appelée « Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré » qui a animé une conférence de presse ce 29 juin 2020 à Ouagadougou. Les conférenciers s’opposent aussi à l’extradition du frère de leur homme providentiel. Pour eux, François Compaoré qui se réfugie en France, ne doit pas être remis aux autorités de son pays, parce que la justice n’est pas indépendante.

A chaque Organisation de la société civile son objectif. Pour celle-là, c’est le retour de Blaise Compaoré ou rien. Le « Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré » et de tous les exilés politiques croit dur comme fer que c’est cela qui va sortir le Burkina Faso de sa situation peu envieuse, avec des attaques terroristes à répétition depuis 2016. Le retour de leur champion et des autres qui ont fui le pays, suite à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est la clé de la réconciliation, de l’unité et du retour de la paix.

Selon les conférenciers, depuis l’accession au pouvoir de Roch Kaboré, le Burkina ne cesse de sombrer dans le chaos. Environ 3000 morts (civils et Forces de défense et de sécurité), 580 attaques terroristes et 1 500 000 personnes déplacées, la perte du contrôle de certaine partie du territoire national. Mamadou Abdel Kader Traoré le coordonnateur du mouvement soutient qu’en 27 ans de gestion du pouvoir, Blaise Compaoré a su éviter ces calamités à son pays.

Foi des conférenciers, l’ancien président a manifesté sa volonté de regagner son pays, « dans des conditions apaisées » pour travailler au retour de la sécurité et de la restauration de l’intégrité territoriale. Mais cette offre semble être tombée dans l’oreille d’un sourd.

« Le régime de Roch se complait dans sa carapace orgueilleuse qui cache mal son incapacité pendant que chaque jour compte son nombre de victimes du terrorisme. C’est cruel d’emprisonner des populations innocentes dans une longue et harassante guerre alors qu’une alternative est proposée par la sagesse », clame Mamadou Abdel Kader Traoré.

François Compaoré victime d’un acharnement ?

Un autre dossier dans lequel le mouvement joue les avocats, c’est celui de l’extradition du frère de leur champion. Poursuivi dans l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, le frère cadet de l’ancien président, François Compaoré est dans le viseur de la justice française qui pourrait le renvoyer dans son pays, afin qu’il réponde des accusations portées contre lui. L’homme se bat bec et ongle pour échapper à cette extradition. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a désormais des avocats.

Mamadou Abdel Kader Traoré et ses camarades voient en cette affaire, un « acharnement politico-judiciaire ». Ils craignent que le frère du président, une fois dans son pays, soit confronté à une « justice partiale, aux ordres et actionnée par une politique revancharde ».

Pour les conférenciers, la justice Burkinabè en son état actuel n’est pas en mesure de garantir à François Compaoré un procès équitable. « Il y a de quoi douter fortement de l’impartialité de la justice dans cette affaire quand manifestement elle ne respecte ses propres lois dont elle est supposée prononcer, mais également instruit un dossier unilatéralement à charge sur la base de témoignages sélectifs et aux origines douteuses », s’offusque le coordonnateur.

Il dénonce au passage, un deal politique entre les présidents Kaboré et Macron. « Nous disons à la France, qu’elle engagera sa responsabilité en cas d’extradition de François Compaoré concernant tout traitement inhumain et dégradant dont ce dernier pourrait être victime une fois aux mains du régime Kaboré », a poursuivi le principal animateur de la conférence de presse.

Alors que les élections présidentielle et législative se profilent à l’horizon, le « Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré » soutient qu’il est impossible de tenir les élections à la date prévue dans remettre en cause le principe constitutionnel du suffrage universel. Parce que, foi du mouvement, l’intégrité territoriale du pays n’est pas garantie. Et dans cette situation, il ne peut y avoir des élections en écartant les citoyens des zones occupées. Tenir des élections dans cette situation, serait une manière de cautionner tacitement l’annexion des localités par les terroristes.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 juin à 18:46, par David En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Vous êtes tellement obsédé par l’ex dictateur Blaise Compaoré que vous refusez de voir toute la triste réalité le concernant. Et pourtant c’est vrai. Comme le dit l’adage, "il n’ y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir". Messieurs", retenez bien une bonne fois pour toute., dans le dossier de l’assassinat du Président Thomas SANKARA et de ses compagnons, des accusés sont présentement incarcérés a la MACA, en attente d’être jugés. D’autres ont été inculpés et sont en liberté provisoire en attente d’être jugés. Certains des inculpés sont en fuites et la justice a émis contre eux un mandat d’arrêt. Il s’agit de l’ex dictateur Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando. En Anglais, on dira que Blaise Compaore est un " wanted" par la justice du BF. Vous comprenez ce que je dis. Cela peut vous paraître insupportable, mais c’est la réalité. Ces mandats d’arrêt sont à l’image de celui émis par notre justice contre François Compaoré, dans le dossier de l’assassinat de Norbert Zongo. Messieurd, que l’ex dictateur Blaise Compaoré soit recherché activement par notre justice ne vous convient pas et que cela vous trouble est compréhensible, mais c’est la réalité. Que cela vous plaise ou pas c’est la vérité. Et aucun brouhaha de politiciens ne pourra changer cela. Donc vous serez encore plus traumatisé, parce que lle jour ou l’ex dicrateur Blaise Compaoré va mettre pieds au BF, la justice va le prendre et le déposer a la MACA. Elle le fera avec célérité et immédiateté sans etat d’âme. Ce sera à l’aéroport qu’il sera cueilli.
    Ce n’est pas le président Rock ou moi qui recherche l’ex dictateur Blaise Compaoré, Non !!! C’est la justice du BF qui veut Blaise Compaoré vivant pour le juger, parce qu’il est impliqué dans l’assassinat d’autres Burkinabè, notament ceux de Thomas SANKARA et de ses compagnons, le 15 octobre 1987. Messieurs, vous ne voyez pas comment son frère François Compaoré se débat entre les mains de la justice Française qui l’a arrêté pour le remettre a notre justice. C’est l’effet du mandat d’arrêt.
    Votre club n’est plus aux affaires pour sauver la tête de l’ex dictateur Blaise Compaoré. Vos petits juges acquis n’y peuvent rien. Eux mêmes se cherchent, ils sont préoccupés par leur propre sauvetage.
    Sachez que vos émotions et votre refus d’accepter la réalité ne changera rien au fait que l’ex dictateur Blaise Compaoré est activement recherché par la justice du BF dans le dossier de l’assassinat du président Thomas SANKARA.
    Le vrai drame du CDP résiduel actuel, c’est que tous ses dirigeants actuels, font semblant d’ignorer cette réalité qui est la recherche active de l’ex dictateur Blaise Compaoré par notre justice. Il refusent de dire, cette vérité traumatisante a ce qui reste comme militant du CDP résiduel. Or la vérité est belle et bien là indiscutable et impitoyable. C’est pourquoi certaines personnes à l’image de ces Messieurs continuent de se faire des illusions sur l’ex dictateur Blaise Compaoré.
    L’ex dictateur Blaise Compaoré n’est plus rien !!! Il est totalement déglingué et fini !!!
    Aucune hypocrisie politique ne peut changer cela.
    Certains énergumènes avait dit qu’on ne pouvait pas juger les Duendéré, les Djibril Bassolé, les Rambo et autres, parce que ....., parce que .... Mais ou sont-ils aujourd’hui ? Ils sont tous au frais â la MACA en train de cogiter sur leurs forfaitures.
    Le nouveau Burkina que nous voulons tous, c’est qu’il n’y ait plus de super Burkinabè. C’est pourquoi, Blaise Compaoré est activement recherché par notre justice. Et moi en tant que vrai démocrate je souhaite que la justice le prenne pour le juger de ses actes, pas pour le faire à priori, comme eux ils faisaient les gens.
    Messieurs, nous sommes 20 millions de Burkinabè, donc 20 millions de compétences et de savoir faire dans tous les domaines. Si vous, vous vous sous estimez, c’est triste, mais ce sont vos affaires.
    Blaise Compaoré n’est qu’un ex dicrateur , donc en incapacité d’inoculer le virus de la démocratie dans son environnement. Tout son parcours est caractérise par cette triste réalité. Messieurs vous ne voyez pas la célérité avec laquelle le CDP résiduel est en train de partir en lambeaux. Ces orphelins de Blaise ne peuvent que d’entre déchirer, parce dictateur qu’était Blaise, il ne pouvait pas les apprendre les B A BA de la démocratie.
    Plus loin, la création du MPP est consécutive au manque de démocratie au sain du CDP original.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 18:46, par Nabayouga En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Je suis étonné de cet espèce d’acharnement qu’ont ces individus. Personne n’empêche kouassi Blaise compaoré de rentrer dans dans la mesure où cest lui-même qui a pris l’initiative de quitter le bf. Seulil être prêt a repondre de tous les crimes politiques et économiques qu’il a fait subir au pays 27 ans durant. Il doit notamment dire qui a tué Thomas sankara, Henry zongo, jb ligani, oumarou clément ouedraogo, patrice zagre, watamou lamien, Norbert zongo, le juge nebie, etc......et ils sont tres nombreux. Aucun assassinat ne doit resté impuni .
    Jecrois que l’incertitude qui plane sur lavenir immédiat de la CÔTE D’IVOIRE angoisse celui qui est se cacher dans les jupes de sa belle famille . Plus rien ne sera comme avant. Et si malheur Roch l’amnistie je suis convaincu qu’il fera le même parcours que kouassi blaise compaoré . Il n’y a pa de réconciliation véritable sans justice véritable.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 19:24, par Nabiiga En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Y-a-t-il une raison pour laquelle la sensibilisation du retour de Blaise au bercail s’intensifie ? Et pourtant, ce n’est pas aujourd’hui qu’il a fui ? Pourquoi son retour n’était pas si urgent, mais l’est ces derniers jours ? L’adage nous enseigne que si vous voyez une grenouille en plein jour, dites-vous bien qu’elle a été dérangée sinon c’est la nuit qu’on doit normalement la croiser. Peut-on alors lire dans ces appels hurlant que Blaise est dérangé à côté de sa belle-famille en Côte d’Ivoire ? Si on doit fier sur la raison que vous avancez selon laquelle c’est lui seul qui peut amener la paix au Burkina, je me demande comment il peut réussir là où les autres ont échoué. S’il peut réussir, ça veut dire qu’il est partisan de ceux qui ensanglantent notre pays. De toutes les façons, personne ne l’a chassé de la patrie ; il est parti de son propre gré, laissez-lui le droit de choisir ce qui est bon pour lui à moins que ce soit lui-même qui vous envoie pour plaider son cas dans l’arène publique.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 07:30, par lefaso va mieux En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

      Nabiiga. A analyser les propos de ces comédiens, ils disent clairement que Blaise Compaoré est l’acteur principal des actes terroristes au Burkina Faso. Toutes ces morts dues aux attaques terroristes sont sur le dos de Blaise COMPAORÉ. La raison c’est seulement pouvoir revenir au pouvoir mais c’est peine perdue. Combien vous êtes passés chercher à la question ? Vous savez le problème actuel du Burkina ? Tout voit son intérêt personnel et égoïste et non l’intérêt général. Le Burkinabè est capable comme ce qui se passe actuellement de sacrifier le peuple pour ses intérêts.

      Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 19:32, par le bon sens En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré
    Si la justice burkinabè est aussi mauvaise que vous le pensez, battez-vous pour la changer afin de la rendre meilleure,plus juste .
    Bref
    vous ne rendez pas service à la justice burkinabè avec ce mouvement d’un retour sans plus. D’ailleurs vous ne rendez même pas service à Blaise qui sait très bien ce qu’il a fait ou n’a pas fait
    .Vous l’innocentez alors qu’il ne demande pas tant : il voudrait tout sauf un procès équitable. Et même si toutes ces garanties d’un procès équitable lui sont assurées il n’est pas dit qu’il répondra l"appel de la justice aussi juste soit-elle.

    Répondre à ce message

    • Le 29 juin à 19:42, par Burkina En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

      Les amis ! Vous enfoncez une porte déjà ouverte. Vous êtes les derniers à réaliser cette vérité de la Palisse. Si le petit frère peut rester là où il est et faire le bonheur du Burkina, le grand frère aussi le peut. Tout le monde sait qu’il suffit qu’il dise un mot et le Burkina sera guéri ! Peu importe d’où il parlera.
      Votre logique se comprend difficilement : retour des exilés mais pas tous !
      Bonne chance.

      Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 19:45, par pitié pour le peuple En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Demandez à Blaise Compaoré de renoncer à sa nationalité ivoirienne et après on verra ! Jusqu’à preuve du contraire, personne ne l’empêche de venir au Burkina Faso. Alors, arrêtez de jouer au cinéma dans la capitale du cinéma africain. Quel était le plaisantin qui avait dit que Blaise reviendrait à Ouaga à telle date ? A voir une telle jeunesse ridicule qui pense que Blaise est éternel, ça fait pitié ! Nul n’est irremplaçable ! le cimetière en est rempli de ce type de soit disant irremplaçable qui disait après moi le déluge.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 19:51, par le bon sens En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré :
    Si la justice burkinabè est aussi mauvaise que vous le pensez, battez-vous pour la changer afin de la rendre meilleure, plus juste.
    Vous ne rendez pas service à la justice burkinabè avec cette demande d’un retour sans plus.
    D’ailleurs vous ne rendez même pas service à Blaise Compaoré lui-même qui sait très bien ce qu’il a fait ou n’a pas fait.
    Bref : il veut tout sauf un procès équitable : et même si la justice lui donne les gages les plus absolus, il n’est pas dit que "votre" Blaise Compaoré viendra s’assumer et répondre devant son peuple....

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 20:54, par Séraphin Pierre En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Il y a des gens qui n’ont pas honte. Créer une association pour demander le retour de KOUASSI Blaise Compaoré. Ils ont raison. Depuis que Blaise est parti, ils n’arrivent plus à manger trois fois par jour.

    Si l’insécurité actuelle est un plan pour le retour de Blaise, vous devez changer de plan. On doit même poursuivre Blaise pour plusieurs faits :
    - arrêt brutal du processus de développement du pays le 15 octobre 1987 ;
    - assassinat d’un fils valeureux pour l’Afrique et pour le Burkina Faso ;
    - culture de la corruption à la jeunesse ;
    - assassinats de dignes fils du Burkina Faso ;
    - crimes économiques et crimes de sang
    - terrorisme sous régional, vol et pillages de ressources ;
    - etc..

    Qu’il vienne s’il est courageux !

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 17:33, par Danga En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

      Merci bien mon frère, ces décérébrés assis sont le fruit de la mauvaise gouvernance du dictateur blaise compaoré : pendant 27 ans blaise les a appris à créer des associations et ONGs furtives pour spolier les entreprises(à l’époque si tu donne pas quête de ABC, ton business est fini).
      au lieu d’apprendre à créer business c’est mouvement on crée. Bande de paresseux (de vous dont marcelo parle là).

      Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 21:06, par Le Financier En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Vraiment un point positif à mettre à l’actif du MPP, n’importe qui peut se lever n’importe comment pour créer un groupe ou un groupuscule, organiser des conférences de presse pour divertir le peuple. Est-il possible de connaître le pédigrée des créateurs de ce groupe. Personne n’a attaché Blaise pour le faire sortir du pays, personne ne l’a empêché de rentrer au BF. Il a ses compatriotes ivoiriens qui vivent en paix au BF. Il peut venir quand il veut ou tout simplement vous pouviez aller en CI pour nous le ramener. Ceux qui vous financent pour ces genres de sortie peuvent vous donner les fonds pour organiser votre caravane qui va ramener Blaise à Ouaga. Le peuple burkinabè n’est pas un peuple rancunier. Mais vous passez le temps parce que vous aviez des financements obscurs à avancer des arguments farfelus lors de conférence de presse et à remuer le couteau dans la plaie des victimes et des parents de victimes. Vous ne faites pas du bien à cet ivoiro-burkinabè. Arrêtez votre cinéma, si Blaise veut un jour rentrer au BF il saura comment le faire, il n’a pas besoin de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 22:02, par Vrai En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Blaise me manque. C’est vrai kil a fait des erreurs mais soyons honnête même ceux qui sont au pouvoir actuellement ont travaillé pour lui dans le passé. Ils sont pas mieux que lui. Pardonnons le.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 23:21, par Kokododa En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    le temp que vous passiez pour trouver les idee concernant le retour de Blaise utilise ce temp pour trouve une solution qui poura aider ou pas le Burkina. car Blaise est en securite ou il vie ; si vous reve que c’est seul Blaise qui poura chasse ces terrorists ce que vous ne merite pas d’etre Burkinabe. si vous le faite par interet honte a vous

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 08:01, par Zangoté En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Quelle hypocrisie ! Au lieu de rester à Ouaga raconter vos balivernes, allez à Abidjan négocier plutôt avec Blaise afin qu’il rentre. On a besoin de lui ici. La justice a besoin de lui ! les victimes ont besoin de lui ! Même les fantômes l’attendent !
    Connaissez-vous quelqu’un ici qui peut empêcher Blaise de rentrer chez lui ? C’est Blaise lui-même qui refuse de rentrer en toute connaissance de cause. A ma connaissance aucun dispositif n’est mis en place pour l’empêcher de rentrer au bercail. Pourquoi il ne rentre donc pas ?
    S’il vous arrive de vous constituer en mouvement pour réclamer le retour de Blaise COMPAORE, c’est que vous devriez remercier le régime actuel d’avoir créer cette opportunité pour vous. Alors, arrêtez ce jeu puérile mu par la gloutonnerie et mettez-vous au travail. De toutes les façons, Blaise ne vous donnera rien ! Pas même un copec !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 08:04, par sidpayele En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    BURKINA FASO carrefour du cinema africain. on verra tous à quant le tournage !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 08:26, par koh En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    mr Kader et autres ; Blaise Compaoré vous a donné combien ?
    Mr ce qu’il vous reste à faire est de prier pour que Koassi Kodio Blaise ne finisse pas comme Momboutou l’homme fort du Zaïre. qui a terminé sa cours dans le désert marocain avec à son chevet quatre personnes pour l’enterrer. si Blaise est malin, qu’il vienne se faire juger et emprisonné. Il sera ensuite gracié et pourra aller dans son Ziniaré natal pour finir ces vieux jours. S’il persiste à vouloir fuir la justice de son pays il finira comme son collègue Monboutou.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 08:35, par #RespectezBlaiseSVP# En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Excusez moi messieurs, tout d’abord bonjour et bonne arrivée, et la famille ? prenez une calebasse d’eau, petit silence :
    1- vous vivez sur quelle planète ?
    2- Blaise vous a dit qu’il a été chassé du Burkina ?
    ( je précise du Burkina pas du pouvoir)
    3- c’est Blaise qui vous a mandaté ?, n’oubliez pas qu’il est devenu ivoirien et que votre gloutonnerie peu conduire à sa perte
    4- vous voulez nous dire que l’homme qui a dirigé ce pays d’une main de maître n’a tellement plus d’alliés, camarades ou amis (CDP, ADF, UNDD etc..) sur qui compter, qu’il se rabat sur vous ?

    un peu de respect qu’a même

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 09:24, par Madjer En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Entre nous, dite moi honnêtement si ce régime est pour le bien des burkinabé. Soyons honnête et sincère. Même le cadavre de Blaise vaut mille fois mieux que ce régime. Vous le savez très bien mais vous faites semblant parce qu’on vous donne des miettes pour vous opposé à toute solution de sortie de crise. Regardez vous même le pays de nos jours sur tous les plans. PILLAGE, VOL, CRIME ECONOMIQUE du jamais vu même sous le règne de Blaise COMPAORE le Burkina n’a pas connu ça, et le tout couronné par les frappes djihadistes auxquelles ce régime est incapable de donner une réplique digne de ce nom comme l’a fait la côte d’ivoire. ON NOUS TUE CHAQUE JOUR ET LE REGIME DIT PERSONNE ARME NON IDENTIFIEE ; Mettez les gens à la place qu’il faut. C’est toute cette gestion calamiteuse avec son lot de nomination de complaisance à des poste hautement stratégique qui fait que les Burkinabé regrette Blaise COMPAORE ; souffrez que nous avons la nostalgie de Blaise COMPAORE ; C’est un homme d’Etat, un homme de vision. Pendant les 27 ans de Blaise COMPAORE je ne l’ai jamais vu nommé un incapable, un voleur, à un poste de responsabilité. Prenez toutes les nominations de Blaise du ODP/MT jusqu’au CDP et regardez bien. REGARDEZ les nominations de votre ROCK le problème. Arrêtez vos haines vos rancunes contre Blaise COMPAORE. Le dossier François COMPAORE mérite toute la lumière. Je ne suis pas d’avis avec les conférenciers sur le cas François COMPAORE ; il doit répondre ET IL REPONDRA DEVANT DIEU ET DEVANT LES HOMMES. Je ne le pardonnerai jamais pour ça. Sinon souffrez que Blaise COMPAORE est indispensable et incontournable pour le bien de ce pays. l’insurrection fut la plus grosse bêtise commise par les Burkinabé. Nous avons commis l’erreur de notre vie. CHASSER SON CHIEN ET LE REMPLACER PAR LE CHAT ; Que Dieu nous vienne en aide. Amen !!!

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 11:52, par Molo Molo En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

      Internaute Madjer,
      Bien vu. Au moins au temps de Blaise, on ne donnait pas de mégas à des meutes d’activistes qui écument le net pour s’attaquer avec virulence à toute idéé contradictoire. Aujourd’hui ces meutes ont remplacé les services de communication dans les ministères et institutions. Ainsi, n’importe quel trou de cul peut etre nommé Directeur de la communication pourvu qu’il sache hurler et vociférer comme la pire des betes sauvages. Pensez-vous que des responsables sérieux peuvent s’adonner à de tels dérapages ? Maintenant on prépare le vote des betes sauvages en les convoyant avec des véhicules de service pour les enroler en province. Et on se dite légaliste. L’erreur ne se reproduira plus.

      Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 11:54, par koh En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

      Mr Madjer ce vous vous dites c’est beau. Je ne sait pas si vous toujours résider au BF ? bref sachez que c’est Blaise qui a éduqué la population ainsi. Ce clientélisme a toujours existé du temps de Blaise. au temps de Blaise on a pas besoin de travailler pour avoir l’argent. Combien de feu ce mr a allumé en Afrique ? libéria, Sierra Léone RCI, Mali ....
      au temps de Blaise c’était aussi des nomination de complaisance.
      Enfin on dit que l’habitude est une seconde nature c’est à dire que comme Blaise a habitué les gents à la paresse c’est difficile pour certains.
      parlant du terrorisme c’est quoi vous avez fait pour aider les militaires dans cette guerre dite asymétrique ? C’est très facile de critiquer. EST CE QUE VOUS AVEZ LA CULTURE DES DENONCIATIONS ?
      SI TOUT LE MONDE POUVAIT DÉNONCER CERTAINS COMPORTEMENT SUSPECTS MÈME C’EST UN MEMBRE DE LA FAMILLE MANTENANT LE TERRORISME ÉTAIT VAINCU. MAIS ON SE CACHE DERRIÈRE JE NE VEUT PAS DE PROBLÈME.

      Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 14:27, par Un Citoyen Lambda En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

      Je suis mort de rire dans tout ce que tu dis ! C’est vraiment n’importe quoi mais bon...
      Cependant la seule chose dont je suis d’accord c’est le faite d’avoir remplacé un chien par un chat... Elle n’est pas mal celle là aussi

      Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 12:49, par sankara saidou En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

      AH donc, quand Blaise était au pouvoir vous vous receviez des miettes.acceptez aujourd’hui que d’autres personnes en reçoivent aussi.ceci dit vous dites que le régime de Blaise vaut mieux que ce régime.Dites nous une chose .Qui est décédé sous le régime de Rock pour ses opinions ? sous Blaise, Norbert Zongo a été trucidé, Boukary DABO pareil. Peut -être que vous n’étiez pas encore né sinon qui ne se souvient pas de ces escadrons de la mort composé de Gaspard, Otis, Yaro, marcel Kafando, Koama etc ? Qui ne se souvient pas de la période"si tu fais on te fais et y’a rien". De grâce épargnez nous ces genre de raisonnement qui révoltent.Blaise ne reviendra au Burkina que pour nous dire qu’est ce que tous ceux qui ont été assassiné ont fait. Pourquoi les gens qu’il a nourri soigné aux frais du contribuable Burkinabé nous tuent et faire porter la responsabilité à d’autres. Est ce que la justice était indépendante sous Blaise. Si tel était le cas On parlerait plus du jugement de l’affaire Norbert parce qu’il aurait connu son épilogue De grâce si vous avez perdu quelque chose avec le départ de Blaise on ne peut rien faire pour vous Le jour ou Blaise reviendra et bien c’est pour répondre à la justice.

      Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 10:27, par parimyéllé En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    « Il n’y a qu’un seul homme capable de sortir le Burkina Faso du bourbier des attaques terroristes : C’est Blaise Compaoré, en fuite en Côte d’Ivoire.  » Cela veut tout dire ; Qu’est ce qu’on peut pour un héros en fuite ; ? Soyons serieux

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 10:35, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Chers amis apprentis des grands criminels vous allez au lit pour vous coucher car vous n’avez rien à faire. Cherchez du bon boulot. Nous savons que Blaise le médiateur pyromane est votre seigneur dont vous craignez parce que François le pape de la division et de la modification de l’A37 et lui tuent facilement sans etre inquiétés,vous adorez vos dieux sur terre de grâce ne généralisez pas vos adorations. La BIBLE dit :" Ne craignez pas ceux qui tuent les corps car ils ne peuvent pas tuer l’âme". Nous disons tout naturellement : "Ne craignons pas ceux qui nous tuent car ils(Saint Blaise, Saint François, Saint Gilbert et "ange" Djibril) peuvent pas tuer nos idées(GRAND THOM et GRAND NORBERT ZONGO). Nous cracherons la vérité aux grands criminels qui croient manifestement qu’ils peuvent tuer impunément les fils de la Nation. Le BURKINA n’est pas leur propriété privée où ils peuvent faire tous les folies du monde. Ces sanguinaires sont mortels comme nous. Vous avez parfaitement raison Blaise est la solution puis que c’est un grand trafiquant d’armes avec les rebelles et les terroristes de la sous région leur parrain confère le rapport d’Avril 2020 de Georges Berghezan journaliste belge. Le retour de Blaise n’est pas la préoccupation du BRAVE PEUPLE. Tous les malheurs que vit la sous région est l’œuvre d’un seul homme Blaise et son entreprise criminelle ayant logé visiblement tous les voyous africains les rebelles(Taylor du Libéria, Soro de la Cote d’Ivoire Jonas de l’Angola ...) et les terroristes malien( Lyad ag ghali) à Ouaga et les a armés. Je le dis haut et fort sans peur. J’assume entièrement mes propos. Vous devez honte de dire que Blaise le falsificateur est un homme de paix il est un grand pyromane prêt à détruire tout pour son intérêt personnel et égoïstes. Nous ne tolérerons jamais l’impunité que ça soit l’ancien régime chassé en plein midi que le régime actuel. Des têtes couronnées (président, ministres, maires, directeurs...) pensent qu’ils commettent des crimes manifestement nous n’allons pas nous taire. Tous de crimes de sang ou économiques répondront singulièrement à des procès équitables devant les juges dans un souci de transparence et de bonne gouvernance. Nous ne sommes pas là pour faire plaisir aux criminels et aux pèlerins de l’impunité. Nous refusons catégoriquement de soutenir ou d’accompagner les criminels ou les voleurs de la République dans leurs projets funestes ou dans leurs entreprises criminelles. Aucun BURKINABÉ n’est au dessus des autres BURKINABÉS en matière de justice. Que les juges s’en chargent très minutieusement des dossiers des crimes et que la vérité s’éclate au grand jour. Je n’ai pas de bord politique je rejette tous les partis politiques qui, à mon humble entendement, sont purement et profondément faux. Mon combat est et reste la lutte contre l’impunité ou la mal gouvernance. Tous les GRANDS MARTYRS froidement tués le 30 et 31 Octobre 2014 et le 15 Septembre 2015 ne doivent pas etre une lutte vaine par conséquent une porte ouverte aux crimes de sang et économiques.Que la loi s’applique rigoureusement à tout BURKINABÉ(Saint Blaise, Saint François le pape de la division et de la modification de l’A37, Saint Gilbert la machine à exécuter, "ange" Djibril l’homme sans péché, Saint Armand, Saint Roch, Saint Simon ou Saint Achille de TAPSOBA...). Nous restons intraitables contre l’impunité ou la mal gouvernance. Nous invitons à nos chers juges intègres et partiotes de s’investir tout naturellement de tous les dossiers de crimes de sang ou économiques du régime vomi en 2014 et du régime actuel pour en faire des procès équitables afin de solder tous les passifs ou les actifs pour une gouvernance vertueuse. Chers amis apprentis criminels dites à Blaise votre seigneur de venir répondre courageusement à ses crimes c’est l’option judicieuse et pleine de sagesse. La fuite en belle famille n’est pas une solution durable. Ce qui est dit est dit sans peur. VIVE LE GRAND MONUMENT AFRICAIN INOXYDABLE THOM SANK.

    Ensemble, nous construirons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.

    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et Succès à tous les BURKINABÉ. Amen

    ACHILLE DE TAPSOBA (pur produit de THOM SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 10:45, par Abcd En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    A quand le mouvement pour le retour de François Compaoré ? .

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 10:56, par Passakziri En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Mais le metier de journaliste au Faso est dur deh ? Sinon comment comprendre que n’importe qui puisse vous reunir pour des soit-disant conférences de presse . Quant à ce groupiscule je veux seulement dire une Chose : N’enervez pas les gens pour rien.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 10:58, par TRANQUIL En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Le Bleso doit se chercher actuellement un point de chute au cas où...... car la situation politique actuelle en entrain de glisser des mains de ses protecteurs. A ce titre on comprend facilement ce branle bas des ses représentants locaux qui réclament à tous vents son retour ! Qui a chassé Blaise du BF ? Pas le MPP en tous cas. A ma connaissance personne ! il est parti de lui même et mieux il est devenu Ivoirien. Aujourd’hui son clan réclame pour lui (Amnesty) ce que lui même a refusé aux autres. Je pense aux Boukary LENGANI. Heury ZONGO qu’il a fait exécuté froidement, sans état d’âme après une parodie de justice.
    Le CDP (du moins ce qui en reste) n’est qu’une bande d’incapables qui se croit chaque fois obligée d’aller prendre des directives auprès du Bleso. Quelle misère intellectuelle ! ! ! Affirmez vous ici et faite vous valoir. Je crois qu’il n’y a que ça qui vous reste à faire au lieu de continuer à caresser un passé à jamais révolu

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 12:26, par Le cri de l’étalon En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Continuez à dormir et à jouer à l ’aveugle, le réveille sera douloureux et lamentable !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 12:29, par Madi En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Ecoutez chers forumistes,on peut n’est pas aimé le Blaiso mais il est essentiel et incontournable pour nous sortir de ce bourbier du MPP.
    On peut jouer sur la suffisance des seigneurs du moments mais on finira par lui faire appel. je suis ni politique ni sympathisant mais juste observateur

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 12:35, par Badisak En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Il est difficilement imaginable qu’avec tout ce que nous avons enduré jusque là, il se trouve encore dans ce pays, des jeunes qui se laissent naïvement mener en bateau pour défendre des causes qui défient le bon sens.
    Tenir les propos du genre : "Blaise Compaoré est le seul homme capable de sortir le Burkina Faso du bourbier des attaques terroristes", n’est qu’une façon de confirmer la rumeur selon laquelle : "c’est Blaise Compaoré qui est à manette du terrorisme qui endeuille notre peuple depuis 2015 ; surtout qu’il est connu de tous que le chef terroriste (Iyad Agali) qui a revendiqué la première attaque de Ouagadougou est notoirement conu pour les deals qu’il entretenait avec Blaise Compaoré et son clan en termes d’approvisionnement en armes ; les journaux en ont longuement parlé pendant un moment.
    Tout le monde sait également que c’est parce que le Président Kaboré a refusé de s’inscrire dans le schéma des deals avec les terroristes que notre pays est devenu leur cible.
    Le Président SANKARA disait :"celui qui aime son peuple, aime aussi les autres peuples". Ce faisant, un Président qui aime son peuple ne peut se faire complice des terroristes qui endeuillent les peuples frères et voisins.
    J’ai l’impression que certains jeunes méconnaissent l’histoire de notre pays au point de se laisser manipuler par des politiciens qui ont perdu toute crédibilité aux yeux de l’opinion et qui sont prêts à tout pour rebondir. Si cette façon de faire n’est pas un affront vis-à vis de notre peuple, ça y ressemble.
    Nous sommes un peuple béni de DIEU, un peuple tolérant et magnanime ; mais un peuple qui refuse qu’on insulte son intelligence. Comme le dite l’Artiste TIKEN Dja FAKOLI, "Le sorcier oublie toujours, mais les parents des victimes n’oublient jamais ; nous allons pardonner, mais jamais oublier". Ceci étant, le vrai pardon se mérite et il y a de conditions et des demarches pour y arriver. Le triptyque Vérité - Justice - Réconciliation est raisonnablement le schéma indiqué pour tout être humain habité par un minimum de bon sens.
    Pour la sécurité de notre beau pays, DIEU est au contrôle de toute chose et tous les esprits du mal qui espèrent par la manipulation abuser d’une frange naïve de notre jeunesse pour assouvir leurs ambitions inavouables doivent comprendre que la pilule ne passera pas car la grande majorité de cette jeunesse est mûre et consciente de son rôle et de sa mission pour la construction d’un Burkina où il fera bon vivre pour tous.
    Tous ceux qui travaillent en complicité avec les esprits du mal pour la déliquescence de notre nation trouveront maleur en chemin et affronteront la la colère de DIEU. Tempi pour ceux qui pensent que DIEU est une simple vision de l’esprit.

    La parole nous enseigne que DIEU est lent à la colère, mais sa sanction est imparable. A bon manipulateur, salut.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 19:23, par Amadoum En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

      Badisak toutes mes felicitations pour votre poste.Un français propre , une reflexion digne d interêt.Encore faut t il que ces enfants inculte sachent lire français !!!Quelqu un qui a grandi avec le biberon de la corruption on ne peut rien attendre de bon de lui.Ils disent que le mpp paie des gens pour ecrire sans dire qui les paie eux.Ne demandez pas ses enfants corrompu que quelqu un peu etre libre en pensée car ils n ont pas de reperes.

      Répondre à ce message

    • Le 1er juillet à 11:56, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

      "Tout le monde sait également que c’est parce que le Président Kaboré a refusé de s’inscrire dans le schéma des deals avec les terroristes que notre pays est devenu leur cible"hum !c est la que résidera le débat si la barbarie terroriste se poursuit !:deals ou négociations contre sang et désolations,un jour ou l autre,il faudra tenir plus compte de l option des suppliciés et meurtris sahéliens que de celle actuelle des incapables orgueilleux !

      Répondre à ce message

      • Le 1er juillet à 19:53, par Yel…hie/4/ 01/20 Oue.1/ Zo.1 27/20 Sap, 7 / 25/20 V, 37/ 22/20. / 18/20. Ka.Kay.i.45 / 3 /20. En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

        Un criminel reste un criminel, un terroriste reste un terroriste et on ne peut pas négocier avec, surtout de quoi on peut négocier avec des personnes qui tue leurs propres familles ? Voilà que tu dévoile ta vraie face d’un manipulateur chevronné. Un honnête homme même devant son dernier souffle reste un honnête homme. Et le président Roch Kaboré nous le montre en refusant de trahir son peuple comme ton mentor l’a fait pour mettre le Faso en danger.
        Si de nos jours le président Roch Kaboré, ou un autre président du Faso commet cette erreur qu’a commis Blaise Compaoré qui a mis la corde au cou a tout le peuple Burkinabé, ’’’’’’un soulèvement populaire se lèvera contre, et il n’aura aucun chemin de sortir le pays que la MACO. Ton extrémisme te condamne mon petit. Sans rancune.

        Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 14:43, par savadogo daouda En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Je suis triste pour notre jeunesse.
    Lorsque leur mentor avait leur âge , Thomas Sankara et lui avaient déjà des projets pour notre pays .
    Eux,ces jeunes, que peut t’on attendre d’eux pour la construction de notre pays.?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 15:33, par Made En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    C’est vrai, un plus pour ce pouvoir, est que n’importe qui peut réunir n’importe qui et n’importe ou, pour parler de n’importe quoi et que cela puisse paraître dans n’importe quelle presse, pour que n’importe quel internaute puisse réagir n’importe comment. Bravo au MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 16:13, par Ka En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    ’’’’A’’’’Madjer allias…. Faut Burkinabé, Faut entrepreneur à Bobo, je peux ressortir tes arguments : Toi et moi nous connaissons que toi le manipulateur, on s’est attaquer à cause de nos différences sur ce même forum a cause de celui que tu dis que son cadavre vaut mieux que tout le monde.

    Pourtant, la personne même de l’introverti ne vaut une seul doit de ceux a ce moment luttent pour redresser les ruines causé par ton Blaise Compaoré. Il a employé un gendarme, lui donner des galons pour étouffer les dossiers de ses crimes. Il a pillé le denier public pour acheter des armes et revendre a son ami Taylor au Liberia pour tuer son peuple : Ne parlons pas les armes donner à son fils adoptif le rebelle SORO. Madjer, arrête d’accuser les autres de tes propres faits.

    Grace à ceux qui sont embourbé dans les dégâts de ton introverti, tu peux insulter qui tu veux sur ce forum sans craindre qui que ça soit. Au temps de ton Blaise les bureaux des sites des réseaux sociaux a l’exemple de Lefaso,net sont visités pour chercher nos IP par les éléments du RSP. Aujourd’hui on n’a pas besoin d’ôter une vie, ou saccager des bureaux de Lefaso.net pour ça, car en une minute les jeunes génies de l’informatique en mission peuvent te trouver là où tu es à travers le monde devant ton clavier. Heureusement avec ce régime dont Blaise Compaoré ne vaut pas un de leurs cheveux, nous ont montré que la liberté d’exprimer librement en tant qu’être humain est ses droits, est une réalité au Faso. Et à mon âme et conscience il existe encore la sagesse Africaine qui dit Qu’en opposant la violence a la violence, la haine a la haine on applique une vieille philosophie qui ne donne pas des bons résultats.

    Je condamnerai de toutes mes forces un président du Faso qui fera revenir Blaise Compaoré au Burkina sans passer par la MACO. Car, tant qu’on laissera n’importe quel politicien aux petits pieds fouteur de merde qui considèrera le jeu démocratique comme un jeu de dupes et se comportera en prédateurs et assassin en puissance qui tuera qui il veut, là où il veut, le Burkina restera une cocotte-minute sous pression, une poudrière prête à exploser à tout moment.

    Et revoyant ce que Blaise Compaoré et son frère François ont fait aux Burkinabé avec leurs crimes gratuits, comment voulez-vous que le gros de la clientèle de la CPI ne soient pas les Chefs d’État africains ? Et prompts à dire que la CPI est une machine judiciaire dressée exclusivement contre l’Afrique ?

    Madjer, ait un peu de sympathie pour ceux qui encore souffrent le martyr... en bonifiant tes propos. Oui ton mentor est encore en vie, et a droit à l’épanouissement au bord de la Lagune Ebrié : Mais de grâce modère tes critiques pour ne pas remuer le couteau dans la plaie de ceux qui portent encore les stigmates de sa mégalomanie, car c’est un fouteur de merde qui lui a été qualifié par un officiel Togolais.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 16:33, par warzat En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Il faut remarquer que ce qui caractérise les cancres, les gens qui ont peu de lecture par rapport à une situation donnée, c’est leur facilité à trouver les réponses à des questionnements complexes. Ce sont des larbins capables de vous amener sur des chemins sans retour. Des fois, il vaut mieux ne pas être défendu par eux parce que leurs arguments vous enfonceront plus......Un chef, de surcroit soldat, qui fuit, va dans un autre pays et prend la nationalité dudit pays le lendemain de sa fuite, qui a peur de la justice de son’’ birthland’’ comme un assassin aurait peur du gourdin.
    Il y a tel problème, ils vous répondent tout de go, il suffit de faire comme ça et ensuite ainsi et le problème est réglé. Comme qu’il suffit de le tuer et le problème est résolu. Trop facile......mes frères, trop facile. Tant que nous lirons, tant que sur 10 lectures, 9 parleront en bien de Sankara, les gens se souviendront de ses assassins et de leurs complices. Il vaut donc mieux se taire pour mieux défendre le fuyard.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 18:56, par Stupidité En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Des gens qui s’acharnent sur une cause perdue. Un peu de bon sens vous aurait suffit pour comprendre que meme si les burkinabes doivent mourir jusqu’au dernier, il n’est plus question que votre champion ivoirien revienne aux affaires.

    Un chef d’état qui a été au pouvoir pendant 27 ans, qui est capable de changer de nationalité pour échapper à la justice de ce meme pays. Faites un peu recherche et dites moi combien de gens, dans toute l’histoire de l’humanité, ont été capable d’une telle lacheté ! .

    Et c’est de ce ’patriote’ que notre salut viendra, selon vous...

    Comprenez-vous un peu le sens des mots ’honneur’ et ’dignité’ ? Visiblemment non, puisque vous n’en avez aucune !

    On l’attend de pied ferme, mais pour qu’il vienne s’expliquer par rapports aux crimes de diverses natures attachés à sa personne et à son entourage.

    Et de grace, meme si vous etes prets à sacrifier vos valeurs morales (si vous en avez toujours) sur l’autel de votre ventre et de votre bas-ventre, pensez un peu à tous ces orphelins, veuves, parents et amis dont les larmes coulent tous les jours, du fait d’une personne qui, de par sa position, s’est octroyé le droit de vie ou de mort sur quiconque s’oppose à lui.

    Pour finir, je dirai que nous autres africains, devriont comprendre une bonne fois pour toute, qu’on ne battit pas une nation sur de l’or, de l’argent ou du diamant. Elle se battit sur des valeurs d’intégrité, de justice et de patriotisme entre autre.

    Vous vous placez du mauvais coté de l’histoire et on se souviendra de vous...

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:23, par Vérité indiscutable En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Il a laissé de la pourriture dans le pays. C’est normal que ça sente maintenant. Mais ils rêvent.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:30, par Ka En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Internaute ‘’’’le bon sens :’’’’ J’ai appris aujourd’hui que des internautes manipulateurs dits activistes qui insultaient de gauche à droite dans les réseaux sociaux des magistrats a cause de notre justice, pourtant ces derniers temps nous montre sa crédibilité, ont été conduits à la MACO, je suis ravi : Car je connais un parmi qui était le groupe de P50 d’un parti, et qui était intouchable. Il reste au président du Faso de penser à ceux qui se permettent de l’insulter de la merde. C’est a cause de ces plaintes infligées aux internautes dits activistes aux multiples pseudos que je ne cesse pas de répéter dans ce le forum que ‘’’l’anonymat (tout à fait relatif) dont ils pensent jouir les internautes aux multiples pseudos ou volé celui d’un autre sur le Web ne les protège absolument pas, et ne les autorise pas à toute forme de dérive.

    Avant de dénigrer ou d’insulter une personne, il faut donner des preuves suffisantes. Merci au magistrat de porter plainte contre ces activistes dits des internautes manipulateurs. Et comme je disais tout à l’heure a un internaute Ivoirien dans un de leur site, Blaise Compaoré sait pourquoi il utilise des jeunes affamés au Burkina avec l’argent volé à la caisse de l’état Burkinabé pour pouvoir retourner dans son pays qui lui a tout donné. Il sait que sans Ouattara et SORO il n’est plus rien. Que des internautes qui ne savent pas l’histoire de l’introverti Blaise Compaoré, lisent le Jeune Afrique No 2006 consacré à la réunion de chefs d’état Ouest Africain a Yamoussoukro dont tous les chefs d’états ont conclu que Blaise Compaoré est un voisin encombrant. A cette réunion les chefs d’états des pays comme le Togo, la Guinée, la Cote d’Ivoire, le Tchad, la Sierra Leone, le Mali, le Nigeria, l’Algérie, l’Angola, le Cameroun, le Congo Brazzaville : Tous ces pays et d’autres ont reproché à Blaise Compaoré de s’immiscer dans les affaires intérieures de leur pays. A la fin de la rencontre, un officiel Togolais a dit que Blaise Compaoré est un véritable fouteur de merde. Ce n’est pas seulement les ont dit qui veulent qui Blaise Compaoré paye ses actes, mais la réalité connu de toutes et de tous, comme l’a révélé cet article : Ou la conclusion de George Klay Jr. médiateur de la Guerre de Taylor contre son peuple qui dit que Blaise Compaoré s’est enrichie en revendant des armes à son ami Charles Taylor qui a tuer plus de 300.000 Libérien, tous ceux-ci a été cité dans le livre de François-Xavier Vershave (La françafrrique le plus grand scandale de la république.) Le Burkina a été cité parmi les premiers pays acheteur des armes au monde pendant le règne de Blaise Compaoré, ou sont ses armes pour combattre nos frères déguisés en terroristes et nous tuent comme des mouches ? Revendus à Charles Taylor ou à SORO son fils adoptif pour tuer leurs peuples. Alors que des internautes ou des OSC qui ne connaissent pas des sujets n’écrivent pas de n’importe quoi ou faire des appels sans fondements. D’autres supporteurs de Blaise Compaoré comme un jeune avocat a été lui conseiller, Blaise même a écrit a son beau Roch Kaboré qui lui a répondu de passer par la justice d’abord. Alors chers jeunes alimentaires, dites a votre mentor d’écrire à la CPI pour se constituer prisonnier pour crime contre l’humanité si la justice Burkinabé n’est pas crédible. C’est vrai que les criminels ont peur de la mort, surtout la prison. Sans rancune a toutes et tous : Car la vérité rougit les yeux mais ne les casses pas.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 12:42, par TANGA En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    Les uns et les autres n’ont pas menti alors, puisque vous confirmer qu’il y est pour quelque chose dans les attaques contre le Burkina en disant : ’’Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC’’.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 15:28, par @@GOG En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    A partir de cet article ,nous connaissons maintenant les complices ou les commanditaires des terroristes qui nous endeuilles chaque jour que Dieu fait..Si le pouvoir en place ne le savait pas ,il le sait maintenant ;à moins d’être atteint de myopie ou frappé d’aveuglement.Dire que le retour de Blaise est une condition pour la paix ,c’est insulter l’intelligence du peuple Burkinabè.Si ces injures doivent perdurer ,je suis convaincu que c’est ceux qui nous dirigent qui payeront.Nous en avons assez des injures et il faut que ça cesse.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet à 15:02, par Alexio En réponse à : Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC

    L heure est grave, Et je ne sais ou commencer en fait. On n est tous d accord que Blaise Compaore militaire et en meme temps president du Burkina Faso, apres sa chute pour charcuter l Article 37 notre constitution avait contribuer a ce chaos que le peuple est entrain de vivre aujourdhui.

    Apres son inflitration par la France de Francois Hollande.

    A cette fuite en plein midi deux revendications se posaient :

    La premiere. Le peuple pourqu il lui rendre compte comme ses predecesseurs : Notre premierPresident, le defunt Maurice Yameoago, le defunt Sangoule Lamina, General de notre armee, Et enfin, le defunt Saye Zerbo Colonel de la meme armee nationale.

    La deuxieme. Notre Armee nationale. Ou aujourdhui il devrait avoir a le statut de deserteur. Donc la cour marshall l attend pour qu il rende des comptes.

    Quelle est le denominateur commun de ses trois defunts presidents ? Tous a leur chute sont restes devant les faits accomplis en face de leur peuple. Ils ont tous ete comdamnes et rehabilites.

    Personne d entre eux ont pris la tagente, hors de son pays, en plus raison de fuir dans le village de sa femme pour se refugier comme Blaise Compaore qui est reste au pouvoir pendant 27ans de terreur par son escadron de la mort : Le RSP, qui a endeuiller des familles dans ce pays ou tout le monde d apres notre constitution est egal devant la loi.

    Mais ses hors pietiner nos lois quand les interets egoiste du dictateurs dedraient prevaloir. Qui ne se rappelle pas de leur arrongance ?" Si tu fais , on te fais et il n a rien".

    Le terrorisme d Etat contre des burkinabe qui n etaient pas d accord avec leur model de societe etait canarder pur et simple sans reserve.

    La loi du plus fort etait toujpurs la meilleure sous ce regime sanguinaire. La gabegie, Les voleurs de deniers publique, les detournements . les surfacturations des contrats de l Etat qui nevoyaient jamais le jour.

    La justice dans leur poche qui prechait l injustice, la mefiance etat-citoyen. l anarchie. Toutes ses superlatives etaient le sport favorites de l ancien regime.

    L immicsion dans les affaires des pays voisins. La guerre en Cote d Ivoire, Le liberia, le Mali, La Seera Leonne. Tous ses pays ont ete destabilisert notre faux oiseau de paix qui en fait etait un epervier qui prenait les poussins a leur poule.

    Qui echangeait les otages avec ses sourires belliqueux ? Le faux General Diendere bien evidemment.

    Que des jeunes manquent d initiatives pour leur propre modele de societe font table ronde pour reclamer le retour de Blaise Compaore sans dieser est une faillite pour leur existance. Apres tous ses crimes. Blaise s est naturaliser comme Ivoirien pour preserver sa peau des poursuites judiciaires internationales. Du jamais vu en Afrique. Surtout au Burkina Faso ou notre culture de resoudre nos conflits etaient avant meme l arrivee de la jurisprudence que l homme blanc de la periode coloniale avait implanter chez nous, en l occurence SOUS L ARBRE A PALABRE, ou tous les conflits se regler d apres nos coutumes de nos aieux avec respect et dignite.

    Celui qui avait tord le reconnaissait sans perdre sa face. ET la vie reprenait avec la meme splendeur. Aujoudhui avev la politique politiciene, ou le clientelisme devenue une arme politique.

    Nous nous divisons pour la merci des autres intrus etrangers comme la France avec son double jeux au sahel pour implanmter l Armee francaise en Afrique, ou la geopolitique mondiale s est retourner contre elle pour ses richesses naturelles.

    Personne n a chasser Blaise Compaore et son petit frere. Ce qui est sur sil veut rentrer au pays, ils devraient rendre des comptes a la justice.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Budget de l’Etat gestion 2020 : Les députés adoptent la loi de finances rectificatives.
Elections couplées 2020 : L’ADF RDA s’insurge contre une éventuelle tentative de prorogation du mandat législatif
Découplage des élections de 2020 : L’UNIR-PS rejette la tentative de proroger le mandat législatif
Politique : Non au report des élections !
Proposition de report des élections : Le NTD se démarque
Accrochage entre forces de défense et de sécurité et terroristes : Le Mouvement du peuple pour le progrès présente ses condoléances aux familles éplorées
Enrôlement biométrique à Ouagadougou : L’opération se déroule lentement, mais sûrement
Burkina : Adama Kanazoé démissionne de son poste de conseiller spécial du président du Faso
Lassané Savadogo, secrétaire exécutif du MPP : « Nous sommes confiants par rapport aux résultats auxquels nous allons parvenir au soir du 22 novembre »
Côte d’Ivoire : Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est décédé
Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021
Fronde sociale : « A quoi sert une grève dans le contexte que nous vivons … ? », questionne Simon Compaoré président du MPP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés