Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Prévention de la radicalisation : Les forces vives du Zondoma se concertent

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 29 juin 2020 à 21h00min
Prévention de la radicalisation : Les forces vives du Zondoma se concertent

L’Association monde rural (AMR) a organisé à Gourcy, chef-lieu de la province du Zondoma, dans la région du Nord, un Espace de dialogue et d’interpellation communautaire regroupant les acteurs politiques et les organisations de jeunesse. L’activité, qui s’est tenue le jeudi 25 juin 2020, a été placée sous la présidence de Ouo Abibata Bamouni Traoré, haut-commissaire de la province du Zondoma, et le parrainage de sa Majesté Naaba Baongo, chef du canton de Gourcy.

Les représentants des structures de jeunesse, des organisations de la société civile, des partis politiques, des coutumiers, des religieux et des forces de défense et de sécurité de la province du Zondoma ont eu des échanges directs autour d’un Espace de dialogue et d’interpellation communautaire. Cette activité s’inscrit dans la cadre d’un projet dénommé « Jeune Activité » qui est mis en œuvre par l’Association monde rural (AMR) dont l’objectif est la promotion de la cohésion sociale et la lutte contre la montée de la radicalisation qui touche de plein fouet notre pays, et particulièrement la région du Nord.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants ont eu droit à une communication sur la situation sécuritaire dans la région du Nord, présentée conjointement par le directeur provincial de la police nationale, Pascal Ilboudo, et le commandant de la Brigade de la gendarmerie de Gourcy, Yacouba Birba. Des conflits communautaires et des attaques terroristes ayant engendré des morts, des blessés et des milliers de déplacés dans la région du Nord, tel est le sombre décor planté par les responsables de la sécurité.

De l’avis du commissaire Pascal Ilboudo, faire face à une telle situation nécessite une bonne collaboration entre les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les populations civiles. C’est pourquoi, il a, dans un premier temps, dépeint les difficultés liées à cette collaboration avant de rappeler que l’instauration d’une relation de confiance basée sur le rapprochement, l’écoute et la reconnaissance mutuelles sont les meilleures stratégies. Les communicateurs du jour termineront par des conseils pratiques dans la lutte contre l’insécurité et le renforcement de la cohésion sociale.

Se prononçant sur le rôle et la responsabilité des jeunes dans la prévention et la gestion des conflits, le président du Conseil provincial de la jeunesse du Zondoma, Souleymane Bologo, a plaidé pour une implication des jeunes dans le processus de construction et de consolidation de la paix et la cohésion sociale. S’adressant à ses pairs, il les a invités à être des acteurs de développement et des artisans de paix.

Eviter la manipulation politique

Se former, s’engager réellement en politique, se trouver une occupation sont entre autres des stratégies que les jeunes se proposent d’adopter afin d’échapper aux achats de consciences et à la manipulation des politiques. Dans les échanges sur le rôle et la responsabilité des acteurs politiques dans la prévention et la gestion des conflits communautaires, ces derniers ont été invités à faire preuve d’honnêteté tout en privilégiant l’intérêt général dans le processus de conquête et de gestion du pouvoir d’Etat.

Au terme des débats, des recommandations ont été formulées en faveur du renforcement de la paix et de la cohésion sociale. On retiendra entre autres l’intégration du renseignement dans les programmes d’alphabétisation en faveur des communautés de base, le rejet de l’achat des consciences, l’engagement politique des jeunes, la création d’un cadre de concertation entre les OSC et les acteurs politiques.

Exprimant sa satisfaction de la tenue de cet espace de dialogue, Amadou Wangré, coordonnateur national de l’AMR, a remercié l’ONG Oxfam à travers l’ambassade Royale du Danemark pour le soutien financier apporté à l’activité. Il a annoncé la tenue prochaine de cadres de promotion de la paix dans plusieurs communes.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Grève générale de 48h contre l’IUTS : « Il y a vraiment l’argent dans ce pays », rappelle Zakaria Bayiré du SNAID
Grève des 8 et 9 juillet 2020 : La CGTB et les syndicats Autonomes des Hauts-Bassins mobilisés pour de meilleures conditions de travail
Gaoua : Les travailleurs du Sud-Ouest mobilisés contre l’application de l’IUTS
Allégations sur les exécutions extrajudiciaires : La réponse du gouvernement burkinabè
Réhabilitation du tronçon Gourcy-Ouahigouya : « C’est beau, solide et techniquement agréable à visiter », selon le ministre Eric Bougouma
Transport des échantillons biologiques : Le ministère de la Santé et La Poste Burkina Faso signe une convention de partenariat
Burkina : Des syndicats et associations du secteur privé invitent la population au respect des autorités
Poème : La passe de la faucheuse
Djibo : Des fosses communes contenant au moins 180 corps découvertes, rapporte Human Rights Watch
Politique : « Actuellement, je ne vois pas un candidat qui peut sortir le Burkina de l’ornière », constate Issa Sawadogo
Promotion de l’agriculture biologique : Huit associations reçoivent un appui du Fonds PISCCA
Entrepreneuriat : Toé Dikio Claudel Rufin vainqueur du Prix Pierre Castel 2020 au Burkina Faso avec son projet de promotion du souchet appelé « tiongon ».
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés